Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 06:12

Mercredi 18 décembre 2013

Civilisation française : le massacre continue !

Lancée dans sa grande œuvre de déconstruction culturelle et l’émergence, enfin, d’un homme nouveau, la gauche nous a sorti vendredi un rapport dont elle seule a le secret.

Plus de doute, l’achèvement de la Révolution Française, si chère à ces idéologues fous, est bien la finalité de leur action.

Vendredi, des « personnalités qualifiées » ont rendu leur rapport sur l’intégration.

Par « personnalités qualifiées », il convient de comprendre « personnages soigneusement choisis notamment dans le milieu associatif pour leur engagement idéologique ».

Et qui y-a-t-il dans ce rapport, s’il vous plait ? Rien de bien grave, juste la bombe atomique qui terminera de faire exploser le modèle politique, social, éducatif donc culturel de la France. En un mot, le coup de grâce pour la civilisation française.

Tour d’abord, ces fous recommandent un changement de vocable. En effet, le mot « intégration » est jugé stigmatisant.

Forcément, puisqu’une idée d’intégration implique un préexistant auquel le nouvel arrivant doit sinon se plier en tout cas s’adapter.

Et bien non, d’après ces experts, il faudra supprimer ce mot terrible « d’intégration ».

Il s’agit ensuite, de remettre à plat l’histoire de France, pour y intégrer, naturellement, l’étude des mouvements de population, les migrations y compris rom. Il faudrait de surcroit enseigner des langues africaines ou arabes dès le collège, au même titre que l’anglais… vrai que pour « faire footballeur », nos petits génies ont intérêt à se rapprocher du Qatar d’une manière ou d’une autre et la langue en est une…

Comble de la folie, la France devrait assumer la dimension « arabo-orientale » de son identité et sortir de « son attitude postcoloniale », expliquent les auteurs.

C’est vrai que 30 années d’immigration musulmane non maitrisée doivent, naturellement, prendre le pas et surtout effacer 20 siècles d’histoire, de culture, de tradition catholique…

De même, dans un souci d’apaisement, il conviendrait de revenir sur les lois interdisant le voile à l’école.

Joli programme mêlant culpabilisation du petit blanc et la victimisation du petit beur.

L’école de la République cesserait définitivement d’être le creuset de la Nation pour représenter le premier bourbier multiculturel d’une société qui n’attend plus qu’une étincelle pour exploser.

Loin de se limiter à l’école, nos gentils idéologues nous ont concocté tout un tas de mesures « sociales » pour aider à cette fameuse « nouvelle société ». D’abord il serait interdit de « désigner ».

La non-désignation serait érigée en principe quasi constitutionnel. Le raisonnement est limpide : « désigner, c’est assigné. C’est donc stigmatiser ».

Prenons un exemple : si je désigne une femme qui marche dans la rue, en l’appelant « femme » je sous-entends qu’elle est en fait un « non-homme ».

Je la stigmatise en tant que différente de moi, puisque je suis un homme. Je discrimine donc cette femme.

Un jour, peut être, je serai interné et soigné pour cette déviance intellectuelle majeure…

Mais revenons à nos apprentis sorciers de l’immigration. Ils suggèrent, toujours dans cette préconisation de non-désignation, d’encadrer les médias pour qu’ils ne mentionnent plus ni la nationalité, l’origine, l’appartenance ethnique, la couleur de peau, la religion ou la culture des individus. Imparable !

D’ailleurs, toute (nouvelle) pensée devant s’accompagner de règles et de contrôle, ces fous consultés préconisent la création d’un délit de « harcèlement racial et d’étudier le recours à la sanction »…

Le rapport ne précise pas s’il faudrait aller jusqu’à l’ouverture de camps de redressement.

En termes de préconisations baroques, le rapport recommande, entre autres folies, l’ouverture du droit à certaines prestations quasi automatique, l’assouplissement des conditions d’attribution du RSA (qui n’est accordé, pour l’instant, qu’aux étrangers en situation régulière justifiant de leur présence sur le territoire de 5 ans au moins), la création d’une Cour des Comptes de l’égalité ( ??) ou encore la suppression des conditions de nationalité pour accéder à un emploi, tant dans les fonctions publiques que dans les secteurs public et privé.

Sur ce dernier point, j’imagine aisément un saoudien wahhabite chargé de l’attribution d’aides sociales dans une commune : quelque chose me dit qu’il vaudrait mieux être musulman pour avoir accès à la générosité de la collectivité…

Mais refermons-la ce rapport qui restera sur une étagère de je ne sais quelle administration et ne tombons pas dans ce piège vulgaire tendu par une gauche aux abois : elle essaie d’attiser un FN déjà triomphant pour, une fois encore, triompher électoralement grâce aux triangulaires.

Un FN historiquement haut représente le seul salut possible d’une gauche déjà lessivée après 18 mois de pouvoir…

Après, toute la question est de savoir si la droite, elle, saura déjouer ce piège…

source http://www.citoyens-et-francais.fr/article-civilisation-fran-aise-le-massacre-continue-121600688.html

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 06:03

Mitterrand, de Gaulle : quand le FN jongle avec les symboles

COMMUNICATION – Affiche du FNJ détournant "La France tranquille" de François Mitterrand, utilisation de la Croix de Lorraine par Florian Philippot, récupération d'une Une du Monde...

Le Front national, tout à son entreprise de "dédiabolisation", tente de se façonner une nouvelle image en jouant avec les symboles.

De Jeanne d'Arc au drapeau tricolore, le Front national raffole des symboles. Il s'emploie désormais à bousculer les codes.

Le parti qui ne veut plus qu'on lui accole l'étiquette d'extrême-droite vient d'en donner plusieurs illustrations.

Dernière en date mardi avec la présentation par Marine Le Pen de la nouvelle affiche du FN Jeunesse.

Des militants se tenant bras dessus bras dessous derrière le slogan "La France tranquille", clin d'œil plus qu'appuyé à la campagne de François Mitterrand en 1981.

En Moselle, ce sont les gaullistes qui se font dépouiller d'un symbole. Dans une nouvelle tentative de capter l'héritage de l'homme du 18 juin, le vice-président du parti, Florian Philippot, utilise la croix de Lorraine, mêlée à la flamme rouge et bleue du FN, comme logo de sa campagne pour les municipales à Forbach.

Le Monde vient aussi de faire les frais de cet "esprit récup'" : le quotidien a annoncé lundi qu'il allait porter plainte contre l'utilisation d'une de ses récentes Une à des fins de propagande électorale.

Sur un tract frontiste en effet, un gros titre consacré aux impôts en France est grossi à la loupe pour dénoncer "le matraquage fiscal".

Une stratégie 'attrape-tout'"

Ce n'est pas la première fois que la formation pratique le détournement polémique. En 2009 déjà, le compagnon de Marine Le Pen, Louis Alliot, n'avait pas hésité à assurer sur ses affiches que "Jaurès aurait voté Front nation
al".

Des procédés qui vont bien sûr de paire avec l'entreprise de modernisation d'image engagée par la fille de Jean-Marie Le Pen. "Mais là, analyse pour metronews le spécialiste de l'extrême droite Jean-Yves Camus, cela finit pas faire stratégie 'attrape-tout'.

Le risque, c'est qu'à force d'utiliser les symboles des autres et d'abandonner le graphisme traditionnel de ses affiches, le FN noie sa communication dans le pastiche et gomme son identité propre."

Quelle sera la prochaine étape de la "dédiabolisation" ?

Marine Le Pen a répété ce week-end qu'elle était ouverte à un changement de nom de son parti. "Il n'y a pas de tabou", a t-elle martelé. "Là aussi, cela pourrait avoir des conséquences négatives de brouillage d'image, parce que le terme Front national est une marque politique clairement identifiée", note Jean-Yves Camus.

Le FN aura décidément du mal à changer de visage.

http://www.metronews.fr/info/mitterrand-de-gaulle-quand-le-fn-jongle-avec-les-symboles/mmlq!U9ds7Nbb0UjPk/

Merci Jacques O.

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 06:00

On comprend le silence de la presse de gauche et des autres

Alain JUPPE, alors 1er ministre, avait supprimé cet avantage.

Nicolas SARKOZY, Président de la République avait refusé de ré-instaurer cette niche fiscale à l’association des journalistes présidée par Mme.... TRIERWEILER. Tiens, tiens...

Hollande arrive et .....satisfait la demande des journalistes, prime de 7600 euros..

Comme quoi, être journaliste et maîtresse du Président peut influencer ce dernier.

Et pendant ce temps, nous citoyens français ne sommes pas épargnés.

Une lettre de la CARSAT (caisse de retraite du privé) nous a informé qu’à compter du 1er Janvier la CSG passait de 3,8% à...6,6% , la CRDS restant inchangée, pour l’instant.

Ensuite, à compter du 1er avril, baisse des retraites de 0,3%, taxe appelée C.A.S.A au titre de la solidarité , sachant qu’au 1er avril 2014 celle-ci sera de 0,6%....

Merci à Hollande et sa bande d’amateurs !

LE GRAND AMOUR VA CONTINUER ..

Alors que les niches fiscales sont supprimées ou réduites, alors que :

les impôts augmentent, alors que tous les français se serrent la ceinture,

Hollande maintient les 7 650 € d'avantages fiscaux aux journalistes .

C'est un pur scandale dont aucun journaliste ne parle...et pour cause..!!!

Et pourtant cela a été voté au Sénat malgré de nombreux amendements UMP rejetés en bloc.

Honte à Hollande, honte aux journalistes !

Merci Jean-Claude G.

Repost 0
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 05:53

Inauguration des locaux de TV Libertés

Depuis près de deux ans, un projet que l’on aurait légitimement pu qualifier d’osé a été entrepris : créer une chaîne de télévision patriotique et libérée du politiquement correct.

Les initiateurs de ce projet, réunis autour de Philippe Milliau, ont pris acte de l’évolution technologique rendant possible la diffusion d’une chaîne de télévision : tout foyer disposant d’une connexion Internet aura la possibilité de recevoir cette chaîne, par le biais d’un ordinateur ou d’un smartphone, mais aussi via les télévisions connectées à Internet par le Wifi.

Une équipe prestigieuse a été réunie par Philippe Milliau.

On y retrouve pêle-mêle des personnalités comme Jean-Yves Le Gallou, Bernard Lugan, Philippe Conrad, Yvan Blot, Robert Ménard, Martial Bild, Arnaud Soyez, Jean-Baptiste Giraud, Anne Brassié et bien d’autres.

Les locaux de TV Libertés, situés à proximité de Paris dans le Val-de-Marne, viennent d’être inaugurés et présentés aux soutiens du projet.

Voici les premières photos des locaux, fournies par un correspondant de Nouvelles de France :

La salle de rédaction

Un des studios de TV Libertés

La régie d’un des studios

Le démarrage de la chaîne est prévu pour janvier 2014.

Christina Tasin a publié un résumé de la présentation du jeudi 12 décembre sur son blog.

Vous pouvez vous aussi soutenir le projet en envoyant vos dons (déductibles d’impôt à hauteur de 66% du montant du don) en envoyant vos chèques à l’ordre de l’ASNA, à TV Libertés BP 400-35 94271 Le Kremlin Bicêtre (contact mail : tvlibertes@gmail.com).

source et publication: http://www.ndf.fr/article-2/17-12-2013/inauguration-des-locaux-de-tv-libertes

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 15:07

La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!.....

Dans la même rubrique:

< >

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.


Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l'UE (Pologne, Malte, Pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la retraite.


POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?

Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés.

La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe" !!!
RÉAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce me
ssage à tous les Européens.


Bonne journée à tous quand même.

CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l'UNION EUROPEENNE CONSTITUENT UNE VRAIE MAFIA

Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs.
Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls " des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent
... C'est dire !


-Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € / mois.

L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans.

- Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé.
Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois.

C'est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d'en profiter.

C'est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc.

En plus, beaucoup d'autres technocrates profitent d'un tel privilège
1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500 € de retraite par mois.

2. Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900 € par mois.

3. Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14.000 € par mois.
Consultez la liste sur :

http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Etude_27.pdf

Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60 € pour 5 années de commissaire européen aux transports

À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre, d'ancien président du Conseil général de la Haute Loire, de maire d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel.
En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire.

Car, c'est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.

Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc.

Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c'est 15,5 ans...

De qui se moque-t-on ? A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d'autres fonctionnaires.

Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.

Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pour leur super retraite !!!

Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable...

Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié !

Eux, ils (se) sont carrément exonérés.... On croit rêver !
Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés "contrôler" si les dépenses de l'Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles elles sont destinées..., profitent du système et ne paient pas de cotisations.

Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de confiture ?

A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12.500 à 14.000 €/ mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser...

C'est une pure provocation !

Mon objectif est d'alerter tous les citoyens des états membres de l'Union Européenne.

Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée.

Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir, à nos frais et en toute impunité, de telles retraites.

Nous allons leur remettre les pieds sur terre : Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée qui prouve par "A+B" l'ampleur du scandale, reprise par les médias.


http://www.lepoint./.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867.fr/actualites-economie/2009
-05-19/revelations-les-retraites-en-or-des-hauts-fonctionnaires-europeens/916/0/344867



la révolution n'est pas loin...

Mireille MARZARO
Cadre Coordinateur
Réseau de Soins Palliatifs des Alpes Maritimes

http://lucien-pons.over-blog.com/article-vive-l-europe-des-voleurs-scandale-la-retraite-a-50-ans-avec-9-000-euros-par-mois-pour-les-fonctionn-115624659.html

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 11:24

15 décembre 2013

BIENVENU À " TV LIBERTÉ " JANVIER 2014 !!!

Inauguration des locaux de TV Libertés : vivement janvier 2014 !

Publié le 13 décembre 2013 par Christine Tasin - Article du nº 333

J’étais invitée hier à participer à la soirée des parrains et membres fondateurs de TV Libertés en ses locaux flambant neufs.

TV Libertés, c’est ce pari lancé par Philippe Milliau, son Président, il y a un an et demi : une vraie télé, indépendante, de qualité qui permette à tous d’être informés, tout simplement.

Sans mensonges, sans langue de bois, sans politiquement correct.

Mieux encore, une télé qui permette les débats et les échanges impossibles parce qu’interdits ailleurs.

Un air de liberté.

On en rêvait, le rêve a pris réalité.

Nous étions nombreux hier à nous presser, qui dans le studio d’enregistrement impressionnant par le matériel n’ayant rien à envier à celui des plateaux de France 3 ou France 5 ; qui dans la salle de rédaction claire et vaste où de jeunes journalistes, souriants et déterminés nous accueillaient, conscients de participer à un moment historique ; qui dans la régie où sévit, impitoyable, le maître d’œuvre derrière sa vitre, faisant refaire dix fois les prises de vue tant qu’elles ne sont pas parfaites…

Il y avait tant à voir, tant à admirer, tant à s’étonner : comment l’équipe de TV Libertés a-t-elle réussi ce tour de force d’agréger, déjà, tant de talents divers, venus de tous les horizons, économiques, militants, journalistiques, politiques ?

Les meilleurs, (nous avions pu en croiser, déjà, ici ou là, dans des radios, à la télé, lors de reportages, lors de nos activités militantes…) sont au rendez-vous, derrière la caméra, à l’organisation générale, au montage, à la production, à la rédaction…

Il y avait beaucoup de personnes que je ne connaissais pas parmi les fondateurs et parrains, venus de toute la France admirer l’enfant qu’ils ont porté sur les fonts baptismaux, mais ils avaient tous dans l’œil l’étincelle de celui qui participe à quelque chose d’extraordinaire, l’étincelle de celui qui réalise un rêve.

Bien sûr, il y avait là un certain nombre de têtes connues, que ce soit le rédacteur en chef Martial Bild ou des personnalités qui seront sans doute sollicitées pour des interviews ou des débats comme Pierre Cassen ou Béatrice Bourges mais beaucoup d’inconnus aussi avec qui la parole était facile et évidente, parce que nous étions tous là « en famille », avec un projet fou qui a pris corps et nous motive, tous.

A l’heure où le gouvernement Hollande efface d’un coup d’éponge les dettes de l’Humanité (quatre millions, avec cela un Philippe Milliau crée 3 TV Libertés… ) et achète des médias serviles que plus personne ne lit en les subventionnant à gogo, ce qui va se passer au Kremlin Bicêtre pourrait bien être un modèle à suivre et le signe de bouleversements profonds dans les médias.

Une équipe qui va produire un journal télévisé avec 10 fois moins de personnel et de moyens que les chaînes traditionnelles, ça vous semble impossible ?

Pas si la passion et l’efficacité sont au rendez-vous.

Pas si les salariés ont accepté de travailler pour bien moins que ce à quoi ils pourraient prétendre pour ne pas mettre en danger le projet.

Pas si ils ne comptent pas leurs heures. Pas si la CGT reste au portail.

C’est la femme de gauche que je suis qui dit ça. Un monde à l’envers ?

Non, un nouveau monde qui s’ouvre, parce que, comme l’a rappelé dans un superbe discours le Président de TV Libertés Philippe Milliau, tout est en train de changer, très vite, et tout ce qui a été la règle depuis des décennies a pris du plomb dans l’aile.

Lors de ces changements, tout est possible, les règles sont à inventer.

Faisons confiance à notre sacrée équipe de TV Libertés pour nous aider à faire ce grand pas dans un nouveau monde à inventer ensemble.

La télé sera ouverte aux différents courants, sans parti-pris idéologique ou politique, elle portera apparemment fort bien son nom.

Rendez-vous en janvier, n’hésitez pas à entrer en contact avec la télé qui sera, je l’espère la télé de tous les Résistants, quels qu’ils soient, et à la soutenir.

Adresse courriel provisoire tvlibertes@gmail.com

15 décembre 2013

DÉJEUNER/DÉBAT DU PDF /BRETAGNE !

LES RENDEZ-VOUS DU PDF/ BRETAGNE....

LES PATRIOTES ET LE PARTI DE LA FRANCE / BRETAGNE !


A VOS AGENDA !


Réunion de cohésion et Dé
jeuner /Débats !

A l'invitation des quatres délégués départementaux du PdF et de Jean-Marie Lebraud, délégué régional du PdF pour la Bretagne, Martine LE HIDEUX présidera un déjeuner-débat LE dimanche 26 JANVIER 2014

Avec la présence de Michel MADORE Secrétaire Général du Cercle National des Combattants !

Nos amis de L' ADIMAD, de L'UNP et de L' UNC sont les bienvenus !

Pour le déjeuner débats :

La participation aux frais est de 27 €.

RÉSERVATIONS ET RÈGLEMENTS AVANT LE 20 ANVIER 2014

Les chèques faisant foi de réservations

Attention: Places Limitées

Pour tous renseignements et réservations :

DANIEL

Tel : 06 65 61 08 62

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@


Co-voiturage possible à partir de Rennes,St Malo, St Brieuc, Quimper, Brest, Lorient


Rassemblons la Droite nationale sur ses valeurs et organisons l’Alliance des Patriotes.

Jean-Marie LEBRAUD, Délégué du Morbihan (56)

Responsable Régional sur la Bretagne

Membre élu du Bureau Politique

Membre élu du Conseil national

Mail : j-m.lebraud@orange.fr

Tél : 06.09.53.93.84

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 10:20

TRIBUNE LIBRE

L’Eglise Vaticane complice de l’islamisation de nos pays et du Grand Remplacement

Publié le 17 décembre 2013 par Robert Albarèdes - Article du nº 334

La rapidité avec laquelle le squatteur de l’Elysée a désavoué son premier ministre et dénoncé le fameux rapport officiel préparant la désagrégation de la Nation française et de son identité profonde par l’expansion infinie de l’immigration et le multiculturalisme communautarisme imposé, montre, à l’évidence, que ces gens savent qu’ils sont à l’opposé de ce que pense et veut le Peuple de France en la matière… (1) et que, s’ils se replient en bon ordre aujourd’hui, c’est pour mieux préparer leur nouvelle offensive, à petits pas celle là, pour mieux endormir la vigilance des citoyens et les tromper insidieusement.

Qu’on n’oublie pas: leur projet est celui de leurs différentes « écoles de pensée » et d’influence, du think tank « Terra Nova » présidé par le pantouflard bien nourri Chérèque au Groupe Bilderberg, auquel appartiennent maints dirigeants du PS comme de l’UMP, en passant par « Le Siècle », où tous les financiers, politiciens de « droâte » et de « gôche », responsables des media français, ont leur « rond de serviette » et la French American Foundation qui promeut dans l’ombre les « futures élites » de notre pays, à « gôche » comme à « droâte »…

L’offensive contre notre Peuple est lancée, et, de phases d’avancée en phases de repli, elle se poursuivra tant que le système d’alternance bipartiste PS (et alliés écolos) -UMP (et alliés Centre) se perpétuera.

Et dans cette offensive, téléguidée par les instances oligarchiques financières apatrides de la Mondialisation et les institutions antidémocratiques de l’Europe de Bruxelles, un protagoniste de poids vient de s’inviter (même s’il n’a jamais été absent), et de manière éclatante : l’Eglise Vaticane, qui vient de sortir la « grosse Bertha » pour amplifier son action et développer son offensive.

Si certains ont pu être étonnés du remplacement subit du pape précédent par le François actuel, ils ne peuvent, aujourd’hui, que constater la réalité: ce Pape est celui de la Mondialisation, de l’immigration tous azimuts, de la destruction des Peuples, surtout quand ils sont marqués par l’esprit laïque.

Les lecteurs réguliers de « Riposte laïque » ne feront preuve d’aucun étonnement: depuis les paroles du cardinal Tauran remerciant les musulmans d’avoir permis le retour de « Dieu en Europe » (2) jusqu’à celles de Benoît XVI demandant à la chancelière Merkel de lutter « contre le laïcisme en Europe », ils ont pu suivre ce cheminement de l’Eglise Vaticane qui , aujourd’hui, en vient à produire le texte papal ci-dessous mentionné qui en appelle à l’accueil des migrants islamiques, à l’islam comme religion « de paix et d’amour », à la fraternité comme outil de la justification des flux migratoires que demandent et l’Europe et les Oligarchies financières mondiales pour peser sur les salaires, détruire les espaces sociétaux des pays accueillants, faire fondre les peuples dans des magmas informes et communautaristes dont la vocation violente et destructrice est inhérente à leur existence même. (3)

Ceux qui, parmi nous, s’imaginent qu’ils vont trouver à leurs côtés l’Eglise catholique pour combattre l’expansion islamiste et l’imposition de la charia partout où elle triomphera, se mettent le doigt dans l’oeil, et profondément…

Ceux qui, parmi nous, pensent que cette même Eglise saura s’opposer aux effets néfastes de la mondialisation et de la construction européenne en matière de valeurs morales, sociétales, sociales même, se trompent lourdement..

Et, en plus de bien lire les textes papaux, ils devraient s’imprégner du sous-entendu criant de la dernière production des évêques de France, qui se permettent d’interférer par avance dans les futurs scrutins de notre pays, pour dénonce le « populisme » (faut-il ici traduire l’implicite?) (4) et appeler à l’ouverture sans limites de nos frontières. sous prétexte « d’accueil » et de défense des « pauvres », position pour le moins hypocrite quand on s’inscrit dans l’outil de mondialisation économique des délocalisations et de la libre circulation de la main d’oeuvre.

Ils devraient aussi s’intéresser de près aux travaux de la COMECE, cet organisme papal permanent auprès de la commission européenne de Bruxelles, qui fait feu des 4 fers pour promouvoir toutes les formes d’immigration, d’accueil de tous ceux qui viennent d’ailleurs, et d’acceptation de l’islam dont elle n’analyse jamais la fonction politique de destruction de la démocratie et humaine de négation de la liberté de conscience.(www.comece.org) (5)

Cette caution « spirituelle et morale » sous tend toutes les mesures, chaque jour plus intenses, que prennent et la commission européenne et le gouvernement français actuel , pour insuffler dans notre peuple les ferments létaux qui le feront disparaître.

Certes, tout ceci ne se fait pas aussi facilement que cela s’écrit…

Et les 8 français sur 10 qui refusent l’islam et sa religion politique, communautariste, ségrégationniste, sexiste le montrent parfaitement. Comme le montrent aussi les 3 Français sur 4 qui trouvent qu’il y a trop d’immigration, trop d’étrangers, trop de complaisance et d’aides pour ces étrangers, au détriment des droits de ceux qui travaillent, payent les impôts, taxes et cotisations qui servent, aussi, à conforter l’implantation de ces étrangers dont on n’a nul besoin, qui n’ont jamais travaillé ou cotisé et qui, pour la plupart, ne travailleront ni ne cotiseront jamais …

Mais aujourd’hui que la menace latente a pris forme dans ce rapport officiel commandité par le premier ministre, supervisé par 10 autres ministres et réalisé par « la pensée socialo-écolo » qui s’est octroyée le monopole de la parole , il faut faire beaucoup plus que répondre à des sondages ou à des enquêtes…car la menace n’est que suspendue.

Il faut réagir, par le discours et le texte, certes…mais surtout par l’action: dans la rue, dans les urnes, pour se débarrasser de ceux qui, en fait, ne représentent que 20% de l’électorat français… sans oublier leurs sosies umpéistes et centristes qui, en souhaitant les remplacer, se préparent à faire la même chose.

La voie, étroite, du vrai changement passe par un autre projet….C’est le moment de prendre le temps d’y réfléchir et de se préparer à « franchir le pas ».

Robert Albarèdes

1 – http://www.valeursactuelles.com/politique/immigration-rapport-qui-propose-soci%C3%A9t%C3%A9-%E2%80%9Cinclusive%E2%80%9D20131206.html

2 – http://ripostelaique.com/Dieu-de-retour-grace-aux-musulmans.html

3 – http://www.defrancisation.com/pape-francois-nous-chretiens-nous-devrions-accueillir-avec-affection-et-respect-les-immigres-de-lislam-qui-arrivent-dans-nos-pays/

Pape François : « Le véritable islam s’oppose à toute violence - nov272013

Source: EXHORTATION APOSTOLIQUE EVANGELII GAUDIUM DU PAPE FRANÇOIS AUX ÉVÊQUES AUX PRÊTRES ET AUX DIACRES AUX PERSONNES CONSACRÉES ET À TOUS LES FIDÈLES LAÏCS SUR L’ANNONCE DE L’ÉVANGILE DANS LE MONDE D’AUJOURD’HUI

Extrait :

52. La relation avec les croyants de l’Islam acquiert à notre époque une grande importance. Ils sont aujourd’hui particulièrement présents en de nombreux pays de tradition chrétienne, où ils peuvent célébrer librement leur culte et vivre intégrés dans la société.

Il ne faut jamais oublier qu’ils « professent avoir la foi d’Abraham, adorent avec nous le Dieu unique, miséricordieux, futur juge des hommes au dernier jour ».[198]

Les écrits sacrés de l’Islam gardent une partie des enseignements chrétiens ; Jésus Christ et Marie sont objet de profonde vénération ; et il est admirable de voir que des jeunes et des anciens, des hommes et des femmes de l’Islam sont capables de consacrer du temps chaque jour à la prière, et de participer fidèlement à leurs rites religieux.

En même temps, beaucoup d’entre eux ont la profonde conviction que leur vie, dans sa totalité, vient de Dieu et est pour lui. Ils reconnaissent aussi la nécessité de répondre à Dieu par un engagement éthique et d’agir avec miséricorde envers les plus pauvres.

253. Pour soutenir le dialogue avec l’Islam une formation adéquate des interlocuteurs est indispensable, non seulement pour qu’ils soient solidement et joyeusement enracinés dans leur propre identité, mais aussi pour qu’ils soient capables de reconnaître les valeurs des autres, de comprendre les préoccupations sous jacentes à leurs plaintes, et de mettre en lumière les convictions communes.

Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons à être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux !

Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence.«

[198] Conc. œcum. Vat II, Const. dogm. Lumen gentium, sur l’Église, n. 16.

http://www.lefigaro.fr/international/2013/12/12/01003-20131212ARTFIG00607-le-pape-francois-veut-relancer-la-fraternite.php

4 -http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/11/01016-20131211ARTFIG00482-les-eveques-de-france-s-engagent-contre-l-extreme-droite.php

5 – http://ripostelaique.com/debattre-des-fondamentaux-de-la-laicite-mais-ne-se-reveiller-comme-a-constantinople-apres-lassaut-final-des-envahisseurs.html

http://ripostelaique.com/leglise-vaticane-complice-de-lislamisation-de-nos-pays-et-du-grand-remplacement.html

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 09:45

Mardi 17 décembre 2013

Elections 2014 et 2017

VOICI la stratégie du PS pour se retrouver au 2e tour avec le FN en 2017.


Accrochez vous et surtout allez sur le site du sénat pour lire et vérifiez.


C'est incroyable !


Pas plus tard que ce mardi matin à 8h15 sur Europe 1, les informations suivantes sont parvenues aux auditeurs :

Hollande et le PS ont décidé de diminuer la taxe de visa pour les étrangers qui était de 110 euros pour la ramener à 50 euros.

En plus, tout étranger légal ou illégal ne paiera plus la taxe forfaitaire ni à la sécu ni aux hôpitaux en cas d'hospitalisation . Il en est de même pour la gratuité de l
a CMU !


En dehors d'Europe 1 aucun média, aucun syndicat et peu de politiques n'en parlent , alors que de telles décisions devraient faire la UNE des journaux.

pour celles et ceux qui pensent que ce n'est pas vrai, le document officiel est disponible sur ce site : www.senat.fr/leg/ppl11-728.html

Proposition de loi du sénat de juillet 2012 n°728

La construction d'aires d'accueil pour les gens du voyage sera financée par...la Sécu (CAF) au lieu des communes + départements
Requalification des caravanes en résidence fixe principale
Comptabilisation des aménagements d'accueil comme logements locatifs sociaux
Ouverture automatique de tous les droits sociaux y compris logement, mais sans taxe d'habitation.

Suppression du livret de circulation pour travailler

Suppression de l'obligation d'être rattaché à une commune pendant 3 ans pour pouvoir voter.

D'où la volonté de François HOLLANDE d'attribuer le droit vote des étrangers avant 2014 .

Reconnaissance "du statut juridique des gens du voyage et la
sauvegarde de leur mode de vie".


La perte des recettes, le financement des aires et les aides seront - en partie - compensés par la taxe additionnelle sur le tabac.

oui c'est vrai lisez--> article 20 en bas de page dans-

www. senat.fr/leg/ppl11-728.html On nous dit que c'est pour lutter contre le tabagisme

Source : claude estassy http://www.citoyens-et-francais.fr/article-elections-2014-et-2017-121593666.html

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 09:17

POINT DE VUE

Pourquoi les jeunes Européens sont souvent plus « fragiles » dans une société comme la nôtre et comment y remédier ?

Il faudrait probablement un livre pour analyser la situation sociale des jeunes hommes européens et plus particulièrement la question de la fragilité d’une partie d’entre eux dans l’environnement violent de la société multiculturelle.

Certes, il faut le rappeler, ce phénomène est encore minoritaire mais pourtant bien visible et suscite des réactions agacées, indignées mais, osons le dire, « impuissantes » ou incantatoires.

Il n’est donc peut-être pas inutile de tenter d’analyser rapidement ce phénomène et d’y apporter des réponses.

Un article plutôt inhabituel pour moi mais qui m’est dicté par l’impression de n’avoir rien lu de clair et de pratique sur ce sujet.

Une fragilité physique et mentale en environnement multiethnique

Tout d’abord, comment se manifeste cette fragilité ? Elle est à la fois physique mais aussi mentale (difficultés à faire face au conflit ou au recours à la force).

Elle s’exprime justement dans les situations conflictuelles où l’affrontement physique avec des jeunes issus d’autres « populations » est imminent. « Adversaires » d’autant plus belliqueux que les jeunes hommes européens ne savent pas l’être assez.

Au-delà des réactions de moquerie que ce comportement peut engendrer, elle est problématique pour l’idée qu’un jeune Européen se fera de lui-même (complexes et refoulements) et néfaste à sa construction, comme homme, puis, ultérieurement, comme père ou comme membre d’une communauté de destin. Il y aurait des livres à écrire pour analyser les impacts « idéologiques » de ces frustrations.

Peut-être n’est-il pas inutile de rappeler que cette fragilité est toute relative et se perçoit principalement en environnement multiethnique.

En clair, du fait des causes de ce problème de « fragilité », nous verrons qu’il est perceptible surtout dans la confrontation relationnelle avec d’autres groupes de population et pas n’importe lesquels.

Ce paramètre n’est pas, lui non plus, sans impact sur la façon quasi pathologique dont les questions d’immigration sont traitées dans l’espace social et politique lorsqu’il s’agit de certaines populations.

Pour faire simple, je pense qu’il existe quatre grands facteurs qui peuvent expliquer la « fragilité » de nombreux jeunes Européens et leur « vulnérabilité » dans les environnements multi-agressifs dans lesquels ils sont plongés :

1. Le premier facteur relève de mauvaises pratiques dans la construction identitaire de l’enfant ;

2. Le deuxième d’une influence trop incapacitante (castratrice même) des pratiques pédagogiques qui dévalorisent le conflit, la bagarre ou prétendent obliger l’enfant à s’en remettre toujours à quelqu’un d’autre (les institutions notamment) pour le protéger ;

3. Le troisième point relève d’un choix d’hygiène de vie (sport, alimentation et bonnes pratiques qui sont importantes à l’heure des pollutions agro-chimiques systématiques) ;

4. Et enfin, le dernier facteur est une qualité que les spécialistes nomment « néoténie » ou persistance juvénile, qui est liée à notre biologie. Elle présente de nombreux inconvénients dans un contexte social multiethnique et multiculturel, mais est, à tout prendre, une qualité dont nous pouvons nous féliciter et dont il faut compenser les effets par les trois catégories de solutions précédentes. Mais reprenons.

1. Une mauvaise construction identitaire

Première cause de fragilité : l’isolement. Même lorsqu’il ne pèse pas dans le cas d’un conflit entre deux individus, la crainte de devoir faire face au grand frère, aux copains, à la famille, etc. de son adversaire pèse dans le rapport de forces. Les jeunes Européens sont fréquemment isolés et l’isolement est la première des faiblesses. Les enfants privés de construction identitaire saine sont et resteront seuls. Isolés de tout groupe, famille, etc., quand survient le conflit, ils sont souvent en position de faiblesse face à de petits groupes soudés par toutes les formes d’appartenance (origine, famille, couleur de peau, cultures, religions, marques, etc.) et parfois par des groupes soudés par plusieurs de ces catégories simultanément (africains ET musulmans ET fans de RnB par exemple). Cet isolement est principalement lié à un déficit d’identité.

La construction identitaire d’un jeune garçon repose sur trois étapes principales. Ces trois étapes sont essentielles à sa formation.

Le sexe : Dans la construction de l’identité d’un enfant, le premier étage est se reconnaître comme garçon. Vous avez tous entendu ces phrases infantiles mais qui font partie de ce processus de construction : « Les filles, elles sont tartes » ou « Les garçons contre les filles ». Il faut respecter toutes les phases qui permettent à un jeune garçon de se reconnaître comme mâle dans un monde à deux catégories. Cette première phase est indispensable aux deux étapes suivantes. À rebours des théories du genre, permettez ses manifestations d’affirmations enfantines et renforcez-les si vous le jugez utile, sans tomber dans l’excès et l’obsession. Permettez-lui de bien marquer son appartenance de mâle en lui proposant des activités spécifiques, des devoirs spécifiques, des droits spécifiques (couleurs, rites, tâches, équipes, vocabulaire, etc.).

La famille : Le deuxième étage de la construction de son identité sera la famille. Là aussi, cultiver le respect de la famille et, de fait, de l’ascendance, par le respect des aînés et mémoire des ancêtres, sans idolâtrie, mais sérieusement (ne pas rire de tout) et lui apprendre à la respecter (sans avoir à se justifier : « c’est ainsi et pas autrement ») dans son comportement en famille comme dans la vie sociale à l’extérieur (défendre sa petite sœur bec et ongles face à une agression extérieure, ne jamais accepter les insultes sur sa famille ou sur lui-même, défendre son nom de famille, etc.). Lui apprendre dès 5 ans qu’il y a la famille et le monde autour, pas moins. C’est par cet étage de la construction identitaire familiale que l’enfant intègre des notions indispensables à sa formation : respect des anciens, valeur de l’expérience, communauté et filiation, solidarité et protection des siens envers et contre tout.

Si en complément, vous lui apprenez à partir de 9/10 ans à mieux comprendre comment fonctionnent les groupes, vous lui permettrez de mieux s’y adapter (le groupe se forme dans la construction de l’adversaire, le groupe est un espace de partage et de solidarité, le groupe a besoin de marqueurs visibles, le groupe a souvent un chef, etc.).

Le peuple : Enfin, le troisième étage de la construction de soi sera, plus tard, la reconnaissance de son identité de substance et de culture, en clair, son appartenance à un peuple. Cette partie de votre éducation le rendra fier d’être l’héritier de populations qui ont pris une part sans égale à la construction de la civilisation, de l’art, de la pensée, des sciences et de toutes les formes du génie humain. Si vous lui apprenez, il voudra, lui aussi, être un Européen, un Français, le défendre et surtout, plus important encore, l’incarner dans sa vie. Non pas dans la simple répétition ou le fétichisme de l’ancien mais dans l’innovation, la créativité, la maîtrise. Mais c’est là une autre histoire…

Cette dernière phase sera la plus longue et un jeune garçon élevé dans la fierté de son peuple et de sa lignée, par l’exemple des héros et l’histoire des souffrances et des grandeurs de son peuple, poursuivra par lui-même ce travail et l’enseignera à ses propres enfants.

C’est en respectant et en instruisant correctement ces trois phases de développement de l’identité du jeune garçon qu’une construction identitaire saine pourra s’effectuer.

2. La culture de la négociation et de la norme

On apprend tôt aux enfants à « aller voir la maîtresse » lorsqu’ils sont victimes de coups ou d’agressions, pas assez à se défendre eux-mêmes ou, au minimum, à faire face à une situation de conflit. Pas intellectuellement, mais physiquement, avec leurs instincts. Le courage n’est pas une construction intellectuelle et ne se forge pas avec des mots mais avec l’expérience directe, physique, instinctive de la vie, des difficultés et de la souffrance physique. La culture des normes et de la résolution pacifique du conflit, voire du conflit comme « échec », est une tendance lourde et particulièrement pernicieuse dans nos sociétés, en particulier pour les instincts virils. Ce travail de formatage des institutions publiques, qui invite les enfants et les citoyens à s’en remettre à l’institution dans la gestion des conflits tout en sachant parfaitement que ces institutions ne remplissent pas ce rôle et ne le pourront jamais, est une catastrophe sur le plan éducatif et ses impacts sur la population autochtone particulièrement lourds. La prépondérance des valeurs maternelles qui doivent savoir progressivement se placer en retrait à partir de quatre ou cinq ans dans l’éducation du jeune garçon et le manque de présence des valeurs de pères viennent renforcer à chaque instant ces tendances.

La culture de l’honneur individuel et familial doit précéder la culture de la norme sociale de la collectivité politique. Les instincts de défense ne doivent pas être inhibés par un matraquage moral maternant ou par une culture de la légitimité supposée des corps de l’État dans l’exercice de la violence légitime. Et ce pour une raison simple : il n’assure pas correctement cette mission et ne l’assurera jamais. Le respect des règles deviendra plus tard un prétexte à son manque d’esprit de défense, d’initiative, de révolte. Loin de toute culture suprémaciste (« nous sommes les meilleurs ») aux effets accablants lorsqu’on ne domine pas un rapport de forces, apprenez-lui aussi à perdre et donnez-lui l’envie de recommencer et de gagner. Faites comprendre à votre garçon que ce qui est honteux ce n’est pas de perdre une bataille, un moment de conflit, mais de s’y dérober par lâcheté. Que perdre c’est parfois triste mais c’est honorable, en tout cas plus que de se soumettre. Revaloriser et soutenir son enfant, y compris dans ses manifestations d’agressivité (parfois inadéquates), c’est légitimer son agressivité naturelle et l’aider à gérer le conflit par ses propres moyens. Ne pas lui apprendre à chercher le soutien des adultes et de l’institution, qui dans l’immense majorité des cas ne le protégera pas lorsqu’il en aura besoin. Cet aspect de l’éducation des jeunes garçons est fondamental.

Quelques exemples pratiques ? Ne relevez pas un enfant en bas âge lorsqu’il tombe mais encouragez-le à se relever seul jusqu’à ce qu’il réussisse et félicitez-le lorsque c’est fait, par des mots ou un geste de tendresse. Ne grondez pas votre enfant s’il manifeste de l’agressivité ou de la violence raisonnable dans une relation avec d’autres enfants, n’intervenez que s’il y a un réel risque et de façon non morale mais disciplinaire. Apprenez, certes, à votre enfant l’existence des normes collectives mais sans jamais oublier de lui rappeler la première de toutes les normes : la survie et la capacité de se faire respecter et de se défendre. Valorisez cela à chaque fois que nécessaire.

La capacité d’un garçon à exprimer ses préférences, à exprimer son agressivité, à régler les conflits par lui-même, sans chercher un appui, est une condition indispensable à sa construction virile. L’en priver c’est l’exposer, l’affaiblir, le mettre en danger. Si vous espérez un jour pouvoir compter sur son aide et sa force, c’est donc vous mettre en danger, vous aussi.

3. Les causes sanitaires

Le changement de mode de vie des trois dernières générations en Europe, sur le plan alimentaire notamment, a profondément bouleversé les métabolismes pour des raisons en partie sanitaires (généralisation des perturbateurs endocriniens à corréler avec la baisse de fécondité et l’augmentation des cancers et malformations génitales masculines). Soyez attentifs à l’alimentation de vos enfants et à leurs contacts répétés avec les perturbateurs endocriniens contenus dans les aliments conditionnés en boîte, aux contacts avec toutes formes de plastiques et choisissez des vêtements adaptés, plutôt amples. Pour les bébés, proscrivez les jouets et tétines en plastique, privilégiez les cuillères en bois simple. Ne donnez pas de petits pots pour bébé mais des aliments que vous préparerez vous-même, si possible biologiques ou issus d’un potager non traité aux pesticides, herbicides et autres intrants chimiques toxiques. Certes, cette préparation demande du temps quotidien mais les conséquences sont autrement importantes… Je ne peux détailler sur cette question, il me faudrait un livre entier.

Les pratiques sportives sont aussi essentielles. Je n’évoquerai même pas la majorité des garçons qui n’ont presque aucune activité sportive (une catastrophe sanitaire) alors qu’ils passent 6 à 7 heures par jour assis sur une chaise en pleine période de développement, puis le reste de la journée devant la télévision ou l’ordinateur. N’espérez pas avoir des enfants sains avec ce régime de vie. Ils seront des cibles et, consciemment ou non, se retrancheront de la vie réelle pour fuir des rapports de force auxquels ils ne sont pas préparés. Pour vos garçons, privilégiez dès 6 ans des activités de contact (rugby, etc.) et, d’une façon générale, le contact direct avec la difficulté, la nature, le froid, le chaud, le piquant, aussi souvent que possible. Non dans une perspective de souffrance, et en songeant toujours que vous devez valoriser sans le plaindre ses échecs et ses bosses.

4. La néoténie européenne

La néoténie, ou juvénilité persistante des Européens, est un trait caractéristique qui n’empêche pas une maturation finale équivalente en virilité mais la diffère. Qu’est-ce que cela veut dire ? Simplement qu’aux mêmes âges, nous, Européens, sommes plus jeunes. Exemple : l’âge de la puberté est sensiblement plus précoce chez les Subsahariens que chez les Européens. Ceci affecte la croissance et la maturité musculaire. En clair, un Européen de 14 ans sera statistiquement moins avancé dans sa puberté (et donc sa taille, son développement musculaire, son agressivité, etc.) qu’un Subsaharien du même âge : un inconvénient, mais un avantage sur d’autres points. Si notre maturité est plus tardive, notre phase de maturation est plus longue…

La juvénilité est un inconvénient face à des brutes précoces physiquement mais elle constitue un avantage réel et en tout cas une réalité avec laquelle il faut compter lorsqu’il s’agit de vérifier les caractéristiques de l’adulte abouti et finalement formé.

Afin de compenser cette particularité (dont il existe, bien sûr, des exceptions), les activités viriles et les pratiques sanitaires adéquates, comme la construction identitaire correctement effectuée, suffisent largement. Ne vous étonnez pas de faire fréquemment ce constat. Les Européens sont plus jeunes, plus souples, plus ouverts et curieux et leur période de maturation est significativement plus longue que celles d’autres populations, en particulier des populations subsahariennes. Les populations arabo-berbères ont des caractéristiques proches des nôtres de ce point de vue, mais elles sont compensées chez elles par une construction identitaire plus traditionnelle (sexe, famille, peuple, cf. 1.)

Conclusion

J’ai cherché à aborder de façon simple et pédagogique les clés d’une réforme de nos pratiques éducatives (au sens large de ce mot) pour une adaptation de nos jeunes garçons aux contraintes de la société absurde et violente à laquelle ils seront confrontés. Chercher à les soustraire à cette société et à ses inévitables pathologies sociales caractéristiques des belles nations « arc-en-ciel » ne les préparait évidemment pas à tout contact « accidentel » que l’on sait inévitable dans les années à venir.

Les quatre points abordés sont les points clés. J’aurais pu aborder la question des représentations familiales du père, l’absurdité des comportements violents pour les introvertis intelligents, la division des tâches dans le couple et le fardeau d’une génération qui a dû reconstruire ses repères après la fracture (le gouffre) de la génération soixante-huit, la culpabilisation ethno-masochiste et ce qu’elle fabrique parfois en retenue physique et encore bien d’autres choses. Ce rapide exposé repose sur des études scientifiques, des travaux multiples de spécialistes et, en complément, sur mon expérience des hommes et des garçons comme père de famille.

J’espère qu’elle sera utile et permettra de sortir de façon pratique des jérémiades impuissantes lorsque ces questions sont abordées. J’y reviendrai si le sujet intéresse.

Laurent Ozon,

Fondateur de Maison Commune

source et publication: la dissidence.org

Repost 0
17 décembre 2013 2 17 /12 /décembre /2013 08:49

REVUE DE PRESSE

Benoît Duteurtre : "Le péril fasciste"

Le Point.fr - Publié le 13/12/2013 à 15:17

À rebours de ceux qu'obsède la montée des périls, l'écrivain Benoît Duteurtre se réjouit au contraire de vivre dans une France tolérante.

Par BENOÎT DUTEURTRE

À la une du Point.fr

Une rumeur insistante laisse entendre que la France serait en proie - selon l'actualité du jour - à une irrésistible montée de l'homophobie, à une dégradation de la condition des femmes ou à une véritable fièvre raciste.

Quant à moi, probablement trop candide, j'ai l'impression d'observer exactement le contraire ! Mille signes quotidiens démontrent (et je m'en réjouis) que les traits marquants de notre époque sont précisément : la place croissante des femmes dans la société, l'inexorable diminution de l'homophobie, et la disparition du regard "exotique" longtemps jeté par les Français sur tout ce qui n'était pas blanc et catholique.

On m'opposera que je vois par le petit bout de la lorgnette, dans un beau quartier du centre de Paris...

Sauf que j'observe la même chose dans les villages que je connais, où les femmes dirigent des entreprises, où le "métissage" s'installe pacifiquement, où les ex-paysans ne cachent plus leurs enfants gays !

Comment, alors, expliquer ces dérapages qui, de la Manif pour tous aux insultes à Christiane Taubira, font les unes de la presse comme autant de signes inquiétants ?

Une première réponse figure dans la question, les médias adorant monter en épingle toute possibilité de conflit - surtout quand les pouvoirs publics veulent faire oublier leur incurie économique en lançant de bruyantes réformes sociétales.

Mais on dirait aussi que d'irrésistibles schémas "antifascistes" structurent les esprits, même lorsqu'ils ne sont plus vraiment de gauche, et moins encore révolutionnaires : une conviction obsédante selon laquelle la France, depuis 1940, serait un pays toujours à la limite du basculement dans le déshonneur ; et un codicille selon lequel la droite serait par nature raciste, intolérante, et prête à glisser vers l'extrême droite.

La France en avance

D'où le fâcheux succès du mot "nauséabond", employé avec délectation par ceux qui discernent, derrière toute position conservatrice, un possible crime contre l'humanité. Tant de vigilance conduit à s'alarmer de quelques injures misérables adressées à une ministre en exercice ; puis à brandir d'inquiétantes statistiques judiciaires... qui démontrent pourtant que les femmes, les homosexuels ou les gens de couleur trouvent désormais naturel de porter plainte au lieu de plier l'échine.

Même leFront national ne se veut plus raciste ni sexiste ! Rien n'y fait : le thème de la montée des périls est inébranlable, tout comme au temps de mon adolescence gauchiste où l'on se mobilisait contre la dictature giscardienne !

Aujourd'hui, la "radicalisation du discours politique", dénoncée à tout propos, constitue l'arme ultime d'une gauche sans programme.

Les fabricants d'opinion convoquent inlassablement "les années trente" pour souligner la menace. Ils pourraient se rappeler que les Noirs américains, dès cette époque, venaient humer en France un air moins raciste ; que la Parisienne passait pour séduisante et libre ; que les homos anglais préféraient vivre de ce côté-ci de la Manche. Sous la Quatrième République, un métis guyanais présidait le Sénat.

La France était en avance sur Martin Luther King. Aujourd'hui, on la dit raciste, sexiste, homophobe.

Mais sans doute n'est-elle en retard que sur le modèle états-unien qui prétend s'imposer partout avec ses marches et ses fiertés, ses communautés et ses repentances, sa guerre des sexes, sa judiciarisation de tout et de rien.

D'où l'ardeur de certains à vilipender, une fois de plus, cette nation inadaptée aux nouvelles normes mondiales.

Source et publication: http://www.lepoint.fr/editos-du-point/sebastien-le-fol/benoit-duteurtre-le-peril-fasciste-13-12-2013-1769134_1913.php

Repost 0