Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 14:36

 

 

 

       

 

 

 

pdfbretagne@orange.fr

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 14:13
Samedi 31 décembre 2011 6 31 /12 /Déc /2011 12:19

Naissances-Konk.gif L’année qui commence demain s’annonce brillante.

Ce qui fut notre pays s’engage dans une campagne électorale entre poux de mer dont la vision à (même pas très) long terme s’étend à une dizaine de millimètres alors qu’arrive à toute vitesse la déferlante d’une crise comme on n’en a jamais vu : à la fois la ruine de l’État et le début de décomposition du monde sous le poids d’une surpopulation démentielle.

 

Jamais, absolument jamais, nos politicards ne voient ou au moins ne désignent les choses par leur nom.

 

On parle d’insécurité, jamais (dans leur bouche) de musulmans haineux et de nwars violents, tous élevés ou menés par leurs instincts dans la voie de la terreur imposée aux autres, dans une logique de territoire, de domination brute.

On parle de crise du logement, on ne dit jamais qu’un programme de logements sociaux est la garantie du regroupement de centaines de membres de tribus africaines ou maghrébines, dont il faudra payer les dépenses et supporter les trafics.

On parle d’égalité, on ne dit jamais que 95% des nwars n’atteignent pas le niveau cognitif moyen (pourtant bas) des Blancs et que pratiquement toute nomination ou promotion d’un nwar à un poste de décision ou de responsabilité est à la fois une injustice et une bêtise.

 

europe totalitaire immigrationOn parle de dignité (je t’en foutrai, moi…) des hommes, on ne parle pas de l’ignominie morale qui consiste à imposer aux Français (de France, pas les comvouzémoi qui sont passés de « sans papiers » à citoyens de papier) l’immigration, par paquets de 100.000, de gens qui n’ont qu’un seul but : se faire entretenir ou lourdement aider parce qu’ils sont absolument incapables de créer quoi que ce soit et d’être utiles ou utilisables dans leur pays d’origine, ces putains d’élevages où les bébés poussent par centaines de milliers.

On parle de pouvoir d’achat, on ne parle jamais du fait que notre pays a été enrôlé contre son gré dans une Union européenne délirante qui s’est ouverte à tous les vents de la concurrence sous la présidence du socialiste père de Tartine Aubry et qui impose une monnaie commune à des économies de natures totalement différentes, comme si tous les Européens pouvaient du jour au lendemain se comprendre en parlant l’espéranto ou autre volapük.

 

Lies HebbadjOn parle de relance de l’économie par la consommation, on ne dit pas que c’est une idée d’abruti qui revient à dire qu’il faut se gaver et crever de diabète pour faire tourner l’industrie alimentaire ou se chauffer à 30° pour assurer un débouché à EdF. Encore une inversion : a priori, la production est là pour répondre à des besoins… Maintenant, il faut créer des besoins pour que la production tourne. Et ça ne marche même pas, puisque nos biens de consommation essentiels (télé, consoles de jeux, ordinateurs, gommes en plastique, bagnoles, cigarettes) proviennent de l’étranger.

 

On parle de triple A, on ne dit pas que la dette est pour une grande part le résultat d’une politique sociale conçue en 1945 pour 45 millions de Français à peu près honnêtes et travailleurs mais qui sombre pour faire vivre 15 millions d’allogènes, avec leurs familles à 8, 12, 15 et même (exemple récent) 46 enfants, leur sida, leur couverture maladie gratuite, leur tuberculose, leurs maladies cardiaques (la chaîne de l’espoir)…

Nos politicards parlent de notre modèle social, ils ne disent jamais que, comme notre système carcéral, il sombre sous le poids des comvouzémoi, pour qui tout ça n’était pas prévu parce qu’ils sont juste plus cons, plus prolifiques, plus violents, plus voleurs… Tout ça, bien sûr, statistiquement (padamalgam, y’en a des bien, au moins une dizaine).

 

Affiche refusons la colonisationOn parle de dette, on ne dit pas qu’il est impossible de la rembourser, puisqu’on en est à emprunter rien que pour payer les intérêts et que même ça on va avoir du mal puisque l’emprunt va nous coûter plus cher.

On parle donc de « plan de rigueur » (et encore, ces connards ont peur de ce mot) alors que, ce qui va se passer, c’est la spoliation des économies de millions de Français, qui avaient acheté de l’emprunt pour leurs vieux jours…

 

On parle d’islam de France, alors qu’on a l’islam en France. On parle d’islam tolérant mais on ne parle jamais des innombrables imams et autres leaders musulmans qui défèquent des fatwas de haine et cherchent par tous les moyens à imposer leur charia de débiles mentaux coléreux.

On parle de « musulmans modérés » mais on ne remarque jamais que ces êtres illusoires ne manifestent jamais leur mécontentement quand des extrémistes (forcément marginaux ou fous) montrent la réalité de cette « religion » de bêtise, de fanatisme et de violence immonde.

On parle de recevoir ces gens, mais on ne dit pas que tous les viols de l’année écoulée en Norvège ont été le fait de musulmans, en général somaliens (vous savez, la Somalie qui se meurt).

 

Quant au vaste monde, les politicards nous disent que tout va bien malgré la crise, et qu’on trouvera bien des solutions pour trouver encore plus de pétrole, pour déboiser encore plus de forêts, pour polluer encore plus de fleuves et de rivières, pour faire disparaître encore plus d’espèces animales et végétales afin de loger, nourrir, vêtir et distraire le dégueulis humain (digne, bien sûr, digne) qui ronge la planète.

 

On nous cache tout, on nous dit rien.

 

Je vous souhaite pas bonne année, ça porte malheur de le faire avant qu’elle ait commencé.

 

Source : Thomas Joly

 

Le Parti de la France
Email : contact@parti-de-la-france.fr
Site : http://www.parti-de-la-france.fr/

 

 

RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS   

 

 

dan.le.marin.breizh@gmail.com 

 

06 65 61 08 62

 

 

A VOIR ET A ENTENDRE :    http://www.philip-plisson-blog.com/article-etel-08h45-samedi-16-novembre-philip-plisson-est-le-premier-sur-le-site-92817363.html

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 13:55

Vers un référendum local sur la réunification de la Bretagne ?

 
 

 
bretagne 5 départements reunification loire atlanitique

© Skoazell Breizh

 

Les députés ont voté, mercredi 21 décembre, dans le cadre du débat sur le référendum d’initiative populaire, un amendement visant à permettre «à un département qui souhaite changer de région administrative de demander l’organisation d’un référendum local sur son territoire, sans que les autres départements de sa région puissent l’en empêcher».


Cet amendement modifie l’article L4122-1-1 du code général des collectivités territoriales.

 

«Cette disposition permettrait à un cinquième des conseillers généraux, soutenu par un dixième des électeurs inscrits, de demander un référendum sur le rattachement», explique Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d’Armor, à l’initiative du dépôt de cet amendement avec François de Rugy, député EuropeÉcologie-LesVerts de Loire-Atlantique.

Les deux députés sont des tenants de la réintégration de la Loire-Atlantique à la Bretagne.

 

Un référendum sur le rattachement du département de la Loire-Atlantique à la Bretagne pourrait ainsi être organisé dans la seule Loire-Atlantique (sans consulter les autres départements de l’actuelle Région Pays-de-la-Loire), si un dixième des électeurs inscrits et un cinquième des conseillers généraux le demandent.

 

« La réunification de la Bretagne est en marche » s’est réjoui dans un communiqué après le vote Marc Le Fur, même si en fait beaucoup d’obstacles attendent le texte avant qu’il ait une chance d’avoir force de loi.

 

L’Assemblée nationale votera le 10 janvier 2012 sur l’ensemble du projet de loi, qui devra ensuite passer devant le Sénat, faire vraisemblablement l’objet d’une navette entre députés et sénateurs, et éventuellement subir l’examen du Conseil constitutionnel.

 

Autant d’occasions pour le gouvernement – opposé à cet initiative – de revenir sur ce vote.

 

Car étatistes et jacobins de tout poil n’ont évidemment pas manqué de faire entendre leur opposition à ce projet allant vers plus de démocratie locale…

 

Sources : Le Télégramme, lagazettedescommunes.com.

 

Rappelons que la démocratie directe est le sujet du dernier numéro des Dossiers du Contribuable « Redonner la parole au peuple pour sortir de la crise ».

 

`Source et publication:  Le Cri du Contribuable

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 13:42

Lambert Christian

 


Lorsqu’on prend un peu de hauteur, on ne peut être qu’étonné, en disant le moins, par les coups de boutoir lancés contre la civilisation occidentale et chrétienne au sein même des pays qui, après quinze siècles d’efforts et d’épreuves, ont forgé cette civilisation.


Le malheur veut que le pays le plus actif dans cette entreprise de démolition soit la France.

Quelle sera la nature de ce pays lorsqu’il comptera une majorité de musulmans, d’Arabes et de Noirs ?

Déjà, le nombre des musulmans en France est estimé à 8 millions. Il en arrive chaque jour davantage, venus d’Afrique et d’Orient et ce n’est pas l’immense pagaille que l’on appelle le « printemps arabe » qui règne désormais dans la plupart des pays arabes qui va ralentir ce flux.


Quand le droit des votes aux élections locales leur sera accordé, ce qui est inscrit dans le programme de la gauche pour 2012, et qui sera très prochainement voté par le sénat de gauche (première étape), rien n’empêchera les communes à majorité musulmane de voter avec les impôts locaux la construction de mosquées, appel à la prière du muezzin en prime.


Déjà, les coutumes ancestrales françaises disparaissent devant les exigences musulmanes : produits hallals dans toutes les grandes surfaces, cantines collectives aux menus conformes aux exigences de l’islam, ramadan et fêtes musulmanes chômées, etc.

Au regard de cette invasion conquérante d’une religion toujours très hostile à l’Occident chrétien depuis sa naissance au VIIe siècle, je relève, parmi bien d’autres cas, ce que signale le mouvement « Aide à l’Église en détresse », reconnu par le Vatican : « La discrimination contre les chrétiens et le rejet du christianisme en Europe où la foi chrétienne et l’Église sont régulièrement ridiculisées et ostracisées, mouvement de fond de reniement de notre culture… » La pièce de théâtre, jouée actuellement à Paris, « Sur le concept du visage du Fils de Dieu », ainsi que l’autre pièce de théâtre « Golgotha Picnic », en témoignent.

Non seulement l’athéisme progresse, mais nombreux sont ceux qui renient concrètement leur foi en obtenant leur « débaptisation » en France, mais aussi en Allemagne, où 181 000 personnes en 2010 ont quitté l’Église ; en Autriche, 84 000, également en 2010. En France, l’association de la « libre-pensée » distribue des formulaires de débaptisation.

Je relève, en outre, que l’on déplore qu’il n’y a pas assez de mosquées en France, alors qu’on laisse des églises catholiques à l’abandon. « Les églises parisiennes sont dans un état inquiétant » titre « Le Figaro » du 6 octobre, qui précise qu’à la Madeleine, à Paris, il a fallu « emmailloter » les pierres, de peur qu’elles ne tombent sur la tête des fidèles.

Cette évolution destructrice, qui a commencé aussitôt après la deuxième guerre mondiale et qui s’est amplifiée à partir de 1981, ne s’arrêtera pas. Elle finira par tout envahir. Les 700 000 Tunisiens (chiffre officiel) qui résident en France ont récemment voté, en France, en majorité pour le parti islamiste. Y a-t-il 700 000 Français en Tunisie qui ont voté pour un parti catholique ? Lorsque le régime algérien s’effondrera, livrant l’Algérie à l’anarchie et à Al Qaïda, nous verrons des dizaines et des dizaines de milliers d’Algériens se réfugier en France, « terre d’asile », où ils seraient déjà plus d’un million. Je précise en passant que le budget de soutien aux demandeurs d’asile (60 000 en 2010) s’élève à 523 millions d’euros. Je dis bien : plus d’un demi-milliard d’euros par an. C’est que la majorité de ces immigrés, souvent musulmans, sont assistés, logés, nourris, par le contribuable français, à qui évidemment on ne demande pas son avis. Il n’a qu’à payer et se taire.

Dans le même ordre d’idée, il faut, à nouveau, citer le cas de Mayotte, petite île de l’archipel musulman des Comores, dans l’océan Indien, mais nouveau département français où le SMIC mensuel vient d’être fixé à 1 000 euros, alors que le niveau de vie local est de 2 euros par jour et par famille. On peut être sûr que des foules venues des Comores, de Mada­gascar et d’Afrique noire vont se précipiter à Mayotte, puis arriveront en France, où, à Marseille notamment, on compte déjà plus de Comoriens qu’aux Comores.

En tout cas, une conclusion peut être tirée de cette politique scandaleuse, démagogique et tiers-mondiste : tant que l’État-providence restera au niveau où il se trouve aujourd’hui, il sera strictement impossible de rembourser la dette. Ceux qui nous racontent le contraire sont des bonimenteurs à slogan : « Réduire la fracture sociale », le slogan de Chirac inventé par Séguin, ou encore le « président du pouvoir d’achat », c’est-à-dire Sarkozy – pouvoir d’achat qui, en fait, a diminué partout. Que va-t-on trouver aujourd’hui pour appâter les imbéciles ?

En réalité, le substrat de cet état de choses est la perte progressive de toute moralité. La société de consommation y contribue fortement. Des heures de télévision et des magazines entiers sont consacrés à tous les produits de rêve que l’on puisse imaginer : voitures, télévisions, produits électro-ménagers merveilleux, croisières de luxe à l’autre bout du monde, jeunes femmes à l’encan, toujours présentées plus ou moins déshabillées (qui arrivent juste avant les chevaux de course, mais en un peu moins cher). Il en faut de l’argent pour avoir tout cela.

Eh bien, on y arrive par le crédit que l’on ne rembourse pas et par le vol. C’est ce qui explique, par exemple, que des policiers de haut rang se soient mis au service du grand banditisme.

Un député socialiste est un collectionneur « compulsif » de montres de grand prix. Strauss-Kahn, l’oriflamme du socialisme, se fait livrer des filles à Washington et, de l’autre côté de l’échiquier politique, on trouve de mystérieuses rétro-commissions…

Très significatif aussi est le laisser-aller vestimentaire général. Il faut s’habiller négligé. On porte des jeans. Pourquoi pas ? Mais il faut que le jean soit déchiré, qu’il paraisse sale. On dirait que ceux qui les portent ont le culte de la médiocrité et de la saleté. Les « tags » qui salissent les murs, les véhicules et jusqu’aux voitures du métro, procèdent du même état d’esprit : salir. Ne parlons pas de la violence et de la délinquance qui s’aggravent tous les jours.

La police vient d’arrêter des bandes de « Caucasiens » (du Nagorny-Karabakh, d’Arménie, d’Azerbaïdjan ?) qui, avec les gangs de Tsiganes, sont spécialisés dans le vol et le pillage.

Un mot aussi d’internet, où l’on m’assure – je n’ai pas d’ordinateur – que la pornographie est à la disposition de tous, même les plus jeunes.

Pour terminer, toujours s’inscrivant dans la même mentalité de démolition de notre civilisation, l’art contemporain.

 

Une toile barbouillée par la queue d’un âne trempée dans un pot de peinture se vendra des millions d’euros à des crétins richissimes.

On voudra bien m’excuser : pour moi, Fra Angelico et Rembrandt, c’est mieux…

 

Publié    http://www.les4verites.com/La-demolition-de-la-civilisation-occidentale-et-chretienne-4198.html


 
Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 11:42

Les voeux de Jeune Bretagne pour 2012

breizh2

Yann Vallerie et les membres du collège de responsables de Jeune Bretagne, les identitaires bretons, adressent aux bretons ainsi qu’à tous leurs amis des autres régions de France et d’Europe leurs meilleurs vœux de santé et de bonheur pour la nouvelle année.


L’année 2012 sera l’année de toutes les inquiétudes mais aussi de tous les espoirs.

 

Notre région est durement touchée par la crise économique et le chômage, mais aussi par l’insécurité qui progresse et par l’installation de plus en plus massive de nouvelles populations sur notre sol, essentiellement d’origine extra-européenne, ce qui ne va pas sans dénaturer le paysage traditionnel breton.

Manifestement aveugles, les pouvoirs publics, tout comme les politiciens UMP ou PS laissent faire et pour certains se félicitent même de cette « colonisation à l’envers » qui se met en place en Bretagne, comme ailleurs sur notre terre d’Europe.

La langue ainsi que la culture bretonne, quant à elles, semblent mises de côté, le dernier exemple en date étant la suppression des subventions versées à l’institut culturel de Bretagne. Quand on a décidé d’en finir avec un peuple, on l’abrutit, on efface sa langue et sa culture puis on l’efface tout court par un « grand remplacement » de populations, ethniquement et culturellement différentes.

 

Mais face à ces menaces, il y a des raisons d’espérer, notamment grâce à des députés bretons comme Marc Le Fur : le rattachement de la Loire-atlantique à la Bretagne pourrait se profiler à l’horizon, permettant à notre chère Bretagne de devenir une des régions d’Europe les plus dynamiques et attractives et de franchir un pas vers une autonomie qui permettrait, comme l’Ecosse, la Catalogne ou certains Landers allemands, de compter en Europe. Il y a des raisons d’espérer car les bretons, peuple chaleureux et accueillant, se rendent bien compte que les nouveaux arrivants n’entendent pas respecter les traditions locales. Ils s’en rendent compte et commencent à vouloir agir pour ne pas avoir à subir par la suite.

 

L’année 2012 verra se poursuivre une crise économique et financière qui sonne le glas du système mondialiste dominé par les transnationales et l’hyperclasse des plus riches. Que pouvons nous souhaiter à notre peuple? D’être enfin mieux protégé; protégé pour garder l’emploi ici, l’emploi qui permet de vivre dignement, de cotiser pour les retraites pourles soins médicaux etc…Et ce protectionnisme que nous appelons de toutes nos forces, déjà appliqué par les puissances continentales telles que la Chine ou l’Amérique, comment donc l’envisager chez nous autrement qu’à l’échelle européenne ? Qui, en dehors de quelques démagogues, peut s’imaginer qu’une France toute seule ou des régions isolées pourraient avoir les moyens de se protéger sans l’Europe, dans le monde de demain ?

 

2012 sera également une année électorale de haute importance avec des élections présidentielles puis législatives. Le mouvement Jeune Bretagne, les Identitaires bretons, fera valoir dans le débat, les thématiques que nous défendons et qui sont partagées par une majorité de bretons : autonomie accrue pour la Bretagne en particulier et les régions en général, avancée dans la construction de l’Europe politique, souveraine et fédérale, défense de l’Euro comme instrument de souveraineté européenne et défense de notre identité de plus en plus menacée par l’immigration non européenne et la lâcheté des dirigeants des grands partis parisiens.

 

Mais avant les législatives, il y aura l’élection présidentielle au printemps 2012.

Le mouvement régionaliste et identitaire breton ne se reconnaît dans aucun des candidats des partis politiques. C’est pour cela d’ailleurs que le Bloc Identitaire avait lancé sa propre candidature, une candidature d’idées en la personne d’Arnaud Gouillon et sur la thématique « Identité, Démocratie, Localisme » . Faute de moyens financiers, la candidature n’a pas pu être menée à son terme.


Même si nous pouvons partager avec certains partis ou candidats, ponctuellement, une analyse, un constat, une réaction, structurellement, dans son ADN politique, notre mouvement est Autre; autre que la vanité éphémère des vedettes médiatiques creuses; autre que les conceptions du siècle dernier que les partis incarnent.

C’est pourquoi, unanime, le collège des quinze responsables de Jeune Bretagne a décidé de ne se prononcer en faveur d’aucun candidat. Les adhérents, sympathisants et électeurs régionalistes et identitaires feront leur choix (ou leur non choix) en conscience et connaissance de cause, après avoir évalué les programmes de chaque candidat sur toutes les questions que nous considérons comme essentielles pour notre avenir breton et européen.


En attendant, veuillez recevoir  à nouveau nos meilleurs voeux pour l’année 2012 ainsi que tout le courage qu’il vous faudra pour affronter les défis à venir.

 

Le Bureau Jeune Bretagne, les identitaires bretons

Breizh : La Réunification est en marche

Logo Jeune Bretagne

 

Communiqué Jeune Bretagne du 22/12/2012


Jeune Bretagne, les Identitaires bretons, se félicite de l’adoption par l’assemblée nationale de l’amendement permettant, à court terme, de débloquer les procédures administratives nécessaires à la tenue d’un référendum sur la réunification de la Bretagne.

Les députés qui ont farouchement défendus cet amendement, Marc Le Fur en tête, doivent savoir que les bretons sont derrière eux dans ce combat pour les droits élémentaires des bretons à voir leur territoire national reconstitué.
Néanmoins, la route est encore longue, le texte devant passer à nouveau devant le Sénat, puis devant le conseil constitutionnel.

D’autant plus longue que messieurs Auxiette et Ayrault, fidèles conseillers de François Hollande pour l’élection présidentielle 2012 et partisans de la dictature technocratique de l’Etat parisien (ceux qu’on appelle les « jacobins ») sont directement montés au créneau, le premier invoquant « un vote anti-démocratique » et le second regrettant que les habitants des départements nons-bretons des Pays de Loire ne soient pas concernés par le référendum.


La palme du jacobinisme revient à un autre proche de François Hollande, Stéphane Le Foll (député européen et responsable de campagne), qui déclare sans honte que « La question de la Loire Atlantique n’intéresse pas les bretons ».
Il est important que les bretons se souviennent de ces propos ainsi que des propos de certaines personnalités qui veulent tout simplement supprimer les régions, lorsque viendra l’heure de voter pour l’élection présidentielle française.

 

Enfin, s’il est essentiel de souligner le travail émérite et fondamental de lobbying et de mobilisation réalisé depuis des années par le collectif 44=BZH en faveur de la réunification, il est néanmoins important de dénoncer l’attitude du noyau dur de cette association, composé de nombreux militants de gauche extrême façon Breizhistance et qui refusent systématiquement (souvent avec tentatives de violences ou d’intimidations) la présence, dans les réunions, dans les manifestations pour le rattachement, de tous les militants bretons qui ne penseraient pas façon Karl Marx ou Che Guevara.

 

Quoi qu’il en soit, nous appelons de nos vœux à la tenue rapide d’un référendum sur le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne et nous continuerons à accompagner et à participer activement à l’émergence d’une Bretagne réunie et forte !

———————————————————————————
JEUNE BRETAGNE
www.jeune-bretagne.com
Contact : jeune.bretagne@gmail.com
Permanence téléphonique : 06-01-06-08-58

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 10:15

Chronique de la France asservie et résistante... par Robert SPIELER

2924130059.jpgLa chronique de Robert Spieler

Publiée dans Rivarol

(n°3027, du 22 décembre 2011)

 

Cinq mille personnes ont participéle 11 décembre, à Paris, à la manifestation de Civitas, menée par son secrétaire général, Alain Escada, contre la christianophobie, pour protester contre les spectacles blasphématoires subventionnés par l’Etat, et demander réparation.

 

Mais que viennent faire les chiites, aux côtés des catholiques ?

 

Une délégation musulmane chiite était présente, menée par Yahia Gouasmi, président du centre Zahra.


Penchons nous sur cette curieuse présence.


Installé dans la banlieue de Dunkerque, le centre Zahra France est une association musulmane chiite fondée en 2005.


Son objectif affirmé est de faire « connaître le message de l’islam. »


Il y aurait entre 800.000 et un million de chiites en France, et le centre Zahra prétend être l’organisation la plus active, dont « la vocation première est de faire connaître le message de paix et d’amour de l’islam à travers le regard du prophète et de sa famille. »


Elle prétend assurer « l’unité nationale ( ? ) des chiites de France et l’ordonnance du convenable ainsi que l’interdiction du blâmable » L’ordonnance du convenable et l’interdiction du blâmable…


Ca va, vous avez compris ?

Mais Yiaha Gouasmi a d’autres cordes à son arc.


Il est aussi président du Parti Anti-Sioniste et fut présent aux côtés de Dieudonné, lors des élections européennes en région Ile-de-France.


Une journée fut consacrée, en juillet 2008, à un étonnant « Appel à l’initiation stratégique amicale entre judaïsme et islam contre sionisme. »


Etaient présents : Dieudonné, mais aussi Mohamed Latrèche, le président du Parti des Musulmans de France.


Un mois plus tard, on y croisait Kémi Séba, un extrémiste noir dont le mouvement, la Tribu Ka, avait été dissous pour « incitation à la haine raciale » et « antisémitisme. »


Kémi Séba s’est depuis converti à l’islam et s’est installé en Afrique.


Il dirige le Mouvement des Damnés de l’Impérialisme (MDI) et se singularise par ses provocations et ses déclarations de sympathie pour le Hezbollah.

On aura aussi noté, il y a un an, l’étonnante présence d’un rabbin antisioniste.


Quant à Jean-Marie Le Pen, il avait aussi fait son petit tour à l’occasion du 30ème anniversaire de la Révolution islamique iranienne.


Il est d’ailleurs plus que probable que l’Iran finance le centre Zahra.

 

Un curieux personnage, Yiaha Gouasmi.


Le leader du Parti Anti Sioniste entend « éradiquer toutes les formes de sionisme dans la Nation », « libérer l’Etat, le gouvernement et les médias de la mainmise sioniste » et « redonner le pouvoir à la France et aux Français. »


Tout un programme.

Mais je repose la question : que viennent faire des islamistes aux côtés des catholiques proches de la Tradition?


Ce n’est évidemment pas la faute, on l’espère en tout cas, de Civitas si ces curieux oiseaux s’étaient glissés dans la manifestation…

 

Christine Boutin, elle nous manquait…

 

Christine Boutin me manquait terriblement depuis la semaine dernière.

Mais, Dieu merci, la revoilà.


A propos de la manifestation de Civitas.

La présidente du très archi-groupusculaire Parti Chrétien Démocrate vient de déclarer sur France Inter : « Il ne faut pas laisser simplement les minorités intégristes s’exprimer sur le sujet. Les catholiques ne sont pas des extrémistes, des intégristes. Nous sommes une religion de l’amour et de la paix » (exactement ce que déclare au sujet de l’islam le leader chiite Gouasmi).


Interrogée sur les manifestations anti-blasphèmes, notre pétroleuse tendance catholique déclare : « Je ne les soutiens pas, je les condamne. »

 

Mais cette pauvre Christine Boutin est folle de rage.

Pas contre les blasphémateurs, non, non.

Contre l’Elysée et l’UMP qui bloquent, parait-il ses parrainages.


Car pour ceux qui l’ignoraient, elle est candidate à l’élection présidentielle.

Enfin, elle aimerait l’être car elle a des choses à dire.


Mais, déclare-t-elle, elle va se battre : « Je suis en guerre. Je ne pouvais pas imaginer qu’en France on pouvait kidnapper la démocratie. La démocratie cadenassée en France, jamais je ne l’accepterais. »

Il était temps que la pauvre chérie se rende compte que nous vivions, en France dans une démocratie totalitaire.

En attendant, elle menace : « Je vais débloquer une bombe atomique. »


Une bombe atomique…


Le journaliste lui demande : « Quelle bombe atomique, où, quand, comment ? » Christine Boutin, les yeux hallucinés, écarquillés de fureur, répond : « Une bombe atomique ».


Les amis, on n’a pas fini de rire avec une oiselle pareille.

Comme promis, je vous tiens au courant, d’heure en heure, de ses émotions…

 

Elie Semoun et Dieudonné, c’est reparti

 

Elie Semoun et Dieudonné avaient fonctionné en duo pendant quelques années, avant qu’ils ne se fâchent à mort.

Il est vrai que l’humour antisioniste de Dieudonné n’était pas pour plaire à Semoun.


Les voici repartis dans le registre de la confrontation artistique.

Elie Semoun projette de tourner une comédie sur le Front National.


Il s’explique : « J’ai envie de parler de ce sujet. Un juif interprétant un militant de ce parti, à la base, je trouve ça drôle. J’ai écrit le scénario et j’espère tourner le film cet été. »


Commentaire amusant d’Axel sur Fdesouche « En tant que grand amateur de pot-au-feu, j’apprécie qu’il nous mijote un gros navet. »


Quant à Dieudonné, il s’apprête à sortir prochainement un film (disponible par abonnement sur son site), sobrement intitulé « L’antisémite ».


Que le plus drôle gagne…

 

La descente aux enfers de Villepin

 

L’ancien premier Ministre, Dominique de Villepin, a annoncé sa décision d’être candidat à l’élection présidentielle.

Une folie, qui s’explique sans doute, notamment, par sa rage d’avoir été menacé par Sarkozy d’être « pendu à un croc de boucher », dans l’affaire Clearstream.


La ministre Nadine Morano n’a pas tort quand elle affirme : « Dominique de Villepin est un homme seul, sans moyens financiers, sans mouvement politique », l’encourageant à renoncer à sa candidature.

Quant au ministre de l’Education nationale, Luc Châtel, il surnomme cruellement « République solitaire » le mouvement présidé par Villepin, « République solidaire ».


Il est pathétique de constater comment un homme qui fut puissant, entouré, admiré, a été lâché par presque tous ses anciens amis.


On mesure aussi, là, la terrible puissance du Système, capable d’offrir prébendes, honneurs, titres, ministères à ceux qu’il veut acheter.

 

La plupart de ses soutiens parlementaires ont abandonné Villepin, pour rejoindre Sarkozy.


Son ex-directeur de cabinet, Bruno Le Maire, est entré au gouvernement.


Georges Tronc l’a lâché en mars 2010 pour devenir secrétaire d’Etat à la fonction publique (depuis, il a eu quelques soucis liés à des harcèlements sexuels).


Hervé Mariton a pris, lui aussi,ses distances.


Et puis, la porte-parole et cheville ouvrière du mouvement, Marie-Anne Montchamp, n’a su résister à la tentation d’entrer en novembre 2010 au gouvernement, à un poste des plus inexistants : secrétaire d’Etat aux solidarités.

Le nouveau porte-parole de République solidaire, Daniel Guarrigue, démissionne à son tour de ses fonctions et du mouvement, quelques temps plus tard.


Puis c’est le tour de Chantal Bockel, sa dernière porte-parole de quitter République solidaire, peu de temps après le député Jacques Le Guen.


Une descente aux enfers…

Rien ne dit, au demeurant, que Dominique de Villepin obtiendra ses 500 parrainages. Sic transit gloria mundi… (ainsi passe la gloire du monde)

 

Les pseudo préfets se goinfrent d’importance

 

Des dizaines de hauts fonctionnaires ont le titre de préfet alors qu’ils ne le sont pas.

Ils touchent, en plus de leurs divers émoluments une confortable retraite de préfet de 4.000 euros par mois.

Parmi ceux-ci, citons les députés et anciens ministres de François Mitterrand, Michel Vauzelle, 66 ans et Michel Delebarre.

Ils avaient été nommés de manière discrétionnaire, par le président Mitterrand.

J’ai bien connu, à Strasbourg, J.C. P., qui fut adjoint au maire socialiste de Catherine Trautmann, avant de s’opposer violemment à elle.

Il me raconta avoir demandé à Michel Rocard, dont il était le chef de cabinet, la veille où le premier ministre quittait ses fonctions, de le nommer préfet. Rocard accepta.

Il n’exerça évidemment jamais cette fonction mais se retrouve aujourd’hui être un retraité heureux…

 

Delebarre, quant à lui, perçoit une pension mensuelle de pseudo-préfet de 4.000 euros bruts, plus 15.124 euros d’élu, sans compter une indemnité forfaitaire de frais de mandat de député de 6.000 euros nets.

Une fois retraité, Delebarre aura un modeste pactole de 12.000 euros mensuels.

De quoi vivre honnêtement.

Rappelons que selon l’Insee, le montant brut des pensions en France s’élevait, en 2009, à 1.196 euros par mois…

Au fait, pour votre information…

Michel Delebarre a abandonné son mandat de député en septembre 2011.

Pour se faire élire sénateur … et la goinfrerie continue…

 

Mazel Tov ! Aliot en Israël

 

C’est le site israélien francophone JSSNews qui nous le révèle.


On commence à en savoir un petit peu plus sur les objectifs du voyage de Louis Aliot, secrétaire général du FN et compagnon de Marine Le Pen, en Israël.


Il était, en fait, accompagné d’un personnage quelque peu bizarre, Michel Thooris, jeune juif de 31 ans, que nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer dans Rivarol.


Il fut membre du Syndicat National des Policiers en Tenue, puis membre d’Action Police CFTC, développant un discours plutôt radical, puisqu’il avait appelé, lors des émeutes en 2005, à une intervention immédiate de l’armée dans les banlieues.


En 2007, il s’était présenté aux élections législatives de Paris sous l’étiquette des plus bizarres du Parti Anarchiste Révolutionnaire.


Il s’est, par le passé, vanté de connaître le Vice-ministre des Affaires Etrangères Dany Ayalon et a affirmé être prochedu parti nationaliste israélien (entendez en langage politiquement correct, d’extrême-droite) Yisrael Beitenu d’Avigdor Liebermann, celui auprès de qui le premier ministre Netanyahu passe pour un modéré.


Il affirme être « Juif selon la halacha », c'est-à-dire la loi juive, tout en n’étant pas pratiquant.


Il a un lien commun avec Louis Aliot : Sa famille serait originaire de Tlemcen en Algérie, tout comme le grand-père d’Aliot, lui aussi juif de Tlemcen. Aliot n’est cependant pas de confession juive.

 

Revenons aux objectifs de ce voyage.


Selon des informations révélées par des membres de la Ligue de défense juive en France, dont Thooris est très proche, l’objectif était de présenter Thooris comme candidat de la 8ème circonscription des Français de l’étranger, celle où Israël représente le plus grand nombre de votants.


Cette circonscription comprend les électeurs français résidant en Israël, bien sûr, mais aussi au Vatican, en Italie, à Chypre, en Grèce, en Turquie, à Saint-Marin et à Malte.


L’information a été confirmée par le porte-parole du Front national, Alain Vizier.

 

Du coup, les autres candidats juifs dans cette circonscription se déchaînent. Edward Amiach a déclaré : « Sans le maquillage de ‘jeune dame’ de Marine Le Pen, le FN est le même que sous l’ère Jean-Marie.

On y retrouve d’ailleurs toujours les mêmes Chatillon, Gollnisch et Aliot, des vrais antisémites notoires (mais où est-il allé chercher cela ?). C’est un vrai danger pour les Juifs. »


Quant à Gil Taïeb, il lance un vibrant appel (les appels sont toujours vibrants ; je ne sais pas si vous l’avez remarqué) : « Pas une voix juive ne doit aller aux extrémistes bruns ni aux anti-sionistes verts. »


C’est vraiment trop injuste…


Mais que faut-il que Marine Le Pen fasse encore pour devenir persona grata en Israël ?


Je l’ai dit dans une récente chronique.


Il faut qu’elle tue le père, qu’elle expulse du mouvement les quelques nationalistes qui y restent. Qu’elle se couche, encore et encore, et encore davantage.

Et cela ne suffira pas.

Alors, n’est-il pas grand temps d’arrêter ces reptations ?

 

Les nationalistes français et européens ont-ils à quémander à Israël le droit de défendre leur identité française et européenne ?

Non, mais, on rêve !

 

Signatures de Marine Le Pen : encore des soucis

 

Le courageux maire de Sardan, dans le Gard, avait annoncé son intention de donner son parrainage à Marine Le Pen.

Il avait même poussé l’audace jusqu’à écrire à ses 250 administrés pour les en informer. Conséquence : le conseil municipal vient de démissionner en bloc.


Ce dernier ne lui reproche pas tant sa signature, du moins l’affirment-ils, que sa « gestion totalitaire et autoritaire » de la commune.


Les conseillers municipaux ont saisi le Ministère de l’Intérieur, lui demandant de destituer le maire, Philippe Chagnolleau et d’organiser de nouvelles élections.


Quand je vous le disais… Marine le Pen a du souci à se faire…

 

Source et publication:  Le Blog de Robert SPIELER

 

Le prochain numéro de Rivarol sortira

le vendredi 6 janvier 2012...

Repost 0
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 10:11

Rudolf von Sebottendorf

o_rcd_espanyol_los_aficionados-321206.jpg

Nous ne connaissons pas la fraternité internationale, mais la seule fraternité du sang. 

Nous ne connaissons pas la liberté abstraite, mais la seule liberté pour chaque peuple d’être lui-même. 

Nous ne connaissons pas d’égalité universelle, mais un combat incessant. 

Chaque homme, chaque peuple, chaque race ne vit qu’en affrontant le danger.

La vie reste un combat et l’égalité ne se trouve que dans la mort.

bardsey 061a.jpg

Belle citation à méditer !

Et que soyons prêts à affronter le danger ! 

Que dans notre action à venir, nous puissions compter sur la valeur du "sang"que possédaient nos ancêtres primordiaux : ceux dont la patrie originelle était l'Hyperborée !

Au nom de notre "Race", ne craignions pas l'affrontement !

Le monde actuel est en plein chaos ; nous n'avons pas à le craindre ou à le souhaiter : il est là !

Préparons nous à construire à nouveau !

 Nous sommes de la "Race"des Grands Bâtisseurs !

De ceux qui viennent après le chaos, pour insuffler un Ordre Nouveau !

Phillip GRAF

Source : Könisberg 

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 16:30

M6. Joseph et Rémi, les jumeaux bretons de "L'amour est dans le pré"

30 décembre 2011 à 15h23 - 

 

 

Ils s'appellent Joseph et Rémi. Ils ont 41 ans et sont éleveurs de vaches laitières dans le Morbihan (*).

 

Ces jumeaux sont les candidats bretons de la septième saison de "L'amour est dans le pré", qui démarrera le 16 janvier sur M6.


 

Très attendue, la septième saison de "L'amour est dans le pré", présentée par Karine Le Marchand, démarrera le 16 janvier sur M6.

La chaîne vient de dévoiler le visage des 14 agriculteurs candidats, trois femmes et onze hommes en quête de leur moitié.


Cette année, l'émission diffusée en prime time a régulièrement été en tête des audiences. Diffusé mi-septembre, le dernier des quatorze épisodes a ainsi attiré 6,5 millions de téléspectateurs.

 

Dans cette saison 6, il y avait déjà un Breton : Loïc, 46 ans, éleveur de vaches laitières en Ille-et-Vilaine.

 

Les portraits diffusés le 16 janvier
Cette année encore, Karine Le Marchand a sillonné la France, l'occasion de tourner des portraits. "Nous ferons connaissance avec chacun d’eux, dans leur quotidien, afin de découvrir leur personnalité, leurs attentes amoureuses et leurs désirs de vie à deux", indique la chaîne dans un communiqué.

 


A l’issue de la diffusion, les téléspectateurs - et téléspectatrices - pourront leur écrire en espérant ensuite les rencontrer... Ce qui pourrait donner lieu à un tournage : tout d'abord, à Paris, puis, dans l'exploitation des agriculteurs.

 

* Contactée, M6 n'a pas souhaité communiquer le nom de leur commune, afin de "préserver leur tranquillité".

 

Source et publication: Le Télegramme.com

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 15:15

CARL LANG  PRÉSIDENT DU PARTI DE LA FRANCE .

CANDIDAT DE L' UNION DE LA DROITE NATIONALE À LA PRÉSIDENTIELLE 2012

 

Liens externes

Contact

  • Le Parti de la France, 43 route de Saint-Germain, 78860 Saint-Nom-La-Bretèche. Tél. : 01.30.80.55.89 - Fax : 01.30.80.55.86 - Courriel : lepdf@orange.fr

Modalités de règlement

Adhésions :

  • Adhésion simple : 30 €
  • Adhésion de soutien : 50 €
  • Bienfaiteur : 100 € (ou plus)

Trois modes de règlement possibles : espèces, chèque ou virement, (le virement peut être mensuel ou trimestriel mais ne peut être inférieur à dix euros).

 

IMPORTANT : pour obtenir un reçu fiscal, (réduction d'impôt de 66%), il faut effectuer le règlement à l'ordre de Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du P.D.F. (Parti de la France)

  • adhésion sans reçu fiscal :
    • chèque à l'ordre de : "Le Parti de la France"
    • virement à l'ordre de : "Le Parti de la France"
      Banque LCL 30002 00453 0000008220U 92 Paris Anjou
      (déclaration préfecture des Yvelines le 12/01/09)
  • adhésion avec reçu fiscal ou don: attention les espèces ne donnent pas droit à un reçu fiscal
    • Les dons sont plafonnés à 7500 euros par personne et par an.
    • Les dons sont interdits aux personnes morales.
    • chèque à l'ordre de : "Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du PDF"
    • virement à l'ordre de : "Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du PDF"
      Banque LCL 30002 00453 0000691807 F 22 Paris Anjou

Bulletin papier

» Bulletin d'adhésion au format PDF, à télécharger et à imprimer. Une fois complété, renvoyer le bulletin à l'adresse suivante :

Le Parti de la France
43 route de Saint Germain
78860 Saint Nom La Breteche

Tel : 01 30 80 55 89 - Fax : 01 30 80 55 86
Email : lepdf@orange.fr

 

 

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 14:11
Mercredi 28 décembre 2011 3 28 /12 /Déc /2011 14:34

cyberwar2010.jpg

 

Depuis plusieurs semaines, les cyber-attaques se multiplient dans l'Ouest.

Les services de gendarmerie de Loire-Atlantique avaient déjà été saisis, début décembre, de plusieurs tentatives d'escroquerie sur internet.

 

Désormais, c'est au tour des militaires costarmoricains de faire face aux mêmes pirates informatiques.

En l'espace de deux semaines, ces derniers ont en effet recensé pas moins de dix plaintes pour tentative d'escroquerie et quatre pour escroquerie, dans le département.

 

L'arnaque consiste à bloquer l'ordinateur d'un particulier par un virus.

Et à lui réclamer, par une fausse lettre à l'en-tête de la Gendarmerie nationale, impossible à faire disparaître de l'écran, le paiement d'une amende de 200 Euros contre le déblocage du système.

 

La gendarmerie invite les victimes de cette escroquerie à ne surtout pas payer et à signaler les faits à la brigade ou au commissariat le plus proche.

Qui leur donnera la marche à suivre pour récupérer le système d'exploitation de l'ordinateur piraté. 

               

 

Source et publication : http://www.letelegramme.com

Repost 0