Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 17:22

EXTRAIT DU PROGRAMME DU PARTI DE LA FRANCE !

a) Affirmons le droit de la France à rester Française, refusons le droit de vote aux étrangers, refusons la colonisation migratoire et islamique !

b) Rétablissons la sécurité des Français, la justice et l' ordre public !

La peur doit changer de camp ! Il est temps de nettoyer la France de la délinquance, de la criminalité et de la corruption !

c) Défendons les libertés économiques et l' initiative privée!

Refusons l' étatisme, les gaspillages publics le fiscalisme , le socialisme!

L' état et les collectivités territoriales doivent faire des économies et se serrer la ceinture !

d) Instaurons un patriotisme social en réservant les aides sociales aux seuls Français et l' emploi en priorités aux Nationaux !

L' immigration / invasion extra-européenne ruine la FRANCE depuis plus de quarante ans ! il faut produire en France avec des Français ! Organisons la reconquête économique de notre marché intérieur ! il faut défendre la France des terroirs et des clochers !

e)Restaurons les valeurs sociales et familiales de notre civilisation Européenne et Chrétienne ! la France doit créer un statut social de la mère de famille !

Reconstruisons l' école du savoir et de l' identité Française !

Garantissons le libre choix de l' école pour les familles ! favorisons et garantissons le libre choix de l' apprentissage et de la formation professionnelle continue des filières d' excellence !

f) Affirmons une politique étrangère indépendante et libre ! instaurons le Scrutin Proportionnel pour toutes les élections ! instaurons : la Démocratie directe par le référendum d' initiative populaire et du Référendum véto !

Refusons la préférence communautaire ! Organisons une nouvelle Europe des Patries !

Pour un renouveau National, populaire et Patriote !

REJOIGNEZ NOS CAMARDES ! ADHÉREZ !

Le Parti de la France
6, Allée des Templiers
78860 Saint N
om La Bretèc
he

Tel : 09 67 17 81 36 - Fax : 01 41 10 81 36
Email : lepdf@orang
e.f
r

Source : Tract : Pour rendre la France au Français !

Les auto-collants sont arrivés!

Mr Daniel LUCAS Délégué des côtes d' Armor (22)

Membre élu du Comité Central

Mail: daniel-lucas1313@bbox.fr

Tél: 06 65 61 08 62

-----------------------------------

Marie-Anne HAAS Délégué du Finistére ( 29 )

Membre du élu comité Central

Mail : mahaas@ouestrc.fr

Tél: 06 63 42 66 16

----------------------------------------

Patrick LE GUILLOU Délégué de l'Ile et Vilaine ( 35 )

Chargé de mission Dom-Tom, Polynésie !

Mail: Patrickleguillou@gmail.com

Tél: 06 34 47 16 09

0299165754

------------------------------------------

Jean-Marie LEBRAUD Délégué du Morbihan ( 56 )

Responsable Régional sur la Bretagne

Membre élu du Bureau Politique

Membre élu du Comité Central

Mail: j-m.lebraud@orange.fr

Tél: 06 09 53 93 84

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 11:22

jeudi, 24 avril 2014

Marseille, les racailles diminuent encore leurs effectifs : une embellie dans la morosité ambiante !

Yves Darchicourt

Encore un règlement de compte à Marseille! Pourquoi s'en plaindre ?

Assez d'angélisme, ce sont des racailles qui s'entretuent. Et les éliminations sont parfaitement ciblées.

Des pros de la truanderie plombent des concurrents et sans dégât collatéraux. En règle générale, l'épuration se passe dans le cadre de l'économie souterraine liée au trafic de stupéfiants, quant aux victimes, ce sont le plus souvent des allogènes "connus des services de police", des truands notoires, des apprentis gangsters ou des taulards en voie de réhabilitation dans leur activité favorite.

Ce ne sont certainement pas les honnêtes gens ou les policiers de terrain qui vont regretter leur mise hors d'état de nuire définitive.

Dans un pays où il n'y a plus ni peine de mort ni réclusion perpétuelle effective, il n'est pas dommage que les nuisibles s'acharnent à limiter leurs propres effectifs à la kalachnikov.

Depuis le début de l'année, il y a eu 8 canailles envoyées ad patres dans les Bouches du Rhône (dont 6 à Marseille). Il y en avait eu 10 en 2010, 20 en 2011 (dont 13 à Marseille), 24 en 2012 (18 à Marseille) et 20 en 2013.

Et ce malgré les sommes considérables investies à fonds perdus dans ces "quartiers" massaliotes qui sont de véritables couveuses à racailles de tous poils, malgré les renforts énormes en hommes et en matériels pour la police et la gendarmerie et surtout malgré les rodomontades ou les coups de menton des politiciens.

Soyons réalistes, le seul moyen vraiment efficace contre la truanderie est le nettoyage par le vide style opérations de police dans les favelas brésiliennes les plus criminogènes.

Il ne faut guère y penser dans une France où par choix idéologique les dirigeants n'osent pas s'en prendre aux "droits de l'homme" des criminels désormais menacés du martinet ou chouchoutés prisons trois étoiles, sursis, semi-liberté et remises de peines automatiques.

Alors il reste à se réjouir de l'auto-destruction des racailles en Paca ou ailleurs dans l'attente ici ou là d'une "Saint-Valentin" marseillaise genre Chicago 1929 ou même - pourquoi espérer petit - d'une grande "Saint-Barthélémy du mitan" selon la formulation de Michel Audiard.

Source et Publié dans Les articles de Yves Darchicourt http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2014/04/24/marseille-les-racailles-diminuent-encore-leurs-effectifs-une-5354653.html

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 11:17

vendredi, 25 avril 2014

SOS Racisme contre le réel...

Un communiqué du Parti de la France (Calvados) :

SOS Racisme porte plainte (source) contre un journal qui n'a émis aucune opinion, mais qui a juste informé ses lecteurs à propos de l'origine des auteurs des délits selon le type d'infraction.

Il s'agit d'une véritable opération de terreur de la part de SOS Racisme, dans l'unique but d'empêcher d'autres journaux de diffuser ce type d'article à l'avenir.

Il est temps de remettre en cause le statut de cette association, laquelle n'est ni d'utilité publique, ni neutre. SOS Racisme n'est qu'une officine socialiste, il n'y a qu'à voir où finissent ses cadres malgré leurs déboires judiciaires !

Cette officine partisane doit cesser de recevoir des subventions et être financée directement par le PS, ou par ses adhérents !

Les gens de SOS Racisme sont si sûrs d'eux et dominateurs, que leur légitimité doit s'appuyer sur un énorme nombre d'adhérents !

Qu'ils s'auto-financent donc sur les dons et les adhésions !

Mais, quand on est aussi peu connecté au réel que SOS Racisme, mieux vaut taper dans l'argent public en passant par le Système, que d'escompter obtenir volontairement le moindre euro du peuple.

Source cliquez ici

NDLR :Sur SOS Racisme : la campagne menée l'an passé par Synthèse nationale cliquez là

01:55 Publié dans Combat nationaliste et identitaire |

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 11:09

L'influence de la France sur la scène internationale :
le décryptage de Michel Fouch
er

Géographe, professeur des universités enseignant à l'École normale supérieure de Paris et titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège d'études mondiales, Michel Foucher a aussi été ambassadeur de France et conseiller du ministre des Affaires étrangères Hubert Védrine.

Spécialiste des frontières, il vient de publier un Atlas de l'influence française au XXIe siècle (Robert Laffont/Institut français, 2013).

Pour lui, partager des idées, des initiatives, des actions, tel est le fondement de l'influence.

Dans l'entretien qu'il m'a accordé, Michel Foucher constate qu'il existe une spécificité de l'influence à la française.

Car le monde attend de nous non seulement que l'on produise des idées, mais encore qu'on les mette en œuvre avec nos partenaires.

Elément-clé de la politique de puissance, l'influence est ainsi la résultante d'un subtil équilibre entre notre capacité à nous inscrire dans la marche du monde sans cependant renoncer à être ce que nous sommes.

Bonne lecture,

Source et publication: Bruno Racouchot


COMES COMMUNICATION
tel : +33 (0)1 47 09 36 99 / mob : +33 (0)6 10 84 35 15
courriel : bruno@comes-communication.com
site : www.comes-communication.com
et www.www.communicationetinf
luence.fr

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 10:22

François-Xavier Rochette

1 h ·

Il s'est passé quand même quelque chose d'extraordinaire en quelques années en France en particulier sur le plan politique.

Précisément le développement de la croyance selon laquelle des nationalistes français authentiques pourraient avoir de bonnes raisons de copiner avec les envahisseurs, noirs, maghrébins et musulmans sous prétexte d'antisémitisme.

C'est une hérésie redoutable et éloquente quant à la dissolution de l'identité française coulant dans les veines de certains.

Une deuxième étape morbide est en train d'être franchie sous l'impulsion de quelques militants professionnels inconséquents, celle de la démocratisation de ce copinage "des cités", celle de l'avènement d'une dhimmitude sans douleur.

Il va falloir ouvrir les yeux mes amis, et vite.


·

  • Il ne s'agit bien sûr pas uniquement du FN mais de toute une mouvance qui oublie progressivement pour quoi elle lutte.

    A la différence des professionnels de la politique (tous secteurs confondus) qui enregistrent la métamorphose sociologique de notre pays comme un analyste économique prend acte de l'enrichissement ou de la paupérisation de telle ou telle région avant d'élaborer sa stratégie.

    Il est bien évident que cet état d'esprit de boutiquier ou d'épicier souriant n'est pas l'apanage d'un Le Pen ou d'un Soral.

  • Bref l'enjeu économique en politique achoppe sur les intérêts du peuple pour lequel nous nous battons.

source : https://www.facebook.com/?ref=tn_tnmns

  • Vintos Michel Certains partis politiques pourtant sont restés clair ... le PDF mais aussi le mvt auquel j appartiens le Réseau Identités .


    Ni kipas ni keffieh

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 10:04

Non, la situation de la Grèce ne s’améliore pas !

Posted: 24 Apr 2014 04:35 AM PDT

Ces jours-ci les médias reprennent en boucle l’idée que la situation de la Grèce s’améliore car, figurez-vous, elle a dégagé un excédent budgétaire primaire (c'est-à-dire que sans compter les intérêts de la dette, le budget de l’Etat est en excédent).

La France n’y arrive pas, la Grèce si, formidable.

Cette fois c’est sûr, pour l’Europe la crise est finie et la reprise est là, puisque même la Grèce s’en sort ! C’est ce que l’on peut croire si on se limite au titre de cette dépêche Reuters reprise sur le NouvelObs. Mais il faut la lire jusqu’au bout…

Seul, à notre connaissance, L’Agefi dénonce cette mascarade : "La Commission européenne s'est livrée mercredi à des contorsions statistiques pour permettre à Athènes d'afficher un excédent primaire.

Il faut dire que l'an dernier encore, les aides au secteur financier ont miné les comptes grecs. Le déficit grec passe ainsi de 12,7% à 3,2% quand on lui soustrait l'effort consenti pour les banques, et à un excédent de 0,8% une fois déduits quelques autres «éléments particuliers» et les intérêts de la dette."

Bien sûr, si on fait abstraction du secteur bancaire, les choses vont mieux ! C’est tout simplement grotesque.

Qu’en est-il en réalité ? Le déficit budgétaire passe de 8,9% du PIB en 2012 à 12,7% du PIB en 2013, tandis que la dette publique passe de 157,2% du PIB en 2012 à 175,1% du PIB en 2013.

Autrement dit, la situation de la Grèce se détériore de façon accélérée entre 2012 et 2013 et rendra inévitable une nouvelle restructuration de sa dette, ce qui impliquera encore des charges financières pour les autres pays de la zone euro.

Mais cela il ne faut surtout pas le dire avant les élections européennes du 25 mai, ça risquerait de profiter aux eurosceptiques.

Alors l’UE lance un plan comm en manipulant les chiffres. Pitoyable.

Philippe Herlin

Non, la situation de la Grèce ne s’améliore pas !

Posted: 24 Apr 2014 04:35 AM PDT

Ces jours-ci les médias reprennent en boucle l’idée que la situation de la Grèce s’améliore car, figurez-vous, elle a dégagé un excédent budgétaire primaire (c'est-à-dire que sans compter les intérêts de la dette, le budget de l’Etat est en excédent). La France n’y arrive pas, la Grèce si, formidable. Cette fois c’est sûr, pour l’Europe la crise est finie et la reprise est là, puisque même la Grèce s’en sort ! C’est ce que l’on peut croire si on se limite au titre de cette dépêche Reuters reprise sur leNouvelObs. Mais il faut la lire jusqu’au bout… Seul, à notre connaissance, L’Agefi dénonce cette mascarade : "La Commission européenne s'est livrée mercredi à des contorsions statistiques pour permettre à Athènes d'afficher un excédent primaire. Il faut dire que l'an dernier encore, les aides au secteur financier ont miné les comptes grecs. Le déficit grec passe ainsi de 12,7% à 3,2% quand on lui soustrait l'effort consenti pour les banques, et à un excédent de 0,8% une fois déduits quelques autres «éléments particuliers» et les intérêts de la dette."

Bien sûr, si on fait abstraction du secteur bancaire, les choses vont mieux ! C’est tout simplement grotesque. Qu’en est-il en réalité ? Le déficit budgétaire passe de 8,9% du PIB en 2012 à 12,7% du PIB en 2013, tandis que la dette publique passe de 157,2% du PIB en 2012 à 175,1% du PIB en 2013. Autrement dit, la situation de la Grèce se détériore de façon accélérée entre 2012 et 2013 et rendra inévitable une nouvelle restructuration de sa dette, ce qui impliquera encore des charges financières pour les autres pays de la zone euro. Mais cela il ne faut surtout pas le dire avant les élections européennes du 25 mai, ça risquerait de profiter aux eurosceptiques. Alors l’UE lance un plan comm en manipulant les chiffres. Pitoyable.

Philippe Herlin

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:49

Lu sur "Causeur"

PS, la fin approche…

Pas sûr qu’il meure dans la dignité

Publié le 24 avril 2014 à 9:00 dans Politique

L’Histoire tient parfois à peu de choses.

Ce qui s’est produit dans la suite numéro 2806 du Sofitel de New York le 14 mai 2011 a-t-il été le facteur déclenchant de la destruction du Parti socialiste qui se déroule aujourd’hui sous nos yeux ?

La mise hors-jeu de Dominique Strauss-Kahn à partir de ce jour-là a bouleversé un scénario qui devait permettre la réélection de Nicolas Sarkozy sans trop de difficultés.

Le lancement par la médiacratie parisienne de la candidature de DSK était destiné à le faire triompher à la primaire socialiste. Les participants à celle-ci, comme autant de moutons de Panurge, ne votant pas pour le plus proche de leurs idées, mais celui que les sondages leur désignent. L’expérience de l’automne 2006 avec Ségolène Royal et la catastrophe qui s’en est suivie n’a pas servi de leçon.

Je suis personnellement persuadé que pronostiquer Dominique Strauss-Kahn Président était une prophétie autoréalisatrice.

Comme pour Jacques Chaban-Delmas, Raymond Barre, Édouard Balladur, Jacques Delors (lui, au moins l’avait compris), Ségolène Royal, tous élus un an avant le scrutin…

Et ce d’autant que l’affaire dite du « Carlton de Lille » était sous contrôle depuis un moment. « On» avait prévu de la rendre publique en février 2012. Une mise en examen pour « proxénétisme aggravé » ne constituant pas un argument électoral particulièrement enthousiasmant. Le parti socialiste n’ayant plus alors le temps de se retourner.

Las, Nafissatou Diallo a mis à bas ce bel édifice.

À la stupéfaction de ses camarades qui le pratiquaient depuis longtemps et connaissaient donc sa piètre envergure, François Hollande adoubé à son tour par les médias parisiens, fut choisi à la primaire. On connaît la suite.

Une campagne sans contenu pour une élection de justesse qui ne fut jamais autre chose que la défaite de Nicolas Sarkozy.

L’arrivée aux manettes d’une équipe d’amateurs a produit, compte tenu de l’état politique du Parti Socialiste, ce à quoi on pouvait s’attendre. Mais en pire. Inutile de reprendre la litanie des contresens, des approximations, des mensonges, des capitulations. Le sommet de l’aveuglement politique fut atteint dans la façon dont fut conduite l’affaire du « mariage pour tous». Gaël Brüstier et Hervé Le bras, deux hommes de gauche, l’ont qualifiée « d’épouvantable ».

À force de bêtise et d’arrogance, sur une question, somme toute secondaire, qu’il n’aurait pas été très compliqué de régler avec de la mesure et de la pédagogie, le pouvoir socialiste a réussi à se mettre à dos l’électorat démocrate-chrétien provincial. Qu’il avait mis 30 ans à conquérir.

Cette perte constitue une énorme catastrophe politique. Que le comportement erratique postérieur ne risque pas d’arranger. Capitulation en rase campagne sur la loi famille, envoyant aux chrétiens un message de faiblesse.

Envoi intempestif du premier ministre aux cérémonies vaticanes de canonisation qui ne concerne que les croyants.

Et pour finir, initiatives nombreuses et spectaculaires en direction des musulmans au moment de la fête de Pâques. En omettant soigneusement de la saluer, au contraire de ce qui fut fait pour l’Aïd ou Kippour. N’en jetez plus.

Il y a eu tant d’autres occasions de consternation incrédule.

Les choses auraient-elles pu se passer autrement ? La réponse est non.

Le PS était vermoulu politiquement, sans théorie, sans doctrine et sans chef. Il ne s’est jamais remis de la fracture du référendum de 2005.

Ceux des dirigeants qui voyant le danger avaient choisi le Non (Fabius, Emmanuelli, Valls, Montebourg, Aquilino Morelle…) ont gagné dans les urnes mais perdu dans l’appareil.

Désemparé par la bataille picrocholine et indécente entre Martine Aubry et Ségolène Royal, le parti a fini par s’en remettre à celui dont chacun s’accorde pourtant à considérer qu’il fut pendant 10 ans un catastrophique premier secrétaire.

Porteur jusqu’à la caricature d’une ligne politique qui est celle de la soumission technocratique à l’ordre financier européen et la mondialisation libérale.

Ce que l’on peut parfaitement appeler « la droite complexée ». Or, le socle électoral de la gauche, ce sont bien des électeurs de gauche… Et là, on dirait qu’ils sont un peu contrariés.

Le résultat des élections municipales qui se caractérise par l’effondrement du socialisme municipal n’avait semble-t-il, absolument pas été prévu.

Ni par le Président de la République ni par tous ceux qui l’entourent. C’est absolument sidérant. Comme le disait au mois de janvier le politologue Laurent Bouvet, « je ne vois rien qui puisse éviter au parti socialiste la déroute électorale ».

Comment ont-ils pu à ce point s’aveugler et s’imaginer qu’ils allaient « enjamber » le scrutin? Ont-ils depuis simplement pris la mesure de la nature de la catastrophe ? Il faut croire que non. Les élections européennes peuvent être terribles, les électeurs de gauche continuant à voter avec leurs pieds. Les sénatoriales sont déjà perdues, ce qui entraînera, bien évidemment, un nouveau plan social pour les élus et les collaborateurs.

Quant aux régionales et aux départementales de l’année prochaine, on vient d’offrir aux militants des arguments électoraux confondants : « vous allez voter pour des conseils départementaux que nous allons supprimer. Vous allez voter pour des Régions dont une sur deux va disparaître pour se recomposer on ne sait comment. » Plus mobilisateur, tu meurs… Supprimons la « clause de compétence générale » ajoute Manuel Valls.

C’est celle qui permet surtout aux collectivités d’intervenir dans le domaine social. Bonne idée ! Et puis, on va leur faire supporter la plus grosse part de la purge de 50 milliards.

Pendant ce temps, une étude rapporte que pour « réparer la démocratie » 69 % des Français veulent que l’on donne plus de pouvoir aux collectivités locales

Nouveau plan social à prévoir en mars de l’année prochaine. Une petite projection des résultats des municipales donne la perte par la gauche de 30 Conseils Généraux sur les 60 qu’elle contrôle et de la totalité des Régions !

À part peut-être le Nord-Pas-de-Calais. Compter entre 1500 et 2000 personnes en rade (élus vivant de leurs indemnités, emplois de cabinet, fonctionnaires d’autorité).

Et pour bien montrer à tous ces gens qu’il s’en fiche, le Président leur a bien précisé qu’il allait enjamber toutes ces échéances et faire « tapis » sur la baisse du chômage. Condition pour qu’il se représente en 2017…

Les parlementaires socialistes peuvent grommeler, gémir, protester, ils sont dans la nasse et ne peuvent rien faire. Ils n’ont pas été élus pour eux-mêmes. Le système mis en place par Lionel Jospin fait qu’ils ne doivent leur élection qu’à celle, antérieure de quelques semaines, de François Hollande.

Voter la censure ? Ce serait la dissolution et de 300 ils reviendraient à 50. Et ne pourraient pas aller se réfugier dans les collectivités locales en attendant le retour du beau temps. Ce serait donc Pôle Emploi.

Et espérer un miracle en 2017 ? Soyons sérieux, même pas en rêve.

La disparition de ce Parti Socialiste là apparaît inéluctable.

Et si finalement ce n’était pas pour la gauche une bonne chose ? Cette démonstration irréfutable que le roi était nu n’était-elle pas le préalable à la reconstruction d’une véritable force de gauche héritière de celle qui existe dans ce pays depuis plus de 200 ans ? Capable à nouveau de penser la société et le monde qui vient et de croire à la possibilité de le transformer.

J’avais, au début de cet article relevé la dimension stochastique de «l’événement Nafissatou Diallo ».

Qui avait permis par enchaînement la défaite de Nicolas Sarkozy et la victoire de François Hollande. Pour aboutir à la destruction du Parti Socialiste.

En fait, non, c’est peut-être la providence.

La providence ? Comme disait le prix Nobel de physique Richard Feynman, autre solide matérialiste, face aux interrogations sur le fer à cheval porte-bonheur qui ornait son bureau : « Il paraît que ça marche même quand on n’y croit pas. »

source et publication: http://www.causeur.fr/ps-dsk-hollande,27239

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:44

Le 14/04/2014

Share on printfriendlyShare on facebookShare on twitterShare on google_plusone_shareShare on email

COMMENT LE MINISTÈRE DES FINANCES TUE NOS ENTREPRISES

Le fisc veut-il la mort des entreprises ?

Nous avons moins d’entreprises que les Allemands, surtout d’entreprises de taille intermédiaire.

Ce sont pourtant elles que ciblent en priorité nos services fiscaux.

La stratégie est simple

Envoyer le maximum de notifications de redressement. Que les arguments soient fondés en droit ou pas, cela n’a pas d’importance. Il s’agit d’intimider.

La Direction Générale de Finances Publiques envoie des redressements de 20, 30 ou 40 pages avec force citations incompréhensibles copiées dans le Journal Officiel, le plus souvent sans aucun rapport avec l’entreprise visée. L’important est de faire du chiffre.

Chaque inspecteur est noté sur le nombre pages envoyées en recommandé. Ces inspecteurs convoquent ensuite l’entrepreneur dans leur bureau ou ils proposent d’aller le voir chez lui ou au siège de son entreprise. Gaspillage de temps, de papier et donc d’argent public.

La conclusion est toujours la même. Vous n’avez pas respecté la loi. Donc vous devez payer immédiatement telle somme dont vous étiez redevable.

Cette somme est majorée de 80% car vous êtes de mauvaise foi, et votre mauvaise foi est prouvée.

Les fonctionnaires chargés de cette politique n’ont pas d’état d’âme, car beaucoup sont contre la libre entreprise. Ils appartiennent en majorité à l’union SNUI – SUD Trésor, créée en 2009 par la fusion du Syndicat national unifié des impôts (SNUI). En 2012, le syndicat a pris le nom de Solidaires Finances Publiques. Il est dirigé par un trotskiste, Vincent Drezet, qui ne cache pas ses opinions socialistes révolutionnaires, ni sa volonté de nuire aux riches et à leurs entreprises.[1]

Que fait le chef d’entreprise en cas d’agression fiscale ?

Comme il est rarement juriste, il n’a le choix qu’entre deux réponses.

Soit il s’incline et paie les sommes demandées, mais alors il plombe ses comptes et doit augmenter le prix de ce qu’il vend.

Ou alors il décide de se battre et fait tourner sa photocopieuse, car on ne lui a pas envoyé son redressement par courriel, ce serait trop simple, mais par la poste en recommandé avec AR. Puis, il envoie à un avocat ces pages auxquelles il ne comprend rien.

Mais les avocats fiscalistes sont débordés. En particulier les juristes venus de la fonction publique, notamment les anciens fonctionnaires du Ministère de Finances, qui sont aussi les plus souvent d’anciens membres du SNUI. Beaucoup refusent de nouveaux clients et donnent l’adresse de jeunes confrères sans expérience. Cela fait encore monter le coût des honoraires.

Les avocats sont ravis et remercient la Direction Générale des Finances Publiques. Mais cela pèse sur les comptes des entreprises concernées, qui sont parties pour des années de procédure n’aboutissant à rien, sinon à enrichir les avocats et à ruiner les entreprises.

Résultat : des entreprises fragilisées

Cette politique du chiffre augmente le niveau des recouvrements et attirent les félicitations aux fonctionnaires zélés qui, en écrivant n’importe quoi sur des pages et des pages, ont réussi à intimider les entrepreneurs et à gonflé les honoraires des avocats.

Mais quelle est le résultat final ? C’est la compétitivité et même la survie de nos entreprises qui est en cause. Cela renchérit le coût du made in France et aggrave encore le déficit de notre balance commerciale.

C’est pourquoi de moins en moins de gens choisissent d’entreprendre, et 75% des parents souhaitent que leurs enfants deviennent fonctionnaires.

Cela crée des emplois au Ministère des Finances ! Encore un moyen de ne pas faire des économies et de gonfler notre dette publique.

[1] Voir son livre : Il faut faire payer les riches, avec Liêm Hoang-Ngoc, Seuil, 2010

Source : http://www.contribuables.org/2014/04/14/comment-le-ministere-des-finances-tue-nos-entreprises/?utm_source=NL&utm_medium=email&utm_campaign=24-04-2014-intercommunalité

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:20

Vendredi 25 avril 2014

Quand les catholiques vont-ils arrêter de se laisser marcher dessus ?

À vouloir toujours se coucher devant « la mode » qui prend aujourd’hui les oripeaux du politiquement correct, les catholiques français, ceux qui sont « les enfants de la France fille aînée de l’église » n’osent plus aujourd’hui rappeler le catéchisme de l’Église catholique, ce qui depuis plus de 20 siècles fait du christianisme une religion de laquelle naquit notre monde moderne et plus près de nous, avec les apports, grecs, romains, juifs, notre civilisation française.

Ils ont oublié Saint-Augustin le Berbère, que ton non soit un non, que ton oui soit un oui, entre les deux c’est l’œuvre du malin.


Un incident récent nous rappelle malheureusement les lâchetés et les pensées invertébrées de plus en plus émollientes des catholiques français, et ce depuis Vatican 2.

Une invertébration qu’ils se font une joie d’exhiber partout de télérama au pape François, partisan honteux de cette mixture catholico-communiste, dénommée à mauvais escient « la théologie de la libération ».


Comme l’écrivait dans « Notre Dame de la Salette » cet immense écrivain catholique : Léon Bloy ; à quoi cela a-t-il servi que le sang du Christ les arrose depuis 20 siècles !

Comme par le plus grand des hasards, cette histoire (édifiante pour la gauche féministe) éclate à la veille du vote au Sénat de la loi sur l’égalité femme-homme de Najat Vallaud-Belkacem.

L’épouvantail obscurantiste (c’est à dire l’Opus Dei, accusée d’avoir noyauté le lycée Gerson, va être brandi pour mieux légitimer une loi qui comporte un volet se proposant de « banaliser l’avortement » (en supprimant notamment la clause de détresse), au motif que celui-ci serait en France, près de 40 après sa légalisation, menacé.

« L’IVG est un acte relativement courant dans la vie des femmes, puisqu’un tiers le fera dans sa vie, pourtant le droit à l’avortement est encore perçu comme à part.

Nous voulons en faire un droit à part entière et un acte comme les autres. » ; déclarait ainsi Mme Bousquet « auteure » du rapport sur l’IVG remis à la ministre en novembre dernier.

On pouvait y lire que l’accès à l’avortement était un véritable parcours de la combattante en France, et qu’il fallait urgemment contribuer à banaliser un acte encore perçu comme problématique.

On ne peut que s’étonner de ce combat d’arrière-garde quand on sait que le nombre d’avortements en France se maintient à 200 000 par an depuis trente-huit ans, alors que les progrès de la contraception ont été immenses.

Lorsque comme les catholiques qui ont encore de la religion, je prétends que l’avortement est un crime, je frôle Cayenne.


Ces mêmes catholiques français auraient à gagner de faire leur cette phrase de : la femme pauvre, un des chefs d’œuvre de Lèon Bloy ,ce catholique imprécateur qui aurait su trouver les mots contre l’ignominie de cette gauche imbécile.
« Il n’y a qu’une seule tristesse, c’est de n’être pas des saints
».


Léon Bloy dont Kafka admirait en ces termes le livre « le salut par les juifs » livre dont la Licra (tribunal de bobigny évidemment) se félicite d’avoir obtenu la censure partielle : « Je connais, de Léon Bloy, un livre contre l’antisémitisme : Le Salut par les Juifs.

Un chrétien y défend les Juifs comme on défend des parents pauvres. C’est très intéressant.

Et puis, Bloy sait manier l’invective. Ce n’est pas banal. Il possède une flamme qui rappelle l’ardeur des prophètes.

Que dis-je, il invective beaucoup mieux. Cela s’explique facilement, car sa flamme est alimentée par tout le fumier de l’époque moderne. »


La gauche et la débilité même combat contre l’intelligence !


Et quand je pense que c’est un juif qui doit rappeler les catholiques à leur devoir ?


Que fait monseigneur Vingt-trois qui gère l’église de France comme un vulgaire membre de la curie romaine ?

Lazare Zylbergleitt

sourcelink http://www.citoyens-et-francais.fr/article-quand-les-catholiques-vont-ils-arreter-de-se-laisser-marcher-dessus-123381656.html

Repost 0
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 09:11

Face au GIEC, le rapport indépendant sur l’autre plateau de la balance

Publié le 22 avril 2014 dans Environnement

Il y a littéralement des milliers d’articles de publications scientifiques visées par des pairs qui ne soutiennent pas la thèse d’une vision catastrophique, ou même problématique, de l’enrichissement de l’atmosphère en CO2.

Par Craig D. Ids
o.

La publication récente du rapport de l’ONU sur le changement climatique a électrisé politiciens et activistes environnementalistes, qui ont émis une nouvelle tournée d’appels à réduire les émissions de gaz à effets de serre.

Certaines des déclarations parmi les plus enflammées dans ce sens sont venues de la sénatrice démocrate californienne Barbara Boxer, qui en a appelé au congrès à « se réveiller et tout faire en son pouvoir pour réduire la dangereuse pollution au carbone », tandis que le ministre des affaires étrangères John Kerry a exprimé des sentiments similaires dans un communiqué du State Department, affirmant que, « sauf si nous agissons rapidement et fortement, la science nous dit que le climat et nos modes de vies sont littéralement en péril ».

Vraiment ? Le climat de la Terre est-il si fragile que lui-même et notre mode de vie seraient en péril à cause de la montée des émissions de dioxyde de carbone (CO2) ?

En un mot, non ! L’impact humain sur le climat est petit ; et tout réchauffement qui pourrait se produire du fait des émissions humaines de CO2 aura probablement peu d’effets, que ce soit sur le climat ou la biosphère de la Terre, d’après le rapport récemment publié « Le changement climatique reconsidéré II, les Impacts Biologiques » qui a été produit par le Panel Non-gouvernemental sur le Changement Climatique (NIPCC), et qui contraste avec celui du GIEC.

Cette autre évaluation passe en revue littéralement des milliers d’articles de publications scientifiques visées par des pairs, qui ne soutiennent pas, et même souvent contredisent, les conclusions du rapport de l’ONU.

Que le sujet soit les effets du réchauffement et de l’augmentation du taux de CO2 sur les plantes, les animaux ou les humains, le rapport de l’ONU met invariablement en avant les études et les modèles qui dépeignent le réchauffement planétaire de la couleur la plus sombre possible, ignorant ou négligeant ceux qui ne le font pas.

Pour emprunter une phrase révélatrice de leur rapport, l’ONU ne voit rien d’autre que « la mort, des blessures et des vies perturbées », où qu’elle porte son regard, comme le font la sénatrice Barbara Boxer, John Kerry, et d’autres.

Le Changement Climatique Reconsidéré II, Impacts Biologiques démontre que la vie sur Terre ne souffre pas de la hausse des températures et des niveaux de CO2 atmosphérique.

Citant des masses de données du monde réel, il offre des preuves scientifiques solides que la plupart des plantes profitent au fait d’être exposées à la fois à des températures plus hautes et à de plus fortes concentrations de CO2.

En fait, il démontre que la biosphère terrestre est en train de connaitre un grand verdissement, qui cause le recul des déserts et l’expansion des forêts, ce qui agrandit et améliore l’habitat pour les animaux terrestres, la vie aquatique, et la santé humaine.

Pourquoi ces découvertes de la recherche et cette perspective positive sont-elles absentes des rapports de l’ONU sur le climat ?

Bien que l’ONU prétende n’être pas biaisée et avoir fondé ses évaluations sur la meilleure science disponible, ça n’est de toute évidence pas le cas.

Et nous avons, en conséquence, beaucoup de chance que le rapport du NIPCC fournisse des preuves tangibles que le débat sur le réchauffement planétaire entrainé par le CO2 et l’acidification des océans reste non arrêté à de nombreux niveaux ; car il y a littéralement des milliers d’articles de publications scientifiques visées par des pairs qui ne soutiennent pas la thèse d’une vision catastrophique, ou même problématique, de l’enrichissement de l’atmosphère en CO2.

Malheureusement, l’alarmisme climatique est devenu le modus operandides rapports d’évaluation de l’ONU.

Ce fait est triste, certainement, parce qu’en assemblant ces rapports, l’ONU a soit volontairement fermé l’œil sur des points de vues qui allaient contre les études qu’elle utilisait, soit n’a pas donné à ses auteurs la quantité de temps, d’énergie et de ressources nécessaires pour enquêter pleinement sur une question qui est profondément significative pour toute la vie sur Terre.

Avec comme résultat que l’ONU a sérieusement exagéré de nombreuses conclusions terribles, distordu des faits pertinents, et omis ou ignoré des découvertes scientifiques clés.

Et cependant, malgré ces échecs, divers politiciens, États, et institutions continuent de se rassembler autour des rapports de l’ONU sur le climat, et persistent à utiliser leur position comme justifications pour légiférer pour des réductions d’émissions de CO2, comme le montrent les remarques de la sénatrice Boxer et de John Kerry.

Ne citer que des études qui font la promotion du catastrophisme climatique comme base pour ces règlementations, tout en ignorant des études qui suggèrent juste le contraire, est tout simplement mauvais.

Les citoyens de chaque nation méritent un examen bien plus approfondi de cette question par leurs États ; et ils devraient exiger une plus grande responsabilité de leurs officiels élus dans leurs tentatives de les fournir.

Alors que plus de 3000 références scientifiques visées par des pairs citées dans « Le Changement Climatique Reconsidéré II, Impacts Biologiques » sont probablement plus que suffisantes pour établir un fait scientifique devant une cour de justice, elles ne sont pas suffisantes pour engager les vrais négationnistes du climat dans un débat.

La montée du CO2 atmosphérique n’a pas, et n’aura pas, d’influence dangereuse sur le climat et la biosphère.

Mais ne me croyez pas sur parole, téléchargez et lisez le rapport par vous-mêmes (disponible ici).

Comparez-le avec celui de l’ONU.

À vous de juger.

—-
[*] Dr Craig D. Idso est Éditeur en Chef et scientifique pour le Panel Non-Gouvernemental sur le Changement Climatiqu
e.

—-
Sur le web. (Traduction Contrepoints) http://www.contrepoints.org/2014/04/22/163729-face-au-giec-le-rapport-independant-sur-lautre-plateau-de-la-balanc
e

Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Repost 0