Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 13:40

 

À l’entrée du HLM, les jeunes exigent ses papiers

Première occupante d’une tour dans une cité de Nantes en 1976, elle a vu les incivilités s’incruster.

 

DL;Dernière en date ? Un jeune a voulu voir les papiers d’un ami qui était avec elle…

 

L’histoire
On lui demande de se choisir un prénom d’emprunt pour protéger son anonymat, condition sine qua non pour recueillir son témoignage. Elle voudrait se choisir « un nom de bonbon », un truc enfantin mais ne trouve pas… Voilà deux choses que l’on sait déjà sur Rose : elle ne veut pas se taire et, retraite en vue, elle est toujours espiègle.

 

Sans être tragique, l’histoire qui l’amène ce soir-là à dérouler sa vie, installée devant une menthe à l’eau, n’est pas drôle. « La nuit était tombée mais il n’était pas tard, autour de 19 h. Je rentrais chez moi, dans la tour où je vis depuis trente-cinq ans, dans ma cité populaire des quartiers nord de Nantes. J’étais accompagnée d’un ami. Comme d’habitude, ils étaient là. »

 

Ils ? « Une bande, un groupe de garçons. Ils squattent les halls. Ils fument, boivent, vous ouvrent la porte, peuvent même vous dire bonjour, adossés aux boîtes aux lettres. »

Ils annexent les cages d’escalier comme des bouts de territoire. « Pas forcément agressifs, parfois même souriants. Mais ils sont là. Il faut les contourner, leur demander de bouger ¯ avec respect ! ¯ pour prendre son courrier ou l’ascenseur. Il y a les reliefs de repas, l’urine, la fumée, les tags… Ça tape sur le système. Pfioouuu… »

« On va où ? »

Ce soir-là, donc, Rose est accompagnée d’un ami. Halte-là ! Un jeune joue les videurs ou le policier : « Il se met à lui dire, un peu rigolard mais pas seulement : « Vous n’habitez pas l’immeuble, vous ! Qui êtes-vous ? Vos papiers ! » »

Rose ne se laisse pas démonter. « Je me suis fâchée ! « Non mais, ça va ? Présenter ses papiers pour rentrer chez soi ? J’ai été une des premières occupantes de l’immeuble ! Je te demande tes papiers, à toi qui n’habites pas ici ? On va où ? » » Difficile de dire si cette pratique est courante, mais un autre cas identique est arrivé aux oreilles de Rose.

 

Ce soir-là, un jeune ripostera en vidant une bombe de Noël sur Rose. « Au début, j’ai pas pensé que c’était une agression. Après coup, je me suis dit : si, c’est quand même ça. J’ai voulu déposer plainte. On n’a pris qu’une main courante car aucun coup n’avait été porté. »

 

Il y a quelques années, un jeune tenant le mur de son palier lui avait cisaillé les jambes d’un coup de pied.

Lourdement tombée au sol, Rose avait passé une partie de sa nuit aux urgences de l’hôpital.

L’an dernier, après l’incendie criminel de sa voiture, elle a demandé sa « mut’» à son bailleur social (requête qu’elle vient de renouveler). « Oui, comme beaucoup d’autres, finalement je veux partir. Ras le bol. On a le droit de rentrer chez soi tranquille quand on a bossé toute la journée. Surtout dans les conditions actuelles. »

Comme un échec

Investie depuis toujours dans la vie associative, éprise de son quartier, cette demande de déménagement lui reste en travers de la gorge. Comme un échec.

Sans nostalgie, cette femme ne verse pas dans le « c’était mieux avant ». « C’est un fait : l’atmosphère se dégrade.

Des groupes se sont approprié des territoires. La loi n’est plus celle de la société mais celle de la cité.

Aujourd’hui, des femmes téléphonent pour qu’on vienne les chercher à leur arrivée au tram. La police ou le bailleur nous disent de ne pas baisser les bras, de nous mobiliser. Mais que fait-on pour nous ? »

Rose a raconté cette histoire dans un mail adressé à une trentaine de personnes ayant des responsabilités à Nantes, voilà un mois. Elle concluait : « Qu’avez-vous à me proposer pour vivre tranquillement ? » Elle n’a reçu aucune réponse écrite.

Thomas HENG.
Ouest France
http://www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire_detail_-a-l-entree-du-HLM-les-jeunes-exigent-ses-papiers-_8620-2043496_actu.Htm

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 11:50

 

samedi, 11 février 2012

Chronique de la France asservie et résistante...

Photo 001.jpgChronique de Robert Spieler

publiée dans Rivarol

(n°3032 du 3 février 2012)

Ca s’est passé le 20 décembre, lors d’un conseil des ministres réuni autour de Nicolas Sarkozy. Le Président, qui n’est pas vraiment un intellectuel, mais qui prétend le devenir, prend la parole : « J’espère que tout le monde a lu Le soldat oublié. C’est mieux pour la compréhension des choses, de la dureté de la guerre, que toutes les explications du moment. »

Il paraît que c’est Carla Bruni qui lui avait recommandé la lecture du livre…

Sarkozy, néo-nazi ?


Le Soldat oublié, de Guy Sajer, est un livre magnifique, le meilleur de tous les livres racontant les combats de la deuxième guerre mondiale, qui évoque son expérience sur le front de l’Est et sa lutte, ainsi que celle de ses camarades, contre le bolchevisme, dans les rangs de la grande armée européenne qui tenta de sauver l’Europe.


Guy Sajer avait un père alsacien et une mère allemande. En plus de ces qualités, il était un remarquable dessinateur, qui publia de multiples albums de bandes dessinées. Il évoqua notamment le goulag, sur le mode de l’humour, en inventant un personnage des plus pittoresques, Eugène Krampon.

Mais son chef d’œuvre estKaleunt (contraction de Kapitän Leutnant, le grade des commandants de sous-marins allemands). Il met en scène un sous-marin allemand et son équipage qui chassent dans l’Atlantique et coulent de nombreux navires de l’ennemi. On retrouve l’ambiance de ce film extraordinaire, das Boot (le bateau), que je vous recommande vivement de voir.

Le sous-marin finit par être gravement avarié par les grenades de l’ennemi. Il coule. Impossible de le redresser. La mort est certaine, dans d’atroces douleurs, dues aux émanations de chlore. Le Kaleunt sort son revolver et le tend à son second qui lui dit : « J’aurais tant aimé vivre ». Le commandant lui répond : « Vivre dans ces démocraties ? L’essentiel n’est-il pas d’imposer sa volonté à un certain moment du temps ? »Deux éclairs, et puis c’est la fin…


Ce livre culte, que tous les nostalgiques de l’Europe nouvelle connaissent est honoré par Sarkozy. Mais l’a-t-il vraiment lu, et a-t-il vraiment compris ?

Guy Sajer a, quant à lui, toujours considéré que son honneur s’appelait fidélité…


Hervé Morin, révisionniste

Le candidat du Nouveau Centre, qui fut un exceptionnel ministre de la Défense, dans le registre nuls de chez nuls, a commis un discours tout à fait remarquable lors d’un récent déplacement à Nice. Il s’adresse à son auditoire : « Vous qui, pour certains d’entre vous, avez des cheveux blancs, vous avez vu tout près d’ici le débarquement de Provence ». Et il rajoute : « Moi qui ai vu en Normandie le débarquement des alliés, nous avons vécu des épreuves drôlement plus difficiles que celles que nous avons à vivre aujourd’hui. » Bon, Hervé Morin est né en 1961. Mais soyons révisionnistes. Il n’est pas totalement impossible que le débarquement en Normandie, contrairement à ce que disent les livres d’histoire, ait eu lieu dans les années 1968…


Ca ne marche toujours pas…

Louis Aliot, vice-président du Front national, et d’ascendance juive, a porté plainte contre Edward Amiach, candidat de l’UPJF (Union des Patrons Juifs de France) dans la 8ème circonscription des Français à l’étranger, la circonscription qui inclut Israël, et où Aliot est lui-même candidat. Motif : Injure publique, après qu’Amiach ait qualifié Aliot « d’antisémite notoire ». Un comble pour un dirigeant du FN qui s’est rendu récemment en Israël pour y exprimer tout son soutien au combat que mène l’Etat hébreu…

Cette Union des Patrons et Professionnels juifs de France a été créée en 1997. Examinons ses propositions : « Notre judaïsme est une composante déterminante de notre identité » ;« Nous pouvons être à la fois des citoyens français attachés à notre pays et afficher notre soutien à l’Etat d’Israël » ; « Il est du devoir de la communauté juive de France de devenir une véritable force de proposition auprès des pouvoirs publics ». Les objectifs affichés sont les suivants : « La lutte contre l’antisémitisme » ; « La défense de l’image d’Israël en France » ; «  Favoriser le développement des relations économiques entre les PME françaises et israéliennes ». L’UPJF, qui se veut être un interlocuteur permanent des dirigeants de la France, et qui rêve de jouer l’équivalent du rôle du très puissant lobby juif américain, l’AIPAC, organise régulièrement des voyages en Israël à destination des responsables politiques français. Le programme de L’UPJF le déclare, tout net : « L’UPJF est active au niveau international, essentiellement avec Israël et les Etats-Unis.»On s’en serait doutés…

L’UPJF organise aussi des colloques, qu’elle décrit comme « des évènements incontournables de la communauté juive », où elle remet des Prix aux plus méritants. C’est ainsi que Claude Goasgen, député-maire de Paris et ancien du mouvement Occident, obtint le Prix de l’amitié France-Israël : remis par son Excellence, Yossi Gal,himself, Ambassadeur de l’Etat d’Israël en France. Frédéric Lefèvre, ministre des PME, eut droit au « Prix de la lutte contre l’antisémitisme et l’antisionisme ». Quant à François d’Orcival, Rédacteur en chef de Valeurs Actuelles, on le voit en photo tenant un magnifique chandelier à sept branches, tout fier d’avoir obtenu le Prix des médias. François d’Orcival… Un ancien d’Europe Action… On voit, dans le livre « Génération Occident » une photo le représentant aux côtés d’Alain Robert et d’Alain de Benoist, à un camp de la Fédération des Etudiants Nationalistes. François d’Orcival… Membre de Jeune Nation, mouvement dirigé par Pierre Sidos, et dissous en 1958, militant pour l’Algérie française, il fut interné dans un camp en 1962. Depuis, il a, disons, changé de camp. Il déclare : « Tout ce que je peux dire, c’est que De Gaulle avait raison ». Il appelle à voter Sarkozy en 2007.

Et hop, élu le 23/06/08 au fauteuil d’Henri Amouroux à l’Académie des sciences morales et politiques. Ah, j’oubliais : chevalier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du mérite.


Les très étranges dérives du Front national

Une très étrange recrue venue de l’extrême gauche vient d’être investie par Marine Le Pen aux élections législatives en Moselle. Comme le relève Minute, « A 62 ans, Elisabeth Barget a un parcours qui ferait passer Eva Joly pour une bigote et une mère la vertu. » Elle sera candidate aux prochaines élections législatives dans la 9ème circonscription de la Moselle, celle de Thionville-Est. Elle fut de tous les combats en faveur de l’avortement et participa à tous les combats gauchistes depuis 1968, prônant le « droit de disposer de son corps » et « luttant contre le péril fasciste » représenté par le Front national. A l’occasion de la venue en France, en 1996, de Jean Paul II pour célébrer le 1500ème anniversaire du baptême de Clovis, elle exige d’être débaptisée. Membre de la CGT, puis trotskyste, elle manifesta devant l’Assemblée nationale en brandissant une banderole : « Députés, vos femmes avortent » et milita au MLAC (Mouvement de libération de l’avortement et de la contraception). Elle s’activera particulièrement au sein de « l’observatoire de l’extrême droite » mis en place par Ras l’Front. Elle le reconnaît :« Je fliquais Radio Courtoisie ». Elle milite parallèlement à Act Up et à Initiative républicaine, quelle présente elle-même, selon Minute, comme une « émanation du Grand Orient de France ». En 1996, Elisabeth Barget dénonce, dans Libération, l’Eglise catholique comme « une secte réactionnaire et totalitaire ». Elle fonde l’association « Rendez-nous nos âmes », appelant les athées baptisés à écrire à l’évêché pour se faire rayer des registres de baptêmes. Bref, que du lourd…

Mais notre amie, ou plutôt celle de Marine Le Pen, est allée à résipiscence. Elle a tout d’abord rejoint l’UMP et posé sa candidature pour être secrétaire d’Etat (interdit de rire). Damned, raté : « Ils ont pris Fadela Amara », déclare-t-elle. Pas grave. Elle vient de prendre sa carte au Front national car elle s’est aperçue que Marine Le Pen pensait comme elle. Elle se sent rassurée. Le discours qu’elle a entendu à un meeting de Marine Le Pen l’a comblé : « Le Front national a subi une mutation. J’ai vraiment entendu un discours de gauche. »

Bref, la voici investie…

Permettez-moi cette réflexion tout à fait personnelle, qui n’engage pas Rivarol : quand je vois des catholiques proches de la Tradition défiler lors de la marche pour la vie, et qui s’apprêtent à voter Marine Le Pen, je ne peux pas m’empêcher de me marrer doucement…

Le vote homosexuel

Le vote homosexuel, qui représenterait près de 6,5% des électeurs, penche fortement à gauche. « Leur poids électoral est supérieur à celui du noyau dur de la population catholique pratiquante », révèle François Kraus, de l’IFOP. D’après un récent sondage, 49,5% des homosexuels affirment qu’ils voteront pour un candidat de gauche, 22,5% pour un candidat de droite, et 19,5% pour Marine Le Pen. Marine Le Pen s’était émue, en décembre 2010, à Lyon, du sort des homosexuels vivant dans les quartiers, victimes de « lois religieuses qui se substituent aux lois de la République ». L’abrogation du pacs ne figure pas dans le programme de la candidate, mais le FN reste cependant hostile au mariage entre personnes du même sexe.


Où en sont les parrainages de Marine Le Pen ?

C’est difficile, très difficile. Elle dispose de 116 signatures des conseillers régionaux du FN et de celle de l’unique conseiller général du mouvement. Pour l’instant, le nombre de promesses de parrainage de maires est de 220. Problème,  et Carl Lang, qui avait sauvé Jean-Marie Le Pen à deux reprises, est bien placé pour le savoir, la moitié de ces promesses ne se concrétisent pas. En d’autres termes, Marine Le Pen est probablement à 230 signatures potentiellement sûres. Très loin des 500 nécessaires pour concourir à l’élection présidentielle.


Recrutements de la Marine nationale

La Marine nationale lance une campagne de recrutement, à coups de spots TV, tout à fait misérable. Elle met évidemment en avant la richesse que représente la diversité ethnique. Les officiers se souviendront cependant de la mutinerie qui eut lieu en 1999 à bord du porte-avions Foch. Une soixantaine de jeunes engagés volontaires, tous maghrébins, avaient pris en otage leur officier d’armes. Ils s’étaient retranchés deux jours dans la cafétéria avant que des commandos ne viennent mettre bon ordre. Ces JFOM (jeunes français d’origine maghrébine, dans le jargon militaire) n’avaient pas apprécié une punition collective infligée suite à une rébellion survenue lors d’une mission au large de la Yougoslavie au cours de laquelle des frappes avaient été effectuées sur le Kossovo, considéré par ceux-ci comme un sanctuaire musulman.


« Le rugby français est raciste »

C’est le président du Racing Club de Toulon qui l’affirme. Il s’appelle Mourad Boudjellal. Que dit-il ? « Si le rugby veut se développer, il sera obligé de prendre en compte la nouvelle typologie de la France et celle-ci est black-blanc-beur. Aujourd’hui, si une partie du pays ne s’intéresse pas du tout au rugby, c’est parce qu’il (…) correspond à un côté franchouillard dans lequel beaucoup ne se reconnaissent pas. » Et Boudjellal d’insister : « Oui, le rugby français, il est raciste. Il est à l’image de la France franchouillarde et conservatrice. Je me souviens qu’un jour, le public s’est mis à chanter ‘La Marseillaise’ quand notre équipe (mélangée) est entrée. Cela voulait dire quelque chose. »

Eh oui, coco, cela veut dire quelque chose… Cela veut dire Raus !(dehors !)


Vu de 1900. A quoi devait ressembler le monde en 2000 ?

Il est toujours fascinant de se projeter dans l’avenir. Jules Verne avait écrit un livre, Paris au XXème siècle, jamais paru de son vivant, découvert par un de ses descendants en 1989. Il y décrit Paris en 1960 : une ville dédiée au commerce, à l’industrie et au matérialisme. Il imagine des trains à grande vitesse, les calculatrices, les automobiles à essence et les gratte-ciels de verre.


Jules Verne ne fut pas le seul à avoir cet étonnant don de prophétie. Un américain, John Elfreth Watkins, avait, en 1900, fait une série de prédictions sur le visage du monde en l’an 2000. Il avait prédit l’avènement de la photographie couleur et numérique, écrivant même: « Les photographies pourront être transmises depuis n’importe quel coin du globe. S’il y a une bataille en Chine, les photos de l’évènement pourront être publiées dans le journal une heure plus tard. » Il a aussi annoncé la naissance de la télévision. Et puis : « Il y aura des téléphones sans fil partout dans le monde ». Il prévoit aussi des éléments de la vie pratique : les plats tout faits « qui pourront être achetés dans des boutiques similaires à nos boulangeries ». Et l’air climatisé, le chauffage central…, les trains express (il prévoit 240 km/h), et le métro.


Il commet quand même quelques erreurs… Il prédit ainsi l’adhésion du Mexique et du Panama aux Etats-Unis d’Amérique, la disparition des lettres C, X et Q de notre alphabet « en raison de leur inutilité » et, allez savoir pourquoi, « l’extermination des rats, des souris et des moustiques »…

Repost 0
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 08:44
[Agenda] Assises “La France en danger” du samedi 10 mars 2012, contre le droit de vote des étrangers : le programme
 

francedanger

     
L’association Nationalité Citoyenneté Identité nous communique

Communiqué de presse du 10 février 2012

CONTRE LE DROIT DE VOTE DES ETRANGERS, DEFENDONS NOTRE IDENTITE !

Le Samedi 10 Mars, à l’espace Charenton, à Paris, se tiendront les assises « La France en danger », sur le thème de la nationalité, de la citoyenneté et de l’identité. La salle, située 327 rue de Charenton (station de métro Charenton), à Paris, sera ouverte au public et à la presse à partir de 9h et jusqu’à 19h.

 Il sera tout d’abord question, lors de ces assises, de revenir sur l’évolution des notions de citoyenneté et de nationalité depuis l’Antiquité en France et en Europe et de facto de souligner la dangerosité du droit de vote des étrangers tout comme son incompatibilité avec notre histoire et nos traditions.

En deuxième partie, la question du « grand remplacement » de population qui se passe actuellement en Europe et en France sera abordée. De la nécessaire refonte du code de la nationalité France à la construction d’une souveraineté européenne, toutes les solutions pour relever la tête des européens seront abordées.

Pour débattre de ces questions, nous avons réuni un plateau regroupant une vingtaine de personnalités de renom dont des personnalités internationales :

- Omar Ba (écrivain)

- Yvan Blot ( www.democratiedirecte.fr)

- Jean Paul Gourevitch (sociologue)

– Fabrice Robert (Bloc Identitaire)
– Javier Portella (El Manifiesto)
– Jared Taylor (American Renaissance)
– Filip Dewinter (Vlaams Belang)
– Pierre Cassen (Riposte Laique)
– Yves Laulan (démographe)
– Marc Rousset (écrivain)
– Eric Maulin (universitaire)
– Philippe Conrad (historien)
– Henry De Lesquen (club de l’horloge)
– Jean Yves Le Gallou (fondation Polémia)
– Guillaume Thieulloy (les 4 vérités)
– Jean Paul Bourre (journaliste)
– Jean Raspail (écrivain)
– Jean Claude Empereur (politologue)
– Guy Rachet (écrivain) 

La journée sera présidée part Catherine Blein, présidente de l’association NCI (Nationalité, Citoyenneté, Identité) et ancienne porte parole du comité contre le droit de vote des étrangers, dont des représentants régionaux seront également présents. 

Nous attendons un millier de personnes pour cette journée, qui sera intégralement retransmise sur Internet.

 

La billetterie sera ouverte à partir de 9h le samedi 10 Mars 2012. Vous pouvez également vous inscrire par Internet via paypal

 

Vous avez également la possibilité de réserver vos places par Internet, via le lien paypal sécurisé ci-dessous :

Pour toute demande d’accréditation presse, merci de contacter l’attachée de presse de l’association, au 06-40-57-03-31 ou par mail : nationalite.nci@gmail.com

Le bureau de l’association Nationalité Citoyenneté Identité

Association Nationalité Citoyenneté Identité
BP 10432 – 22200 Guingamp
06 40 57 03 31 - nationalite.nci@gmail.com

http://www.nationalite-citoyennete-identite.com
Facebook : facebook.com/pages/La-France-en-danger

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]

Billetterie
Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 16:19

  4 09 /02 /Fév /2012 12:05

 

SN 11 02 2012 Flyer.jpg

Tract cliquez ici


UNE BONNE NOUVELLE :

A cette occasion, Synthèse nationale vous annonce le lancement d'une nouvelle activité : l'édition de livres destinés à renforcer la formation, à la fois historique, idéologique et culturelle de notre peuple.

Le premier "Bouquin de Synthèse nationale", rédigé par notre camarade et ami Jean-Claude Rolinat sortira donc samedi.

Il est consacré à un homme peu connu dans les milieux nationalistes : Antonio de Oliveira Salazar, chef du Portugal de 1926 à 1968.


Vous pourrez acheter ce livre (164 pages, 18 €), tout comme bien entendu celui d'Anne Kling, samedi prochain lors de la conférence de Synthèse nationale.

 

SN 26 Salazar.jpg

 

SALAZAR le regretté…

Jean-Claude Rolinat Parution le 9 février 2012

Salazar, chef du Portugal nationaliste, l’Etat nouveau, de 1926 à 1968. Peu connu des nationalistes français il transforma ce petit pays, fort d’un empire gigantesque que beaucoup trouvaient anachronique et que certains convoitaient, en une nation moderne. Et, 40 ans après sa mort, 41% des Portugais le considère comme le plus grand de leurs compatriotes, devant le navigateur Vasco de Gama… Loin des clichés véhiculés par les tenants de la pensée unique, cette biographie que nous propose Jean-Claude Rolinat remet les choses à leur place.

SALAZAR le regretté… Jean-Claude Rolinat, Les Bouquins de Synthèse nationale, 164 p., 18,00 €

 

Bulletin de commande cliquez ici

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:58

COMMUNIQUE DE PRESSE

En cette année du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc, le VIIIe Congrès de l’Œuvre française s’est tenu dans la région lyonnaise les 4 et 5 février 2012.

Une nouvelle direction a été nommé avec pour président Yvan Benedetti.

A l’issue de deux journées de travaux, l’institution nationaliste, légitimée par ses 44 ans d’existence, a constaté l’état délétère de la France à l’issue de plusieurs décennies de régime démocratique.

Elle est en ordre de combat pour conduire la seconde révolution nationale qui doit restaurer la France en fidélité à sa tradition pluri millénaire afin de lui rendre sa place naturelle parmi les premières des nations de l’Europe et du monde.

 

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 15:47
“Monsieur Guéant et l’esprit du temps”, par Bernard Lugan
 

"Monsieur Guéant et l'esprit du temps", par Bernard Lugan

Article repris du site de l’universitaire et africaniste Bernard Lugan. Source : www.bernard-lugan.com.

Avec ce qu’il faut désormais appeler l’« affaire Guéant », nous nageons en plein confusionnisme. D’abord parce que Monsieur Guéant a confondu « Civilisation » et régime politique, ce qui, convenons-en, n’est pas tout à fait la même chose…

Ensuite, parce que la gauche dénonce des propos inscrits dans l’exacte ligne de ceux jadis tenus par Victor Hugo, Jules Ferry, Léon Blum ou encore Albert Bayet [1].

 

Pour ces derniers, il existait en effet une hiérarchie entre, d’une part les « peuples civilisés », c’est-à-dire ceux qui se rattachaient aux Lumières et à l’« esprit de 1789 », et d’autre part ceux qui vivaient encore dans les ténèbres de l’obscurantisme. Jules Ferry déclara ainsi devant les députés le 28 juillet 1885 :

« Il faut dire ouvertement qu’en effet, les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures ; mais parce qu’il y a aussi un devoir. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures ».

Quant à Léon Blum, le 9 juillet 1925, toujours devant les députés, il ne craignit pas de prononcer une phrase qui, aujourd’hui, le conduirait immédiatement devant les tribunaux :

« Nous admettons le droit et même le devoir des races supérieures d’attirer à elles celles qui ne sont pas parvenues au même degré de culture et de les appeler aux progrès réalisés grâce aux efforts de la science et de l’industrie. »

Reconnaissons que Monsieur Guéant est bien loin d’avoir tenu de tels propos clairement racistes. La gauche ferait donc bien de balayer devant sa porte et si les représentants de la « droite » avaient eu un minimum de culture, ils auraient pu, en utilisant ces citations et bien d’autres encore, renvoyer le député Letchimy au passé de son propre parti.

 

Le problème est que Monsieur Guéant est un universaliste pour lequel l’étalon maître de la « Civilisation » est, selon ses propres termes, le respect des « valeurs humanistes qui sont les nôtres ».


À ce compte là, effectivement le plus qu’un milliard de Chinois, le milliard d’Indiens, les centaines de millions de Japonais, d’Indonésiens etc., soit au total 90% des habitants de la planète, vivent en effet comme des « Barbares » ou des « Sauvages ».

Barbares et sauvages donc les héritiers de Confucius, des bâtisseurs des palais almohades et de ceux du Grand Moghol puisqu’ils n’ont pas encore adhéré à nos « valeurs humanistes », ces immenses marques du progrès humain qui prônent l’individu contre la communauté afin que soient brisées les solidarités, la prosternation devant le « Veau d’Or » afin d’acheter les âmes, la féminisation des esprits contre la virilité afin de désarmer les peuples, les déviances contre l’ordre naturel afin de leur faire perdre leurs repères.

 

Face à cette arrogance et à cet aveuglement qui constituent le socle de la pensée unique partagée par la « droite » et par la gauche, se dresse l’immense ombre du maréchal Lyautey qui, parlant des peuples colonisés, disait : « Ils ne sont pas inférieurs, ils sont autres ». Tout est dans cette notion de différence, dans cet ethno-différentialisme qui implique à la fois respect et acceptation de l’évidence.

 

Or, c’est cette notion de différence que refusent tous les universalistes. Ceux de « droite », tel Monsieur Guéant, au nom des droits de l’Homme, ceux de gauche au nom du cosmopolitisme et du « village-terre ».

Bernard Lugan – 08/02/12 – www.bernard-lugan.com


[1] Voir à ce sujet les pages 34 à 42 de mon essai Décolonisez l’Afrique !, paru chez Ellipses en octobre 2011.

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]
Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 14:28


BOBARDS D’OR 2012
Les prix de la désinformation médiatique

APPEL A CONTRIBUTION :  ENVOYEZ-NOUS VOS BOBARDS D'OR!


La troisième édition des BOBARDS D’OR sera organisée le 20 mars 2012 par Polémia. Cette cérémonie distingue et honore les journalistes les plus habiles ou les plus audacieux, ces désinformateurs du totalitarisme « doux » dans lequel nous baignons, ce système où les mensonges répétés à l’infini finissent par s’imposer dans les esprits et dictent les politiques de « droite » comme de « gauche ».

Polémia a ouvert une brèche, dans laquelle certains acteurs de la vie publique commencent à s’engouffrer. Certains osent, à sa suite, dénoncer la tyrannie médiatique, que ce soit Jean Quatremer avec son ouvrage à paraître sur les mensonges des médias dans l’affaire DSK, Francis Puyalte, un ancien du Figaro qui vient de publier L’inquisition médiatique ou encore le film Les nouveaux chiens de garde. La désinformation et le mensonge médiatique imposent le politiquement correct, et c’est le rôle de Polémia de lutter contre cette tyrannie médiatique.

Pour récompenser les champions de la désinformation, les héros de l’idéologie dominante, les pourfendeurs de l’esprit critique, Polémia a besoin de vous!
Vous êtes au fait de l’actualité nationale ou internationale ? Vous avez jusqu’au 1er mars pour nous envoyer vos suggestions.

En plus de nos trois catégories traditionnelles (presse écrite, radio et télévision), nous remettrons cette année « un Bobard de guerre ». Car, en temps de guerre, les médias se surpassent pour bombarder l’opinion publique d’énormes mensonges. Diabolisation, manipulation, désinformation, les médias se font complices du système.
Parmi, vos propositions, Polémia retiendra les cinq meilleurs mensonges des journalistes au service de la désinformation pour les soumettre à un vote sur internet.
Les trois premiers de chaque catégorie seront annoncés quelques jours avant la cérémonie du 20 mars, où le public les départagera. Réservez d’ores et déjà cette date !

Pour que votre bobard puisse être validé, n’oubliez de nous envoyer des références contrôlables. Il nous faut des faits: date, lieux et circonstances, présentation de ces faits avec le nom du journaliste et celui du média concerné, sa date de parution ainsi que les distorsions relevées entre les faits et l’information donnée.

Envoyez-nous vos propositions à: contact@bobards-dor.com

Ils seront bientôt en ligne sur le site officiel des Bobards d’Or – http://www.bobards-dor.fr/

Romain LECAP

Les Bobards d'or
http://www.bobards-dor.fr/
http://www.facebook.com/bobards.dor

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 11:20

La dette de la France : Le rapport 2012 de la Cour des comptes
 
Le rapport 2012 de la Cour des comptes


Posted: 08 Feb 2012 05:04 AM PST


La Cour des comptes vient de rendre son rapport annuel 2012. Comme nous le disions dans notre précédent billet, la « trajectoire de retour à l’équilibre budgétaire » ressort plutôt de la méthode Coué puisque « l'essentiel (environ les deux tiers) de l'effort de redressement des finances publiques est encore à venir, même en intégrant les effets des derniers plans de rigueur. En outre, ces plans ont surtout conduit à relever les impôts, pas assez à réduire la dépense, une orientation qu'il s'agit désormais d'inverser en prenant des mesures d'économies radicales à effet immédiat. » (Les Echos). C’est clair, et ces « mesures d’économie » ne seront bien sûr pas réalisées en cette année électorale…

Parmi les différents dossiers couverts par ce rapport, relevons celui consacré à la Banque de France. Il n’y a pas que le bilan de la BCE qui enfle à mesure qu’elle soutient le secteur financier européen, c’est aussi le cas des différentes banques centrales nationales réunies au sein de l’Eurosystème. Ainsi « Le bilan de la Banque de France a triplé depuis 2003 et atteint près de 482 Md€ en 2010 » (page 274). Au-delà d’un effet technique (sur les billets mis en circulation, cf p. 274-275), et de la hausse du cours de l’or, cette progression résulte « de l’accroissement du volume des refinancements consentis aux établissements de crédit. » (p. 275). Concrètement, les banques françaises lui refourguent leurs créances pourries en échange de liquidités, résultat : « 44% [du portefeuille en euros pour compte propre, d’un montant de 56,7 Md€ au 31 décembre 2010] ont été investi dans des titres de dette d’Etat pour lesquels la probabilité de défaut n’était pas nulle à l’origine (Grèce, Irlande, Portugal, Italie, Espagne). » Voici une prise de risque inquiétante (la BCE envisage d'accepter une perte sur ses titres grecs, bientôt la Banque de France ?).

La Cour des comptes critique également la revente d’un cinquième du stock d’or (Le Point et rapport p. 278), une idée profondément stupide, nous l’avons dit. Cependant, comme nous l’avions indiqué dans ce billet, sur la foi d’un article du Figaro, il ne semble pas que l’or de la Banque de France soit gagé en tant que tel pour financer le prêt au FMI, mais que ce soit seulement le produit de la vente de ces 500 tonnes d’or (rapport p. 285).

On continue de surveiller l’affaire.

Source et publication : Philippe Herlin

 

 

Mes trois prochains livres !


Posted: 09 Feb 2012 06:11 AM PST


Après une pause de plus d’un an, je publie trois livres en quinze jours ! Tous complémentaires. Toujours chez Eyrolles. Tout d’abord un ouvrage de fond, Repenser l’économie, qui sortira le 16 février.

 

Puis, le 1er mars, la deuxième édition de France, la faillite ? ainsi que L’or, un placement d’avenir. Toutes les informations détaillées sur mon site philippeherlin.com.

Philippe Herlin

Repost 0
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 11:08

Carl Lang : « L’étatisme n’est rien d’autre qu’une des facettes du collectivisme et du socialisme »

Élection présidentielle. En 2012, les électeurs nationalistes et protestataires pourraient avoir le choix entre Marine Le Pen et… Carl Lang. Le président du Parti de la France (1), qui forme, avec deux autres petits mouvements (2), l’Union de la droite nationale (site), est candidat à l’élection présidentielle. Mardi, Carl Lang affirmait avoir « déjà recueilli plus de 300 promesses de parrainages de maires ».

 

 Entretien.

Carl Lang, pourquoi vous présenter en 2012 ? Pourquoi ne pas avoir choisi de faire front commun avec le Front national de Marine Le Pen ? Ne croyez-vous pas que votre candidature puisse être instrumentalisée par l’Élysée contre le FN ?


La quasi censure médiatique dont je suis l’objet, entre autre dans le quotidien sarkozyste Le Figaro, est la démonstration que je ne suis l’instrument de personne et désormais le seul candidat totalement exclu par le système médiatico-politique en place. Des concessions médiatiques ont été accordées de fait aux partis du système, et personne n’est en droit de contester les monopoles acquis. Le régime en place est certainement républicain, mais en aucun cas démocratique.

Je fais acte de candidature à cette élection présidentielle afin de porter notre projet de droite nationale et européenne qui n’est aujourd’hui défendu par aucun autre candidat. N’étant ni étatiste, ni laïciste, ni porté à la démagogie socialisante, mes idées ne sont évidemment pas représentées par Madame Le Pen. Je n’ai par ailleurs aucune confiance, ni en son entourage, ni en ses méthodes.

 

Définissez-vous votre candidature comme nationaliste ? Comment expliquez-vous que beaucoup de Français aient peur du nationalisme et l’assimilent à une doctrine violente ? Comment définiriez-vous le nationalisme ?

Je suis le candidat de la droite nationale et européenne et je considère que le grand enjeu de ce siècle sera un enjeu de civilisation. En conséquence, je souhaite tout à la fois défendre notre héritage historique et culturel national et nos valeurs de civilisation, européennes et chrétiennes. Le principe national du XXIe siècle doit s’inscrire, selon moi, dans une volonté affichée d’affirmer nos identités, provinciales, nationales et européenne sans les opposer les unes aux autres. Les défis à relever sont communs à tous les patriotes des nations d’Europe. C’est la raison pour laquelle je continue à défendre un modèle à reconstruire d’une Europe des nations souveraines et des peuples libres, d’une Europe européenne et indépendante instaurant de surcroît un lien privilégié avec la fédération de Russie.

 

Je définis l’identité nationale comme la communion naturelle, historique, culturelle et spirituelle entre le peuple de France et la terre de France. Je considère que le peuple français, au même titre que les autres peuples du monde, a le droit et le devoir de rester lui-même et de refuser la colonisation migratoire dont il est victime. Le principe national est aujourd’hui le garant de l’identité nationale, de l’unité nationale et donc de la paix civile. C’est la destruction organisée de la France française qui porte les germes de la guerre civile et des affrontements ethniques.

 

Où en est votre collecte de signature ? Quel score espérez-vous ?

Je reste confiant quant à la possibilité d’être candidat. Le jour où les Français découvriront qu’existent le Parti de la France et l’Union de la Droite Nationale, alors tout sera différent et les perspectives électorales apparaîtront. C’est d’ailleurs la raison principale de l’exclusion médiatique dont nous sommes victimes. Lorsqu’on affronte les partis du système, ils défendent leurs privilèges et leurs avantages acquis.

 

Votre revendication n°1 porte sur l’immigration. Sur quoi se base votre opposition à l’immigration ? Est-il réaliste aujourd’hui de prôner l’immigration zéro ? Même Marine Le Pen semble reconnaître que ce n’est pas le cas…

En effet, la candidate Le Pen propose de réduire en 5 ans l’immigration nouvelle de 200 000 entrées à 10 000, ce qui revient à laisser entrer en 5 ans 420 000 nouveaux immigrés. Je considère quant à moi que les politiques d’immigration sont depuis 35 ans contraires à l’intérêt national et sont la cause principale de la ruine de la France et de l’insécurité des Français. Il faut donc immédiatement mettre un terme à l’immigration extra-européenne et mettre en place une politique de retour au pays ainsi qu’une réforme du code de la nationalité mettant fin à l’acquisition automatique de la nationalité pour les étrangers nés en France. La question qui se pose n’est d’ailleurs plus celle de l’immigration, mais celle de la colonisation migratoire, culturelle et islamique de la France et de l’Europe occidentale. Le problème a changé de dimension et de nature après trois décennies de politiques antinationales. Au rythme migratoire et démographique actuel, le peuple français sera minoritaire chez lui avant la moitié du siècle et le remplacement de population sera accompagné par un remplacement culturel et un changement de civilisation. Vous avez aimé l’immigration ? Vous allez adorer l’islamisation et la charia !

« Je souhaite remplacer la loi Veil par une loi d’accueil de la vie »

Comment proposez-vous de réduire le déficit français ? Proposez-vous plus d’État ou moins d’État ? 

La dette publique française, qui est aujourd’hui colossale, n’est rien d’autre que l’addition de tous nos déficits budgétaires cumulés depuis les années 80 et ce, à tous les échelons administratifs et sociaux ; Les démagogues et irresponsables qui ont dirigé l’État mais aussi les communes, les conseils régionaux et généraux et les caisses de sécurité sociale ont fait vivre la France à crédit. Le crédit facile au service de la démagogie sociale et électoraliste a fait les beaux jours de la caste dirigeante. Aujourd’hui, la fête est finie et les Français vont devoir payer la note. Il est vrai, cependant, que les peuples ont les gouvernements qu’ils élisent et que personne n’a obligé les Français à voter pour les fossoyeurs de la France.

La règle d’or à mettre en œuvre est de réduire les dépenses publiques aux seules dépenses ayant un effet économique et un effet sur l’emploi ; Il faut en finir avec tous les gaspillages, les dépenses de prestige, de communication et de copinage. Il faut d’abord que ce soient les collectivités et l’État qui se serrent la ceinture et qui montrent l’exemple plutôt que d’organiser la persécution fiscale des Français qui travaillent et qui épargnent.

La deuxième règle d’or est la mise en place du patriotisme social, c’est-à-dire une politique sociale et familiale qui bénéficie exclusivement aux Français.

La troisième règle d’or est le rétablissement de la préférence communautaire dans les traites et les politiques européennes ainsi que l’établissement de la préférence nationale, puis européenne à l’embauche. Il faut produire français, en France avec des Français !

La quatrième règle d’or est la pratique de la régulation commerciale en réponse à la dictature du libre-échange et du marché ouvert. La concurrence commerciale ne se conçoit que si elle est loyale et protégée de toutes les formes de dumping (social, fiscal, monétaire…) La régulation commerciale est la mise en pratique de règles d’échanges équilibrés et contrôlés qui nous mettrons à l’abri des prédateurs commerciaux. Il ne suffit pas de réguler la finance internationale, il faut réguler le commerce international.

Dans ce contexte l’État doit assumer ses fonctions régaliennes et de contrôle. Mais l’étatisme n’est rien d’autre qu’une des facettes du collectivisme et du socialisme. Nous voulons restaurer l’autorité de l’État, mais nous voulons que l’État reste à sa place et cesse de voler les français de leurs revenus et de leur épargne.

 

Quelle est votre opinion sur les problématiques suivantes : « mariage » homosexuel, ISF, écoles hors contrat ?

Le principe de l’ISF est une stupidité économique ; Taxer les revenus du capital ou du patrimoine est une chose normale, taxer le patrimoine, même s’il ne produit pas de revenus est une aberration.

La liberté de l’école est un droit familial fondamental. Il n’y a que dans les systèmes étatistes et totalitaires que l’enfant appartient à l’État. L’éducation des enfants est d’abord de la responsabilité des familles.

 

La suite    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/09-02-2012/carl-lang-letatisme-nest-rien-dautre-quune-des-facettes-du-collectivisme-et-du-socialisme

Repost 0
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 13:28

Vendredi 10 février, déplacement de Carl Lang dans le Pas-de-Calais

 


A l'invitation des responsables de Monique Delevallet, déléguée départementale du Parti de la France et d'André de Dourge, conseiller municipal du Parti de la France, Carl Lang tiendra une conférence de presse à Harnes suivie d'un déjeuner de travail.

 

 

CARL-HARNES-JPEG.jpg

 

 

 

 

Déplacement de Carl Lang à Marseille le 11 février prochain

 

Carl LANG, candidat de l'Union Droite Nationale pour l'élection Présidentielle donnera une réunion publique le samedi 11 Février 2012 à 15 heures au Foyer des Combattants 10 Bd Voltaire 13001 Marseille. Venez nombreux. Pour tous renseignements: 06 15 50 75 50

 

 

 

ET AUSSI

 

 

lundi, 06 février 2012

RAPPEL : Samedi 11 février, à Paris, conférence de Synthèse nationale sur l'évolution de la Droite nationale entre 1968 et 2012 : VENEZ NOMBREUX !

SN 11 02 2012 Flyer.jpg

Tract cliquez ici

 

Repost 0