Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 07:33

Mélenchon met en cause Hollande et Fabius dans le départ de mineurs pour le djihad en Syrie

22/01/2014 – 14h30

PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –

Plusieurs centaines de personnes détentrices d’un passeport français, dont pas moins d’une douzaine de mineurs, auraient d’ores et déjà rejoint la rébellion islamiste en Syrie.

Invité dans le 12/13 de France 3 dimanche, Jean-Luc Mélenchon a explicitement mis en cause l’exécutif français.

Pour une fois que Mélenchon allie un peu de lucidité à un semblant de courage, ne boudons pas notre plaisir de le citer intégralement : « Qui est-ce qui a appelé à faire la guerre contre M. Assad ?

C’est bien le président de la République, c’est bien M. Fabius. Ils ont une responsabilité personnelle dans cette affaire ».

Curieusement, ce passage n’a pas été mis en ligne sur le site du JT de France 3 mais il a été rediffusé avant-hier soir dans le zapping de Canal +.

Publié le 22 janvier 2014 - Modifié le 22 janvier 2014

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 18:12

La crise au FN profite au Parti de la France en Haute-Garonne

C’est une véritable épuration qui est menée dans la fédération FN de Haute-Garonne par Julien Léonardelli, son nouveau c
hef.

Plusieurs cadres et militants de longue date du mouvement sont la cible de campagnes de haine, où il n’est pas difficile de retrouver la marque des divers lobbies à l’œuvre au sein du parti d’extrême-droite.

Franck Pech, suspect d’être proches de « groupuscules », a dû quitter le parti.

« Il y a véritablement une mainmise de Louis Alliot sur la fédération. Une véritable chasse aux sorcières a été lancée sous couvert de la dédiabolisation annoncée… On a sous-entendu que j’avais été adhérent d’un groupuscule, or ce n’était pas le
cas.

J’ai même envoyé un courrier à Steeve Briois, le secrétaire général du FN, pour en attester sur l’honneur. » a précisé Franck Pech.

Il a depuis rejoint une autre victime de cette épuration sauvage – qui en dit long sur la volonté d’apaisement et de concorde civile voulue par Marine Le Pen -, Guy Jovelin, avec lequel il a lancé une fédération départementale du mouvement de Carl Lang, le Parti de la France (PDF).

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 17:50

Rennes : il agressait des passants pour rembourser une dette de drogue

Posted On 21 jan 2014

By : Gaïa

Plusieurs services de police étaient mobilisés pour retrouver sa trace au plus vite, après une série de cinq agressions ultra-violente dans les rues de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Un homme, âgé de 20 ans, a été interpellé, ce vendredi 17 janvier, vers 16 h 30.

Soupçonné de s’en être pris à cinq passants depuis le début de l’année, à coups de bâton et de poing, pour s’emparer de leur carte bancaire, il a été placé en garde à vue.

Lors de son audition, il a expliqué qu’il avait agi de la sorte pour rembourser une dette liée à sa consommation de produits stupéfiants.

Le 5 janvier dernier, vers 7 h 30, une jeune femme avait été sauvagement agressée par un inconnu qui lui dérobait son sac à main après avoir tenté de lui extorquer le code confidentiel de sa carte bancaire dans une rue de Rennes.

Souffrant d’un traumatisme crânien et de multiples hématomes, la victime s’était vue prescrire 90 jours d’interruption totale de travail (ITT).

Le 8 janvier, un homme s’était présenté au commissariat de la ville pour expliquer qu’il avait été agressé par un inconnu, armé d’un bâton qui lui avait réclamé le code de sa carte bancaire et son téléphone portable.

Cette seconde victime avait bénéficié de 45 jours d’ITT.

Trois autres agressions au mode opératoire similaire avaient été recensées par les policiers de la ville.

L’auteur présumé des faits, confondu par son empreinte génétique retrouvée sur les vêtements de plusieurs de ses victimes, devrait être jugé ce mardi 21 janvier selon la procédure de comparution immédiaite.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/rennes-il-agressait-des-passants-pour-rembourser-une-dette-de-drogue-20-01-2014-3512249.php

© Gaïa pour www.Dreuz.info

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/01/rennes-il-agressait-des-passants-pour-rembourser-une-dette-de-drogue/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.uq8sMQ2y.dpuf

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 09:27

Le 22 janvier 2014

Michaël Blanc libéré : mon dealer, mon héros

Lundi dernier, le Français Michaël Blanc, après quatorze ans de prison en Indonésie, a été libéré : ce qui n’aurait dû être qu’un non-événement, au vu des faits connus, a été l’occasion d’un énième battage médiatique.

Aussi indécent que les précédents, celui dont bénéficia notamment Florence Cassez, autre condamnée à l’étranger…

L’Indonésie, pas plus que le Mexique, n’est à l’abri d’une erreur judiciaire, mais en est-ce une ? Peut-être… ou peut-être pas : tout repose sur la parole de l’intéressé, rappelons-le… Au lendemain de Noël 1999, ce jeune Français est arrêté à l’aéroport de Bali. Il transporte deux bouteilles de plongée que lui a confiées un ami.

Elles contiennent 3,8 kg de haschich : il l’ignorait.

Et aucun« ami » ne viendra jamais confirmer sa bonne foi… On a peine à le croire !

L’Indonésie a-t-elle voulu faire de Michaël Blanc un exemple en le condamnant lourdement comme le rabâche son comité de soutien ? Mais toute condamnation, légère ou lourde, quel qu’en soit le motif, se veut avant tout exemplaire…

Même si on juge en France que sa première condamnation à la détention à perpétuité (la peine de mort avait été requise) fut excessive selon nos standards judiciaires, reconnaissons à cette justice indonésienne d’avoir accepté en décembre 2008 de commuer celle-ci en vingt ans de prison… et cinq ans plus tard, d’accepter sa libération conditionnelle en Indonésie jusqu’à la fin de sa peine le 21 juillet 2017, plus une année de probation alors que la « loi indonésienne interdit l’octroi d’un titre de séjour à un étranger repris de justice. De ce fait, les étrangers théoriquement libérables après avoir effectué les deux tiers de leur peine n’étaient pas relâchés, à la différence des Indonésiens. » (lemonde.fr)

On attendrait de ses proches qu’ils reconnaissent désormais que la justice indonésienne, en la circonstance, a été elle aussi exemplaire puisqu’elle a tenu compte de sa bonne conduite en prison… et du dévouement de sa mère, venue s’installer en Indonésie pour le soutenir, qui s’est également consacrée toutes ces années à d’autres prisonniers…

Finalement, une banale affaire de « contrevenants à la loi » qui se termine plutôt bien… Rappelons tout de même qu’en Indonésie, c’est la peine de mort qui est appliquée pour « trafic de drogue, en réaction aux plus de deux millions d’Indonésiens considérés comme dépendants », selon des statistiques de la police et d’ONG.

Les prisons du monde entier sont remplies d’innocents. On peut le penser, en tout cas ; on peut aussi estimer que le monde entier regorge de canailles en liberté, c’est selon…

Le bon sens populaire assure qu’on a les héros que l’on mérite ; la réalité veut souvent qu’on ait seulement ceux qu’on peut…

Notre époque est-elle si pauvre en action d’éclats pour ne se contenter que de figures médiatisées au nom seul de la compassion et faisant abstraction de tout autre critère de jugement ?

Au moins échappera-t-on pour l’heure au retour de « l’enfant prodigue » sur le sol national avec, à sa descente d’avion, ministres, Président, ex-concubine ou nouvelle favorite…

http://www.bvoltaire.fr/philipperanda/michael-blanc-libere-mon-dealer-mon-heros,48148?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=d311b88faf-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-d311b88faf-30403221

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 09:20

Pygmalion contre les inégalités

Tout le monde en parle.

L’enquête internationale PISA dénonce un creusement des inégalités sociales dans le système éducatif français.

L’effet Pygmalion est l’une des solutions pour réduire les inégalités socio-économiques dans nos écoles.

Mais qu’est-ce que c’est au j
uste ?

Des enseignants exigeants

Il y a plus de quarante ans, deux chercheurs américains, Rosenthal et Jacobson, ont découvert à travers plusieurs expériences que si un enseignant est exigeant, s’il attend beaucoup de ses élèves et s’il sait stimuler leur envie d’apprendre, il aura tendance à les valoriser et obtiendra des résultats élevés, quel que soit leur milieu social.

En revanche, si le maître a peu d’ambition, il aura des attentes pédagogiques faibles et portera un regard négatif sur les capacités d’apprentissage de ses élèves.

Cet effet que le maître peut avoir sur ses élèves est appelé l’effet Py
gmalion.

Donner des repères

Pour que tous les enseignants puissent avoir les capacités d’effacer toute différence entre leurs élèves et tous les hisser à un niveau d’excellence, une solution s’impose : développer l’effet Pygmalion chez les professeurs.

Comment ?

En replaçant au centre de leur formation la qualité, en orientant leurs formations sur la transmission des pédagogies efficaces, en arrêtant de prétendre que toutes les méthodes se
valent.

Beaucoup de professeurs mettent en place des pédagogies efficaces dans leur classe, beaucoup de professeurs obtiennent des résultats avec leurs élèves, alors permettons leur d’en parler avec leurs collègues, d’échanger leurs trucs et astuces, de réfléchir à l’efficacité des pédagogies utilisées.

Trop d’enseignants fuient la formation continue parce qu’elle manque d’intérêt. Depuis plus de 20 ans, le problème, n’est pas d’avoir des enseignants sans formation, mais d’avoir des enseignants qui ont reçu une formation qui n’a servi à ri
en.

Des formations éloignées des pratiques de classe, alors que les professeurs ont besoin de rencontrer et d’échanger avec les meilleurs professeurs dans chaque discipline.

Il faut donc non seulement que l’Éducation nationale accepte de repérer les meilleurs professeurs mais qu’elle accepte aussi de les mettre en relation avec l’ensemble de leurs collègues.

Pour aller plus loin :
- Rosenthal, R. & Jacobson, L. (1971), Pygmalion à l'école. Paris : Casterma
n.

http://www.soseducation.org/le-petit-reporter/210114/Pygmalion-contre-les-inegalites.php?utm_source=mail_210114&utm_medium=lien_simple&utm_campaign=newsletter&IdTis=XTC-FZHX-F0ACEO-DD-AJ70O-HOT

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:51

mardi, 21 janvier 2014

Pour la manif "Jour de colère" dimanche à Paris : Civitas organise des cars de plusieurs villes de France...

AQUITAINE :

Bergerac (24) : Départ : vers 4h00 – Place du Foirail

Inscriptions : Paypal – 30€ - Renseignement :01.34.11.16.94

Périgueux (24) : Départ : vers 4h45 – Place du 8 mai 45

Inscriptions : Paypal – 30€ - Renseignement : 01.34.11.16.94

CENTRE :

Châteauroux (36) : Départ : vers 9h00 - A20 sortie 12 - Parking de l’Escale Inscriptions : Paypal – 30€ - Renseignement : 01.34.11.16.94

Limoges (87) : Départ : vers 7h15 – 7 rue Guillamain

Inscriptions : Paypal – 30€ - Renseignement : 01.34.11.16.94

PAYS DE LA LOIRE :

La Roche sur Yon (85) : Départ : vers 08h30 - Parking des Flâneries.

Inscriptions : Paypal – 36€ - Renseignement : 06.42.47.06.42

Nantes (44) : Départ vers 09h30 : Parking Auchan St Sébastien/Loire.

Inscriptions : Paypal – 36€ - Renseignement : 06.42.47.06.42

PICARDIE :

Amiens : Départ : 10h30 : Cirque d’Amiens près Place Longueville. Possibilités de montées dans l’Oise.

Inscriptions : Paypal – 20 € - Renseignement : 06.82.92.75.03 (après 18h30)

RHONE ALPES :

Lyon : Départ : 07h45 : Rue Viabert (angle Viabert/Thiers). Possibilité montée péage de Belleville.

Inscriptions : Paypal – 40 € - Renseignement : 04 .72.60.93.17

Monestrol (43) : Départ : 3h00 – Aire de covoiturage Intermarché

Inscriptions : Paypal – 48€ - Renseignement : 06.60.86.08.45

Saint Etienne (42) : Départ : 4h00 – Rond Point (Haut du cours Fauriol)

Inscriptions : Paypal – 48€ - Renseignement : 06.60.86.08.45

Roanne (42) : Départ : 5h00 – entre Gare SNCF et restaurant Troisgros

Inscriptions : Paypal – 48 € - Renseignement : 06.60.86.08.45

Pour les inscriptions et payements par Paypal, voir ICI

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:31

Décès de Maurice Rollet

21/01/2014 – 20h25
PARIS (NOVOpress) - Maurice Rollet, figure emblématique de la mouvance nationaliste des années 1960 et de la Nouvelle Droite est mort ce 21 janvier 2014 à l’âge de 80 ans, au terme d’un long parcours militant.

Jeune militant dans les années 1960, Maurice Rollet participa à l’aventure de la Fédération des étudiants nationalistes (FEN), mouvement qui deviendra le creuset de toute une génération d’importantes et brillantes figures comme Alain de Benoist, Pierre Vial, Jean-Claude Valla ou bien encore Dominique Venner.

Médecin de profession, il mit son savoir médical au service de son activité militante en soignant des hommes de l’OAS durant les évènements d’Algérie.

C’était également un ami intime du bandit mythique Albert Spaggiari, ancien comme lui de l’OAS et cerveau du “casse du siècle” de la société générale de Nice en1976.

En 1968, Maurice Rollet participa également, avec nombre de ses camarades de la FEN, à la fondation du GRECE, animant notamment, jusqu’à aujourd’hui, sa « maison de Provence », la « Domus Europa ».

Il fut avec Jean Mabire, en 1973, l’initiateur d’un mouvement de jeunesse s’inspirant de l’expérience des wandervogels.

Sur le plan artistique, il fut l’un des principaux acteurs d’un film de Gérard Blain (Le Rebelle, 1980).

Il a laissé une œuvre poétique marquée par le paganisme et notamment à travers les chansons du docteur Merlin.

Soleil de pierre (musique Docteur Merlin – paroles : Maurice Rollet)

Érigée face à l’Est, entre chêne et sapin,
Immortelle, immobile, et froide, et grise, austère,
La pierre ronde est là, qui ne moud plus le grain,
Mais roule sur le temps comme un soleil de p
ierre.

Des noms y sont gravés, témoins de cette histoire,
Cette folle aventure, ces combats éphémères,
Que ceux là ont menés pour que notre mémoire
Ne s’endorme jamais, comme un soleil de p
ierre.

Survivants, rassemblés aux lueurs des flambeaux,
Cérémonie sacrée d’un rite funéraire,
Nous sommes là plusieurs, rêvant aux cents drapeaux
D’une Europe éclairée par un soleil de p
ierre.

Demain d’autres viendront, gardiens de l’héritage,
Pour se recueillir là, en troupe familière,
Chanter, comme il se doit, le vol des oies sauvages
Qui reviennent toujours près du soleil de p
ierre.

Maurice Rollet

Crédit photo : Bruno Monginoux via Flickr (cc)

Publié le 21 janvier 2014 - Modifié le 22 janvier 2014

http://fr.novopress.info/153474/deces-maurice-rollet/#more-153474

Repost 0
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:05

Rixe à l'Elysée : 1 victime à l'hôpital !

Quelques mots sur la scène de ménage qui a récemment opposé Valérie T. à François H., dont nous autres contribuables feront finalement les frais (Les faits sont rapportés par un haut fonctionnaire du Mobilier National - condisciple d'un ami).

Dans la matinée du vendredi 10 janvier, le Mobilier National en charge de l'aménagement des palais nationaux et autres résidences de l'État (ministères et ambassades) est appelé en urgence à l'Élysée pour procéder à une intervention sur site.

À l'arrivée au Palais, le haut fonctionnaire découvre dans des salons et dans le bureau attribué à Hollande, du mobilier et des objets décoratifs tels que vases précieux de Sèvres, pendule signée par un grand horloger du début du XIXe siècle, consoles, guéridons, fauteuils renversés voire brisés comme pour les garnitures de cheminée gisant en morceaux épars au milieu de papiers et de matériel de bureau, le dessus de la table de travail ayant été balayé avec violence semble-t-il (vases de la manufacture de Sèvres en porcelaine et monture en bronze doré, objets d'art de très grande valeur artistique et historique).

Les dégâts sont estimés à trois millions d'euros, compte tenu de la grande valeur patrimoniale de ce mobilier d'art et du coût de la restauration pour ce qui est réparable.

Les débris ont été soigneusement récupérés pendant que les aides de camp réunissaient les papiers confidentiels éparpillés sur le tapis ; de nouveaux objets ont été livrés pour remplacer ceux brisés ou mutilés.

Explication officielle : aucune ! Explication officieuse dans le cornet de l'oreille des fonctionnaires du MN par ceux de l'Élysée : scène terrible entre Hollande et sa maîtresse en titre Valérie quelques heures plus tôt.

Après les cris et hurlements, la mégère a eu une crise de folie furieuse, se jetant sur Hollande ; écartée par les gardes, la furie s'est livrée à du vandalisme dans le palais national, après avoir jeté les papiers et objets du bureau présidentiel, elle a projeté à terre vases, pendule et autres objets précieux, renversé fauteuils et guéridons, elle est neutralisée par les gardes dans le Boudoir d'Argent ou elle a poursuivi son œuvre destructrice.

Le médecin sur place lui administre un calmant (sous forme de piqûre) et l'expédie dans la plus grande discrétion à l'hôpital (où elle séjourne depuis une semaine).

que la dose fasse effet et que la donzelle soit évacuée, hurlements, pleurs, imprécations et menaces ont été proférés par l’offensée remplissant le palais de l'écho de sa hargne.

Gros émoi donc à l'Élysée, mais une seule question demeure : qui paye ?

Quand un type se dispute avec sa régulière ou sa copine et que les deux protagonistes en viennent à casser la vaisselle et plus si mésentente très grande, ce sont les deux tourtereaux en rupture d'affection qui payent avec leurs deniers sous les bris et dégâts.

Mais dans ce cas, ce sera facturé aux contribuables (pour ce qui est réparable, le reste étant du patrimoine perdu définitivement).

De quel droit Hollande et sa mégère règlent-ils leurs comptes avec le patrimoine de la France (car jamais la facture ne sera présentée aux deux misérables) ?

Merci Jacques G.

Rixe à l'Elysée : 1 victime à l'hôpital !
Quelques mots sur la scène de ménage qui a récemment opposé Valérie T. à François H., dont nous
autres contribuables feront finalement les frais (Les faits sont rapportés par un haut fonctionnaire du
Mobilier National - condisciple d'un ami).
Dans la matinée du vendredi 10 janvier, le Mobilier National en charge de l'aménagement des palais
nationaux et autres résidences de l'État (ministères et ambassades) est appelé en urgence à l'Élysée
pour procéder à une intervention sur site.
À l'arrivée au Palais, le haut fonctionnaire découvre dans des salons et dans le bureau attribué à
Hollande, du mobilier et des objets décoratifs tels que vases précieux de Sèvres, pendule signée par
un grand horloger du début du XIXe siècle, consoles, guéridons, fauteuils renversés voire brisés
comme pour les garnitures de cheminée gisant en morceaux épars au milieu de papiers et de
matériel de bureau, le dessus de la table de travail ayant été balayé avec violence semble-t-il (vases
de la manufacture de Sèvres en porcelaine et monture en bronze doré, objets d'art de très grande
valeur artistique et historique).
Les dégâts sont estimés à trois millions d'euros, compte tenu de la grande valeur patrimoniale de
ce mobilier d'art et du coût de la restauration pour ce qui est réparable. Les débris ont été
soigneusement récupérés pendant que les aides de camp réunissaient les papiers confidentiels
éparpillés sur le tapis ; de nouveaux objets ont été livrés pour remplacer ceux brisés ou mutilés.
Explication officielle : aucune ! Explication officieuse dans le cornet de l'oreille des fonctionnaires
du MN par ceux de l'Élysée : scène terrible entre Hollande et sa maîtresse en titre Valérie
quelques heures plus tôt. Après les cris et hurlements, la mégère a eu une crise de folie
furieuse, se jetant sur Hollande ; écartée par les gardes, la furie s'est livrée à du vandalisme
dans le palais national, après avoir jeté les papiers et objets du bureau présidentiel, elle a
projeté à terre vases, pendule et autres objets précieux, renversé fauteuils et guéridons, elle est
neutralisée par les gardes dans le Boudoir d'Argent ou elle a poursuivi son œuvre
destructrice. Le médecin sur place lui administre un calmant (sous forme de piqûre) et l'expédie
dans la plus grande discrétion à l'hôpital (où elle séjourne depuis une semaine). Avant que la dose
fasse effet et que la donzelle soit évacuée, hurlements, pleurs, imprécations et menaces ont été
proférés par l’offensée remplissant le palais de l'écho de sa hargne.
Gros émoi donc à l'Élysée, mais une seule question demeure : qui paye ? Quand un type se dispute
avec sa régulière ou sa copine et que les deux protagonistes en viennent à casser la vaisselle et plus
si mésentente très grande, ce sont les deux tourtereaux en rupture d'affection qui payent avec leurs
deniers sous les bris et dégâts. Mais dans ce cas, ce sera facturé aux contribuables (pour ce qui est
réparable, le reste étant du patrimoine perdu définitivement). De quel droit Hollande et sa mégère
règlent-ils leurs comptes avec le patrimoine de la France (car jamais la facture ne sera
présentée aux deux misérables) ?

Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 18:19

Au cours de sa conférence de presse, notre président de la République a annoncé solennellement qu'il allait s'attaquer aux innombrables fraudes et abus en tous genres de la Sécu...

L'intention est louable et on ne peut que s'en féliciter.


> Mais malheureusement des paroles aux actes, il semble y avoir un fossé infranchissable...


> La preuve? L'émission de JJ BOURDIN sur RMC:
>
>

Mercredi 15 janvier 2014 à 8h35, J.J BOURDIN recevait Marisol TOURAINE, Ministre de la santé

Bla bla bla ....


>

puis question de BOURDIN /

" Le Président Algérien est à nouveau hospitalisé au Val de Grace ... qui va payer ???

Touraine : .......... silence

Bourdin : Pouvez-vous me dire combien l'état algérien doit à la Sécu française pour les Algériens se faisant soigner en France ???

Touraine : ... silence

Bourdin : Eh bien, Mme la Ministre je vais vous le dire : l'Algérie doit 6 milliards d'€ à notre pays, ( oui, 6 milliards), c'est bien de notre argent ???

Touraine .....silence gêné.

.........puis : oui on étudie cette question...

(il serait temps ,alors qu'elle semblait ignorer l'ampleur du montant dû et donc la gravité du problème !!!)

Facilement vérifiable, allez sur RMC, puis J.J. BOURDIN replay et l'on entend l'intégralité de l'interview

6 milliards que l'on n'ose réclamer, alors que l'on racle partout les fonds de tiroirs, que l'on saigne l'armée, que l'on fait les poches des familles "normales" et celles des retraités pour quelques malheureux millions!...

BRAVO la chasse au gaspi!...

Repost 0
21 janvier 2014 2 21 /01 /janvier /2014 07:47

HLM, les impayés de loyer se multiplient à « cause de l’entrée de nouveaux publics très fragiles (…) et de la montée de dépenses comme les télécommunications »


Publié le 20 janvier 2014 par Anthonin

La part des procédures d’apurement de dette est passée de 5,5 % à 7 % en cinq ans dans le parc so
cial.

Le monde HLM demande aux autorités de mieux prendre en compte la fragilisation des locataires, dans le cadre des politiques de prévention des expulsions locatives.

Une séparation, une période sans activité professionnelle: tout s’est enchaîné très vite pour Moun
ira.

Cette auxiliaire parentale de métier, qui élève seule ses deux enfants, ne peut plus s’acquitter des 1 197 € de loyer par mois de son quatre-pièces, situé dans un HLM du 20e arrondissement de Paris. « Depuis trois ans maintenant, j’ai des commandements de payer qui arrivent dans ma boîte aux lettres. Régulièrement, j’ai peur de me retrouver à la rue », souligne la mère de famille.

Pourtant, « je ne reste pas les bras croisés à attendre que les choses s’arrangent d’elles-mêmes », précise-t-elle.

Depuis le 1er octobre, la locataire a trouvé de nouveaux enfants à garder. « Mais ce n’est pas avec 1 300 € de salaire que je peux payer », déplore-t-e
lle.

Elle a aussi obtenu de la justice l’effacement de 6 000 € de dettes, mais rien ne sera réglé tant qu’elle n’aura pas trouvé un autre logement moins cher dans le parc social.

Mais la demande qu’elle a faite en ce sens est en souffrance depuis sept ans…

Parmi les 1 500 nouveaux dossiers que traite l’espace solidarité habitat de la Fondation Abbé-Pierre en Île-de-France, 80 %, comme celui de Mounira, portent sur une menace d’expulsion, que ce soit dans le privé comme dans le secteur
HLM.

Samuel Mouchard, responsable de la structure, s’inquiète tout particulièrement de la recrudescence des locataires en logement social en situation d’impayé, alors que leur part restait stable jusque-là…

Ce constat de terrain rejoint largement les données de l’Union sociale pour l’habitat (U
SH).

L’organisme constate que sur plus de 4 millions de locataires, 7 % sont aujourd’hui dans une procédure d’apurement de dette contre 5,5 % en 2008. Si le monde HLM parvient à contenir le nombre d’expulsions exécutées par la force publique (environ 6 000 par an), c’est au prix de lourdes campagnes de prévention.

En 2012, 5 millions de lettres de relance ont été envoyées, 280 000 plans d’apurement amiables ont été signés, dont 10 000 avec des locataires dont l’expulsion avait été prononcée par la justice.

Sur le plan budgétaire, les impayés pèsent de plus en plus lourd: les abandons de créance ont atteint 43 millions d’euros, ce qui commence à poser problème à de nombreux bailleurs.

« Les seuls effacements de dette prononcés par la justice sont passés du simple au double, avec 150 000 € de perte sèche cette année pour mon o
rganisme.

Cette somme devrait être prélevée sur la solidarité nationale, avec la création d’une caisse de garantie », estime Jean-Pierre Pugens, directeur général d’Hérault Habitat…

« Cette situation est due à la dégradation du marché de l’emploi, mais aussi à l’entrée dans le parc de nouveaux publics très fragiles, ou encore à la montée d’autres dépenses comme les télécommunications », note le directeur général d’Osica, Jean-Alain Steinfeld…

Plus de 115 000 familles ont fait l’objet d’une décision judiciaire d’expulsion pour dette locative, en 2012, selon la Fondation Abb
é-Pierre.

Un chiffre en constante progression depuis dix ans…..........

Repost 0