Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 08:41

 

Jean-Marie Le Pen : « Le cordon sanitaire est une absurdité   criminelle ! »

Qui d’autre que Jean-Marie Le Pen peut mieux parler du cordon sanitaire instauré par la gauche mitterrandienne ? Nouvelles de France a rencontré le président d’honneur du Front national. Il a notamment souhaité revenir sur les relations Sarkozy-FN. Entretien sans langue de bois.

 

Qu’est-ce que cela vous fait de voir le FN à 18% ?

J’en suis très content. C’est ce que nous espérions depuis toujours. Depuis 1988, nous n’avons d’ailleurs pas cessé de progresser malgré la petite parenthèse de 2007…

 

Comment expliquez-vous qu’en 2007, il y ait eu un recul du Front national et pas en 2012 ?

En 2007, la campagne de Sarkozy se faisait sur nos thèmes avec des moyens considérablement plus importants que les nôtres. En 2012, il a essayé de la faire également mais ça ne marche pas deux fois de suite !

Que pensez-vous de l’expression « cordon sanitaire » autour du Front national ?

Le cordon sanitaire est une absurdité criminelle ! De quel droit ces concussionnaires se permettent de dire qui est fréquentable et qui ne l’est pas ? Le seul point positif de ce cordon est qu’il nous protège de la vérole qu’ils représentent…

 

Entre Hollande et Sarkozy, avez-vous une préférence, au moins personnelle ?

Franchement ça m’est égal, ils, ou leurs formations, sont coresponsables et superposables. C’est dramatique pour le peuple français qui est en train de se rendre compte qu’il s’est majoritairement trompé.

 

À titre personnel, au-delà de toute consigne de vote, savez-vous pour qui voter au second tour ?

Marine Le Pen va donner son point de vue et sa consigne le 1er mai au défilé de Jeanne d’Arc. En ce qui me concerne, je suivrai les consignes du chef !

 

Qu’avez-vous pensé lorsque Nicolas Sarkozy vous a reçu à l’Élysée en 2007 ?

Il m’a reçu en hôte convenable et aimable. Nous avons échangé et discuté une heure mais ce n’est pas suffisant pour se faire une idée. Nos points de vue l’un sur l’autre n’ont pas évolué à cette occasion.

 

Entre Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, qui préférez-vous ?

Il faut bien reconnaître que Jacques Chirac demeure le plus mauvais Président de la Vème République même si j’admets que la compétition est rude en ce domaine… (rires)

 

N’est-il pas plus facile de faire alliance avec l’UMP de Nicolas Sarkozy qu’avec l’UMP de Jacques Chirac face au PS ?

Ces gens-là vont disparaître dans la déroute de l’économie française… Ça ne change pas grand-chose pour nous, parce qu’ils sont solidaires et se protègent les uns les autres.

 

Qu’avez-vous pensez de la Une de L’Humanité mettant côte-à-côte le Président Nicolas Sarkozy et le Maréchal Philippe Pétain ?

C’est dérisoire. C’est une méthode de communistes, qui n’ont de leçon à donner à personne. Cette manière de toujours vouloir se référer à la 2nde guerre mondiale est dérisoire…

 

Source et publication:  http://www.ndf.fr/nos-breves/27-04-2012/jean-marie-le-pen-le-cordon-sanitaire-est-une-absurdite-criminelle?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29

Repost 0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 08:08
Sortie le 2 mai des « mémoires » d’Alain de Benoist
 

Sortie le 2 mai des « mémoires » d'Alain de Benoist

 

27/04/12 – 15h30
PARIS (NOVOpress) – C’est un événement que tous les amateurs de la pensée iconoclaste et exigeante d’un des derniers grands intellectuels français attendaient avec impatience.

Les « mémoires » d’Alain de Benoist, chef de file de la « Nouvelle Droite » et fondateur du GRECE, sortent le 2 mai prochain aux Editions de Fallois.

 

Sous le tire de « Mémoire vive », l’ouvrage prend la forme d’un long entretien avec François Bousquet, journaliste et ancien rédacteur en chef du Choc du mois, qui retrace le parcours personnel et intellectuel de l’auteur de « Vu de droite », « Demain, la décroissance », « Nous et les autres », « Au bord du gouffre » et tant d’autres ouvrages et articles ayant nourris la réflexions de plusieurs générations de militants politiques.

 

Sur six pages, la magazine « Causeur » (n°46, avril 2012) publie en avant-première les “bonnes feuilles” de cet ouvrage fondamental.

 

« Mémoire vive : Entretiens avec François Bousquet »
336 pages ; 15,5 x 22,5 cm ; broché
Prix de vente au public (TTC) : 22 €
ISBN 978-2-87706-793-5

[cc] Novopress.info, 2012, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine [http://fr.novopress.info/]
Repost 0
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 07:37

Oser Sarkozy ou Hollande !


Chronique hebdomadaire de Philippe Randa
 
L’entre-deux tours de l’élection présidentielle française de 2012 a au moins un point commun avec le premier: aucun sujet d’importance n’est évoqué, seulement celui dont tout un chacun mesurera la pertinence, à savoir conclure ou non pour l’UMP à l’avenir des alliances avec le Front national…

 

Toute la gauche se mobilise comme à l’accoutumé pour hisser haut le vieil épouvantail du fascisme à combattre dont elle s’auto-persuade du retour depuis un demi-siècle… et les ténors de la droite parlementaire, unanime à rejeter la moindre entente avec les dirigeants frontistes, de confirmer, un peu façon méthode Coué, qu’ils ne feront jamais (ô grand jamais !) d’alliance avec ce parti tant honni de la bien-pensance citoyenne… tout en se demandant bien comment récupérer à leur avantage les électeurs de celui-ci, toujours aussi nombreux…

Comme disait Jean Cocteau : « Le tact dans l’audace, c’est de savoir jusqu’où aller trop loin. »


Le plus hilarant, parce qu’il faut bien rire de tout et puisque c’est le propre de l’homme, est d’entendre les uns comme les autres se retrancher derrière leur haute conception de la « moralité » pour refuser toute légitimité républicaine à Marine Le Pen tout autant qu’aux autres dirigeants de son mouvement…


Une conception tout de même bien particulière pour une classe politique qui, pour une partie d’entre elle, s’apprêtait voilà un an à présenter sans la moindre vergogne Dominique Strauss-Kahn à la Fonction Suprême, ce qui aurait, on le sait maintenant, transformé le Palais de l’Élysée en Palais des mille et une nuits très chaudes… et pour l’autre partie d’entre elle, de compter parmi ses dirigeants et notamment le prétendant à sa propre succession présidentielle, des gens compromis dans des scandales financiers à répétition, pour les uns celui de la fortune Bettencourt, pour d’autres l’argent sale des ventes d’armes et son aboutissement sanglant dans l’attentat de Karachi qui coûta la vie à onze de nos compatriotes, le 8 mai 2002…

On en passe pour les uns comme pour les autres sur tant et tant d’autres compromissions, prévarications, mensonges, captations, abus de biens publics et autres crapuleries qui éclaboussent toute la classe politique française aux Affaires depuis plus de quarante ans…


Que cette classe politique-là se targue d’être le parangon de la légitimité républicaine, de l’honnêteté citoyenne et la défenderesse de nos si chères libertés – si chères, d’ailleurs, qu’elles en deviennent de plus en plus hors de prix ! – est décidément cocasse.


Toutefois, et contrairement aux pronostics des instituts de sondage, les Français se sont assez massivement déplacés pour aller voter… et pour qualifier justement les deux prétendants de cette classe politique. Une fois de plus ! Alors, pourquoi attendre que tout change pour que rien ne change ?


Les supporters de messieurs Hollande ou Sarkozy qui, sincèrement, s’enthousiasment ou se désespérent à l’idée que l’un ou l’autre l’emporte dans une dizaine de jours, sont touchants.

Oui, réellement ! Leurs certitudes les portent avec une telle audace que c’est à elle, paraît-il, qu’on ne manque jamais de les reconnaître…
 
 
© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.francephi.com, « Espace Philippe Randa ».

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:30
Histoire économique. Mairies FN : elles auraient mérité le triple A ! –
Par Jean-Yves Le Gallou
 

Histoire économique. Mairies FN : elles auraient mérité le triple A ! - Par Jean-Yves Le Gallou

 

L’opinion médiatique est unanime : la gestion des mairies FN (conquises en 1995 et 1997) a été catastrophique, absolument ca-tas-tro-phi-que, vous dis-je.

Le Front national lui-même ne cherche pas à démentir : pour certains de ses dirigeants, parce que les maires des villes concernées ont été exclus du FN ; pour les autres, parce que de toute façon on ne peut rien contre une opinion médiatique aussi fermement (même faussement) établie.

 

Il n’y a qu’un seul problème : cette opinion médiatique est complètement à l’opposé de la réalité. Tous les maires FN, ou ex-FN, ont rétabli la situation financière de leur ville. Ce n’est pas ici une question d’opinion, c’est une question de chiffres.

_______________________________________________________________

 

Pas une question d’opinion : une question de chiffres


Prenons la ville d’Orange, toujours dirigée par Jacques Bompard. Quand ce militant national a pris la ville en 1995, la dette par habitant s’élevait à 1462€ par habitant ; elle n’est plus que de 79€ par habitant en 2010 : 20 fois plus faible qu’à Carpentras ou Cavaillon ; 40 fois plus faible qu’à Avignon. Et les taux des quatre taxes locales ont baissé. Et pourtant, en 2010, les investissements à Orange restent élevés : 571€ par habitant, plus que dans les autres grandes communes du Vaucluse. Quant au taux de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères, c’est le plus bas du Vaucluse.

 

Catherine Mégret est devenue maire de Vitrolles en 1997. Ella a été réélue en 2001 (avant de perdre son mandat à la suite d’une annulation survenue dans une période particulièrement difficile pour sa formation de rattachement, le MNR).

Mais, là encore, la comparaison des ratios financiers entre 1997 et 2001 montre l’ampleur du redressement financier accompli. L’endettement a baissé, passant de 811 millions de francs à 687 millions de francs ; et ce alors même que la taxe d’habitation a diminué, que le prix de l’eau a baissé de 10% et celui de la taxe des ordures ménagères de 25%. Dans le même temps la capacité d’équipement est remontée.

Une analyse comparable peut être faite sur Marignane dont Daniel Simonpieri fut le maire de 1995 à 2008.

 

 

Les campagnes de sidération et de désinformation


Il est d’ailleurs intéressant de rappeler les résultats d’un sondage, publié en 2001 et portant sur l’opinion des habitants de Marseille, Vitrolles et Marignane sur leur municipalité : sur les faits – qualité de la gestion, fiscalité, propreté, sécurité – Vitrolles et Marignane devançaient Marseille. En revanche, Jean-Claude Gaudin jouissait de la meilleure image ! On mesure ici l’effet des campagnes de désinformation et de sidération des médias nationaux ainsi que de France3 Provence et de La Provence.

 


A Toulon aussi il y a eu redressement financier, selon la Cour des comptes


Reste Toulon. C’est la ville la plus importante prise par le Front national en 1995, une ville qui a cumulé les problèmes et les polémiques. Pourtant, là aussi, le bilan financier est positif. Il y a à l’appui de cette affirmation un rapport de la Chambre régionale des comptes portant sur la période 1995-2005. Certes, le rapport ne va pas sans formuler des critiques : par exemple certaines pratiques anciennes – des avantages sociaux remontant aux années cinquante – ont perduré et l’absentéisme est resté à un niveau élevé. Mais l’encours de la dette par habitant a diminué, passant de 1491€ à 1382€ de 1997 à 2000. La capacité d’autofinancement disponible s’est aussi améliorée.

 

Cela n’a pas empêché les campagnes de diffamation de durer jusqu’en 2010. Ainsi, lorsqu’un litige opposant Jean-Marie Le Chevallier à son successeur agissant au nom de la ville de Toulon fut tranché par le Conseil d’Etat en faveur de l’ancien maire de Toulon, Le Point titra sur le thème « Toulon, la facture du FN s’alourdit encore ! » alors que le Conseil d’Etat venait simplement de rappeler des règles de droit habituelles.

Evidemment tout cela laisse des traces dans les esprits. C’est le but, d’ailleurs…

 

 

Un jugement plutôt positif des électeurs


Les électeurs locaux, eux, ont porté un jugement nuancé et souvent positif sur les mairies Front national. Notons d’abord qu’en dehors de Vitrolles, conquise à la majorité absolue en 1997, les mairies de Marignane, Toulon et Orange ne furent gagnées, en 1995, que dans le cadre d’élections triangulaires, les vainqueurs ne commençant leur mandat qu’avec un potentiel de moins de 40% des suffrages.

Pourtant trois des quatre maires furent réélus en 2001. Et Jacques Bompard le fut à nouveau en 2008.

 

 

Après Orange, Bollène se redresse financièrement


Sa gestion d’Orange a d’ailleurs paru si convaincante que les électeurs de la commune voisine de Bollène ont porté à la tête de leur ville Marie-Claude Bompard, la femme de Jacques Bompard. A Bollène aussi le redressement financier est en cours : ainsi la dette par habitant est passée de 1646€ au 1er janvier 2008 à 1143€ au 1er janvier 2012.

 

Ces résultats financiers sont d’autant plus remarquables que, durant les mêmes périodes, l’endettement de l’Etat et des collectivités territoriales a explosé.

A contrario on peut dire qu’avec une gestion comparable à celle des villes FN, la France aurait gardé le triple A et surtout ne serait pas plombée par l’endettement excessif qui est le sien.

Cette affirmation est, bien sûr, politiquement incorrecte.

Mais elle repose sur des faits et des chiffres, ce qui la rend peu susceptible d’intéresser les médias de l’oligarchie.

Car dans le monde médiatique les faits comptent peu, les préjugés comptent davantage.

 

 

Jean-Yves Le Gallou

Source : Polémia.
Photo : Hôtel de Ville d’Orange. Crédit photo : Véronique PAGNIER via Wikipédia, domaine public.
Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 10:17

Dimanche 13 mai, quel que soit le résultat de la Présidentielle, les forces nationalistes seront dans les rues de Paris :

 

Les rassemblements dans l'ordre :

A 9 h 00, rue Royale, rendez-vous des monarchistes d'Action française.


Le matin, les forces nationalistes

FLYER-3.jpg

jeanne75.jpg

jeanne-2012.jpg

 

 

L'après-midi, les forces nationales et catholiques :

Jeanne-d-arc-2012-copie-1.jpg

Participez en nombre à ces manifestations !

 
Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 09:19
Jeudi 26 avril 2012 4 26 /04 /Avr /2012 10:56

Marine Le Pen Israel Qu'on le veuille ou non, l'Héritière a perdu et abandonne la scène à l'UMPS ! Dans une élection présidentielle il n'y a qu'un gagnant, tous les autres candidats sont des perdants; Marine Le Pen a loupé sont élection de 32,11 points et sa qualification au 2e tour de 9,29 points.

 

Elle a fait mieux que son papa lors de l'élection de référence (2002) mais globalement moins bien que le total alors des scrores de la droite nationale (Le Pen + Mégret) ; en 10 ans, le FN a donc stagné et comme le faisait dire Jacques Brel à monsieur Dupneu le chef du contentieux, "qui n'avance pas recule".

 

Ses courtisans peuvent encenser le score de leur idole, ce ne sont que fanfaronades, un peu à l'image de cet écuyer qui se félicitait d'avoir rompu trois lances au tournoi et à qui un vieux chevalier faisait remarquer qu'il aurait mieux valu qu'il mette à terre trois adversaires avec une seule lance.

 

Sarkozy lunettesA quoi vont servir ses résultats ? Sarközy va flatter les électeurs du Front Marinien dans le sens du poil en sachant fort bien que les promesses n'engagent que ceux à qui elles sont faites.

 

On sait d'ores et déjà qu'il ne fera aucun accord pour les législatives, englué qu'il est dans les lobbies qui vont hurler au "front républicain" et reste à savoir si les votants Le Pen bis vont soutenir ses représentants locaux.

 

Marine Le Pen ne garde que l'assurance d'engranger les subventions attachées au score global des législatives : ce qui n'est pas si mal, surtout pour pour ses permanents mais cela ne changera rien au devenir de notre pays.

 

mélenchonMélenchon avait la face encore moins avenante que d'habitude à l'annonce des résultats en plouf retentissant par rapport aux sondages qui portaient l'agité en 3e voire même parfois 2e position! Il paraît qu'il va soutenir Hollande sans rien demander en échange...

 

Disons qu'il pensait si fort à quelques strapontins ministériels et à des circonscriptions gagnées d'avance que c'était un peu comme s'il avait exprimé son chantage à haute voix. Hollande devra évidemment composer avec l'énergumène qui a réussi le tour de force de sortir le moribond PC"F" des limbes où il croupissait en l'attente du Jugement Dernier pour les soutiens de l'idéologie la plus criminelle de l'Histoire de l'humanité.

 

 

 

Joly EvaQuant à la pauvre Eva Joly, elle est pratiquement KO debout.

 

La représentante des écolos version bobo a amusé la galerie tout au long de la campagne mais au final s'est pris une raclée style Azincourt ou juin 40 ; la pauvrette n'a pas grand'chose à vendre et va probablement disparaître de la vie publique même si ses 2,50% sont toujours bons à prendre pour Flamby qui va revêtir l'armure du preux combattant de ce réchauffement climatique dont nous subissons les effets en ce mois d'avril glacial.

 

sarhollandeIl nous reste une dizaine de jours pour départager les deux représentants de l'UMPS : il y en a forcément un qui est pire que l'autre.

 

Si l'on vote, ce sera forcément avec la fameuse pince à linge sur le nez !

 

 

 

En attendant, préparons nous aux combats futurs loin des compromis et du politiquement correct, aux antipodes de l'UMPS et de ses laquais, avec la droite nationale, radicale et identitaire.

 

Source

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 09:05

 

Rennes. Un samedi, pour s’occuper, ils se mettent à voler avec leurs enfants

Faits divers mercredi 25 avril 2012

« Une affaire curieuse ». Ce sont les premiers mots de la juge à l’audience correctionnelle, ce mercredi après-midi, à Rennes.

À la barre, un couple, tout deux âgés de 43 ans. Ils sont bien insérés, gagnent correctement leur vie et sont inconnus de la justice.

Ils comparaissaient pourtant pour un vol en réunion commis le 12 novembre dernier.


Ce samedi après-midi-là, les deux parents, avec leurs deux enfants adolescents, vont se balader dans les centres commerciaux de Pacé.

Et alors qu’ils se promènent dans le magasin Ikea, le père, « sur un coup de tête », dérobe deux oreillers devant ses enfants âgés de 14 et 17 ans.

 

500 euros d’amende

 

Un peu plus tard, la famille entre dans un supermarché tout proche.

Au détour d’un rayon, la mère dissimule une bouteille de vin dans son sac.

Toute la famille se met alors à cacher diverses babioles dans leurs poches.

Arrivés aux caisses, les agents de sécurité les interpellent et appellent les services de police. La balade est terminée.

 

La suite sur Ouest-France

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 08:37

Jacques Bompard : « Le droit de vote donné aux étrangers serait une catastrophe pour notre peuple ! »

Jacques Bompard est le premier maire d’Orange à avoir été réélu depuis 1945. Sans doute sa gestion municipale n’est pas pour rien dans les 61% obtenus dès le premier tour en 2008.

 

Lundi, l’édile qui est aussi président d’un mouvement identitaire, La Ligue du Sud, a appelé à voter Nicolas Sarkozy.

 

Nouvelles de France a voulu savoir pourquoi . Rencontre.

 

Pourquoi appeler à voter Nicolas Sarkozy ? Son bilan ne semble pourtant pas franchement conforme au programme de la Ligue du Sud que vous présidez… Appelez-vous à voter POUR Sarkozy ou CONTRE Hollande ?


Nous appelons très clairement à faire barrage à François Hollande. Nous sommes convaincus que s’il est élu le candidat socialiste n’obtiendra aucun résultat en terme d’emplois ou de retour à l’équilibre budgétaire. Il cumule les tares du socialisme étatique et de la soummission au Marché et au mondialisme. Mais là n’est pas l’essentiel puisque le bilan de Nicolas Sarkozy sur ces dossiers n’est pas, c’est le moins que l’on puisse dire, convaincant.

 

En revanche, afin de contrebalancer son incapacité à agir positivement sur l’économie, François Hollande agira sur le sociétal.

Le droit de vote pour les étrangers aux élections locales est une mesure d’une gravité extrême dont d’ailleurs les socialistes ne réalisent pas les effets à long terme. Certes, dans un premier temps, ils vont bénéficier d’un bataillon supplémentaire d’électeurs.

Mais dans les communes à forte présence étrangère, ce sera d’ici dix ans la constitution de listes communautaires et, avec la victoire de certaines, la constitution d’enclaves politiques étrangères sur le sol national. Cette seule raison est suffisante pour voter contre François Hollande le 6 mai.

 

 

Que répondez-vous à ceux qui prônent le vote blanc afin de faire exploser l’UMP puis de faire émerger un nouveau pôle à droite composé du FN, de la Droite populaire, du CNIP, du MPF, etc. ?


Ce sont des préoccupations d’appareils. Cela étant, je ne suis pas certain que l’explosion de l’UMP permette la recomposition dont vous parlez. Tant que le FN ne sera pas doté d’une implantation d’élus locaux connus et appréciés par la population, il ne pourra pas réellement atteindre l’UMP dans ses forces vives. Si Nicolas Sarkozy a fait 10 points de plus que Marine Le Pen, c’est en bonne partie grâce à cette armature d’élus locaux.

 

 

Comment jugez-vous l’attitude du FN entre ces deux tours ? Celle de l’UMP, qui continue à promettre « pas de ministre FN, pas d’alliance avec le FN aux législatives » ?


Là également, ce sont des positions tactiques qui ne me regardent pas. Cependant, il est bien évident que l’UMP ne pourra pas éternellement demander aux électeurs du FN de voter pour ses candidats sans qu’il existe une réciproque. Ou bien le FN fait partie de la droite et alors il faut voir comment on peut passer des accords ou bien l’UMP considère qu’aucun accord n’est possible et, dans ce cas, les élus UMP doivent se préparer à perdre de nombreuses élections nationales.

 

« François Hollande cumule les tares du socialisme étatique et de la soummission au Marché et au mondialisme. »

Du côté du FN, on ne peut pas dire : nous ne sommes ni de droite ni de gauche et, en même temps, vouloir faire exploser l’UMP pour prendre la tête de l’opposition de droite. Il arrive toujours un moment où les contradictions ou les ambiguïtés vous desservent davantage qu’elles ne vous servent…

 

 

Le FN n’a-t-il lui-même pas intérêt à ce qu’Hollande soit battu afin que les étrangers ne votent pas aux prochaines municipales, ce qui diminuerait mécaniquement son score presque partout si cela arrivait ?


Toutes les études indiquent, en effet, que les Français d’origine étrangère à l’Union européenne votent passivement à gauche et à l’extrême-gauche, sauf les Asiatiques, qui votent à peu près comme les Français. Il est donc certain que les étrangers qui pourront voter aux municipales donneront leurs voix à 90% à la liste de gauche.

 

Cela étant, je ne pense pas que ce soit le vote des immigrés qui interdise au FN de gagner des communes en 2014 ou d’obtenir des conseillers municipaux d’opposition. En revanche, le droit de vote des étrangers peut faire basculer de nombreuses villes UMP à gauche avec les conséquences que l’on sait en terme de fiscalité, de laxisme, de ghettoïsation.

Je le redis : le droit de vote donné aux étrangers serait une catastrophe pour notre peuple.

Cela va donc bien au-delà des intérêts de tel ou tel parti politique.

 

 

Vous vous présentez aux élections législatives. Quels engagements allez-vous prendre devant les électeurs de votre circonscription en cas d’élection ? Pensez-vous avoir vos chances ? Aurez-vous le soutien de l’UMP (en échange de cet appel à voter pour Nicolas Sarkozy) et/ou du FN ?


Non seulement, je pense avoir des chances mais je suis le seul à pouvoir l’emporter face à la gauche. A l’heure où je vous parle, j’ai en lice contre moi une candidat UMP, une candidate FN, un UMP dissident et deux divers droite. Sans parler du MODEM, du Front de gauche, des écologistes et du PS. Je n’ai donc absolument pas le soutien de l’UMP parisien. En revanche, j’ai reçu celui de nombreux élus locaux de l’UMP, dont des maires de la circonscription, qui ne se reconnaissent pas dans la candidate officielle de leur parti.

Le conseiller général Front national de Carpentras m’assure également de son soutien.

Bref, ma candidature incarne vraiment l’union de toutes les droites.

D’ailleurs, le quotidien La Provence du 25 avril écrivait : « Jacques Bompard a réussi localement ce que Marine Le Pen veut faire au niveau national (…) il est un point de convergence entre l’électorat du FN et une frange de la droite dite républicaine ».

 

Je suis donc optimiste quant à l’issue de ce scrutin. Pour ce qui est de mes engagements, ils sont simples : faire le contraire de ce qui se fait dans ce pays depuis cinquante ans, à commencer par défendre le peuple français, au lieu de le trahir.

 

Source et publication:  http://www.ndf.fr/poing-de-vue/26-04-2012/jacques-bompard-le-droit-de-vote-donne-aux-etrangers-seraient-une-catastrophe-pour-notre-peuple?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 08:30

 

TRIBUNE LIBRE
C’est toujours à l’Est que se lève le monde - Entre empires et nations, une troisième voie pour l'Europe?

C’est toujours à l’Est que se lève le monde


Entre empires et nations, une troisième voie pour l'Europe?



Pierre Le Vigan
le 16/04/2012
Il y a deux poumons de l’Europe : le poumon occidental hérité de l’Empire romain, incluant une partie seulement (une petite partie) de la germanité, et le poumon oriental, l’Europe qui s’est émancipée des Mongols, à la fin du Moyen-Age, tout en restant tributaire de ceux-ci culturellement. Cette Europe orientale est en partie orthodoxe, tandis que l’occidentale est catholique ou protestante. 
Deux poumons et deux territoires pour l’Europe. Le territoire du loup à l’ouest, mais pas seulement, le territoire de l’ours à l’est, mais pas seulement. Les deux mêlés. C’est le point de départ de la réflexion « à l’Est » de Georges Feltin-Tracol. « Voilà pourquoi il est nécessaire de scruter l’Est, car l’Est réfléchit une certaine image de notre devenir à l’Ouest, il est notre miroir du futur. »
Passionnantes et pointues sont les analyses que nous livre Feltin-Tracol de l'Est européen, tout particulièrement celles de la Croatie et de la Serbie. L’auteur n’est pas sur une ligne « nationalistes de tous les pays : unissez-vous ». Il est sur une ligne de dépassement des nationalismes étroits. 
D’où son intérêt pour une collaboration entre Croatie et Serbie, avec comme objectif le démembrement de la Bosnie-Herzégovine, un Etat proprement insensé, puisqu’il n’y a pas et n’a jamais existé de nation bosniaque (un bosniaque n’est pas autre chose qu’un slave du sud islamisé par les Turcs ; or, une nation c’est justement quelque chose qui n’est jamais bâti sur une base religieuse mais les dépasse). Un démembrement de la Bosnie qui devrait permettre à la fois l’éclosion d’une grande Serbie (fédérale) et d’une grande Croatie (fédérale). 
D’où l’intérêt, aussi, de l’auteur pour une association entre Pologne et Roumanie (et plus si affinités), afin de créer un ensemble de nations-sœurs, de la mer Baltique à la mer Noire. C’est aussi la spécificité de la Russie, qui fait l’objet de riches analyses de l’historien avisé et rigoureux, doublé d’un géographe passionné, qu’est Georges Feltin-Tracol. 
Qui est Poutine et surtout que veut-il ? Entre néo-soviétisme et réconciliation nationale, entre intégration au système mondial et à son hyper-classe et aspiration à restaurer la puissance nationale russe. Méfions-nous du choix entre Amérique et Russie, explique G. Feltin-Tracol. « Et si l’influence russe était elle-même américano-centrée ». 
Eclairante aussi sont les vues de l’auteur sur l’Ukraine. L’auteur s’oppose aux thèses de Marc Rousset (et d’autres essayiste) et défend –de manière convaincante- l’idée d’une identité spécifique de l’Ukraine, qui n’est pas du tout une préfiguration de la Russie : la pseudo « Russie de Kiev ». Le même raisonnement pourrait, d’ailleurs, être appliqué à la Lituanie par rapport à la Pologne.
En somme, la grande question qui anime Georges Feltin-Tracol est celle du dépassement du stade stato-national. Comment refaire des Empires, en fonction des aires de civilisation ? Une question capitale qui nécessite, pour les Européens, de s’interroger sur la nature de l’Eurasie, à la fois notre héritage –mais un héritage sans testament– et le grand projet potentiel ,qu’il nous appartient de définir et de mettre en œuvre. Vaste et beau programme.
"Réflexions à l’Est", de Georges Feltin-Tracol . éditions Alexipharmaque - 280p. -24€

Source et publication:  http://metamag.fr/metamag-772-C%E2%80%99est-toujours-a-l%E2%80%99Est-que-se-leve-le-monde-Entre-empires-et-nations--une-troisieme-voie-pour-l-Europe-.html
Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 08:24

Jean-Claude Rolinat était hier soir sur Radio Courtoisie pour parler de son dernier livre : SALAZAR LE REGRETTE...

Salazar flyer.jpg

A propos de ce livre, voici ce qu'en dit Le Journal du Chaos, la remarquable revue de presse hebdomadaire de Patrick Parment : cliquez ici


La littérature sur Antonio de Oliveira Salazar n’est pas abondante.

Et le politiquement correct qui sert de baromètre à notre amnésique époque le classe dans la catégorie des dictateurs fascisants.

Le grand mérite de Jean-Claude Rolinat est de nous démontrer le contraire dans cet ouvrage qui inaugure les éditions de la revue Synthèse nationale. Figure singulière dans le paysage européen de l’entre deux guerres puis de l’après guerre, puisqu’il gouverna le Portugal de 1933 à 1968, Salazar fit entrer son pays dans la modernité en plaçant l’homme au centre de ses préoccupations selon un modèle que nous pourrions définir comme une économie organique dont le corporatisme est la pierre angulaire.

 

Jean-Claude Rolinat explore ainsi tous les aspects du « salazarisme » et nous rappelle qu’aujourd’hui encore il demeure une icône forte de l’inconscient collectif portugais.


Nous vous rappelons que si vous souhaitez recevoir Le Journal du Chaos (gratuitement), il vous suffit d'en faire la demande à : lesanars@orange.fr


Salazar le regretté... Editions Les Bouquins de Synthèse nationale, 164 pages, 18,00 € + 3,00 € de port.

Chèque à l'ordre de Synthèse nationale, à retourner à Synthèse nationale 116, rue de Charenton 75012 Paris.


Pour commander ce livre : cliquez ici

ou à la Librairie française cliquez là

ou chez Francephi cliquez là


Et aussi dans les bonnes librairies...

Repost 0