Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 07:06

M. Valls, vous porterez la responsabilité des violences inter-communautaires qui se préparent

Monsieur le Ministre,

Il y a peu vous dénonciez le  » trop de blackos, pas assez de blancos  » dans un reportage. Vous devriez donc comprendre la souffrance réelle des français dits  » autochtones « ,  français de sang et d’héritage culturel,  lorsque dans leur immeuble, leur rue, leur ville, leurs pays, ils ne se sentent plus chez eux, lorsque prenant le métro ou le bus ils se sentent dans une néo-colonie africaine ou orientale, lorsque leur vie  quotidienne est soumise au diktat de certaines minorités visibles mais très actives.

Les français n’ont jamais été consultés pour faire venir de manière aussi massive et rapide des populations avec lesquelles ils ne se sentent d’emblée ou après des années de pratique aucune communauté de valeurs et de destin.

Il suffit de lire les sondages divers sur le sujet pour réaliser qu’une grande majorité de nos concitoyens – si elle est loin d’être raciste – désapprouve ce qui lui est imposé depuis des décennies auquel elle peine de plus en plus à s’adapter. 

On leur demande d’accepter et accepter encore, pire, on les stigmatise violemment lorsqu’ils osent dire leur inquiétude ou simplement réclamer ne serait-ce qu’un peu de tranquillité dans leurs lieux de vie. Un peu de temps pour voir s’intégrer ces populations venues s’installer ici avec des systèmes de valeurs, des coutumes, des manières radicalement différentes des nôtres. Un peu de temps pour accepter, accueillir, comprendre et apprécier. 

La société multiculturelle est un échec selon bien des pays européens au rang desquels Allemagne, Hollande, Grande-Bretagne, Suède et Norvège. Nous devons, nous français, avoir encore envie de vivre dans notre pays, or cette envie nous quitte car nous ne nous sentons plus en France et trop méprisés dans nos valeurs pour y rester.

Je crains que ce déni de la souffrance des français ne conduise rapidement à des violences inter communautaires d’une rare ampleur, et vous en porterez la responsabilité. Car il arrivera un jour où les français ne se contenteront plus de se réfugier en désespoir de cause dans des votes extrémistes. Ils décideront tout simplement de se passer du politique et reconquérir mètre par mètre les territoires perdus de la République. Je crains ce jour là pour mes proches, enfants, amis qui s’investiront dans cette reconquête car elle ne se fera pas sans violence ni bain de sang.

Puissiez-vous comprendre rapidement qu’à stigmatiser la souffrance des français  » blancos «   pour reprendre votre expression, à rester dans le déni même de cette souffrance et de ces inquiétudes, à sembler accorder davantage d’intérêt aux populations nouvelles qu’à celles qui s’inscrivent dans notre territoire depuis des générations et ont le sentiment de rétrécir comme peau de chagrin, vous dressez dangereusement les unes contre les autres des communautés qui ne se sont pas choisies et pourraient cependant vivre ensemble en bonne intelligence autour de nos principes fondateurs.

Il vous suffirait pour cela  de cesser d’ériger la  » différence » et les  » particularismes  » en valeurs pour les laisser venir à la République et se fondre à son creuset. 

Finkielkraut parlait de ce tribunal de la bien-pensance et des procès qu’il incarne  » en s’abreuvant à ces deux sources intarissables que sont l’amour de l’humanité et le mépris des gens. » Nous y sommes.

Source et publication:  Viviane Lamarlère / RL

http://www.entrevoix-nues.over-blog.com/

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 06:36

Documentaire: des journalistes arabophones s'infiltrent dans les enclaves musulmanes d'Europe

Zvi Yehezkeli et David Deryi sont deux journalistes israeliens, qui grâce à leur maitrise de l'arabe et à leur apparence ont pu aller au contact des musulmans dans les enclaves musulmanes de Malmo en Suède aux banlieues de l'islam en France.

 

Les jeunes leur racontent sans fards leur envie de faire le djihâd et leur progression fulgurante grâce à la généreuse politique du droit d'asile de l'UE. 


En parallèle, ils se sont entretenus avec des spécialistes et des maires dontSamia Ghali du 8ème secteur de Marseille s'inquiétant qu'il y ait "de plus en plus de voiles, de plus en plus de barbus".


Partie 1/4 :

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 06:29

21/10/2012

732 euros: le don de Joachim Véliocas à Génération Identitaire.

Couverture du livre2.jpgPourquoi ce don ?


- Parce que  la mosquée de Poitiers est membre de l'UOIF, mouvement dont les dirigeants sont fiers d'avouer qu'ils puisent leur inspiration chez les Frères Musulmans dont les trois derniers Guides suprêmes ont réclamé un "état islamique mondial", but à réaliser par la prédication, la ruse et le combat.

 

Cette internationale islamiste a pour slogan officiel:  «Allah est notre but, le prophète notre chef, le Coran notre constitution, le djihad notre voie, le martyre notre plus grande espérance ».


- Parce que si la présence de lieux de prières musulmans est légitime en France, l'érection d'un minaret ostentatoire toisant Poitiers relève de la provocation.


- Parce que l'action de Génération Identitaire fut pacifique, et ne profanait pas le lieu de culte pour la bonne raison que l'endroit est au stade du chantier. 


- Parce que je suis également pour un référendum sur les flux migratoires et la construction de grandes mosquées.


- Parce que les pays musulmans -notamment le Maroc et l'Algérie- sont dotés de législations interdisant l'apostolat chrétien, et que ce sont ces pays qui contrôlent les mosquées en France via le RMF (Maroc) et la GMP (Algérie). 


- Parce que les Frères Musulmans dont se revendiquent fièrement les responsables de l'UOIF sont contre la construction d'églises en terre d'islam, afin d'appliquer le code de la Dhimma (conformément à la charte du calife  (634-644) Omar qui fait autorité) prévu par la Charia.


- Parce que les mêmes journalistes et politiques qui voient un acte de résistance dans la profanation de l'église du Christ-Sauveur de Moscou par des activistes ayant prononcé des horreurs envers la Vierge Marie, voient dans ces jeunes acculés au coup médiatique pour rendre audible leur demande de référendum,  des extrémistes à embastiller.


- Parce que plusieurs fois invité par les Identitaires pour des conférences, j'ai rencontré des jeunes uniquement motivés par l'amour de leur civilisation et consumant leur préciseuse jeunesse pour un peuple souvent ingrat envers eux qui sont en première ligne.


Vous aussi faites un don ici. 


Source :  Joachim Véliocas administrateur de l'Observatoire de l'islamisation

 


Auteur de 

Ces maires qui courtisent l'islamisme, éditions Tatamis, 2010

- L'islamisation de la France, de Bouillon, 2006

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 18:36

Sur Facebook !

 

 

  • Nicolas Albin:::
    il y a quelques secondes · 
    Bref, au final, que leur reproche-t-on, à ces jeunes de Génération Identitaires, a part le délit d'opinion ? Ben, concrètement, une dizaine de tapis endommagés par la pluie (eh oui, il flottait)... Même pas incendiés volontairement, ces tapis, même pas volés, comme on dit dans le PV... Juste mouillés par la pluie... Eh ben, quand les muzz prient à la Goutte d'Or sous une pluie battante, leurs tapis sont mouillés, dont le tapis de prière musulman est bel et bien waterproof... Ils n'ont même pas mis le feu aux tapis, pas taggé sur les murs, pas déversé de sang de porc sur la façade, rien de tout ça... Pour résumer, c'est délit d'opinion et 10 pauvres tapis mouillés... Attention, les copains : Crime contre l'Humanité !! Chefs d'inculpation dignes des procès de Roland Freisler (pour ceux qui connaissent) !! Pendant ce temps-là, on peut, en toute impunité :

    - Rentrer dans une église et caillasser des fidèles, RAS... 
    - Brûler des édifices publics, RAS
    - Tirer sur la Police comme à Amiens avec des armes de guerre, RAS
    - Brûler des bus, RAS
    - Monter des traquenards contre les pompiers, les médecins, la police, RAS
    - Tabasser des médecins hommes dans les hôpitaux publics, RAS
    - Scander "Mort aux juifs" dans les rues en brandissant le drapeau du Hamas, RAS
    - Piétiner le code civil dans les rues de Limoges en appelant au jihad, RAS
    - Brûler le drapeau français et mettre le drapeau algérien à Toulouse, RAS
    - Prôner le djihad et la mort de l'Occident dans les mosquées, RAS

    J'en oublie, tant la liste est longue... Mais pour une banderole et 10 tapis mouillés par la pluie, voilà : 

    Mises en examen prononcées pour, d'une part, "organisation d'une manifestation publique n'ayant pas fait l'objet d'une déclaration préalable dans les conditions fixées par la loi", pour "provocation publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, par des discours proférés dans un lieu ou réunion publics et par des placards ou affiches exposées au regard du public" et, enfin, pour "vol et dégradations de biens commis en réunion et portant sur des tapis de prière appartenant à la mosquée de Poitiers"

    Ce dernier délit est puni de cinq ans d'emprisonnement maximum. L'organisation d'une manifestation sans déclaration préalable est réprimée de six mois de prison et la provocation à la haine raciale d'un an de prison.

    Pour le délit de provocation à la haine raciale ou religieuse, le parquet a retenu comme élément constitutif de l'infraction "le fait d'investir dans le cadre d'une action concertée et préméditée la terrasse d'une mosquée en construction, en déployant trois banderoles.

    Un des quatre hommes, qui n'était pas sur la mosquée, s'est présenté samedi matin à la police de Poitiers pour l'informer de l'action en cours, se disant "chargé de faire le lien" avec elle. Il a été mis en examen pour organisation de manifestation publique sans autorisation et complicité de provocation publique à la haine, mais pas pour vol (le parquet est trop bon - ndr).

    Le contrôle judiciaire leur interdit toute activité associative ou sociale en lien avec la mouvance identitaire, de sortir des limites territoriales du département de leur domicile -avec obligation de pointage hebdomadaire auprès des services de police- et d'avoir des contacts avec toutes les personnes ayant participé à la manifestation.

    N'EN JETEZ PLUS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    source: Merci Karin
Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:48

Chronique de la France asservie et… résistante

3350149693.jpgRIVAROL N° 3065 du 19/10/2012

 

CES quelques anecdotes, très parisiennes, ont été livrées récemment en tout petit comité par un écrivain connu, de droite, grand ami de Jacques Chirac mais aussi proche de Hollande. Elles m’ont parues assez amusantes pour les soumettre à mes lecteurs. Première anecdote : Hollande qui explique : « Je n’aime que les femmes chiantes. » Bon, ça, on l’avait deviné… Deuxième : Sarkozy, qui n’a aucune estime ni sympathie pour Copé, souhaite cependant sa victoire à l’élection du président de l’UMP. Pourquoi ? Il espère en fait ardemment revenir dans le jeu, et Copé lui parait être un adversaire infiniment moins dangereux que Fillon. Troisième : quel lien entre Patrick Devedjian, député UMP et ancien du mouvement d’“extrême-droite” Occident, et Valérie Trierweiler ? Réponse : cinq ans… Pas de commentaires : respect de la vie privée… (Cette information a depuis l’écriture de ce texte paru dans un livre qui suscite la fureur de la mégère…) Quatrième : Une devinette : quelle est l’épouse d’un ancien président de la République qui a dit (en très privé) que sa fille était une “conne” ?

 

CHIRAC INTERDIT DE SORTIE

 

Cinquième : C’est la plus amusante, même s’il n’est évidemment pas question de se moquer des problèmes de santé de l’ancien président de la République. Chirac s’était fait apprécier en tant que ministre de l’Agriculture. Il savait « tâter le cul des vaches ». Il lui en reste apparemment quelques restes… Il paraît qu’aux carrefours, il baissait, encore récemment, la vitre de sa voiture, et s’adressant à des jeunes femmes, il leur disait : « T’as un beau cul ! ». Du coup, Bernadette l’a interdit de sortie, et quand on l’autorise à sortir, les vitres et portières sont bloquées, histoire qu’il ne dérape pas trop.

 

DEVEDJIAN N’EN FINIT PAS DE TRAHIR

 

Patrick Devedjian, ex-militant d’extrême droite du mouvement Occident, filloniste à ses heures, n’a pas apprécié que Jean-François Copé dénonce le « racisme anti-Blanc » dans son dernier livre, Manifeste pour une droite décomplexée. Il faut rappeler que, très anti-Sarko, il n’a pas aimé la campagne supposée très droitière de l’ancien président. L’influence de Trierweiler ? On ne sait pas. Selon Devedjian : « La France est un pays très mélangé, et si l’on veut que l’intégration réussisse, il ne faut pas stigmatiser la différence. » Il est vrai que Devedjian ne vit pas dans une banlieue occupée. Il est vrai que pour lui, le « racisme anti-Blanc est marginal ». Il est vrai que Devedjian a beaucoup, beaucoup de choses à se faire pardonner. Pauvre homme…

 

UN PETIT CONTE, LE CONTE DES DEUX POULES

 

C’est un conte que certains de nos lecteurs connaissent sans doute déjà. Mais il mérite d’être rappelé :

— Camarade, si tu avais deux maisons, tu en donnerais une à la révolution ?

— Oui ! répond le camarade

— Et si tu avais deux voitures de luxe, tu en donnerais une à la révolution ?

— Oui ! répond de nouveau le camarade.

— Et si tu avais un million sur ton compte en banque, tu en donnerais la moitié à la révolution ?

— Bien sûr que je le donnerais ! répond le fier camarade.

— Et si tu avais deux poules, tu en donnerais une à la révolution ?

— Non ! répond le camarade. Mais pourquoi, non ? Réponse : « Parce que les deux poules, je les ai… »

Moralité : il est facile d’être socialiste avec la propriété et le travail des autres…

 

HUMOUR POLITIQUE

 

« Etre ancien ministre, c’est s’assoir à l’arrière d’une voiture et s’apercevoir qu’elle ne démarre pas. » Ce commentaire de l’ancien ministre UMP de l’Enseignement supérieur, François Goulard, lui a valu de recevoir le grand prix « Humour et politique », décerné par le Press Club. Jean-Pierre Raffarin a, quant à lui, été récompensé pour « l’ensemble de son œuvre. » Il est vrai que les raffarinades de l’ex-Premier ministre valent le détour et sont souvent somptueuses: Le terme raffarinade est un néologisme politique utilisé pour qualifier certaines citations de Jean-Pierre Raffarin, en particulier certaines phrases imagées, mais totalement creuses, dont le Poitevin est friand dans ses interventions publiques. Quelques exemples : « Notre route est droite, mais la pente est forte » ; « Le “oui” a besoin du “non” pour l’emporter contre le “non” (au sujet du référendum sur le Traité établissant une constitution pour l’Europe) » ; « Il est curieux de constater en France que les veuves vivent plus longtemps que leurs maris ». (Grandiose !) A Bernadette Chirac : « Merci de nous montrer que la victoire n’est pas facile, qu’elle se gagne étable par étable, commune par commune» ; « L’avenir est une suite de quotidiens » ; « La route est faite pour bouger, pas pour mourir » et enfin, cette phrase sublime : « Si on met la voiture France à l’envers, nous n’aurons plus la capacité de rebondir. » Allez, encore une : « Les jeunes sont destinés à devenir des adultes. » Raffarin est vraiment rigolo…

 

MARTINE AUBRY, BIENTÔT EN PRISON ?

 

Martine Aubry est convoquée, début novembre, par la juge d’instruction Marie-Odile Bertella-Geffroy dans l’affaire de l’amiante, pour une très probable mise en examen. Il est reproché à la maire de Lille d’avoir, dans ce dossier, totalement mésestimé les dangers de l’amiante, alors qu’elle était directrice des relations du travail. Des directives européennes avaient interdit l’utilisation de l’amiante, dès 1983. Martine Aubry n’en avait tenu aucun compte. Des milliers, des dizaines de vies auraient pu être sauvées, si Martine Aubry s’était réveillée de ses vapeurs.

Les experts considèrent que les maladies causées par la fibre d’amiante pourraient faire 100 000 morts d’ici 2025… Mais quelle a été son influence dans la création d’un Comité permanent amiante, dirigé par un de ses collaborateurs, noyauté par les industriels de l’amiante et évidemment d’une inefficacité abyssale ? Comment ? Pardon ? Qui ? Quoi ? Elle n’en a jamais entendu parler…

Mais elle a beau chercher à se défausser, son inculpation est inévitable dès lors que son proche collaborateur a été mis en examen. Du coup, elle a pris un ton grave, comme elle sait le prendre. Elle déclare, les sourcils en accent circonflexe (très important, les sourcils, ça fait profond et sincère), qu’elle «apportera évidemment tout son concours à l’enquête judiciaire », déclarant qu’elle « n’a eu de cesse de renforcer la protection des travailleurs de l’amiante. »

 

Les 100 000 morts apprécieront son humour. Martine Aubry en taule ? Mais vous plaisantez !

Spieler 1.jpg

 

ROSELYNE BACHELOT : “J’AI UN PEU L’AIR D’UNE PUTE”

 

Ministre de la Santé des gouvernements Fillon I et II (de mai 2007 à novembre 2010) sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Roselyne Bachelot avait été nommée ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, le 14 novembre 2010, dans le gouvernement François Fillon III. En 2009-

2010, elle se retrouvait au centre d’une importante controverse au sujet de la commande par le gouvernement français de 95 millions de doses de vaccin pour lutter contre la grippe A et du coût global de la campagne de vaccination mise en place par le gouvernement : des dépenses colossalement inutiles. Mais Roselyne a su rebondir. L’ex-ministre est devenue chroniqueuse pour l’émission quotidienne « Le Grand 8 » de la nouvelle chaîne D8 du groupe Canal+. Elle présentera l’émission aux côtés d’Audrey Pulvar, la concubine d’Arnaud Montebourg, et de Laurence Ferrari. Elle essayait récemment plusieurs chaussures, pour présenter son émission.


L’une d’elles, avec un talon de 12 centimètres, lui amènera ce commentaire qui fera le tour de la Toile : « J’ai un peu l’air d’une pute. » Les prostituées apprécieront… Au fait, il paraît que son salaire mensuel est de 20 000 euros. On en connaît des plus malheureuses.

 

DIEUDONNÉ PERSÉCUTÉ

 

Dieudonné est poursuivi par la justice, qui lui réclame plus de 887 000 euros. Il n’aurait pas payé tous ses impôts depuis quinze ans. Du coup, la justice a ordonné la vente d’un ensemble immobilier lui appartenant, situé près de Dreux.

La vente aux enchères, dont la mise à prix a été arrêtée à 500 000 euros, devait avoir lieu ce jeudi 18 octobre. Cet ensemble, situé sur une surface de 1,46 ha, comprend notamment une salle polyvalente, un studio d’enregistrement et des appartements. Un porte-parole de l’artiste a expliqué qu’il était dans une « situation financière très

délicate du fait de la multiplication des annulations de ses spectacles. » Dieudonné, quant à lui, a déclaré : « Le pouvoir politico-médiatique ne sait plus quoi faire pour me faire taire et m’étouffer financièrement. » Mais pourquoi Dieudonné ne s’était-il pas couché, face aux lobbys ? Il n’aurait certes pas tous ces ennuis aujourd’hui.

J’avais croisé l’humoriste, un mois avant les élections européennes de 2009, au restaurant Le Doux raisin. Il m’avait raconté qu’“ils” étaient venus le voir.

La raison ? Dieudonné présentait une liste antisioniste en Ile-de-France. “Ils” lui ont tenu ce langage : « Dieudo, bon d’accord, tu as poussé le bouchon un peu loin, nous aussi, d’ailleurs. Alors, tu arrêtes, et on recommence à travailler ensemble. On oublie tout. » Dieudonné n’avait pas plié…

Spieler 2.jpg

 

NATHALIE KOSCUISKO-MORIZET ATTAQUE À TOUT-VA

 

NKM, qui fut porte-parole de Nicolas Sarkozy et qui n’avait pas hésité à s’en prendre au FN, sur un ton fort peu amène, semble être une grande humaniste.

La voici qui incendie, dans Le Figaro, la présidence de Hollande, la qualifiant de « règne d’amateur, fade et triste. » Et elle ajoute : « Etre inaudible, colporteur d’une politique du vide […] ne peut que rendre vaine une présidence déjà fruit du hasard. » Elle poursuit, atteignant des sommets dignes de Léon Bloy : « Ces bourgeois de la politique qui se sont déguisés, bedaines effacées, sourires patelins, se révèlent arrogants, menteurs, tricheurs. Ils ont l’esprit de clan et veulent mettre l’Etat en coupe réglée et se servir. » Fureur, bien entendu, des socialistes, qui dénoncent, tel le maire de Dijon, François Rebsamen, une charge « violente et outrageante » contre l’exécutif, y voyant une conception du débat « au niveau du caniveau. » Bruno Lemaire, ancien ministre sarkoziste, s’est amusé des propos de NKM, affirmant : « La bedaine malheureusement n’est ni de droite ni de gauche, c’est une question d’âge… »

 

LES JÉRÉMIADES INDÉCENTES DE PRASQUIER

 

Richard Prasquier, président du CRIF, a estimé que la société n’avait pas «pris la mesure du mal  ». « Il faut prendre la mesure de ce type d’idéologie, je dis que l’islamisme radical c’est du nazisme », a-t-il déclaré. Le président du CRIF avait déjà établi un parallèle entre l’islam radical et le nazisme le 7 octobre, à l’issue d’une réunion à l’Élysée avec le président François Hollande.


« L’islam radical compare ses ennemis à des animaux : les juifs sont des fils de singe, les chrétiens sont des fils de porcs, tous sont des fils de chiens. De la même façon que les nazis comparaient les juifs à des bactéries, à des rats, à des animaux… », a-t-il expliqué. « Deuxième point : je ne connais pas une autre idéologie qui permette à quelqu’un de tuer un enfant à bout portant, à bout touchant tout simplement parce qu’il est né juif», a-t-il ajouté. Selon lui, « être fier » d’exterminer ses ennemis, «que ce soit des enfants ou des adultes, ça c’est caractéristique des nazis». A qui la faute ?

Qui a pendant des décennies persécuté la résistance nationaliste ? Qui a traîné devant les tribunaux ceux qui désignaient l’envahisseur ?

 

ERIC RAOULT ACCUSÉ D’AVOIR TABASSÉ SA FEMME

 

L’ex-ministre et ex-député UMP Eric Raoult, grand renégat devant l’Eternel (Il avait flirté avec les milieux droitistes, avant de se ranger totalement dans le camp du politiquement correct), vient d’être entendu, il y a quelques jours, dans le cadre d’une enquête pour violences conjugales.

Cette garde à vue fait suite à des plaintes de sa femme avec laquelle il est en instance de divorce. Le maire du Raincy se défend : « Elle a porté plainte pour insultes, c’est vrai, mais dire que je l’ai frappée, c’est faux… » Et il ajoute : « Je l’ai insultée, c’est vrai. Mais dire à son épouse, qui a 15 ans de moins que vous, “Tu t’habilles comme une salope”, ce n’est pas une violence conjugale », s’est justifié le maire UMP du Raincy (Seine-Saint-Denis). Eric Raoult est le président de l’Association des élus amis d’Israël (ADELMAD), qui regroupe 800 élus français et qui organise des voyages d’élus français dans l’Etat hébreu.

Le 5 mars 2004, alors vice-président de l’Assemblée nationale, il avait soutenu le gouvernement d’Ariel Sharon dans la construction du mur de séparation entre Israël et les territoires palestiniens.

On se souvient de cet étonnant épisode que j’avais évoqué dans RIVAROL. Raoult quitte, très pressé, une importante réunion interne à l’UMP, où il est question du régime des retraites. On lui fait la remarque que sa présence est souhaitable. Le grand ami d’Israël s’apprêtait à se rendre à la manifestation, au Trocadéro, pour soutenir Gilad Shalit.

 

Il eut ce cri du cœur : « Pour moi, Israël, c’est plus important que les retraites ». Nous ne pleurerons donc pas sur les malheurs de ce sioniste patenté.

 

Robert SPIELER.

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:46

Une église apostate

 

Une Eglise qui n’a pas le courage spirituel et l’honnêteté intellectuelle de préciser publiquement ce qui est incompatible entre foi chrétienne et islam est déjà dans l’apostasie.

Une Eglise qui préfère s’en prendre à Israël pour masquer son insoluble problème avec l’islam est une Eglise qui renie sa propre élection puisque celle-ci n’existe QUE parce qu’elle est greffée sur celle du Peuple initialement choisi par Dieu.

Ce n’est pas en ignorant les obstacles fondamentaux, au nom d’un prétendu dialogue à sens unique avec l’islam, que l’on fait œuvre de vérité. Ce n’est pas en laissant croire qu’avec un peu de bonne volonté, on va exorciser l’inexorable choc des civilisations déjà en cours, et qu’ainsi tout va s’arranger comme par miracle entre chrétiens et musulmans.

Lorsque l’on découvre avec quelle ferveur les premiers disciples de Jésus Christ défendaient au prix de leur vie la pureté de leur foi judéo-chrétienne devant des contradicteurs païens et des persécuteurs féroces, lorsque l’on constate la lucidité des croyants du Moyen-Age face à la barbarie des agressions mahométanes, on ne peut qu’avoir honte de cette bien-pensance irresponsable.

Une couardise effrontée qui méprise les victimes anciennes et actuelles du djihad en ignorant délibérément les incompatibilités irrémédiables entre christianisme et islam.

Ce n’est pas du compromis, c’est de la compromission.

Cette Eglise-là ne cherche qu’à plaire, pour être dans le vent des illusions altermondialistes et pacifistes, elle vend son âme aux forces obscurantistes, elle met en soldes ses articles de foi essentiels pour charmer ses adversaires, qui n’attendent que le moment propice pour l’exterminer. Cette Eglise transmute les mystères sacrés en tiède idéologie.

Cela s’appelle en langage biblique de la lâche prostitution.

Au lieu d’affirmer son droit historique à proclamer sa foi à temps et à contre-temps, cette Eglise de l’interreligieux devient le ventre mou de toutes les confusions à la mode. Une Eglise à géométrie variable propice à toutes les manipulations.

Au lieu d’être le bouclier crédible des vraies valeurs au service de tout le peuple de Dieu, et même de l’humanité en quête de dignité, la dérive mortelle qui s’est emparée de ses guides aveuglés en a fait la brèche par laquelle s’engouffrent les bonimenteurs de toutes obédiences.

De tout ce mêli-mélo sentimental et de cette veulerie envahissant l’institution des « croisés », on se frotte les mains à l’ombre des minarets.

Car grâce à cette ignorance chrétienne entretenue en matière de coran et de faits historiques sanguinaires, la cause d’Allah progresse à pas de géant. L’islamisation gagne du terrain chez les amnésiques privés de racines bibliques, quand l’on confond aisément foi avec sentimentalisme, respect des autres avec tolérance de tout et son contraire.

Le coran a prévu cette tétanisation des esprits chez les chrétiens subjugués par son audace conquérante ; une sourate affirme, non sans cynisme : « musulmans, vous trouverez chez les chrétiens des religieux pleins d’humilité qui vous ouvriront la route… ».

On sait qu’en milieu musulman on oppose la virilité de la détermination à la féminité de toute attitude conciliante. L’esprit dhimmi en est la parfaite illustration chez certains hiérarques chrétiens !

En laissant croire que l’islam n’est qu’une religion, les « idiots utiles » de service prêtent donc volontiers leur concours à cette coranisation romantique des esprits, assurant à l’Eglise du Christ des lendemains catastrophiques.

On nous raconte par exemple que chrétiens et musulmans sont tous des « enfants d’Abraham », alors que l’Ibrahim du coran n’a rien à voir avec le personnage fondateur dans la Bible. On nous parle sans cesse des « trois monothéismes », alors qu’Allah n’a de toute évidence rien de commun avec le visage du Dieu des Saintes Ecritures judéo-chrétiennes.

Avec un véritable masochisme spirituel, les ténors de ce dialogue de sourds islamo-chrétien nous préparent au pire, accélérant l’effondrement total du christianisme.

Pourtant, l’urgence des événements – ces signes des temps qu’il faut interpréter avec perspicacité – devrait inciter à affirmer sereinement une claire identité, celle de l’anthropologie biblique, avec la volonté sans faille de distinguer plutôt que d’amalgamer, de dénoncer plutôt que de cautionner.

Il n’y a pas de dialogue sans réciprocité. Or pour qui connaît la tradition islamique, le mépris des infidèles qui la structure et le prosélytisme obtus qui l’anime rendent impossible toute relation équilibrée et productive entre musulmans et chrétiens. Les tentatives ecclésiastiques effectuées dans ce domaine dans l’espoir naïf d’un vivre-ensemble tournent systématiquement au bénéfice des musulmans, empressés d’engranger à peu de frais de la reconnaissance et de la respectabilité, appréciables pour bétonner leurs objectifs.

L’islam n’est pas la religion d’un Dieu d’amour, ni la foi de croyants en liberté ; il ne croit pas à un Dieu Père, exècre le Fils, réfute la crucifixion, ignore le péché et la rédemption, méconnaît l’Alliance ; et son Livre est intangible parce que parole d’Allah, y compris dans ses passages les plus haineux, le mot « amour » y est d’ailleurs introuvable !

L’opération médiatique permanente des nouveaux penseurs de l’islam, soi-disant modernes et plus modérés, ne résiste pas longtemps à une analyse minutieuse de leur propos enjôleur.

Et de plus, judéophobie et christianophobie sont consubstantiels à la doctrine mahométane. Relisons ce que dit le grand docteur St Thomas d’Aquin à propos du faux prophète Mahomet et de sa religion artificielle.

Si les conquêtes musulmanes du passé ont éradiqué d’innombrables chrétientés autochtones, on pourrait penser que les tragédies contemporaines du Soudan, du Nigéria, d’Indonésie, du Proche-Orient et d’ailleurs, ouvriraient les yeux des complices passifs de la fureur islamique.

Or, ni les revendications victimaires assourdissantes et invasives des musulmans, ni le fracas quotidien des bombes posées par les moudjahidines, rien de tout cela n’est encore parvenu à éveiller l’attention des somnambules de la foi. Les proies sont comme tétanisées par ce qui va les engloutir.

Ainsi, le croissant de lune et sa froide lueur se lève sur un monde plongé dans sa nuit de déclin. L’Eglise supposée sentinelle des nations devant annoncer un monde issu de la Tradition vivante de la Bible n’a plus de voix face au péril montant.

Nuit du sang innocent versé par les fanatiques, nuit des inconsciences occidentales bercées de niaiseries médiatiques, nuit des avachissements spirituels et des reniements massifs.

Que le Dieu d’Abraham, d’Isaac, des prophètes d’Israël et de Jésus Christ ait pitié de son peuple en grand danger !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Révérend Huxley pour www.Dreuz.info


Read more at http://www.dreuz.info/2012/10/une-eglise-apostate/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#zyXj0V7dPtegq3QM.99 
Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:42

Violence à l’école : des jeunes musulmans coupables de plus de 1000 agressions d’enseignants cette année

 

 | 

Ecole algérienne

A Aulnay-sous-bois, une professeur de mathématiques du collège Victor-Hugo a fait une remontrance à un élève qui n’a pas apprécié. Il lui a mis un coup de tête et lui a cassé le nez. L’élève a été interpellé.

Une enquête pour violences a été ouverte.

L’enseignante a le nez fracturé, elle a été conduite à l’hôpital Ballanger d’Aulnay-sous-Bois.

A Alès, mardi dernier, à la sortie des classes, la maman d’une écolière de maternelle veut réprimander un enfant qui s’en est pris à sa fille. La maîtresse s’interpose et lui explique que l’équipe enseignante a fait le nécessaire, et que la mère n’a pas à intervenir directement.

La maman n’a pas apprécié, retire son foulard de la tête, et tente d’étrangler l’institutrice. Elle était en train de serrer lorsque les personnes présentes l’ont arrêté.

Elle est convoquée devant le tribunal correctionnel d’Alès.

A Amiens, un élève du lycée professionnel de l’Acheuléen a été mis en examen pour avoir agressé une enseignante de mathématiques au gaz lacrymogène.

A Marseille, samedi dernier, un enseignant a été tabassé par trois étudiants qui n’appartenaient pas à sa classe. Suite à cela, les enseignants ont décidé de faire grève pendant une journée. Les trois jeunes coupables ne seront pas forcément renvoyés.

Et « pour trois faits divers dont parlent tous les journaux, il y en a des dizaines dont on ne parle pas et qui laissent les enseignants dépourvus et souvent psychologiquement affectés », explique Marie-Pierre Longuet, responsable à l’association Autonome de solidarité laïque (ASL42).

Mais rien de tout cela ne doit surprendre…

En Algérie, les professeurs sont de plus en plus victimes de violences de la part des élèves : il y a déjà plus 1000 agressions répertoriées depuis le début de l’année, rapporte le site algerie-focus.com qui cite Latifa Remki, directrice des activités culturelles et sportives et de l’action sociale au ministère de l’Education nationale (1), et il y en avait 6000 en 2009/2010, ce qui laisse supposer que les comptes de l’année ne sont pas encore faits.

Et là, pas de Vladimir ou de Kevin, on ne pourra pas dire que les élèves ne sont pas musulmans, ni que l’islam n’a rien à voir là dedans, ni qu’il ne faut pas faire d’amalgames.

Ce qui est inquiétant, puisque ces racailles importent du pays leurs habitudes culturelles, c’est qu’en 2011, toujours en Algérie, il y a eu 40 043 cas de violence entre élèves ! 40 043…

La France a encore un peu de marge, mais pour combien de temps, au rythme de cette saloperie d’immigration à pas forcé ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.algerie-focus.com/blog/2012/10/18/algerie-sos-enseignants-en-danger/


Read more at http://www.dreuz.info/2012/10/violence-a-lecole-des-jeunes-musulmans-coupables-de-plus-de-1000-agressions-denseignants-cette-annee/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#5Uej0GxuaY6Qq4Ew.99 
Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:37

Tocqueville Magazine
LE FLASH

                                                              LUNDI  22 OCTOBRE 2012


                                                LE BUDGET 2013 OU L'ILLUSION FATALE

 

 

Chaque année, à l'automne, la même cérémonie recommence. Le monde politico-médiatico-économique montre une grande agitation autour du prochain budget. Chacun envoie ses salves accompagnées parfois de défilé plus ou moins musclé. En cette période où l'économie française s'écroule de toute part  la cérémonie semble particulièrement dérisoire.  

L'idée commune parfaitement illusoire est que toutes les calamités observées seront résolues par le budget. Si cela ne marche pas il y aura des lois de finances rectificatives. Le pouvoir, très provisoirement en place, gagnera du temps et se donnera à bon compte l'impression d'agir. De la sorte, le système continuera cahin-caha à progresser sans que les vrais problèmes reçoivent les véritables  solutions qui existent pourtant.

L'illusion est multiple. 

En manipulant les compteurs de la galaxie d'usines à gaz super étatiques, chacun s'imagine faire surgir du gaz à son profit. Les innombrables lobbies se démènent à cette fin. 

Louis Gallois a été chargé, à grands frais, de remettre un rapport sur la compétitivité des entreprises. Après de multiples parlotes, le copier-coller sur un sujet universellement connu  le  conduit à suggérer  de baisser de 30 milliards les cotisations sociales, patronales et salariales. Après avoir salué sans conviction la baisse nécessaire des dépenses publiques, il préconise, à la place, une hausse de la CSG, de la TVA et une nouvelle fiscalité dite écologique sur le diesel. Ce faisant, il ignore, ou feint d'ignorer, que tous les impôts sont mauvais pour les entreprises. Un budget est une machinerie tellement complexe qu'il est vain de chercher un résultat flagrant en le manipulant.  

En outre, le budget ne dépend plus  seulement du pouvoir français mais aussi de l'Europe. Par des voies  multiples et complexes la CEE pèse sur le budget français. En sacrifiant à l'idéologie européenne, les gouvernements successifs se sont liés les mains et accroissent l'incertitude générale. Cette incertitude supplémentaire augmente encore l'illusion de croire à l'efficacité budgétaire.

                   

UNE FAUSSE EQUATION 

Une fausse équation est l'une des composantes de l'illusion budgétaire. Il y a une crise et par suite de cette crise, la panne de croissance est inévitable et totale. Or, pour résoudre les problèmes multiples dont celui  lancinant et en accroissement constant du chômage, il faut de la croissance, laquelle est  au plus bas avec des perspectives très sombres. Sur ce, les ordinateurs tournent comme des fous : si  l'on atteint tel chiffre de croissance, la réussite sera proche. Le calcul est erroné et nous nous trouvons  devant une chimère. Sans être mathématicien chevronné nous voyons bien que les vrais résultats attendus si l'on suit cette feuille de route sont repoussés dans le lointain comme un mirage. Ce n'est pas en manipulant les impôts que l'on créera de la croissance.

 

        ET LE MEDEF ? 

Cette organisation, par la voix de Laurence Parisot, vient de déclarer que la situation est gravissime. Soit, mais il est un peu tard pour le déclarer car la catastrophe est connue depuis longtemps. Si elle se réveille brusquement, c'est à cause du mouvement des  pigeons, ces entrepreneurs qui n'en peuvent plus. Il est « gravissime » que le Medef vogue ainsi au hasard des vents sans réelles convictions.

Elle donne une bonne description de la situation : rythme accéléré des faillites dans tous les secteurs, découragement des investisseurs français ou étrangers, démoralisation des entreprises et de leurs cadres.

Au titre des remèdes elle tombe à pieds joints dans l'illusion budgétaire. Bien entendu elle demande que des impôts compensent la baisse des charges. Elle montre bien qu'elle n'est pas pressée puisque le prétendu choc pour être « rapide »  pourrait s'étaler sur deux ou trois ans maximum ! On s'installe dans le désastre ! Elle dit bien qu'il faut s'attaquer aux dépenses : cela ne l'empêche pas toutefois de demander au Haut conseil du financement de la protection sociale, machin coûteux bien inutile, de dépenser de l'argent pour simuler l'impact de ses propositions.

 

OU EST L'ISSUE ?

Comment faire pour sortir de cette illusion et soulever la chape de plomb  qui écrase les entreprises seules créatrices de richesse ?

Le Gel Fiscal Total  (GFT) revient à supprimer tout impôt nouveau du prochain budget et il faudrait l’annoncer pour l'exercice 2013. Il devrait s'étendre aux collectivités. Pour équilibrer et bien au-delà, il faudrait supprimer des dépenses. Cet objectif dépasse et de beaucoup les gamineries dont on parle ou les projets de réduction du nombre de  fonctionnaires dont l'effet est à horizon lointain. Supprimer et non réduire : la suppression implique la disparition d'administrations entières avec les bureaux et les réglementations abusives. 

Il est clair que le GFT déclencherait un ouragan de prospérité dans le corps social. Les entreprises assurées de ne plus être des « Pigeons » recommenceraient sans tarder à embaucher et les investisseurs à investir. 

Le pouvoir tel qu'il est a les capacités de faire ce GFT dès le budget 2013. 

Il y a deux difficultés. Ce pouvoir, drogué à la dépense publique, devrait se libérer lui et ses compagnons de route de cette drogue meurtrière.

Il lui faudrait aussi  vouloir le bien réel  du peuple et non le service d'une idéologie mensongère. 

C'est peut-être le plus difficile.

 

MICHEL de PONCINS

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 07:42
Lundi 22 octobre 2012

CImages-18670.jpgL’affaire se passe à Brou, petite commune de l’Eure-et-Loir située aux confins du Perche.

 

Depuis des décennies, sans que personne jusqu’à présent n’est rien trouvé à redire, une petite croix ornait la grille du cimetière communal. Jusque-là, rien de bien extraordinaire.

Cela doit être le cas dans la majorité des cimetières de France. Même les « pires laïcards » du cru ne s’en étaient jamais plaint.

D’ailleurs, s’en étaient-ils même seulement aperçus ? En France, une croix à l’entrée d’un cimetière, jusqu’à présent, quoi de plus banal ?

 

croix-cimetiere.jpgMais l’été dernier, à Brou, tout a changé.

Des « citoyens » venus d’ailleurs ont fait part à une conseillère municipale du trouble que causait pour leur conscience la présence de cette croix provocatrice à l’entrée du cimetière.

La conseillère zélée alla de suite alerter le maire qui, se référant à la sacrosainte laïcité, s’empressa d’ordonner l’enlèvement de la malheureuse croix.

 

Cet imbécile de maire ne se rendant probablement pas compte qu’en procédant de la sorte (sans doute pour séduire une poignée d’allogènes qu’il espère - il peut toujours espérer… - compter parmi ses électeurs lors d’un prochain scrutin), il venait tout simplement de tomber en dhimmitude…

En se couchant devant les désidératas de ceux qui veulent imposer sur notre terre de France une religion et une civilisation qui n’ont rien à y faire, le maire de Brou, se conduit en véritable collabo de l’islamisation de notre pays et de notre continent.

 

Dessin.JPGCette histoire pourrait paraître bien insignifiante si elle ne révélait un état d’esprit qui se développe depuis quelques temps chez bon nombre de nos compatriotes.

Aveuglés qu’ils sont par la propagande permanente du Système en faveur de l’instauration d’une société multiculturelle, et ne se rendant pas compte du danger que cette société multiculturelle ferait peser sur leur identité, beaucoup de Français, y compris au sein de notre famille politique, pensent trouver dans la laïcité un rempart efficace pour limiter les velléités de l’islam conquérant. Fadaises que tout cela !

Loin d’être un rempart, ni même un paravent, la laïcité est, bien au contraire, un véritable tremplin pour l’islam en France. En remettant en cause les traditions religieuses européennes qui, depuis des millénaires, sont le ciment de notre civilisation, la laïcité simplifie, encourage même, le développement de n’importe quelle autre religion sur notre sol. Qu’on le veuille ou non, et quoiqu’en pense la municipalité de Brou, la France et l’Europe sont des terres de traditions pagano-chrétiennes, elles ne sont pas des terres d’islam.

Aujourd’hui, au nom de la laïcité on enlève une croix, demain, toujours au nom de la laïcité, on laissera le croissant musulman s’imposer partout chez nous…

 

mondialisme2En dénonçant l’attitude méprisable de ces édiles percherons, nous dénonçons en fait tout un Système qui a engendré, au nom du mondialisme, une telle situation.

Ceux-ci ne font qu’appliquer scrupuleusement les principes de ce Système qui veut réduire à zéro la conscience identitaire de notre peuple qui risquerait de freiner la marche en avant vers la globalisation totale. La présence symbolique de cette petite croix à l’entrée d’un cimetière rappelant aux Français de souches, ne serait-ce que les jours d’enterrements (tout un symbole), qu’ils font encore parti d’un peuple enraciné.

Or, des peuples enracinés, le mondialisme n’en veut plus… Et, pour diluer les peuples enracinés, rien de tel que le grand brassage des populations, des races, des religions et des civilisations qu’est l’immigration.

Et pour faciliter ce grand brassage, jusqu’à présent, on a rien trouvé de mieux que la laïcité. Celle-ci mettant au même rang les religions ancestrales et les religions importées.

Ajouté à cette laïcité une pointe de culpabilisation et quelques séances d’auto-flagellation télévisuelle et, croyez-moi, l’effet est garanti…

 

Que les choses soient claires, en écrivant ces lignes, je ne me livre pas à un quelconque prosélytisme religieux. Cela est l’affaire de chacun d’entre nous. Je veux simplement rappeler que les peuples ont des racines et une histoire, comme ils ont un territoire.

Nier ces faits, c’est contribuer à l’anéantissement des peuples en tant que tels au profit d’un vaste magma constitué d’humanoïdes totalement décérébrés et juste bon à consommer. Cela pour le plus grand profit des multinationales apatrides.

 

Face au processus de destruction des identités voulu par les mondialistes, face à l’islamisation de notre continent encouragée par les mêmes mondialistes, seule une véritable prise de conscience nationale et ethnique de nos peuples permettra de sauver à la fois nos nations et notre civilisation européennes. Cette prise de conscience sera croix-celtique.jpgpossible que grâce au travail acharné de chacun d’entre nous, responsables, militants, sympathisants de la cause nationaliste. Aucun effort allant dans ce sens n’est superflu.

Synthèse nationale, à son modeste niveau, participe activement à ce combat salvateur.

Grâce à la fidélité de ses lecteurs et à l’arrivée constante de nouveaux abonnés nous développons années après années l’esprit de résistance. Là est notre devoir et là est notre fierté. Nous savons qu’un jour viendra où nos peuples se rendront enfin compte de la situation tragique dans laquelle le Système mondialiste les a conduit.

Tout peut changer rapidement. Nul ne sait de quoi demain sera fait. N’oubliez jamais qu’au début des années 80 du siècle dernier, nous étions bien peu nombreux à combattre la barbarie communiste. Les bien-pensants de l’époque nous affirmaient, avec leur morgue habituelle, que celui-ci allait dans le « sens de l’Histoire »

Et pourtant, le communisme finit par s’effondrer. De la même façon, nous devons maintenant combattre le mondialisme, conjonction d’intérêts entre l’ultra-libéralisme, le socialisme internationaliste et l’islamisme conquérant, afin d'instaurer un Ordre nouveau, nationaliste, populaire, social et identitaire, seul garant de la survie de notre belle civilisation européenne.

 

Source

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 07:33

DEVOIR DE MEMOIRE REUSSI A POITIERS

 

samedi 20 octobre 2012, par Michel Dantan

 

Les 70 militants du mouvement GENERATION IDENTITAIRE qui occupaient le chantier de la grande Mosquée de Poitier dés 8h ce matin ont évacué les lieux cet après midi sans incidents autre que la présence de jeunes musulmans regroupés aux abords du bâtiment. Le but de l’opération outre celui de faire découvrir aux poitevins l’implantation locale de leur groupe, était d’attirer l’attention des habitants de la ville de Poitiers sur la prolifération des Mosquées en France et de dénoncer l’immigration. « Construction de Mosquées, immigration, referendum, 732 Génération Identitaire » pouvait-on lire ainsi sur la banderole déployée sur le toit de la Mosquée.

 

La presse s’étant largement fait écho de l’opération, on peut dors et déjà considéré que ce coup de communication est un succès pour les identitaires qui n’en sont pas à leur premier coup essai.

 

Côté réactions politiciennes en revanche, les menaces ne se sont pas fait attendre. HarlemDésir l’ancien patron de SOS Racisme a été le premier à sortir l’artillerie lourde n’hésitant pas à réclamer la dissolution de Génération Identitaire, accusée d’être « responsable d’un acte de haine commis par des fanatiques violents ».

Le Parti communiste pour ne pas être en reste s’est évidemment associé au PS pour réclamer au gouvernement que lui soit réservé le même sort. Jean Marc Ayrault le premier Ministre y est allé aussi de son couplet vengeur parlant de « provocation inacceptable », tandis que le Conseil Français du culte musulman a évoqué sans rire « un évènement sans précédent en France ».

 

Grâce à ce coup de projecteur donné par ces jeunes patriotes sur la construction de cette Mosquée, ceux des habitants de Poitiers qui l’ignoraient encore apprendront peut-être que son futur imam, l’islamiste Boubaker El Hadj Amor(1) membre de l’IUOIF déclarait en se félicitant d’ avoir obtenu de son association qu’elle finance les travaux à hauteur d’un million et demi d’euros : « J’ai fait valoir l’histoire de Poitiers. Un lieu de culte et de paix sur les ruines de la bataille de 732 : Tout un symbole ». 

 

Avec un sens de l’histoire que les membres de Génération Identitaire ne semblent visiblement pas partager.

Les trois principaux responsables de l’opération ont été placés en garde à vue et le Procureur de la République, Nicolas Jacquet a annoncé l’ouverture d’une enquête pour manifestation non autorisée, provocation à la haine raciale, participation à un groupement en vue de la préparation de dégradations de biens en réunion.

La dernière qualification ayant été retenue en raison du transfert sur le toit de tapis de prière que la pluie aurait dégradé.

http://www.lexpress.fr/region/les-m...)

 

 

 

Source et publication:   http://www.national-hebdo.net/DEVOIR-DE-MEMOIRE-REUSSI-A

Repost 0