"J'ai fait trop d'étude de haut niveau, j'ai trop de diplômes pour enseigner à ces gens-là." 

Une professeur de français qui enseigne dans un lycée d'Orléans a été suspendue par le rectorat jeudi, a indiqué RTL samedi 15 décembre.

 

Le motif : ses élèves se plaignaient de propos "méprisants" à leur égard. Elle est convoquée jeudi par l'académie d'Orléans.

Normalienne et agrégée, la professeur avait refusé pendant deux semaines d'assurer les cours face à cette classe de 26 élèves de 1re STMG (sciences et technologies du management de la gestion), une filière technologique, rapporte Le Parisien.fr. 

 

Prenant son poste en octobre, elle aurait donné le ton, au moment de faire le premier appel : "trop de noms à consonnance étrangère dans la classe... j'en ai le vertige", avant de lancer, le 25 octobre, jour de la fête musulmane de l’Aïd : "Vive les fêtes religieuses, on est enfin tranquilles !", faisant référence à l'abscence de certains élèves.

Proche de la retraite, cette enseignante aurait vécu son affectation dans une classe technologique "comme une brimade", indique RTL. "D'ailleurs ses autres élèves de filière générale n'ont jamais eu à se plaindre de son comportement", a poursuivi la radio.  "Ce sont des accusations graves et si les faits sont avérés, il peut être envisagé un conseil de discipline", a indiqué au Parisien.fr, l'inspecteur d’académie du Loiret, Denis Toupry. 

Francetv info