Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 17:44

Belgique : un prof enlève une ado qui l'avait retiré de ses amis Facebook

L'individu a été arrêté en Bretagne après une cavale de 24 heures.

David Namias 
Le 03/01/2013 à 16:03 
Mis à jour le 03/01/2013 à 16:04
 r
Le château d'Estaimbourg en Belgique, où la jeune fille a été séquestrée. (Laurent anni – flickr - cc)

Le château d'Estaimbourg en Belgique, où la jeune fille a été séquestrée. (Laurent anni – flickr - cc)

1 / 1

 

Furieux d'avoir été retiré de la liste d'amis Facebook d'une jeune fille, un professeur de morale belge a enlevé samedi une mineure de 15 ans.

 

Il a été arrêté en France, en Bretagne, au terme d'une cavale de 24 heures, relate Europe 1.

 

Enlevée, droguée puis abandonnée

 

L'homme de 35 ans fréquentait le même centre équestre que la jeune fille à Estaimbourg, en Wallonie.

La mineure s'était plaint auprès de sa mère des avances du trentenaire et avait décidé de le retirer de sa liste d'amis sur Facebook.

En guise de représailles, le professeur a tendu un piège à la jeune fille, lui fixant un rendez-vous par SMS à l'aide d'un téléphone dont l'adolescente ne connaissait pas le numéro. Il lui a proposé de la rencontrer samedi après-midi sur le marché de Noël de Mouscron, puis dans un parc voisin.

C'est là qu'il l'a enlevée pour l'emmener au château d'Estaimbourg, où il l'a séquestrée pendant plusieurs heures.

L'homme a alors forcé la jeune fille à ingurgiter de l'alcool, à ingérer des médicaments, et à respirer de l'éther.

L'individu aurait également tenté de la violer, mais aurait été interrompu par l'arrivée des forces de l'ordre.

Baillonnée et inconsciente, l'adolescente a été retrouvée dans les toilettes de la cafétéria du château d’Estaimbourg, vers minuit.

 

Mandat d'arrêt européen

 

Dérobant le 4X4 de ses parents, l'homme a ensuite pris la fuite.

Un mandat d'arrêt européen a été lancé contre lui.

Lundi après-midi, les policiers l'ont retrouvé dans le Morbihan. Après une tentative de suicide, il aurait lui-même appelé les secours. 

Sur Europe 1 le chef d'escadron Loïc Kervoern déclare que l'homme a justifié son geste par le fait qu'il était recherché par la police belge pour des faits qu’il avait commis au cours du week-end. "Nous avons donc contrôlé, vérifié auprès du fichier des personnes recherchées Schengen, qui a confirmé ses dires, et nous avons vu qu’il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen".

L'homme a été incarcéré à la prison de Rennes.

 

Source:  http://www.bfmtv.com/international/belgique-un-prof-enleve-une-ado-lavait-retire-amis-facebook-416290.html

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 11:57

L’islamiste Tareq Oubrou, nommé Chevalier de la Légion d’honneur

 janvier 1st, 2013  Rub - Europe-Israel.org
Tareq-Oubrou
Tareq Oubrou, islamiste notoire, « activiste souriant » des Frères Musulmans s’engage il y a plus d’un an au soutien du mouvement appelé « les fils de France » dont Camel Bechikh, ancien porte parole du CBSP en est le représentant. (Alain Soral est d’ailleurs un des grands promoteurs des Fils de France).

Le CBSP, comme le rapporte une dépêche de l’AFP le  1 oct 2008, est une association qui récolterait « des fonds pour les familles des terroristes-suicide du Hamas » par le biais de l’UOIF  (Union des organisations islamiques de France).

Tareq Oubrou a cependant fait de son mieux pour lisser son pedigree, à l’image d’un Tariq Ramadan. Soutenu par Alain Juppé, les efforts de Oubrou ont payé: le voila nommé Chevalier de la Légion d’honneur.

Institué par Napoléon Bonaparte le 19 mai 1802, l’ordre national de la Légion d’honneur récompense « les mérites éminents militaires ou civils rendus à la Nation ».  Parmi les 681 personnes distinguées cette année, les bordelais auront la surprise de voir Tareq Oubrou, promu au grade de chevalier.

Membre d’une des organisations les plus radicales de l’islam en France (UOIF : Union des organisations islamiques de France), dont la devise est « Le Coran est notre Constitution », Tareq Oubrou est également l’ancien président de l’association « Imams de France ».

Né au Maroc, il est un grand admirateur du fondateur des frères musulmans, Hassan Al Banna. Il y a plusieurs années, lors d’une conférence publique, Tareq Oubrou déclarait : «L’Islam touche à tous les domaines de la vie. Comme le veut le Coran, C’est un Etat, c’est un pays, dans le sens géographique, c’est à dire qu’il regroupe toute la communauté dans une géographie où il n’y a pas de frontières. La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam… La politique des Musulmans ce n’est pas la politique des autres, la politique des autres est construite sur le mensonge ».

Depuis il a mis un nouveau masque, celui du « patriote modéré ». Tarq Oubrou plaide aujourd’hui – comme Tariq Ramadan – à l’enracinement de l’islam en France, comme « religion » française. Il a déclaré au mois de Mars 2012, qu’il il faudrait « que l’histoire de la France soit réécrite à la lumière de la présence musulmane ». 

L’entrisme islamiste dans le corps gras de la gouvernance socialiste ne semble ne pas être stoppée de si tôt. Il convient cependant de savoir cibler ce genre d’individus, grand promoteur de la Charia et donc adepte de l’idéologie politique la plus meurtrière du XXI ème siècle. 

La récente promotion de monsieur Oubrou devrait semble t il servir au Quai d’Orsay dans les mois à venir, pour nouer des liens avec les Frères Musulmans d’Egypte.
Ce n’est pas parce que la gouvernance française est pro arabe qu’elle fait cela de bon coeur. 

* Photo prise il y a quelques années.
Source:
www.infos-bordeaux.fr
www.upjf.org
Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 10:59

2013 sera une année imprévisible selon les astrologues

Скопление Арки космос звезды

L’année prochaine promet la réussite à tous ceux qui ont une activité intellectuelle – telle est la conclusion de l’horoscope que les astrologues ont conçu spécialement pour La Voix de la Russie.

Il faut être très minutieux au cours de l’année prochaine.

La fortune va sourire à tous ceux qui vont entreprendre des transactions risquées en calculant tous les risques possibles.

 

Les astrologues recommandent de faire attention au budget familial en 2013 et réduire les dépenses.

Le serpent, symbole de l’année prochaine, est particulièrement bienveillant envers les couples qui se marient et les célibataires qui construisent des unions durables.

 

 

La fortune sourira à tous ceux qui sont sérieux en amour. Mais les plus chanceux sont ceux qui sont nés sous les signes aériens du zodiaque.

 

Les problèmes des Balances, des Verseaux et des Gémeaux vont pouvoir se résoudre en 2013 et la chance les accompagnera tout au long de l’année prochaine, prédit l’astrologue Alena Adler.

 

 

« Tout ira bien pour les Balances. Si l’année dernière, ils étaient obligés de travailler de manière assidue, l’année prochaine, il sera temps de récolter ce qu’ils ont semé. La période difficile dans la vie des Gémeaux se terminera l’année prochaine. Ils arriveront à redresser leur situation financière et faire des connaissances qui leur seront utiles. Des idées créatives viendront dans la tête des Verseaux. Et ils pourront les réaliser grâce à leurs compétences organisationnelles et leurs qualités de dirigeants ».

 

Quant aux Cancers, Poissons et Scorpions, ils verront des changements dans leur vie, estime l’astrologue Viktor Istomine.

 

« Pour les Cancers, une année réussie pourrait être marquée par un changement de travail ou une nouvelle relation.


Les Scorpions seront confrontés à des problèmes ménagers au début de la nouvelle année. Ils devront être prêts à affronter des difficultés bureaucratiques qui seront facilement surmontés.


Quant aux Poissons, ils pourront s’appuyer sur leurs amis et leurs partenaires commerciaux pour surmonter les problèmes. Dans la seconde moitié de l'année, les Poissons seront confrontés à la nécessité d’effectuer un investissement important : acheter un bien immobilier ou déménager dans une autre ville ».

 

 

 

Les signes du zodiaque, liés avec la Terre verront également des changements dans leur vie. Cependant, pour les Taureaux, les Capricornes et les Vierges, ces changements seront principalement positifs, est persuadée Alena Adler.

 

« L’année 2013 promet des changements dans la vie privée des Taureaux. En avril et en mai ils auront la possibilité d’améliorer leur situation. En ce qui concerne les Vierges, leurs problèmes personnels passeront au second plan. Les circonstances feront que les représentants de ce signe de Zodiac auront la possibilité d’améliorer leur statut social et leur qualité de vie. Les Capricornes feront preuve de responsabilité par rapport à leur vie au cours de l’année 2013. Mais c’est surtout ceux qui travaillent dans le domaine de l’éducation, la construction et les affaires qui réussiront le mieux ».

 

 

Les Lions, les Sagittaires et les Béliers auront également des surprises l’année prochaine. Il s’agit avant tout des nouvelles rencontres et des nouvelles possibilités. Pour réussir, il ne faut pas avoir peur de la situation et agir avec assurance, conseille l’astrologue Tamara Ioudina.

 

 

« L’année 2013 sera réussie pour les Lions. Leur popularité ne fera que croître, et ils seront respectés par les autres.

Les Lions pourront en profiter et élargir leur popularité ou gravir les échelons de leur carrière.

Les Béliers doivent rester sur leurs gardes pour faire face à des développements inattendus.

Quant aux Sagittaires, toute l’année passera sous le signe de l’inattendu pour eux. Ils pourront saisir une chance totalement imprévue. Il ne faut donc pas avoir peur de faire part de vos idées.

Cette année sera bonne pour les personnes qui ont un potentiel créatif ».

 

Dans l'ensemble, il devrait y avoir moins de perturbations l'année prochaine par rapport à 2012.

 

Le monde va sortir de la crise économique. Les étoiles indiquent que de nouvelles personnes pourraient apparaître sur la scène politique russe, estime Viktor Istomine.

 

 

« De nouvelles personnalités pourraient émerger. En termes financiers, il y aura des événements inattendus. La crise a commencé en 2008, mais depuis lors, aucune mesure concrète n’a été prise pour lutter contre cette crise. C’est pourquoi une monnaie unique mondiale pourrait être introduite. Cette innovation permettra à l'humanité de sortir de l'impasse ».

 


Selon l’horoscope chinois, l'année 2013 est une année du serpent d'eau noir.

Le serpent nous apportera beaucoup de décisions sages et justes, et promet la chance à tous les signes du Zodiaque qui travaillent dans la sphère intellectuelle, estiment les astrologues.

Le serpent remplacera le dragon aquatique le 10 février prochain. /L

 

 

http://french.ruvr.ru/2012_12_31/2013-sera-une-annee-imprevisible-selon-les-astrologues/

Alexandra Zakharova, Rédaction en ligne
31.12.2012, 19:14, heure de Moscou



Photo : ru.wikipedia.org/ESO/P. Espinoza/cc-by-sa 3.0
Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 10:54

JUSTE UN RAPPEL !

La France est en guerre et personne ne veut le dire

Франция флаг

L'écrivain engagé Renaud Camus dit clairement que la France est en guerre et que ce que les médias appellent actes de violences ou incivilités sont en fait des actes de guerre menés contre la France et sa civilisation.

Où voyez-vous des actes de guerre en France qui rappellent le début de la guerre d'Algérie ?


Ce qui rappelle le début de la guerre d’Algérie c'est l’extrême euphémisation du discours imposé par le complexe médiatico-politique. On disait « les évènements », on dit « les affrontements ». Le caractère de conflit territorial est totalement nié.

 

 

Pourquoi êtes-vous en colère contre les médias?

Parce qu’ils imposent (presque) unanimement un système de lecture du monde qui est une formidable machine à ne pas voir, à ne pas dire, à ne pas comprendre. L’antiracisme, car c’est de lui qu’il s'agit, depuis qu’il a cessé d’être une morale pour se transformer en idéologie, en endoctrinement, en instrument de pouvoir et de répression, est devenu ce que j’ai appelé, empruntant l’expression à Alain Finkielkraut, Le Communisme du XXIe siècle (éditions Xénia). Il sert, menaces à l’appui, à dissimuler ce qui survient : à savoir le changement de peuple, le Grand Remplacement, la contre-colonisation.

 

 

Pourquoi avoir fondé un parti politique ?

Parce qu’il n’en existait aucun qui répondît à l’urgence de la situation et nommât ce qui arrive, la conquête du territoire. Il y avait bien le Front national, qui au moins paraissait conscient de la réalité des choses, mais la présence à sa tête de Jean-Marie Le Pen, à l’époque, empêchait de s'en rapprocher, a fortiori d’y adhérer.

 

 

Pourquoi vos maisons d'édition ont arrêté votre contrat?

Ça, c’est plutôt à elles qu’il faut le demander…

 

 

Est-ce que la France est une terre d'immigration depuis des siècles?

Absolument pas. C’est l'une des plus cyniques inventions de l’historiographie collaborationniste, au service du parti dévot. Entre le VIe et le XXe siècle, la France a eu une population aux composantes stables. Une première vague d'immigration se manifeste à partir de la fin du XIXe siècle, mais c’est encore une immigration d'individus, et facilement assimilables en une ou deux générations parce que de même civilisation, chrétienne et européenne : Belges, Italiens, Polonais. L’immigration de masse ne commence qu’avec le dernier tiers du XXe siècle et très vite il n’est plus question d’intégration car si la France a toujours su et pu intégrer des individus, elle ne peut pas intégrer des peuples, surtout s’ils appartiennent à des civilisations totalement étrangères à la nôtre et souvent hostiles.

 

 

Faut-il créer comme sous le modèle de De Gaulle un gouvernement des Forces françaises libres?

Nous n’en sommes pas là. De vastes parties du territoire sont encore sous le contrôle du gouvernement national. Le problème est qu’il est lui-même largement entre les mains d'inconscients ou de cyniques, qui s’accommodent très bien de la colonisation en cours ou qui la favorisent.

 

 

 

Assistons-nous à la réécriture de l'Histoire de France ?

Ah ça, totalement. Elle est grandement favorisée par la Grande Déculturation, l’effondrement du système d'éducation, l’enseignement de l’oubli, l’industrie de l’hébétude.

 

 

Pourquoi les populations maghrébines veulent à tout prix venir en France alors qu'elles ont chassé la France de leurs pays ?

Quand les Russes ont chassé les Français de Russie, en 1812, ils les ont poursuivis jusqu’à Paris. Mais ils ne sont restés que deux ou trois ans. Et ils n’étaient qu’une armée, pas un peuple.

 

 

Est-ce que la France est comme le Kosovo avec des zones musulmanes, africaines et chrétiennes ?

La France moderne s’ingénie à devenir ce que la France classique s’est évertuée des siècles durant à ne pas être, une ex-Yougoslavie, des Balkans, un autre Liban, un panier de crabes.

 

 

Puisque nous parlons de populations différentes. Parlez-nous du traitement des statistiques sur la démographie!

Statistiques et sociologie sont au parti dévot ce que la biologie de Lyssenko était au stalinisme.

 

 

Avez-vous lu  « Les Yeux grands fermés » de Michèle Tribalat? Votre avis ?

Une des rares voix clamant dans le désert, comme celle de Richard Millet en littérature.

 

 

Les immigrés disent être plus français que les Français et nomment les Français «souchiens ou sous-chiens». Cela vous choque?

C’est peut-être vrai de quelques milliers d’entre eux, qui aiment plus la France que ne l’aiment ses indigènes déculturés. De la part des autres, ce n'est qu'une revendication territoriale — cela ne fait que me confirmer dans ce que je pense : qu'une conquête est en cours, par colonisation de peuplement.

 

 

Que pensez-vous du rôle des organisations humanitaires qui comme le Mrap interdisent de parler des faits?

Qu’elles sont les auxiliaires intéressées du Grand Remplacement.

 

 

Le fait que Poutine interdise de telles organisations en Russie est donc une bonne idée ?

Il n’est pas nécessaire de les interdire. Il suffit de ne pas les subventionner.

 

Source et publication:   http://french.ruvr.ru/2012_08_20/france-en-guerre/

20.08.2012, 15:56, heure de Moscou

Imprimer l'article Recommander à un ami  Ajouter au blog
Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 10:04

1193 voitures incendiées en France, c’est bon pour l’industrie, moins pour le moral

 

imgres

1 193 véhicules ont été incendiés pendant la nuit de la Saint-Sylvestre, annonce Manuel Valls, dont 209 à Paris, malgré des déploiements de police dignes d’une guerre civile.

Vous trouvez ça normal et acceptable ?

C’est le bon vivre ensemble, le multiculturalisme et l’intégration ?

C’est l’exception Française ?

La douce France ?

 

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 09:55

Vannes : le bail signé par l’UMP pour une mosquée est rejeté par la justice

A Vannes, la mairie UMP de David Bodo avait signé un bail emphytéotique avec l’Association cultuelle des musulmans de Vannes.

 

 

Eh bien le 7 décembre dernier, le Tribunal Administratif de Vannes a rejeté ce bail préparé en vue de l’installation d’une mosquée.

 

La mairie avait en effet été poursuivie en justice par la Libre Pensée, laquelle association reprochait au bail d’être une subvention indirecte : car les baux emphytéotiques permettent de mettre des terrains municipaux à disposition pour des loyers souvent symboliques et des durées de 99 ans.

 

Une maigre victoire face à la lente et imperceptible colonisation musulmane du vieil Occident chrétien.

Mais sachant que chaque mosquée érigée sur le territoire français, selon la symbolique musulmane qui ne distingue pas le domaine temporel du domaine spirituel, ni le domaine privé du domaine public, est un territoire conquis politiquement, chaque abandon de mosquée est une victoire française.

 

Il reste que le problème ne sera résolu qu’en amont : tant que l’immigration de masse ne sera pas endiguée et qu’elle sera majoritairement issue des pays du sud de la Méditerranée, l’islamisation de la France se poursuivra inexorablement, et aboutira, à ce rythme, inéluctablement…

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 09:33
Jeudi 3 janvier 2013

Holeindre Paris 3 mars 2012 006Le premier à s’en inquiéter a été Roger Holeindre…

Lui, le fidèle d’entre les fidèles, est allé voir Le Pen et lui a vidé son sac. « Pourquoi tu t’en vas? », lui a demandé Le Pen. « Parce que ta fille à qui t’as donné le parti ne représente plus mes idées, pas plus d’ailleurs que les tiennes. En plus, elle ne s’est en tourée que de pédés et ça ne me plaît pas. »

Et « Popeye » d’ajouter: « Moi, je suis pour les quotas dans la vie et là,le quota a été dépassé puisque dans son entourage direct, il y a quinze ou vingt types homosexuels dont beaucoup sont en ménage entre eux.  » Le Pen a trouvé qu’il exagérait.

Alors Holeindre a sorti une feuille: « Voilà, il y en a vingt-deux. Voilà la liste. » …

traveloRoger Holeindre n’est pas loin du compte, avec une très nette surreprésentation dans le premier cercle mariniste – où l’on trouve même un partisan du mariage homo, ce qui n’est pas le cas des autres qui, toutefois, ne prennent pas position. …

 

C’en est aujourd’hui à tel point que, nous confiait un secrétaire départemental breton qui espère garder son poste, « pour réussir au FN, désormais, il faut être soit homosexuel, soit mégrétiste.

Si on est les deux, alors là, c’est le jackpot ! »

 

 

Et plusieurs cadres intermédiaires comme lui de dénoncer une« hiérarchie parallèle » au sein de l’appareil qui permet de faire remonter l’information jusqu’à la « coterie » – ou à une fraction de celle-ci, puisqu’elle est, elle aussi, divisée – sans passer par la voie réglementaire.

 

Et de préparer les nominations et investitures selon des critères de choix fort peu politiques.

Étrange évolution d’un parti dont la présidente voudrait inscrire dans la Constitution, sous l’influence de Florian Philippot, que « la République ne reconnaît aucune communauté », alors que le communautarisme gay y prospère.

 

Source  Thomas Joly / pdf

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 08:48
Le 13 janvier, nous ferons entendre un message de vérité !

Oui, il faut manifester le 13 janvier prochain pour dire NON au « mariage » homosexuel et à l’adoption d’enfants par les duos homosexuels.
Mais manifester comment ? Pour bien agir, il faut d’abord penser juste et voir loin.
J’ai déjà exprimé mon avis sur Mme Barjot et ses « dérapages » verbaux dont la répétition ne peut laisser penser qu’ils sont accidentels.
Pour autant, il reste indispensable de manifester ce jour-là dans les meilleures conditions et c’est pourquoi CIVITAS, avec l’appui de nombreux autres mouvements, vous fixe rendez-vous à 13h place Pinel dans le 13ème arrondissement (métro Nationale).
D’emblée, afin d’éviter toute interprétation erronée, je précise que nous n’avons pas été maîtres du choix de notre point de départ.
Mais je veux maintenant m’entretenir avec vous d’une vision à long terme de la bataille engagée pour défendre la Famille, le mariage et la parenté, et me
baser pour cela sur les déclarations du Président de la République et de ses ministres.  ...
 
Le 13 janvier, nous ferons entendre un message de vérité ! Oui, il faut manifester le 13 janvier prochain pour dire NON au « mariage » homosexuel et à l’adoption d’enfants par les duos homosexuels. Mais manifester comment ? Pour bien agir, il faut d’abord penser juste et voir loin. J’ai déjà exprimé mon avis sur Mme Barjot et ses « dérapages » verbaux dont la répétition ne peut laisser penser qu’ils sont accidentels. Pour autant, il reste indispensable de manifester ce jour-là dans les meilleures conditions et c’est pourquoi CIVITAS, avec l’appui de nombreux autres mouvements, vous fixe rendez-vous à 13h place Pinel dans le 13ème arrondissement (métro Nationale). D’emblée, afin d’éviter toute interprétation erronée, je précise que nous n’avons pas été maîtres du choix de notre point de départ. Mais je veux maintenant m’entretenir avec vous d’une vision à long terme de la bataille engagée pour défendre la Famille, le mariage et la parenté, et me baser pour cela sur les déclarations du Président de la République et de ses ministres. A tous les Français de bon sens Manifester contre l’homophobie ? Lorsque les organisateurs de la « Manif pour tous » affirment que le 13 janvier, ceux qui marcheront avec eux devront aussi le faire « contre l’homophobie », reprenant à leur compte un concept inventé par le lobby homosexuel, ils commettent une faute grave dont il est important de mesurer les conséquences pour l’avenir. En effet, il est bon de rappeler que François Hollande et son gouvernement ont dans leurs tiroirs une série d’autres projets législatifs qui devraient venir compléter celui sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe et la possibilité pour eux d’adopter des enfants. François Hollande a ainsi prévu de rétablir un dispositif public spécifique de lutte contre les « discriminations » « doté des moyens adaptés » sur le modèle de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) de sinistre mémoire. C’est cette Halde (créée en 2005 et dissoute en 2011) qui fut à l’origine d’un méchant procès fait au député Christian Vanneste. M. Hollande a précisé que les associations LGBT seront représentées au sein de cet outil répressif. En outre, M. Hollande a prévu que soient ajoutés aux motifs de « discriminations » condamnables « l’identité du genre », au même titre que « l’orientation sexuelle », imposant de la sorte un affermissement du terrorisme intellectuel. Dans le même ordre d’idées, François Hollande réclame : - un renforcement de « la lutte contre les discriminations dans le monde professionnel (y compris dans le secteur public) » qui augure d’une nouvelle vague de « discrimination positive » à l’embauche ; - de « faciliter l’accès au statut de demandeur d’asile » aux personnes qui se prétendraient persécutées « en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre » ; - de permettre aux porteurs du virus VIH étrangers « y compris en situation irrégulière » de bénéficier de soins « et d’un titre de séjour » ; - de soutenir « au niveau international toutes les initiatives visant à combattre les LGBT-phobies » Imposer aux manifestants du 13 janvier opposés à la dénaturation du mariage et de la parenté de marcher également contre l’homophobie, c’est légitimer la police de la pensée qui sera demain en charge de réprimer la libre parole de tous ceux qui s’opposent aux revendications du lobby homosexuel, y compris la théorie du gender. C’est légitimer un processus liberticide qui, demain, forcera les esprits rebelles, d’Ivan Rioufol à Eric Zemmour, de Robert Ménard à Alain Soral, de Serge Dassault à Jacques Bompard, à se taire ou à subir les nouvelles foudres d’une justice inique. C’est, à terme, préparer la voie de la censure aux organisations LGBT qui estiment que la Bible contient des passages « homophobes ». Manifester pour « l’homo-éducation » ? Lorsque Mme Barjot reconnaît au nom de la « Manif pour tous » la revendication « d’homo-éducation », elle commet encore une faute grave, légitimant là-aussi d’autres mesures prévues par François Hollande. Notamment, avec le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, d’agir « sur les programmes scolaires afin de lutter contre les préjugés sexistes et homophobes » et ce « dès le plus jeune âge (primaire) ». M. Hollande a également prévu de soutenir « l’intervention des associations LGBT en milieu scolaire et précise que « l’éducation devra faire une place aux questions de genre et d’orientation sexuelle pour changer la perception sociale de l’homosexualité ». Par ailleurs, François Hollande annonce la mise en œuvre de « formations aux réalités des vies des personnes LGBT ». Des formations destinées aux enseignants et aux cadres scolaires, mais aussi aux juges aux affaires familiales, aux médiateurs, aux travailleurs sociaux, aux personnels de maison de retraite, aux personnels de santé, etc. Un vrai reformatage des Français ! (Toutes les citations de François Hollande sont reprises du dossier Les 17 questions d’Homosexualité et Socialisme – les réponses de François Hollande) Aux catholiques en particulier Même dans les moments les plus graves, certains s’efforcent d’amener le moindre mouvement de résistance populaire à la rupture entre la Foi et lui. Sous le couvert de tactiques stériles, on lui explique que le christianisme est « clivant ». Mais réclamer la non-intervention de la religion dans le débat politique, c’est contribuer au développement d’un véritable athéisme social que l’on retrouve précisément chez les rédacteurs du projet de loi que l ‘on prétend combattre. Laïcité républicaine et « mariage » homosexuel Au lendemain de Noël, Michèle Delaunay, ministre délégué chargée des personnes âgées et de l’autonomie diffusait un tweet cathophobe : « Aujourd’hui les catholiques condamneraient la Sainte Famille : un mari qui n’était pas le père, une mère vierge… ». Imaginez un peu le tollé si un ministre se permettait un message offensant le judaïsme ou l’islam au lendemain d’une de leurs fêtes religieuses ! Mais c’est tout au long du mois de décembre que François Hollande et son gouvernement ont multiplié les déclarations agressives à l’égard du catholicisme. Le 3 décembre, Cécile Duflot, ministre du logement, menaçait de réquisitionner des biens immobiliers de l’Eglise catholique. Le 9 décembre, François Hollande annonçait la création d’un « Observatoire de la laïcité » qui devra notamment énoncer des propositions sur l’enseignement de la morale laïque à l’école ainsi que faciliter la préparation de l’inscription de la loi de 1905 dans la Constitution, et indiquait, tel un dogme, «La loi de 1905 n’est pas une loi comme les autres, qui peut être modifiée ; elle a fondé des principes immuables (…) » . Il va falloir lui faire savoir que c’est l’institution du mariage qui est fondée sur des principes immuables, et non la loi de 1905 ! Le 11 décembre se déroulaient les « Rencontres de la laïcité » organisées par le groupe socialiste à l’Assemblée. Trois ministres y sont intervenus. M. Vincent Peillon, ministre de l’Education, y a rappelé son intention que la morale laïque devienne une discipline à part entière dans les établissements scolaires dès la rentrée de 2014. M. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a parlé de traquer la « pathologie religieuse » (cf dépêche de l’Agence Reuters), déclarant « il est temps que le camp laïque reprenne l’étendard » et annonçant « une réorientation de la mission des préfets sur le sujet », les « conférences départementales sur la liberté religieuse » devenant les « Conférences de la laïcité ». Enfin, Mme Christine Taubira, garde des Sceaux, a insisté sur la dimension « laïque et républicaine du mariage pour tous ». En vérité, c’est un véritable totalitarisme laïciste que met en place François Hollande. Et c’est ce fanatisme d’irréligion qui a pour corollaire une volonté de détruire la Famille. Face à ce péril, c’est d’un réveil catholique dont la France a besoin. Et il faut l’assumer sans plus tarder. « La vérité, écrivait Saint Pie X, ne veut pas de déguisement : notre drapeau doit être déployé ; c’est seulement par la loyauté et la franchise que nous pourrons faire un peu de bien, combattus, certes, par nos adversaires, mais respectés par eux, de manière à conquérir leur admiration et, peu à peu, leur retour au bien. » Mais, objecteront certains, ne faut-il pas être habiles pour obtenir une meilleure couverture médiatique ? « Si je cherchais à plaire aux hommes, je ne serais pas serviteur du Christ », leur a déjà répondu Saint Paul (Ga 1, 10). A la lecture de ces différents arguments, vous aurez compris les raisons pour lesquelles nous estimons nécessaire de manifester le 13 janvier prochain séparément de Mme Barjot. Il ne s’agit pas de simple désaccord dialectique, encore moins de tirer la couverture à soi. Il ne s’agit pas non plus de confondre manifestation et procession. Il s’agit d’avoir bien en tête les principes fondamentaux sur lesquels reposent l’action et de considérer les enjeux à long terme et dans leur globalité afin de ne pas faire inconsciemment le jeu de l’adversaire. Le 13 janvier à 13h, place Pinel (métro Nationale) dans le XIIIème arrondissement, nous rassemblerons de nombreux catholiques pour la Famille, sans que cela soit signe d’exclusion. Nous serons capables d’unir à nous, au-delà des catholiques pratiquants, quantité de Français de bon sens, sans que cela n’entraîne pour autant ni neutralité ni anonymat. Notre addition des forces se fera sur un discours de vérité. Parce que seule la vérité rend libre. Alain Escada, Président de Civitas
Le 13 janvier, nous ferons entendre un message de vérité !

   me baser pour cela sur les déclarations du Président de la République et de ses ministres.

A tous les Français de bon sens

Manifester contre l’homophobie ?

Lorsque les organisateurs de la « Manif pour tous » affirment que le 13 janvier, ceux qui marcheront avec eux devront aussi le faire « contre l’homophobie », reprenant à leur compte un concept inventé par le lobby homosexuel, ils commettent une faute grave dont il est important de mesurer les conséquences pour l’avenir.

En effet, il est bon de rappeler que François Hollande et son gouvernement ont dans leurs tiroirs une série d’autres projets législatifs qui devraient venir compléter celui sur l’ouverture du mariage aux personnes de même sexe et la possibilité pour eux d’adopter des enfants. François Hollande a ainsi prévu de rétablir un dispositif public spécifique de lutte contre les « discriminations » « doté des moyens adaptés » sur le modèle de la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité) de sinistre mémoire. C’est cette Halde (créée en 2005 et dissoute en 2011) qui fut à l’origine d’un méchant procès fait au député Christian Vanneste. M. Hollande a précisé que les associations LGBT seront représentées au sein de cet outil répressif. En outre, M. Hollande a prévu que soient ajoutés aux motifs de « discriminations » condamnables « l’identité du genre », au même titre que « l’orientation sexuelle », imposant de la sorte un affermissement du terrorisme intellectuel.

Dans le même ordre d’idées, François Hollande réclame :

- un renforcement de « la lutte contre les discriminations dans le monde professionnel (y compris dans le secteur public) » qui augure d’une nouvelle vague de « discrimination positive » à l’embauche ;

- de « faciliter l’accès au statut de demandeur d’asile » aux personnes qui se prétendraient persécutées « en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre » ;

- de permettre aux porteurs du virus VIH étrangers « y compris en situation irrégulière » de bénéficier de soins « et d’un titre de séjour » ; 

- de soutenir « au niveau international toutes les initiatives visant à combattre les LGBT-phobies »

Imposer aux manifestants du 13 janvier opposés à la dénaturation du mariage et de la parenté de marcher également contre l’homophobie, c’est légitimer la police de la pensée qui sera demain en charge de réprimer la libre parole de tous ceux qui s’opposent aux revendications du lobby homosexuel, y compris la théorie du gender. C’est légitimer un processus liberticide qui, demain, forcera les esprits rebelles, d’Ivan Rioufol à Eric Zemmour, de Robert Ménard à Alain Soral, de Serge Dassault à Jacques Bompard, à se taire ou à subir les nouvelles foudres d’une justice inique. C’est, à terme, préparer la voie de la censure aux organisations LGBT qui estiment que la Bible contient des passages « homophobes ».

Manifester pour « l’homo-éducation » ?

Lorsque Mme Barjot reconnaît au nom de la « Manif pour tous » la revendication « d’homo-éducation », elle commet encore une faute grave, légitimant là-aussi d’autres mesures prévues par François Hollande. Notamment, avec le ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, d’agir « sur les programmes scolaires afin de lutter contre les préjugés sexistes et homophobes » et ce « dès le plus jeune âge (primaire) ». M. Hollande a également prévu de soutenir « l’intervention des associations LGBT en milieu scolaire et précise que « l’éducation devra faire une place aux questions de genre et d’orientation sexuelle pour changer la perception sociale de l’homosexualité ». Par ailleurs, François Hollande annonce la mise en œuvre de « formations aux réalités des vies des personnes LGBT ». Des formations destinées aux enseignants et aux cadres scolaires, mais aussi aux juges aux affaires familiales, aux médiateurs, aux travailleurs sociaux, aux personnels de maison de retraite, aux personnels de santé, etc. Un vrai reformatage des Français !

(Toutes les citations de François Hollande sont reprises du dossier Les 17 questions d’Homosexualité et Socialisme – les réponses de François Hollande)

Aux catholiques en particulier

Même dans les moments les plus graves, certains s’efforcent d’amener le moindre mouvement de résistance populaire à la rupture entre la Foi et lui. Sous le couvert de tactiques stériles, on lui explique que le christianisme est « clivant ». Mais réclamer la non-intervention de la religion dans le débat politique, c’est contribuer au développement d’un véritable athéisme social que l’on retrouve précisément chez les rédacteurs du projet de loi que l ‘on prétend combattre. 

Laïcité républicaine et « mariage » homosexuel

Au lendemain de Noël, Michèle Delaunay, ministre délégué chargée des personnes âgées et de l’autonomie diffusait un tweet cathophobe : « Aujourd’hui les catholiques condamneraient la Sainte Famille : un mari qui n’était pas le père, une mère vierge… ». Imaginez un peu le tollé si un ministre se permettait un message offensant le judaïsme ou l’islam au lendemain d’une de leurs fêtes religieuses !

Mais c’est tout au long du mois de décembre que François Hollande et son gouvernement ont multiplié les déclarations agressives à l’égard du catholicisme.

Le 3 décembre, Cécile Duflot, ministre du logement, menaçait de réquisitionner des biens immobiliers de l’Eglise catholique.

Le 9 décembre, François Hollande annonçait la création d’un « Observatoire de la laïcité » qui devra notamment énoncer des propositions sur l’enseignement de la morale laïque à l’école ainsi que faciliter la préparation de l’inscription de la loi de 1905 dans la Constitution, et indiquait, tel un dogme, «La loi de 1905 n’est pas une loi comme les autres, qui peut être modifiée ; elle a fondé des principes immuables (…) » . Il va falloir lui faire savoir que c’est l’institution du mariage qui est fondée sur des principes immuables, et non la loi de 1905 !

Le 11 décembre se déroulaient les « Rencontres de la laïcité » organisées par le groupe socialiste à l’Assemblée. Trois ministres y sont intervenus. M. Vincent Peillon, ministre de l’Education, y a rappelé son intention que la morale laïque devienne une discipline à part entière dans les établissements scolaires dès la rentrée de 2014. M. Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a parlé de traquer la « pathologie religieuse » (cf dépêche de l’Agence Reuters), déclarant « il est temps que le camp laïque reprenne l’étendard » et annonçant « une réorientation de la mission des préfets sur le sujet », les « conférences départementales sur la liberté religieuse » devenant les « Conférences de la laïcité ». Enfin, Mme Christine Taubira, garde des Sceaux, a insisté sur la dimension « laïque et républicaine du mariage pour tous ».

En vérité, c’est un véritable totalitarisme laïciste que met en place François Hollande. Et c’est ce fanatisme d’irréligion qui a pour corollaire une volonté de détruire la Famille.

Face à ce péril, c’est d’un réveil catholique dont la France a besoin. Et il faut l’assumer sans plus tarder. « La vérité, écrivait Saint Pie X, ne veut pas de déguisement : notre drapeau doit être déployé ; c’est seulement par la loyauté et la franchise que nous pourrons faire un peu de bien, combattus, certes, par nos adversaires, mais respectés par eux, de manière à conquérir leur admiration et, peu à peu, leur retour au bien. » Mais, objecteront certains, ne faut-il pas être habiles pour obtenir une meilleure couverture médiatique ? « Si je cherchais à plaire aux hommes, je ne serais pas serviteur du Christ », leur a déjà répondu Saint Paul (Ga 1, 10).

A la lecture de ces différents arguments, vous aurez compris les raisons pour lesquelles nous estimons nécessaire de manifester le 13 janvier prochain séparément de Mme Barjot. Il ne s’agit pas de simple désaccord dialectique, encore moins de tirer la couverture à soi. Il ne s’agit pas non plus de confondre manifestation et procession. Il s’agit d’avoir bien en tête les principes fondamentaux sur lesquels reposent l’action et de considérer les enjeux à long terme et dans leur globalité afin de ne pas faire inconsciemment le jeu de l’adversaire.

Le 13 janvier à 13h, place Pinel (métro Nationale) dans le XIIIème arrondissement, nous rassemblerons de nombreux catholiques pour la Famille, sans que cela soit signe d’exclusion. Nous serons capables d’unir à nous, au-delà des catholiques pratiquants, quantité de Français de bon sens, sans que cela n’entraîne pour autant ni neutralité ni anonymat.

Notre addition des forces se fera sur un discours de vérité. Parce que seule la vérité rend libre.

Alain Escada,
Président de Civitas
Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 07:57

« 2013 L’apocalypse économique : L’hyper classe mondiale à l’assaut de l’économie et de la démocratie » de Jean Michel Groven

2 janvier 2013

« 2013 L’apocalypse économique : L’hyper classe mondiale à l’assaut de l’économie et de la démocratie » de Jean Michel Groven
 

Jean Michel Groven est économiste et assistant parlementaire au Sénat.

Son livre 2013, l’apocalypse économique mérite de retenir l’attention car il ouvre en réalité un espace de réflexion sur l’émergence des nouvelles élites mondiales et sur la mondialisation.

Il s’exprime très clairement et très courageusement sur des sujets censurés comme la subversion démographique, le libre échange ou le Politiquement correct.

Si l’auteur dit à haute voix dans les couloirs du Sénat ce qu’il écrit dans son livre il doit faire sensation. A.P.

 

____________________________

L’émergence d’une nouvelle classe sociale : les supériorisés

L’auteur fait le constat de deux évolutions sociologiques convergentes.

Depuis la fin de la guerre le nombre de personnes qui sont passées par l’enseignement supérieur a explosé. On assiste ainsi à l’émergence d’une nouvelle classe sociale, celle des « supériorisés ». Cette classe n’éprouve pas le besoin d’un destin collectif : nation, socialisme, etc…

Ses membres ont une vision idéalisée d’eux-mêmes qui leur font croire qu’ils sont des individus uniques. Le « supériorisé » cherche à ne fréquenter que ses semblables dans les mêmes espaces et a acquis une mentalité d’essence individualiste et hédoniste.

Tous les thèmes politiques de ce mode de pensée se trouvaient déjà en filigrane dans les slogans de mai 68. Selon Groven cette mentalité se retrouve toute entière dans la formule : « jouir sans entraves ». Narcissisme (Face Book), destruction de l’institution du mariage, jeunisme caractérisent cette évolution aujourd’hui très avancée.

Celle-ci aboutit à la volonté de s’approprier par tous les moyens et immédiatement ce qui fait envie sans qu’une morale ne soit là pour l’empêcher. C’est l’ l’Homo spontaneus qui n’est animé que par ses désirs et ses pulsions qui sont érigés en principes de base du comportement individuel et qui peuvent déboucher sur la violence.

Profondément individualiste, cette mentalité est essentiellement inégalitaire ne serait-ce que par le regard que les « supériorisés » jettent sur le peuple et même sur de moins diplômés qu’eux-mêmes.

C’est le grand retour et la légitimation des inégalités en termes de revenus et de patrimoines économiques comme sociaux. L’image des classes populaires est déclassée voire symbolisée par le terme de « beauf ».

Cette image négative rejaillit également sur l’image qu’ont les Français d’eux-mêmes telle qu’elle est renvoyée par les élites du type Jacques Attali pour qui il n’est d’horizon pour la France que la dilution dans l’Europe et la dilution de l’Europe dans la mondialisation.

L’auteur évoque le PS devenu un parti de cadres supérieurs qui se donnent bonne conscience en discutant du sort des immigrés sans papiers ou du mariage unisexe mais oublient le sort de 70 à 80% de la population qui sont leurs compatriotes.

Ainsi est née une oligarchie qui présente trois caractères :

  • -elle prélève une part de plus en plus importante de la valeur ajoutée produite par les travailleurs grâce au libre-échange. C’est à cela que servent la mondialisation et le libre-échange.
  • -elle préfère les membres des oligarchies des pays voisins plutôt que son propre peuple dont le sort l’indiffère,
  • -elle est parvenue à tenir son pouvoir d’une morale faite par elle et pour elle : le Politiquement correct qui a pour objectif de trouver dans la société des bourreaux et des victimes afin que l’élite puisse s’ériger en « juge arbitre ».

Ce sont ces élites donneuses de leçons qui ne payent jamais les pots cassés de la mondialisation car elles sont planquées derrière leurs capitaux ou leur statut : énarques, universitaires, journalistes.

 

Basculement millénaire du pouvoir de Dieu vers le pouvoir de l’individu

Le deuxième constat revêt un caractère historique. Pour faire court la démocratie a été une étape dans le lent basculement millénaire du pouvoir de Dieu vers le pouvoir de l’individu.

Le Peuple est devenu Dieu. Puis la déité est passée de l’Homme à l’individu : Or cet individu demeure un animal social. Celui-ci se tourne vers sa communauté afin d’assurer ses besoins et sa propre sécurité. Il en résulte un repli sur soi et une atomisation de la société Ainsi peut s’expliquer le fractionnement des nations actuelles en autant de communautés qui se regardent en chiens de faïence, voire en ennemies.

C’est la conjonction de ces deux évolutions sociologiques qui permet la prise du pouvoir économique et politique par l’hyper classe nationale comme mondiale.

 

La stratégie de l’hyper classe : des coupables et des victimes

Le fractionnement de la population qui est organisée de manière presque consciente par les élites et la mise en place de la tyrannie du Politiquement correct s’effectuent en quatre étapes :

  • - la désignation de victimes : immigrés, femmes, homosexuels. La victime absolue est la personne d’origine juive. La désignation de nouvelles victimes est souvent univoque. SOS racisme ne s’intéresse pas à ce que l’on appelle le racisme anti blanc, terme impropre d’ailleurs,
  • - la désignation de coupables. Un contestataire du réchauffement climatique est un coupable absolu. La France, désignée comme responsable du génocide des Juifs est mise en accusation d’une manière permanente,
  • - l’élite intervient par le biais des lois anti-discrimination et surtout mémorielles qui sont le socle de la tyrannie des associations notamment antiracistes. L’insécurité sous les trois formes de la délinquance, de la précarité économique et de la précarité familiale, constitue également l’épine dorsale du monde nouveau de l’oligarchie. Elle entraine une judiciarisation des relations entre individus et une « cancerisation » des relations humaines par une méfiance généralisée et la guerre de tous contre tous. 
  • La nouvelle classe sociale profite de cet état de choses pour imposer sa loi en se posant comme le juge arbitre de tous les conflits qu’elle a elle-même créés,
  • - la création d’une « compétition victimaire » en suscitant du ressentiment chez d’autres victimes.

Les passages du livre sur ces thèmes sont particulièrement éloquents et percutants. L’auteur souligne que « ce qui est terrifiant avec cette nouvelle doxa, c’est sa capacité à transposer n’importe quel sujet sous un angle moralisateur avec, à chaque fois, l’éternelle trilogie juge/victime/coupable ».

Il souligne que dans certains pays l’idéologie du politiquement correct est devenue folle comme au Royaume uni.

Au bout du compte la nation et les grandes idéologies collectives s’effacent au profit de micro et de macro-tribus. Cette tribalisation et ce communautarisme se retrouvent dans les ghettos géographiques : banlieues mais aussi centres villes et cités pavillonnaires des classes moyennes.

Cette situation délétère est porteuse de chaos social qui ne peut que profiter à un futur régime qui, au nom du rétablissement de la concorde nationale (qu’il aura lui-même brisée..) imposera de plus en plus ses lois afin de contrôler une démocratie vacillante, voire même demandera sa suppression.

 

L’évolution actuelle.

2013 présente trois types de mondialisation : la mondialisation des cultures, celle de la finance et des biens et services et enfin celle des travailleurs.

Concernant les biens et services l’auteur se livre à une critique économique virulente du libre-échange promu par l’ensemble des milieux qui sont protégés par leur statut de la concurrence extérieure ou qui font partie des secteurs qui en profitent, ce qui ne constitue pas l’originalité de l’ouvrage.et sur laquelle il ne sera pas insisté :

En revanche les conséquences sociales et politiques sont lourdes.

  • -les industries américaines puis européennes ont subi de plein fouet la concurrence des dragons asiatiques ce qui a entrainé les délocalisations et la baisse du niveau de vie des classes populaires,
  • -l’écart entre les riches et les pauvres est généralement grandissant,
  • -Un processus de paupérisation s’est accentué avec l’entrée en scène des pays émergents et touche les classes moyennes,
  • -l’endettement des classes moyennes grâce à la bulle immobilière et des classes populaires grâce aux crédits à la consommation,
  • -l’effondrement à venir des monnaies : le dollar comme l’euro.

« 2013 l’apocalypse économique » prévoit qu’au terme, proche, de ce processus l’économie occidentale connaitra un effondrement économique, financier et social Ce sera particulièrement le cas des USA qui perdront leur statut de leader mondial.

Ces prédictions sinistres ne sont pas invraisemblables et JM.Groven n’est pas le seul à les formuler. On peut même avancer que les évolutions récentes de l’économie occidentale les rendent vraisemblables.

Cependant les présenter comme certaines avec une date précise affaiblit le propos de l’ouvrage. A titre d’exemple JM. Groven prévoyait la chute de l’euro en 2011 et 2012 ce qui n’est pas arrivé.

Pour ce qui concerne la France, l’arrivée de la nouvelle hyper classe mondiale conduit à disloquer le système politique classique basé sur la démocratie et l’Etat nation. Il faut à tout prix éliminer celui-ci en invoquant des motifs nobles et d’intérêt général. L’Union européenne est l’espace au sein duquel la Nation française qui a déjà perdu ses prérogatives étatiques est censée se fondre.

 

En conclusion l’auteur a exprimé l’espoir que son livre apportera quelques « cartouches intellectuelles à tous ceux qui se rebellent contre ce monde qui s’annonce triste et fatigué à l’image et à la dimension de la nouvelle élite ».

Il est loisible de penser que ce but, grâce à de nombreuses pages fortes et courageuses, a été atteint et que la lecture de ce livre peut être recommandée à ceux qui souhaitent découvrir les ressorts de la prise du pouvoir par l’oligarchie mondiale comme nationale.

André Posokhov
29/12/2012

Voir aussi :

L’Idéologie de la superclasse mondiale (1re partie) 
« Au bord du gouffre / La faillite annoncée du système de l’argent » d’Alain de Benoist 
Quel est l’ennemi ? La superclasse mondiale ou la puissance américaine ?
Dix thèses sur le libéralisme (1/3)
La généalogie de la superclasse mondiale (Première partie) 
Essor de la « superclasse globale » (ou hyperclasse) et crise des classes moyennes.

Source :  Polémia.

Repost 0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 07:54

Meilleurs vœux 2013 de résistance au socialisme et à la colonisation

 

Carl Lang et Le Parti de la France vous présentent, ainsi qu’à votre famille et à vos proches, leurs meilleurs vœux pour cette année 2013.


Nos pensées vont tout d’abord aux militants et sympathisants de la vraie Droite nationale ainsi qu’à tous les patriotes qui refusent la soumission à la subversion anti-française véhiculée par la Gauche et qui mènent le juste et nécessaire combat pour la défense des valeurs de notre civilisation européenne et chrétienne.

 

Le combat politique d’opposition totale à l’idéologie internationaliste et subversive de ce gouvernement est un combat vital pour l’avenir de notre société et de notre pays.

 

Il n’y a en effet pas de compromis possible ni d’hésitations à avoir à l’égard des politiques de destruction de la famille et d’atteinte aux lois naturelles que veut imposer le pouvoir socialiste.

 

Nos vœux vont aussi à l’ensemble du peuple français en souhaitant qu’il prenne enfin conscience du péril mortel qui pèse sur son identité, son unité, ses libertés et son avenir du fait de la colonisation migratoire qui détruit toujours plus, d’année en année, la France française.


Souhaitons que cette année 2013 permette à la communauté du peuple français de retrouver sa fierté nationale et la volonté de résister au socialisme et à la colonisation.

 

Repost 0