Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 17:58

Affront fait au pays auto-proclamé des devoirs du contribuable


Chronique hebdomadaire de Philippe Randa

(5 janvier 2013)

 

Le 21 décembre dernier, on a échappé à la fin du Monde.

On n’avait malheureusement pas échappé à toutes les « catastrophes ».

Ne venait-on pas de prendre celle de l’annonce du départ de Gérard Depardieu de la France en pleine figure ? Bon, mais c’était alors simplement outre-quiévrain. Une simple histoire belge, en quelques sortes. Généralement, elles sont ou se veulent drôles ; celle-ci était simplement grinçante dans un pays où l’on ne plaisante guère, plus qu’ailleurs et pour cause ! avec la fiscalité.


D’autant que le « cas Depardieu » n’était qu’un de plus : périodiquement, un « riche », voire surtout très riche, décide d’aller poser ses valises en un lieu plus propice à sauvegarder ses économies gagnés à la sueur de son front ou pas d’ailleurs.

Il le fait généralement en catimini, même si peu échappe à la sévère vigilance des médias qui n’aiment rien moins que de les livrer aussitôt en pâture à l’opprobre citoyenne.


On assiste alors à des déclarations paniquées des intéressés, jurant que ce n’est pas pour des raisons fiscales qu’ils désertent – ou tentent de déserter – notre cher hexagone, mais pour la beauté des paysages et la douceur des climats du nouveau pays de leur choix.

Certains rebroussent chemin, honteux qu’on ait pu les soupçonner de quelque ladrerie de leur part. Les autres font le « gros dos » en attendant que l’orage médiatique se tasse et se font oublier, ce qui s’avère assez rapide généralement.


Mais avec Gérard Depardieu, point de repentance, point de honte, point de retour (du moins immédiat) après le coup de sifflet des sourcilleux gardes-chiourme du politiquement correct : s’il part, c’est pour ne pas se faire plumer. Il le dit haut et fort et quand un Premier ministre sort de sa torpeur habituelle en le traitant de « minable », l’acteur enfile son costume d’Obélix pour le catapulter illico, d’un énorme coup de sa panse éléphantesque, dans les airs.


Le « minable » s’est rebiffé, tel que l’a si bien écrit Dominique Jamet dans sa chronique hebdomadaire du site Boulevard Voltaire.(1)


La suite est encore plus « hénaurme » ! Le président russe Wladimir Poutine a signé un décret lui accordant la nationalité russe et l’acteur l’a remercié dans une lettre ouverte en déclarant son amour pour la Russie, son admiration pour la démocratie au pays des Ivans et pour son président exemplaire.


La France, pays auto-proclamé des Droits de l’Homme, n’en revient pas d’autant d’insolence.


Le gouvernement français n’en finit plus, lui, de lécher toutes les gouttes du calice jusqu’à la lie. Il a l’habitude, notez : l’année passée, il avait déjà dû ingurgiter la fin des hauts fourneaux de Florange.

En moins d’une année de règne, il frôle la cuite sévère. Messieurs Hollande et Ayrault ont dû fêter Noël à l’Alka-selzer.


Mais avaler la pilule et surtout la faire passer ensuite aux électeurs, nos politiciens en ont l’habitude. C’est même là où ils excellent le plus.


Plus rude est l’affront pour les tenants du politiquement correct qui ont l’habitude, eux, d’être crains et obéis au doigt et à l’œil, le petit doigt sur la couture, à la moindre sommation de repentance de leur part…


D’autant que l’opinion publique ne semble pas vraiment condamner l’acteur.

Au contraire… La France d’en bas, celle qui est non seulement aussi majoritaire que trop silencieuse, qui se « lève tôt » et crache sans cesse au bassinet des dépenses publiques et de l’assistanat généralisé, ne se montre guère vindicative contre la star du 7e Art.


Il y a ceux qui lui pardonnent tout parce que c’est un artiste qui les fait rêver et qu’il faut accepter, comme l’écrit encore Dominique Jamet que « le mérite, ou le talent d’un homme, le prestige ou le rayonnement appellent des ménagements particuliers », ceux qui espèrent qu’après ce « couac » fiscal, les socialistes cessent, au moins momentanément, leurs folles augmentations d’impôts, ceux qui suivent encore le bon sens populaire et se disent qu’en tout état de cause, il vaudrait mieux retenir pour leur propre confort un richissime Gérard Depardieu que laisser entrer en France des dizaines de milliers d’Affamés du Tiers-Monde supplémentaires chaque année… et il y a les 2,8 millions de personnes au chômage(2) qui, de toute façon, ne voient pas ce que le départ de Gérard Depardieu va changer à leur sort…


Mais « l’affaire Depardieu » semble désormais ouvrir une nouvelle boîte de pandore, au-delà des basses considérations fiscales, puisque Brigitte Bardot menace à son tour de demander la nationalité russe à Wladimir Poutine dans l’espoir de sauver deux éléphantes du cirque Pinder risquant d’être euthanasiées.


Et Brigitte Bardot, qu’on l’apprécie ou non, n’est pas n’importe qui : icône par excellence du cinéma français, star mondiale, égérie et muse des plus grands artistes de l'époque, emblème de l'émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, grande prêtresse mondiale de la défense des animaux… elle fut aussi la représentation de la « Marianne » qui orna un temps les Mairies françaises… et c’est elle aussi qui fit reconnaître à Charles De Gaulle, en 1968, qu’elle rapportait autant de devises que Renault à la France.


Non, ce n’est pas rien et surtout quand elle déclare à propos du président russe : «Je lui trouve beaucoup d'humanité. À chaque fois que je lui demande quelque chose, en principe, il me l'accorde. Il a fait plus pour la protection animale que tous nos présidents successifs. »


La France, il est vrai, est davantage connue pour faire plus pour la protection des clandestins que pour la cause animale…


Brigitte Bardot fait du chantage, certes, incontestablement… et pourquoi pas !


Le changement, c’est pour quand, au fait ?

 

Notes

(1) www.bvoltaire.fr.

(2) http://www.insee.fr « Pour la France métropolitaine, avec 2,8 millions de personnes au chômage, le taux de chômage s’élève à 9,9 %. Il est en hausse de 0,1 point par rapport au deuxième trimestre 2012 révisé, après une progression de 0,2 point par rapport au trimestre précédent.

Plus généralement en France métropolitaine, 3,6 millions de personnes ne travaillent pas mais souhaitent travailler, qu’elles soient ou non disponibles dans les deux semaines pour travailler et qu’elles recherchent ou non un emploi… »

 

 

© Philippe Randa est écrivain, chroniqueur politique et éditeur (www.francephi.com). Ses chroniques sont libres de reproduction à la seule condition que soit indiquée leurs origines, c’est-à-dire le site www.francephi.com, « Espace Philippe Randa ».

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 14:07

 

 

LE PDF DU FINISTÈRE À L' HONNEUR D' ACCUEILLIR  " MARTINE LEHIDEUX "  ANCIENNEMENT ; CONSEILLÈRE RÉGIONALE D' ILE DE FRANCE,  DÉPUTÉ EUROPÉEN.

 

 

ACTUELLEMENT MENBRE DU BUREAU NATIONAL DU " PARTI DE LA FRANCE "

 

LE 19 JANVIER 2013 AU COURS D' UN DÉJEUNER DÉBAT

 

PRIX DU DÉJEUNER :  30 EUROS / pers. 

 

COMPRENANT:

 

 L' APÉRITIF


UNE ENTRÉE.`UN PLAT. UN DESSERT


VIN ET CAFÉ COMPRIS


 

POUR TOUS RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS AVANT LE 12 JANVIER 2013

 

ATTENTION:  PLACES LIMITÉES

 

 

PDF FINISTÈRE :Marie Anne HAAS   06 63 42 66 16


 

 

POUR LES AUTRES DÉPARTEMENTS

 

PDF BRETAGNE: 06 65 61 08 62 

 

pdfbretagne@orange.fr

 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Congrès PDF 9 février 2012Le 2nd Congrès du Parti de la France se tiendra le samedi 9 février 2013, de 10h à 18h30, à la Salle des Fêtes d'Enghien-les-Bains,

18 avenue de ceinture.

 

Événement important dans la vie de notre mouvement, cette assemblée générale va permettre de renouveler nos instances :

- Le Conseil national, composé de 50 membres, est élu par les adhérents.

- Le Président du Parti de la France est également élu par les adhérents.

- Les membres du Bureau Politique sont élus par les membres du Conseil national.

 

Pour participer aux différents scrutins, il est impératif d'être à jour de cotisation le 9 février (les adhésions et réadhésions seront possibles sur place).

Néanmoins l'inscription au Congrès doit parvenir au siège social du Parti de la France

(6 allée des Templiers - 78860 Saint-Nom-la-Bretèche) pour le 18 janvier au plus tard.

 

Congres-PDF.JPGIl sera possible à des invités non-adhérents du PDF d'assister au Congrès et de découvrir notre mouvement mais ils devront être accompagnés d'un adhérent et s'inscrire également.

 

Pour tout renseignement complémentaire :09.67.17.81.36 ou contact@parti-de-la-france.fr

 

L’ordre du jour sera le suivant :

 

10h-10h30 : Accueil et remise des dossiers ;

10h45 : Présentation des travaux de la journée et des opérations électorales ;

11h : Rapport moral du Président et vote du Quitus ;

11h15 : Rapport financier de la Trésorière et vote du Quitus ;

11h30 : Table ronde : préparation des élections municipales de 2014 ;

11h30-12h30 : Vote pour l’élection des membres du Conseil national ; Vote pour l’élection du Président ;

12h30 : Déjeuner libre (un bar et des sandwichs seront à la disposition des participants)

14h : Proclamation des résultats et réunion du Conseil national ;

14h30-16h30 : Interventions en tribune ;

16h30 : Présentation du Bureau politique ;

17h : Discours de clôture du Président.

 

Très bientôt, seront dévoilés les noms des cadres du Parti de la France qui prendront la parole lors des interventions de l'après-midi.

 

 

 


Permanences du PdF les lundi, mercredi et vendredi de 15 à 18 heures.

Permanences du PdF les lundi, mercredi et vendredi de 15 à 18 heures.

 

Désormais afin que militants et sympathisants puissent appeler et rencontrer directement des cadres du Parti de la France une nouvelle permanence s'ouvre à Boulogne-Billancourt.

D'accès facile, elle se situe au 48, rue de Sèvres (5 minutes de la station métro Boulogne-Pont-de-Saint-Cloud, ligne 10).

Tel : 09 67 17 81 36 / fax : 01 41 10 81 36

Adresse : Le Parti de la France

48 rue de Sèvres

92 100 Boulogne-Billancourt

N'hésitez pas à venir vous informer, nous vous attendons!

 

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 11:49
Piqué sur FaceBook ???
Serge FN Dps a partagé un lien.
Hollande vient chercher un nouveau souffle en Haute-Normandie | Paris Normandie
www.paris-normandie.fr
Politique : le président de la République en visite ce matin en Haute-Normandie
J’aime ·  · Partager · il y a 2 heures ·  
  •  
  •  
    2 personnes aiment ça.
  • Serge FN Dps Flamby vient sur nos terres.N'ayant plus de contact avec le RD de ma FD 27 ayant démissionné en Décembre 2012 de mon poste d'adjoint au RD 27,de responsable de la 3 ème circonscription,pour les motifs suivants: que le RD 27 se là joue solo,il devient très actif,quand lui méme est candicat à une élection,et méme il fait bosser ses militants par téléphone,depuis le bureau de son entreprise !! J'ai beau naviguer sur toutes les pages des responsables FN de circonscription de l'eure,le blog du << FN27>>,rien d'organisé pour la venue de Flamby !!! on manque l'occasion de se faire voir par des banderoles et slogans,à 1 an des échéances municipales !! L'Eure a votéé depuis les cantonales 2011 avec une moyenne de 24 % de votants,et surtout dans le secteur de Louviers,Les Andelys (sud de L'eure)........quel manque de réactivité du FN 27 comme toujours !!!!!!
  • Eric le Normand à chaque fois il faudrait que le FN se montre, ici à Marseille c'est pareil, aucune manisfestation quand Hollande, Valls (il est déjà venu plusieurs fois) viennent faire les beaux !
  • Ludovic Larue J'ai demander quoi faire a notre RD il m'a repondu rien sur la venu de Flamby
  • Serge FN Dps Je m'en doute Ludo !! si tu lui a posé la question,c'est quoi toi,tu étais partant pour organiser un comité d'accueil FN !!
  • Serge FN Dps J'ai envoyé un très long commentaire et analyse de la gestion de la FD 27 par notre semi invisible RD 27.J'ai les cordonnées perso de Steeve Briois,qui me les as transmisses,lors de mon aide à Hénin Beaumont pour les boitages en cités chaudes,pour les législatives de Marine.
  • Serge FN Dps Eric,tu es Normand ??
  • Serge FN Dps Putain,je suis BMFTV et naviges sur i Télé,on ne passe que Flamby,il y a rencontré les Pétroplus avec des promesses,comme au Métalo de Mital (du vent en sorte !!) on aurait pu se faire entendre à Louviers 27,sur notre département de l'Eure !! Si le FN veut grandir et souhaite devenir le grand parti qu'il ambitionne,il va falloir bouster les RD de FD !!
Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 10:41
Samedi 5 janvier 2013

libération_pedophilie_mariage_pour_tousA la fin des années 70, les mêmes bien-pensants progressistes qui défendent actuellement la loi pour l’homoparentalité, le mariage homo et la PMA (procréation médicale assistée), avaient défendu, au nom de la liberté, de l’égalité et contre les vilains réactionnaires, la pédophilie. 24heuresactu a retrouvé les signataires et leurs revendications.

Quand l’histoire se répète.


Libération, le Nouvel Obs, Le Monde, le PS : tels sont les actuels défenseurs des lois prométhèennes sur la négation de l’altérité via l’homoparentalité. En 1977, c’étaient déjà les mêmes qui signaient des pétitions pour soutenir la pédophilie, au nom de la liberté et du progrès. On change pas une équipe qui gagne !

Les leçons de morale sont toujours les mêmes : seuls les obscurantistes, les réacs, les fachos peuvent vouloir ralentir l’inéluctable chemin vers la modernité, le progrès, le lucre, et la jouissance sans entrave.

Ainsi, Le Monde publiait, le 26 janvier 1977, une célèbre lettre ouverte aux Parlementaires, relayée, évidemment, par Libération, pour défendre dans « l’affaire de Versailles », 3 hommes qui étaient accusés de pédophilie, pour avoir couché avec des mineurs et pris des potos de leurs intimités. Les intellectuels progressistes parisiens s’étaient émus de cette entrave à la jouissance et à la consommation du corps. Comment une société peut-elle être heureuse si l’on fixe des limites morales au plaisir sexuel ?

Le texte ignoble précisait ainsi que les enfants étaient « consentants », avant d’aller encore plus loin dans le progrès sociétal : « Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ? » et « trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit ». Ça a le mérite d’être clair !

 

Voici donc la liste des 60 signataires de cette pétition, qui font quasiment tous partie des fervents défenseurs du mariage pour tous et qui continuent à militer, sans honte, pour la marchandisation du corps.

On y retrouve évidement toutes les idoles de nos bons vieux bobos soixante-huitards et quelques socialistes devenus ministres entre-temps. Une liste à garder en mémoire :

  • Alain Cuny
  • André Glucksmann
  • Anne Querrien
  • Bernard Dort
  • Dr Bernard Kouchner
  • Dr Bernard Muldworf
  • Bertrand Boulin
  • Catherine Millet
  • Catherine Valabrègue
  • Christian Hennion
  • Christiane Rochefort
  • Dr Claire Gellman
  • Claude d’Allonnes
  • Copi
  • Daniel Guérin
  • Danielle Sallenave
  • Dionys Mascolo
  • Fanny Deleuze
  • Félix Guattari
  • Francis Ponge
  • François Châtelet
  • François Régnault
  • Françoise d’Eaubonne
  • Françoise Laborie
  • Gabriel Matzneff
  • Georges Lapassade
  • Gérard Soulier
  • Dr Gérard Vallès
  • Gilles Deleuze
  • Gilles Sandier
  • Grisélidis Réal
  • Guy Hocquenghem
  • Hélène Védrine
  • Jack Lang
  • Jacques Henric
  • Jean-François Lyotard
  • Jean-Louis Bory
  • Jean-Luc Henning
  • Jean-Marie Vincent
  • Jean-Michel Wilheim
  • Jean-Paul Sartre
  • Jean-Pierre Colin
  • Jean-Pierre Faye
  • Judith Belladona
  • Louis Aragon
  • Madeleine Laïk
  • Marc Pierret
  • Marie Thonon
  • Dr Maurice Erne
  • Michel Bon
  • Michel Cressole
  • Michel Leyris
  • Négrepont
  • Olivier Revault d’Allonnes
  • Patrice Chéreau
  • Philippe Gavi
  • Philippe Sollers
  • Dr Pierre-Edmond Gay
  • Pierre Guyotat
  • Pierre Hahn
  • Pierre Samuel
  • Dr. Pierrette Garrou
  • Raymond Lepoutre
  • René Schérer
  • Dr Robert Gellman
  • Roland Barthes
  • Simone de Beauvoir
  • Victoria Therame
  • Vincent Montail

Bref, tous les symboles et les modèles de la pensée de Mai 68. Depuis, quasiment tous ont pris position pour la mariage homosexuel et l’homoparentalité. Vous avez dis décadence ? Nihilisme ? Perversion ? La source idéologique de toute cette folie hédoniste est evidement à aller chercher du côté de mai 68.

La même année, Libération publiait également un appel à participation pour une réunion afin de constituer le FLIP (Front de libération des pédophiles). Il est beau leur progrès sociétal, elle est belle leur émancipation sexuelle !

Cette pétition n’est qu’un élément parmi de nombreuses lettres ouvertes, autres pétitions, et tribunes publiées par Libé, Le Nouvel Obs et Le Monde à la fin des années 70. La dernière pétition de Libération en faveur de la pédophilie date de 1979… Il n’y a pas si longtemps…

On se souvient tous du représentant de Mai 68, Daniel Cohn Bendit, qui publiait en 1975 un livre, « grand bazar », où il consacrait un chapitre à la « sexualité des enfants ».

daniel_cohn_bendit_eelv

En 1979, Jacques Dugué est arrêté pour pédophilie et soupçonné de faire partie d’un réseau de pédophiles. Il publie une tribune dans Libération où il dresse un apologie de la « sodomisation » des enfants.

Il y explique que « l’enfant qui aime un adulte […] aime ressentir dans son corps le membre viril de celui qu’il aime, d’être uni à lui, par la chair ». Il y exige « qu’on arrête de persécuter ceux qui aiment les enfants, même s’ils les aiment aussi avec leur corps ».

C’est pas du Pulvar mais c’est presque aussi tolérant envers la différence. Puisque toutes les pratiques sexuelles se valent…

Pendant cette période, les groupes d’extrême gauche comme la LCR de Besancenot (il n’y était pas encore, concédons lui cela) soutiennent officiellement la pédophilie contre les interdits religieux et moraux de la société conservatrice.

D’autres groupes informels d’extrême-gauche ou organisations plus importantes, comme la Ligue communiste révolutionnaire soutiennent alors les pédophiles contre les tabous moraux imposés par la société conservatrice réactionnaire. Les discours ambigus sur la « sexualité infantile » sont considérés comme une libération du carcan de la morale…

L’historienne Anne-Claude Ambroise-Rendu a décrit cette période et ce discours selon lequel « les enfants ont aussi droit à la sexualité ». Selon elle, cette idée correspond parfaitement à l’idéologie soixante-huitarde ambiante « à l’ombre des mouvement alternatifs, de l’antipsychiatrie et du militantisme homosexuel.

Du Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) créé en 1971 au magazine Le Gai Piedlancé en février 1979, tous réclament, avec Michel Foucault, la reconnaissance des « sexualités périphériques »".

pierre_berge_francois_hollande

On nous fait croire qu’il y a une marche en avant, que les évolutions sur lesquelles la société débat finissent toujours pas donner raison à ceux qui sont du côté de l’évolution, mais non, cela ne marche pas comme cela.

Au cours de l’Histoire, de nombreuses idéologies progressistes en vogue à une époque ont été rejetées massivement pour leurs effets nocifs, comme ce fut le cas à la fin des années 70 avec la pédophilie et comme cela devrait être le cas actuellement.

Dans 30 ans, espérons que nos enfants riront en apprenant qu’à une époque, les hommes voulaient se substituer à la Nature et qu’un état voulait autoriser les couples homosexuels à adopter des enfants, à se marier et à louer les ventres des roumaines miséreuses (voir la position de Pierre Bergé, propriétaire du Monde et leader du combat pour l’homoparentalité).

 

On le voit bien avec ces pétitions : les méthodes totalitaires des élites intellectuelles, qui veulent imposer au peuple, en le culpabilisant (vous êtes désormais homophobes si vous refusez que l’on puisse louer des ventres), leurs évolutions sociétales formidables à coups de lettres ouvertes et de pétition (Les Inrocks récemment) sont les mêmes que celles des pro-pédophilie des années 70.

Et il n’y a rien de surprenant car ce sont à peu près les mêmes personnes et surtout exactement la même idéologie post-soixante-huitarde : foutons la morale à la poubelle afin qu’il n’existe plus de frein à notre jouissance sexuelle, car la consommation du corps, qu’elle qu’elle soit, doit etre la priorité absolue de notre civilisation. Jouissons sans entrave, remplaçons la morale par le fric et le cul : l’Homme s’en trouvera élevé !

Sodome et Gomorrhe (Babel, Babylone…), c’est maintenant !

Voir les liens ci-dessous, qui sont très instructifs sur le « progrès social » vendu par nos bons journalistes…

http://fr.wikipedia.org/wiki/Apologie_de_la_p%C3%A9dophilie

http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9titions_fran%C3%A7aises_contre_la_majorit%C3%A9_sexuelle

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 10:29

Lorient. Logés à l’hotel, ils seront reçus dès lundi à la préfecture de Rennes (màj n°2)

1) Mercredi 2 janvier, des clandestins débarquent par camion.

2) Le collectif Urgence un toit exige un hébergement d’urgence en occupant la sous-préfecture.

3) Les familles sont logées à l’hôtel le soir même.

4) Elles seront reçues à la préfecture lundi.

[mise à jour 4 janvier 2012]

Les deux familles qui étaient à la rue sont désormais hébergées à l’hôtel à Lorient.

Elles devraient être reçues à la préfecture de Rennes dès lundi.

Les neuf migrants ont d’ores et déjà leurs billets de trains pour se rendre, lundi, à la plateforme des demandeurs d’asile à Rennes.

Le sous-préfet de Lorient, Jean-Francis Treffel indique qu’il s’agit là « d’une procédure exceptionnelle ».

En conséquence, le collectif a annulé la manifestation qu’il envisageait d’organiser samedi.   Source -

Article global dans le Télégramme

« L’agacement des militants se fait sentir. « On nous mène en bateau. La sous-préfecture joue la montre pour nous décourager » »

————————–
[mise à jour 3 janvier 2012]

Lorient. Ils occupaient la sous-préfecture de Lorient depuis quatre heures. Deux familles, l’une arménienne, l’autre kosovare, vont être relogées à l’hôtel, cette nuit.

Après plus d’une heure de discussion avec le sous-préfet, le collectif Urgence un toit pour tous vient d’annoncer qu’il quittait la sous-préfecture de Lorient : « Les deux familles kosovare et arménienne arrivées ce matin vont pouvoir dormir à l’hôtel.

» Les neuf migrants se rendront ensuite à Rennes, afin de s’enregistrer à la plateforme d’accueil des demandeurs d’asile. Source
————————–
[article du 2 janvier 2012]
Deux familles de migrants et un collectif occupent le hall de la sous-préfecture

Deux familles étrangères, l’une kosovare, l’autre arménienne, débarquées à Lorient ce matin, sont en attente d’un hébergement.

Le collectif Urgence un toit pour tous les a accompagnées à la sous-préfecture.

Ils en occupent le hall depuis 15 h 30.

Ce mercredi, mobilisation exceptionnelle à la sous-préfecture de Lorient.

Une douzaine de membres du collectif Urgence un toit pour tous occupe le hall, depuis le milieu de l’après-midi. « Nous accompagnons deux familles, l’une arménienne avec deux enfants, l’autre kosovare avec trois enfants, qui viennent de débarquer par camion.

» Ils ont exigé une solution d’hébergement d’urgence. Source

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 10:22

Un ancien membre de l’OAS privé de sa Légion d’honneur

Un ex-membre de l’Organisation de l’armée secrète (OAS) a été privé de sa décoration de chevalier de la Légion d’honneur, obtenue en 2011 à titre militaire comme mutilé de guerre en Algérie, par un décret paru vendredi sur la version papier du Journal officiel.

Selon l’article R96 du code de la Légion d’honneur cité dans le décret, les peines disciplinaires (censure, suspension totale ou partielle, exclusion) « peuvent être prises contre tout légionnaire qui aura commis un acte contraire à l’honneur ».

Cette mesure d’exclusion pour « acte contraire à l’honneur » est extrêmement rare, les exclusions étant généralement prononcées contre des légionnaires condamnés à des peines de prison.

Jean-François Collin, 73 ans, avait été nommé chevalier de la Légion d’honneur avec traitement, dans la promotion du 5 mai 2011 réservée aux militaires et anciens militaires au titre de mutilé de la guerre d’Algérie, durant laquelle il avait servi comme sous-lieutenant.

Il préside l’Association de défense des intérêts moraux des anciens détenus (Adimad) ayant appartenu à l’OAS.

Interrogé par l’AFP, M. Collin ne s’est pas étonné outre mesure de son exclusion, rappelant le discours qu’il avait prononcé devant la stèle de l’Adimad à Marignane (Bouches-du-Rhône) le 1er novembre 2011, après avoir reçu sa décoration d’un ex-membre de l’OAS.

Il avait dédié sa croix de chevalier « à tous les combattants de l’OAS qui sont morts les armes à la main ou ont été fusillés par le plus grand traître de l’Histoire de France (le général de Gaulle). 

Ce sont eux, aujourd’hui, qui devraient être honorés à ma place ! » « Et pour que les choses soient limpides, je vous promets que je ne porterai jamais cette croix tant qu’il y aura un gaulliste ou un ami du FLN à l’Elysée ! » avait-il ajouté.

Gravement blessé au combat en Algérie en 1960, M. Collin avait ensuite rejoint l’OAS « Métro » à Paris.

(…) Ouest France

Merci à Destouches

 

http://www.fdesouche.com/341747-un-ancien-membre-de-loas-prive-de-sa-legion-dhonneur

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 10:11

Les entrées d’immigrés en France sont sous-estimées, démonstration

Pour l’oligarque Philippe Manière, « la France a un flux migratoire extrêmement ténu ».

 

Pour le consultant Jean-Paul Gourévitch, « la population d’origine étrangère résidant en France s’accroît au rythme de 0,15% par an »(soit environ 100 000 par an).

Ces affirmations sont fausses. Elles minorent gravement la réalité.Jean-Yves Le Gallou* en apporte la démonstration .

 

1 – Ceux qui minorent les flux migratoires ont une excuse : ils s’appuient sur une lecture rapide de certains chiffres de l’INSEE. 

Cet organisme évalue effectivement « le solde migratoire » à 77 000 en 2011 (entrées nettes d’étrangers corrigées par le flux net de Français partant ou revenant de l’étranger).

Mais quand on utilise des statistiques, il faut faire attention aux… astérisques : l’INSEE précise ainsi qu’il s’agit de « données provisoires », appelées, donc, à être corrigées et qui ont été corrigées par le passé.

C’est ainsi que de 1999 à 2005 l’INSEE a fait varier son estimation du solde migratoire annuel entre 62 500 et 92 192 avant de procéder quelques années plus tard à un « ajustement ».

En bref, de 1999 à 2005, selon les chiffres définitifs de l’INSEE, la population française a crû de 3 062 000 habitants : 1 784 000 étant dû au solde naturel, le reste se partageant entre un solde migratoire de 617 000 et un « ajustement » de 661 000.

Qu’en termes pudiques ces choses-là sont dites : le solde naturel (naissances moins décès) étant connu, « l’ajustement » n’est rien de plus que le nom en novlangue du solde migratoire.

 

 Ainsi, de 1999 à 2005, l’INSEE a affiché un solde migratoire annuel moyen de 88 000 avant de le réviser en catimini à la hausse et de le porter à 182 000, soit un doublement.

Source :
Bilan démographique 2011

 

2 - Le plus étrange est que l’INSEE affiche à nouveau, à partir de 2006, un solde migratoire moyen modeste à hauteur de 76 000 seulement.

Par quel miracle le solde migratoire aurait-il pu diminuer de moitié de 2006 à 2011 par rapport à la période 1999/2005, alors même que la délivrance des titres de séjour est restée stable, que le nombre des demandeurs d’asile a fortement progressé et que chaque année les clandestins bénéficiaires de l’Aide médicale d’Etat augmente de 15% par an ?

Gageons qu’il n’y a pas de « miracle » et qu’il suffit d’attendre le prochain « ajustement » de l’INSEE.

 

3 – Pour se faire une opinion juste de l’évolution des entrées d’étrangers et de la progression de la population d’origine étrangère, nous nous proposons d’analyser l’évolution sur 10 ans du « stock » de populations étrangères et des différents flux d’entrées et de sorties qui l’affectent.

Selon les recensements partiels de l’INSEE (Chirac et Jospin ont supprimé les recensements généraux), il y avait 3 771 000 étrangers en France en 2009 au lieu de 3 338 000 en 1999, soit 443 000 de plus en 10 ans, soit 44 000 de plus par an.

Dans le même temps, de 1999 à 2009, 1 427 000 étrangers ont acquis la nationalité française et disparu des statistiques comme étrangers.

Toujours durant la même période (31 décembre 1999 au 31 décembre 2009), 236 000 étrangers sont décédés (environ 4% du total des décès). 

Le nombre des étrangers nouveaux s’élève donc à 443 000 + 1 427 000 + 236 000 soit 2 160 000, soit 216 000 par an, soit 0,325% de la population, plus du double de l’estimation de Jean-Paul Gourévitch.


Sources :
Population étrangère et immigrée
Accès à la nationalité française
Décès par sexe et nationalité (voir dans le 2e § du texte le renvoi à  « tableau 66 France »)

 

4 – Cette augmentation du nombre des étrangers supplémentaires a deux causes : les naissances et le solde des entrées. 

 Durant cette même période 563 000 enfants sont nés étrangers de deux parents étrangers, soit 56 000 par an (les enfants nés d’un parent étranger et d’un parent français sont réputés français).

Par soustraction, cela signifie qu’il est entré, de 1999 à 2009, 1 597 000 étrangers supplémentaires durant la même période, soit 160 000 par an, soit 0,025% de la population.

Ce chiffre doit évidemment être considéré comme un minimum : il suppose que le recensement de 2009 ait été correctement effectué et extrapolé, ce qui est douteux. Quoi qu’il en soit, ce chiffre est proche de celui de 200 000 que nous avions avancé, à partir des déclarations d’entrées, lors du dernier colloque de l’Institut de géopolitique des populations.

 

Le grand remplacement de population

5 - Ces chiffres arides ne donnent qu’une idée incomplète du grand remplacement de population en cours. Ainsi, plus du tiers des décès d’étrangers concerne encore des Portugais ou des Espagnols.

 A contrario, les naissances d’un ou deux parents étrangers concernent à 90% des ressortissants hors Union européenne.

Les statistiques de naissances 2011 de l’INSEE, selon le pays de naissance des parents, sont, elles aussi, éclairantes : sur 823 000 naissances, 604 000 proviennent de deux parents nés en France (Français de souche, Domiens, ou immigrés de deuxième ou de troisième génération) soit 75%.

Pour le quart des naissances, les deux parents ou l’un des deux est né à l’étranger : pour 191 000, soit 87%, de ces 219 000 naissances, l’un des deux parents ou les deux parents sont nés hors Union européenne. 

L’évolution du nombre des naissances de 1998 à 2011 est aussi éclairante : lorsque les deux parents sont nés en France, le nombre des naissances augmente de 2%, lorsque l’un des deux est né en France de 13%, lorsque les deux sont nés à l’étranger de 38%.

Source :
 Naissances selon la nationalité des parents

 

L’analyse de l’indice conjoncturel de fécondité pour l’année 2008 complète ce tableau. Le taux moyen de 2,01 par mère est très fortement contrasté : il s’élève à 3,99 pour les femmes étrangères hors Union européenne. 

Voilà des données à garder en tête quand le gouvernement, l’INSEE, l’INED et les médias se féliciteront des « bons chiffres » de la « natalité française » pour 2012  (cela ne saurait tarder !).

Source :
 Bilan démographique 2011 / La Fécondité reste élevée

 

La minoration des chiffres par précaution

Dans la dernière monographie (novembre 2012) de Contribuables associés sur « L’immigration en France, dépenses, recettes, investissements, rentabilité », Jean-Paul Gourévitch réévalue à la baisse – à 17 milliards au lieu de 36 milliards dans sa première étude – le coût de l’immigration.

L’étude est intéressante et paraît bien documentée.

Son résultat est néanmoins surprenant : en décalage avec les études antérieures de son auteur et les travaux de l’Institut de géopolitique des populations.

 

Polémia va examiner cette étude. D’ores et déjà, il apparaît que sur un point crucial – le nombre d’entrées annuelles d’immigrés – l’étude sous-estime manifestement la réalité comme nous l’avons démontré ci-dessus.

Or le coût marginal (en investissement et en charges sociales d’un étranger supplémentaire) est élevé.

Les nouveaux chiffres de Jean-Paul Gourévitch sont donc probablement sous-évalués.

Dans un domaine où la pression du politiquement correcte est puissante on ne peut exclure l’hypothèse d’une minoration par précaution.

En vérité, là où les statisticiens s’effraient des chiffres qu’ils découvrent, ce sont les écrivains qui aident le mieux à prendre conscience de la réalité. Millet ou Camus nous éclairent davantage que l’INSEE, ou l’INED.

Mais cela n’interdit pas de corriger les désinformations.   Cent fois sur le métier remettons notre ouvrage !

 

*Jean-Yves Le Gallou est un intellectuel français. Il préside la Fondation Polémia (site).

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:59

AUTEUIL /PASSY /POLÉMIQUE .....

Vicomte Arthur : La marque qui fait polémique

« J’hésite à vous donner le catalogue de cette année pour votre fils car il contient des images qui pourraient le choquer », déclare, peu avant Noël, dans un magasin de province, une vendeuse de la marque Vicomte Arthur à une mère de famille.

La raison ?

Une série de clichés osés illustrant le catalogue automne-hiver 2012 .

La marque, dont le slogan est « l’instinct chic », a choisi de donner un côté un peu décalé à son image. Conséquence, un certain nombre de familles dites « bon chic bon genre » rechignent de plus en plus à acheter une marque qui, il y a peu, faisait un carton dans ce milieu.

Il est vrai qu’Arthur de Soultrait, fondateur de la marque, avait concrétisé une idée innovante. Mêlant les couleurs vives des casaques de jockey aux vêtements type « sportswear », accolant un titre de noblesse à sa marque, le jeune fondateur de l’entreprise a su donner à sa ligne de vêtements un côté à la fois chic et décalé qui n’a pas manqué de séduire une clientèle très BCBG. L’image de marque s’est alors imposée sans encombre, jusqu’à récemment.

Premier accro en 2010. Le catalogue proposé alors par la marque n’a pas manqué de choquer certains clients, désabusés par les photographies suggestives qu’il contenait.

En cause notamment, une photographie montrant deux femmes portant un polo de la marque en train de s’embrasser sur la bouche.

Une promotion du lesbianisme qui n’a visiblement pas du tout été du goût de certains clients de la marque.

Certains ont même été jusqu’à monter un groupe Facebook intitulé « Pour que le Vicomte Arthur arrête de faire la promotion de l’homosexualité ».

Ce groupe a depuis été supprimé par le réseau social.

En 2012, la marque a choisi de continuer sur sa lancée en réalisant, à nouveau, un catalogue automne-hiver mêlant le chic, le décalé et le… franchement vulgaire.

Une photographie montre un homme et une femme en plein ébat sexuel, une autre met en avant deux femmes dénudées que l’on voit de dos se tenant devant un homme assis dans un fauteuil.

Une troisième illustre une partie de chasse très « chic » dans laquelle le gibier semble être une jeune femme vêtue d’un bikini et d’un bandeau aux oreilles en peau de lapin, clin d’œil à peine voilé au logo du magazine érotique Playboy

Familles de France réagit

Ce qui est certain, c’est que Vicomte Arthur va loin, trop loin pour beaucoup. Ce nouveau catalogue promotionnel a fait bondir de nombreuses personnes relativement influentes à l’endroit de la clientèle de la marque.

En premier lieu, c’est Thierry Vidor, Directeur général de l’association Familles de France, qui a réagi.

Le dirigeant de l’une des plus importantes associations familiales françaises qui revendique 80 000 familles adhérentes représentant un total de près de 450 000 personnes, a déclaré aux Nouvelles de France : « Ce catalogue est choquant dans la mesure où il s’adresse également à un public jeune (de nombreux adolescents sont séduits par cette marque, ndlr), fragile et influençable. 

Or cette marque allie à la fois une idée aristocratique ancienne tout en travestissant les valeurs qu’elle devrait porter.

Les photographies de ce catalogue « chosifient » la gente féminine.

La femme y est représentée soit comme un objet, soit comme une fille facile, dénudée, légère, qui se dévoile sans pudeur.

On y voit un homme qui, visiblement, « dispose » de plusieurs filles ou encore une femme véritablement « chassée » par des hommes, habillée d’un simple bikini avec des oreilles de lapin, l’emblème du magazine Playboy.

 

Clairement, ce genre de photographies marque les esprits, notamment les représentations que peuvent se faire les adolescents. »

« Je n’exclus pas d’envoyer un courrier aux 80 000 familles adhérentes, si la marque continue sur cette voie dangereuse ».

Sur les photographies du catalogue 2010 montrant deux filles en train de s’embrasser sur la bouche, Thierry Vidor n’est pas en reste : « Il s’agit clairement d’une promotion de l’homosexualité féminine, cela montre que propriétaires de la marque s’imaginent qu’il n’y a plus de limites ».

« Ce sont des jeunes qui ont dérapé », affirme le dirigeant, avant d’ajouter qu’il « n’exclut pas d’envoyer un courrier »afin d’informer ses « 80 000 familles adhérentes, si la marque continue sur cette voie dangereuse ».

Le XVIe arrondissement choqué

Dans le très cossu XVIe arrondissement de la capitale, on n’est pas moins choqué par ce type de provocations.

À Passy, où les jeunes sont très friands des polos Vicomte Arthur, c’est le curé qui s’offusque.

En feuilletant le catalogue, le Père Jean-Pascal Duloisy s’exclame : « C’est la déformation de la femme. Elle y est représentée comme un objet, un sujet de chasse et de poursuite. La femme est un gibier sur ces photographies ».

Et de poursuivre : « Dans une autre photographie, on remarque un homme entouré de deux femmes, lui habillé, elles non. La femme y est vraiment représentée comme une esclave, un trophée de chasse en quelque sorte.

Dans une autre, on constate qu’un homme et une femme sont en position très explicite alors qu’une troisième femme semble revenir. Il y a  clairement une référence à une notion d’adultère et une volonté d’attirer les gens, par le sexe d’une part, et par le franchissement des interdits d’autre part. 

Ce catalogue propose en filigrane sexe, orgie et adultère ». 

Pour ce prêtre influent du XVIe arrondissement,« la qualité supposée du vêtement ne va pas avec la vulgarité proposée pour les acheter » et « l’élégance au service de la débauche ne va pas avec le luxe ». 

Soucieux de la réputation de ses paroissiens (la territoire de la paroisse comporte 27 000 habitants), le curé estime qu’il existe « un préjudice pour ceux qui vont porter ce vêtements » et que la seule problématique qui nourrit ce catalogue est de savoir « comment habiller un échangiste« . « Je ne laisserai jamais une telle revue sur des présentoirs et je la déconseillerai aux coiffeurs », conclut le prêtre qui trouve cela « dommage » mais qui « ne veut pas que les gens du XVIe arrondissement deviennent comme cela ou puissent être assimilés à cela ».


Le partenariat Vicomte A/Vendée Globe remis en cause ?

Vicomte A. a été choisi par la SAEM Vendée, comme habilleur officiel de l’édition 2012-2013 du Vendée Globe. À ce titre, la marque équipe les 250 membres de l’organisation de la course.

Un partenariat qui, au vu de l’image véhiculée par la marque, est de plus en plus décrié.

Ainsi, Marietta Trichet, conseiller général de Vendée, s’interroge : « Moi, je ne connaissais pas cette marque et ça me refroidit vraiment car tout ce qui dégrade l’image de la femme me choque. Je trouve cela scandaleux.

 

On vit dans une société où l’on s’imagine que tout doit être permis alors qu’il y a certainement d’autres pistes à aborder pour faire sa publicité.

Récemment, une femme en Inde a été violée par 6 hommes.

C’est ce genre de publicité qui peut inciter à des comportements gravissimes. Il y a vraiment un Everest entre l’image du Vendée Globe qui montre des hommes courageux et ce type de publicité dégradante ». 

 Bien décidée à ne pas en rester là, l’élu du département affirme : « Je vais en parler avec mes collègues conseillers généraux et interroger le Conseil général.

Je compte bien lui demander quelle est la pertinence d’un tel partenariat avec cette société ».


 

Bruno Retailleau : « Ce genre de publicité qui ne correspond ni à l’identité du Vendée Globe, ni à la dignité des femmes. »

Un avis partagé par le président du Conseil général Bruno Retailleau.

En découvrant ce catalogue, ce dernier, qui est loin de goûter la sensibilité provocatrice de la marque, a déclaré aux Nouvelles de France qu’il « ne cautionne absolument pas ce genre de publicité qui ne correspond ni à l’identité du Vendée Globe, ni à la dignité des femmes ». 

 

Un pavé jeté dans la mare de Vicomte Arthur puisque c’est également Bruno Retailleau qui préside la SAEM Vendée, société organisatrice du Vendée Globe avec laquelle la marque a négocié son partenariat.

De là à remettre en cause un statut d’habilleur officiel qui serait susceptible de nuire à l’image de la course, il n’y a qu’un pas, d’autant plus que les demandes d’explications des associations, des élus et des citoyens se font de plus en plus pressantes.

Contactée par nos soins, la marque Vicomte Arthur nous a déclaré que nos lecteurs pouvaient les appeler pour obtenir davantage d’explications.

 

Nous vous invitons donc à contacter la société par téléphone au 01 30 17 30 27 ou par courriel à accueil@vicomte-a.com.

Elle nous a par ailleurs déclaré avoir déjà reçu quelques plaintes à ce sujet et qu’elle en avait tenu compte.

La SAEM Vendée qui organise la course et dont il faut noter la rapide réaction de son président Bruno Retailleau, est quant à elle joignable par téléphone au 02 51 44 91 07 ou par courriel.

Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:43

04 janvier 2013

Crèche profanée dans le Finistère

Reçu d'un lecteur cette information qui ne fait aucun bruit dans le Landernau médiatique et politique (cliquez pour agrandir) : 

"Je me permets de vous écrire pour vous transférez une photo prise hier à Chateaulin , sous préfecture 29, en pleine ville devant l'office du tourisme.

Les visages de Saint Joseph et de la Sainte Vierge ont été sciés, la mangeoire renversée et le petit Jésus a disparu".

IMG-20130101-00368

Posté le 4 janvier 2013 à 11h12 par Lahire 

Commentaires

 

Quel courage !!!

Rédigé par : nemo | 4 jan 2013 13:50:13

Pour l'instant, on s'en prend aux objets de culte ; demain, on pourrait bien s'en prendre à nous.

Si nous restons tièdes, la persécution se rapprochera de nous tous ; osons notre foi !

Rédigé par : panetier | 4 jan 2013 19:07:04

 


Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/
Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/
Mail : pdfbretagne@orange.fr
Tel : 06 65 61 08 62
Repost 0
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:25

 

Roger Holeindre, président du Cercle national des Combattants, appelle à manifester aux côtés de Civitas le 13 janvier

mariage pour tous - homophobie

« Comme vous le constatez chaque jour, notre pays s’enfonce de plus en plus dans l’absurde… le graveleux… la décadence. Nous en sommes arrivés aujourd’hui à ne plus pouvoir exprimer la moindre opinion… sur quoi que ce soit… sans être taxés immédiatement de racistes, de néo-colonialistes et, depuis quelques temps, d’homophobes.

Cette dernière insulte nous est lancée au visage du seul fait que nous ne montrons aucun enthousiasme aux désirs d’une minorité excitée et fanatique, qui prône la disparition de la famille traditionnelle par un mariage pour tous… aliénation totale et areligieuse.

Au nom de tous ceux qui sont tombés pour que vive la France, dans la liberté totale de conscience et de foi… je vous appelle à vous joindre au cortège du 13 janvier 2013 pour manifester notre opposition totale à ces gesticulations insultantes et malsaines.

Pour nous… le mariage… c’est un homme… une femme… des enfants. Nous pensons, par ailleurs, et ce, en fils de la fille ainée de l’Église, que SANS VRAIES FAMILLES… IL N’Y A PLUS DE PATRIE !

 

Venez donc le DIMANCHE 13 JANVIER à 12h30, à notre point de ralliement, avec vos bérets et calots, portant vos décorations pendantes… pour dire que cette France là… ce n’est pas celle pour laquelle nous nous sommes battus. Ce “guignol n’est pas pour nous ! Tous les porte-drapeaux officiels, en tenue exemplaire, pourront monter sur notre char tricolore.

 

Notez bien : DIMANCHE 13 JANVIER, à partir de 12h30, près du char tricolore… Place Pinel, dans le 13e arrondissement, M° Nationale »

Repost 0