Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 08:14

Redoine Faïd : nouvelle idole des “jeunes”

20 avril 2013

Redoine Faïd, célèbre figure du nouveau « milieu » issu de l’immigration, était déjà une star dans les banlieues chaudes. En s’évadant de prison à l’explosif et à l’issue d’une prise d’otages, il est en train de devenir une légende.

Il est entré dans le grand banditisme en s’inspirant du film Heat, avec Al Pacino et Robert de Niro, dont il a soigneusement reproduit les techniques d’attaque de fourgons blindés.

En réussissant, samedi dernier, une spectaculaire évasion à l’explosif et avec prise d’otages à la prison de Lil le-Sequedin (Nord), Redoine Faïd aura sans doute bientôt droit à son propre film…

A 40 ans, loin de son image policée de bon petit gendre repenti et d’auteur de livres à succès, ce voyou médiatique incarne la nouvelle génération de bandits maghrébins qui s’est substituée, depuis les années 1990, au « milieu » traditionnel.

Né en 1972 de parents algériens immigrés dans l’Oise, Redoine Faïd passe très vite du statut de petite frappe à celui de « terreur »du plateau de Creil.

Spécialiste reconnu des braquages, considéré comme un redoutable « chef de gang » à 25 ans tout juste, ses comparses le surnomment respectueusement « le Doc » – en hommage à sa « science »

Pour se faire la main, selon un rapport de la PJ de Creil du 7 avril 1997, Faïd et sa bande ont d’abord multiplié les vols à main armée, avec des méthodes assez éloignées de celles de Robin des bois.

Leur premier coup frappe le directeur d’une agence de la Société générale, saucissonné dans son bureau le 23 août 1994, menacé d’un pistolet sur la tempe et convaincu de coopérer avec des arguments sans appel: « On veut le coffre. On sait où tu habites. Ta femme et tes gosses sont ligotés chez toi. »

En 1995, les voyous rejouent le gang des Postiches en braquant le directeur d’une BNP, dissimulés derrière des masques d’Edouard Balladur, Raymond Barre,Jacques Chirac et François Mitterrand…

Et même une panoplie de père Noël! En 1997, la bande du plateau de Creil kidnappe le gérant d’un supermarché, sa femme et son cousin, emmenant ce petit monde en forêt devant une fosse préparée à leur intention…

Le commerçant est torturé au chalumeau jusqu’à ce qu’il lâche 40.000 francs.

Selon le journaliste Frédéric Ploquin, pour monter dans la hiérarchie criminelle, Redoine Faïd bénéficie du soutien d’un autre voyou d’origine algérienne, Sofiane Hamli, mutirécidiviste de l’attaque de banques et homme de main du crime organisé.

A la fin des années 1990, Redoine Faïd, repéré et désormais en cavale, mais disposant d’un armement lourd en provenance des filières balkaniques, passe à l’attaque de fourgons blindés, sans reculer devant le meurtre.

La bande se passe en boucle le film Heat, de Michael Mann, analysant le moindre détail pour reproduire le mode opératoire dans la réalité !

Finalement arrêté à la fin de l’année 1998, il passe dix ans en prison. Il a pourtant écopé de six ans pour vol en juin 2000; quinze ans pour meurtre en 2002; puis douze ans pour extorsion en bande organisée en 2003…

Mais les procédures et le laxisme judiciaire aidant, Redoine Faïd encaisse avec le sourire ces années de prison en grande partie virtuelles qui, si elles avaient été appliquées, l’auraient maintenu à l’ombre jusqu’en 2030…

En 2009, il bénéficie d’une libération conditionnelle et devient cadre commercial dans le bâtiment public. Faïd se refait une virginité, s’affiche comme un repenti ayant « enterré son passé », écrit même un livre, en 2010, sobrement intitulé Braqueur, des cités au grand banditisme

En pleine promotion, il raconte volontiers son expérience: « En cavale, je vivais tout le temps avec la mort, la peur de la police, la peur de me faire descendre. Je m’inventais des codes et des règles: je rentrais chez moi à partir de 16 heures pour ne pas me faire contrôler le soir. C’était un enfer. Je voyais plus ma famille, ça c’est dur, ce sont des choses qui font réfléchir… »

Pas longtemps, apparemment, puisqu’il est vite soupçonné d’être le cerveau d’une tentative de braquage à Villiers-sur-Marne, le 20 mai 2010, qui se soldera par le meurtre d’une jeune policière municipale, Aurélie Fouquet. Faïd jure qu’il n’y est pour rien et promet de se rendre à la police si nécessaire…

Mais il disparaît dans la nature le 11 janvier 2011, échappant à un coup de filet de grande envergure, alors que son implication dans la fusillade est de plus en plus évidente.

Sa cavale prend fin le 28 juin 2011, à Lille: surveillant deux autres gangsters, les hommes de la PJ reconnaissent Rédoine Faïd, attablé à la terrasse d’un restaurant et sur le point, d’après la police, « de participer à un projet de braquage de transport de fonds dans la région lilloise. »

Incarcéré à la prison de Sedequin, Redoine Faïd s’est évadé samedi après avoir pris en otage quatre surveillants.

L’évasion, qualifiée d’« acte de guerre » par les syndicats de surveillants, a débuté vers 08h30, lors d’un parloir où ce « détenu particulièrement dangereux », selon le procureur de Lille, a pris en otage quatre surveillants de la maison d’arrêt en brandissant soudainement un pistolet. Il est sorti de la prison en moins de trente minutes, après avoir détruit cinq portes à l’explosif.

A l’extérieur, il a retrouvé un complice en voiture et entamé sa cavale. Tous les otages ont été libérés sur l’itinéraire de fuite et sont heureusement sains et saufs.

D’après des codétenus, qui l’ont connu à Fresnes, Faïd planifiait son évasion de longue date, multipliant les contacts pour se procurer des armes et des explosifs.

Si les milieux marseillais et corses auraient refusé de l’aider, le caïd aurait obtenu ce dont il avait besoin en approchant des délinquants de cité – son propre « milieu ». Un de ses frères a été placé en garde-à-vue durant 24 heures, soupçonné de l’avoir aidé. Le braqueur est désormais visé par un mandat d’arrêt européen.

Une centaine de policiers et gendarmes sont à sa recherche.

Une cavale qui, quelle que soit son issue, est en train de nourrir l’imaginaire romantique des « chances pour la France »: sur les réseaux sociaux, des pages à la gloire de Faïd sont en train de se créer ; des tweets circulent.

Dans les cités d’Ile-de-France, des tags à son nom ou son image sont apparus.

Un phénomène qui rappelle étrangement la flambée de popularité du terroriste Mohamed Merah.

Qu’est-ce que ce sera si Faïd est liquidé par le Raid !

Patrick Cousteau

Article de l’hebdomadaire “Minute” du 17 avril 2013 reproduit avec son aimable autorisation. Minute disponible en kiosque ou sur Internet.

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 08:07
Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 08:03

« Racaille football club » (Riolo) : « l’islam est la première religion du foot hexagonal »

Daniel Riolo, journaliste star de RMC, sort un livre coup de poing qui pourrait bien faire beaucoup parler.

Le titre provocateur de l’ouvrage « Racaille football club ».

Il mêle football, politique, éducation et religion: un mélange détonnant.

[...] « Les racailles, la culture racaille. Fantasmes et réalités se côtoient.

80% des footballeurs sont originaires de banlieue et ce n’est pas sans conséquence.

Oui, l’islam est la première religion du foot hexagonal.

Et oui, la formation « à la française » est coupable, entraînant de nombreux débats où tout se mélange : banlieue, intégration, respect ou irrespect, immigration, communautarisme », indique ainsi une partie du communiqué livré avec les épreuves du livre. [...]

Chronofoot
fdesouch
e

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:59

Mariage gay – Le problème c’est l’islam dit un policier

-

Michel Garroté, réd en chef

En France, le régime socialiste se révèle actuellement dans ce qu’il a de plus sectaire, de plus violent et de plus mensonger.

Et la quasi-totalité des médias français s’avèrent être avant tout lâches, liberticides et franchement ridicules.

Tout ceci apparaît au grand jour depuis que des citoyens défilent – notamment sous la bannière de La Manif Pour Tous (LMPT) – afin de témoigner leur opposition au mariage homosexuel avec adoption d’enfants.

Je connais en profondeur de nombreux pays libres et démocratiques où le droit de manifester vaut tant pour la gauche que pour la droite. Je connais également en profondeur la France. Et je suis bien obligé de devoir constater qu’en France, la démocratie n’est plus un outil au service de la liberté.

En effet, précisément ceux qui se gargarisent, à longueur d’année, sur les plateaux de télévision français avec les mots « démocratie » et « liberté », ceux-là sont les mêmes qui, en ce moment, font passer les opposants au mariage homosexuel avec adoption d’enfants pour des extrémistes, des provocateurs, des activistes violents et intolérants et, bien entendu, des intégristes.

Détail apparemment sans lien avec LMPT et l’opposition au mariage homosexuel : un policier déclare que le problème, c’est l’islam. Détail sans lien avec LMPT ou au contraire vision très lucide de la situation ?

Ci-dessous, je reproduis les témoignages de personnes opposées au mariage homosexuel avec adoption d’enfants qui ont expérimenté la triste et liberticide réalité du pathétique régime socialiste français aux abois. En bas de page, l’on trouvera, d’une part, l’ensemble des analyses récentes que j’ai publiées sur le sujet ; et d’autre part, les liens vers les sources que je cite dans la présente analyse.

La violence de gauche c’est maintenant

A Caen, la Manif pour Tous (LMPT) dépose plainte pour agression. LMPT explique : « A l’issue de la manifestation de la place Foch à Caen, un membre du Collectif La Manif Pour Tous a été agressé dans une rue adjacente alors qu’il retournait seul vers son véhicule. Arrivés à plusieurs par-derrière, certains des contre-manifestants, non-identifiés, qui avaient été tenus éloignés par un barrage de police le temps de la mobilisation ont surpris cet homme de 55 ans avant de s’en prendre lâchement à lui parce qu’il avait simplement exprimé son opinion » (cf. lien en bas de page).

Le problème c’est l’islam selon un policier

A Paris, lors d’une garde à vue de membres de LMPT, des policiers et des militants LMPT témoignent : « On perd notre temps ici chef ! », lance un membre de la brigade anticriminelle. Il est vrai qu’à 2 heures du matin, dans la cour du commissariat à Marx Dormoy, il n’y a que peu de criminels. Voire pas du tout. En réalité il n’y a que nous : 24 femmes, 23 âgés de 18 à 24 ans et une mère de famille, et 43 hommes (dont deux mineurs). Le crime qui nous amène au commissariat ? Un sitting derrière l’Assemblée Nationale, pour témoigner notre soutien aux parlementaires opposés au mariage pour tous.

Dans la cour du commissariat, les relais se succèdent et on comprend qu’il n’est pas du tout fait pour nous accueillir : les gendarmes sont remplacés par des policiers, eux-mêmes supplantés par la BAC. Au départ, les gendarmes font fuser des « à demain » enjoués, suivis des rires des hommes-tortues. On discute avec eux et ils se font rassurants : nous serons chez nous à temps pour aller en cours, aucun souci à se faire ! On parle de notre engagement contre le projet de loi Taubira. La plupart ne craignent pas de nous dire qu’ils sont d’accord avec nous mais que quand même, on leur fait bien perdre leur temps : eh oui, pendant ce temps-là, les (vrais) criminels courent dans les rues de Paris.

Après quelques heures de répit où, posée sur le sol, je fume tranquillement des cigarettes, vient le moment du verdict : « Vous êtes en garde à vue depuis 00h50 ». Rapide coup d’œil sur ma montre : il est 04h00. Le fonctionnaire de police a l’air absolument exaspéré. Il vocifère contre ce « gouvernement de merde », ces ordres « d’en-haut » qui le contraignent à entamer ces procédures « inutiles ».

On m’introduit dans une salle carrelée dans laquelle je retrouve une petite dizaine des 67. Les policiers rejoignent notre discussion : « De toute façon les jeunes, vous n’avez pas les bons combats ! Ce n’est pas ça le vrai défi aujourd’hui en France, vous feriez mieux de vous préoccuper de l’islam franchement.

Surtout vous les fille » lance le premier policier. « Et puis le problème avec votre truc c’est que c’est mou. Il faut être plus violents, hein ». Des policiers nous arrêtent alors que nous sommes pacifiques et silencieux, mais nous enjoignent à plus de violences dans le futur.

Un policier se lance dans un speech : il nous explique à quel point il trouve injuste de nous retenir. Des sanglots dans la voix, il arrache son insigne : « Si c’est ça la France ». Nous sommes touchées par ce témoignage inattendu. Quand vient l’heure du déjeuner, certains entonnent un bénédicité (ndmg – courte prière précédant la consommation de nourriture) : les flics hallucinés nous regardent, et filment cette scène unique (cf. lien en bas de page).

La France est-elle devenue stalinienne ?

La stratégie du régime socialiste français pour faire taire l’opposition au projet de loi Taubira, après avoir usé de stratagèmes tels que mensonges sur les chiffres, rejet de la pétition du CESE, scrutin à main levée, accélération du processus parlementaire, consiste à rechercher la faute, le dérapage, la radicalisation, ainsi que l’écrit Valeurs actuelles : La gauche aura tenté d’inverser les rôles en accusant les opposants de se « radicaliser ».

Elle avait déjà rodé cette tactique en surexploitant les rares incidents du 24 mars pour déconsidérer leur action.

Certains voudraient discréditer ce mouvement en le caricaturant, analyse Tugdual Derville. Combien de voitures brûlées ? Combien de vitrines cassées ? Aucune. Nous voyons bien le piège qui nous est tendu. Les « débordements » qu’évoque le gouvernement sont exceptionnels et nous les réprouvons. Il brandit l’homophobie, mais de nombreux homosexuels contestent son projet. Il nous décrit comme des marginaux, mais la majorité des Français rejette aujourd’hui ce projet. Sa grille de lecture reste idéologique »(cf. lien en bas de page).

Des vidéos et photos montrent le rôle troublant et le double-jeu de policiers au sein des manifestations. La DCRI, sous les ordres de Manuel Valls, a passé pour consignes de pousser des manifestants à la faute. Cette sournoise stratégie est relayée par des médias qui relaient des violences homophobes comme si elles étaient nombreuses et comme si LMPT en était responsable.

A Lyon, Deux jeunes femmes de 18 et 23 ans ont été interpellés mercredi soir sur la passerelle du Collège, dans le 2e arrondissement. Elles venaient de voler le mégaphone d’une manifestante (LMPT) opposée au mariage pour tous. Un vol qui a mal tourné puisque la manifestante LMPT âgée de 56 ans a été frappée (cf. lien en bas de page).

A Nantes, les LGBT ont tenté d’agresser les manifestants pro-famille. Ceux de la Manif pour Tous ont commencé à défiler sous protection policière, tandis qu’un militant LGBT était interpellé et que ses comparses essayaient de contourner les forces de l’ordre pour en découdre. Auparavant, les quelque 200 manifestants favorables à la loi Taubira avaient brûlé deux drapeaux des partisans de la Manif pour Tous dont certains ont manifesté à vélo. LGBT brûle des drapeaux LMPT. Et LMPT manifeste à vélo (cf. lien en bas de page).

Le régime socialiste c’est la violence et le mensonge

A Paris, une jeune de LMPT témoigne : « Voilà ce qui se passe en France. Nos dirigeants ont choisi de mobiliser des centaines de CRS pour arrêter des jeunes qui chantaient et écoutaient des textes, assis sur l’herbe. Ils veulent nous discréditer et nous faire taire, parce que nous osons proclamer que nous préférons le bien et la vérité à l’idéologie et au plaisir égoïste du moment. Nous sommes victorieux, mais cette victoire a un goût amer. Amer, pour ceux qui ont été emmenés au poste, innocents désignés au hasard par l’arbitraire du pouvoir. Amer, pour ceux qui ont reçu des coups, qui ont été blessés, pour rien. Amer surtout, de voir comment répondent nos dirigeants aux aspirations de notre jeunesse qui aime le bien et la concorde, l’intelligence et la culture : par le mensonge et la violence » (cf. lien en bas de page).

Lire également mes récentes analyses :

Les casseurs homophobes de la Manif pour Tous

France – Répression policière et judiciaire

De la Manif Pour Tous au Printemps Français

5000 intégristes gays pour 65 millions d’habitants

Manif pour Tous – Les preuves de la répression socialiste

Manif pour Tous – Les chiffres occultés par la police

MPT – Un policier : répression disproportionnée.

Témoignages : le régime socialiste gaze et tabasse

En France le régime socialiste gaze les enfants

Six gardes à vue après la Manif pour Tous

Manif pour Tous, régime socialiste et fascisme rose

Le régime socialiste français tire des gaz lacrymogènes sur des enfants

Reproduction avec © Michel Garroté www.dreuz.info

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:53

Boston : “Putain je suis dégoûté que ce ne soit pas un nazi”, ce sont des immigrés tchétchènes

20 avril 2013

20/04/2013 – 17h40
PARIS (NOVOpress)
– Les deux “suspects” (il faut respecter la présomption d’innocence) de l’attentat de Boston (Etats-Unis) qui a fait ce lundi15 avril, 3 morts et 183 blessés (dont de nombreux resteront invalides) sont maintenant connus
.

Il s’agit de deux jeunes “réfugiés” tchétchènes, les frères Tamerlan et Djokhar Tsarnaev, dont l’un avait même obtenu la nationalité américaine.

Ils sont décrits par leur père comme des “musulmans fervents”. Djokhar est également décrit comme totalement intégré dans la société américaine.

Djokhar a été arrêté hier soir, Tamerlan est mort la nuit précédente au cours d’une fusillade avec la police, alors qu’il était poursuivi après avoir tué un policier.

Avant que le FBI trouve puis révèle hier l’identité des suspects, de nombreux médias français nous ont “vendu” la piste d’extrême-droite.

En évitant de mettre en évidence les éléments qui évoquaient une piste islamique, en particulier cibles civiles au hasard, cocottes-minute bourrées de clous et de roulements à billes.

Cela rappelle l’affaire Mohamed Merah, où TF1, France 2 et M6 donnèrent, avant qu’il soit arrêté, le signalement un Blanc, blond, aux yeux bleus, alors qu’il opérait en scooter, la tête recouverte d’un casque de moto intégral, et où Le Canard Enchainé titra “Le tueur de Toulouse sent le nazi” !


A notre connaissance, pour l’instant, Nicolas Chapuis journaliste au Nouvel Obs, n’a pas encore tweeté « Putain je suis dégoûté que ce ne soit pas un nazi. », comme il l’avait fait (image en Une) quand il s’était avéré que le tueur de Toulouse était un musulman d’origine maghrébine.

Crédit photo : copie d’écran de Tweeter .

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:47
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:43
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:41

Boston: l'islamisme Tchétchène en cause (infos en direct)

Le Nord-Caucase en proie à une islamisation de plus en plus rigoriste (Le Monde des religions)

Le Caucase russe, entre violences islamistes et ambitions touristiques (La Croix, février 2013)

Le père à l'agence Interfax ce vendredi accuse la police, tout comme le père de Merah accuse la France !

"a mon avis les services spéciaux ont piégé mes enfants car ce sont des musulmans très fervents " (SIC)

L'oncle en direct à 17h39 ce vendredi:

"Nous sommes musulmans, des Tchétchènes ethniques (...) mes neveux sont nés au Kirghizistan" (l'oncle condamne évidemment les actes de ses neveux)

BFMTV 17H50

"Le grand frère, très religieux, disait honnir les valeurs américaines sur les réseaux sociaux(...) sur sa page on voyait des versets du coran" Ulysse Gosset . Des liens vers des sites wahhabittes aussi...

Reuters 19.04 15h46 :

"Djokhar A. Tsarnaev, le suspect de l'attentat de Boston en fuite, a mis en ligne des liens vers des sites islamistes et indépendantistes tchétchènes sur ce qui semble être sa page personnelle sur un réseau social russe."

Des sources proches du Conseil de sécurité nationale et de la police, ont déclaré que les enquêteurs se penchent vers la piste de l'extrémisme islamiste.

L'IMPOSITION DE LA LOI ISLAMIQUE EN TCHÉTCHÉNIE, UNE MENACE POUR MOSCOU (article d'août 2010)

La Russie compte sur le dirigeant tchétchène, Ramzan Kadirov, qui a été nommé par Moscou, pour y maintenir l'ordre.

Mais selon des analystes, Kadirov, en réprimant les opposants et en imposant sa vision radicale de l'Islam, ouvre en fait la voie à l'indépendance.

Ramzan Kadirov, qui a combattu les forces russes pendant la première guerre de Tchétchénie au début des années 1990 avant de se ranger du côté de Moscou lors de la seconde en 1999, estime que ces accusations visent à ternir sa réputation.

"Kadirov a adopté la charia. Il a permis à la Tchétchénie d'atteindre un degré d'indépendance là où quinze ans de rébellion et d'insurrection n'y sont pas parvenus", estime Matthew Clements, spécialiste de l'Eurasie à l'IHS Jane's Information Group de Londres.

Début août, le mufti de Tchétchénie a ordonné la fermeture de tous les cafés et restaurants le temps du ramadan. Des femmes ont rapporté être importunées, voire harcelées par des groupes d'hommes portant la barbe et l'habit islamique traditionnel parce qu'elles ne portaient pas le foulard.

Peu de temps auparavant, Ramzan Kadirov avait déclaré à une chaîne de télévision officielle qu'il était reconnaissant envers des hommes qui avaient tiré au paintball en juin sur des femmes qui ne portaient pas de voile.

source http://www.citoyens-et-francais.fr/article-boston-l-islamisme-tchetchene-en-cause-infos-en-direct-117231882.html

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:37

MORALISATION DE LA VIE PUBLIQUE : COMMUNIQUÉ DE ROGER HOLEINDRE, PRÉSIDENT DU CERCLE NATIONAL DES COMBATTANTS.


Roger Holeindre, président du « Cercle National des Combattants », adresse ce pertinent communiqué : « Les dirigeants et les adhérents du « Cercle National des Combattants » sont heureux d’entendre enfin notre Président de la République, François Hollande, déclarer haut et fort … « Qu’il va moraliser la vie politique française ».

[ Ils pensent que la première mesure qu’il prendra dans ce sens sera donc … de « moraliser sa situation matrimoniale honteuse ». La présence dans les murs de l’« Élysée » d’une concubine est déjà une tache sur l’honneur du « président Normal ».

Le fait qu’elle dispose de locaux et de conseillers… payés par l’État, est une insulte envers les contribuables de plus en plus pressurés, et tous les chômeurs de France.

La moralisation attendue doit donc commencer par là ! « Dehors la concubine, que les Français n’ont pas à entretenir » ! ].

Roger Holeindre sera présent au « Congrès nationaliste » français, où il fera un discours et dédicacera ses livres, dont un nouveau à paraître.

Repost 0
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:32

19/04/2013

La Suisse vote le prélèvement ADN des migrants arabo-musulmans "surreprésentés dans la statistique criminelle"

Le Conseil national souhaite recueillir l’ADN de certains requérants d’asile. ll y a quelques mois, la proposition avait provoqué un tollé, mais elle a désormais trouvé une majorité au parlement.

"Sont notamment visés les jeunes requérants en provenance du Maroc, de Tunisie ou d'Algérie surreprésentés dans la statistique criminelle" et le chef de la police d'approuver : "ça va nous permettre de gagner du temps dès le premier délit"

Le phénomène de la surdélinquance des populations arabes et noires n'est pas spécifique à la Suisse.

Aux Pays-Bas, les statistiques rapportent que 80% des Marocains de moins de 25 ans ont déjà été interpellés par la police.

En France, Le Monde rapporta dans un article du 25.02.2006, le chiffre des Renseignements Généraux selon lequel 67% des émeutiers de l'intifada du ramadan 2005 furent maghrébins et 17% noirs.

En 1998, quand les statistiques ethniques globales étaient encore autorisées en France, le commissaire Lucienne Bui Trong, chargé des violences urbaines à la Direction centrale des RG, révéla que sur tout le territoire 85% des auteurs sont maghrébins.

Ses chiffres affolèrent le PS et Daniel Vaillant supprima son poste...Casser le thermomètre.

Le criminologue Xavier Raufer abonde, après avoir consulté une liste de 3000 noms d'auteurs de violences urbaines émanant des RG parisiens, révèlant que seuls 59 noms furent d'origine française (2% !).

Il est grand temps, avec ces données et les travaux du sociologue reconnu Hugues Lagrange (CNRS-Science-Po) mettant en relief le facteur ethnique et racial dans une corrélation avec la délinquance, de mettre en place les mêmes mesures de précaution que nos voisins Suisses.

Source :Observatoire de l'islamisation 19 avril 2013

Repost 0