Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:25

Un rapport parlementaire plaide pour la pérennisation de la DPSD

20 mai 2013 – 10:04

Service de renseignement dépendant de l’Hôtel de Brienne, la Direction de la Protection et de la Sécurité de la Défense (DPSD) est mal connue du grand public. Et pourtant, elle assume 5 missions importantes.

La première d’entre elles est la contre-ingérence dans le monde militaire, ce qui consiste à protéger les personnels, les installations et les matértiels sensibles d’actes hostiles pouvant porter atteinte aux capacités opérationnelles. La seconde est liée à la précédente puisqu’elle a pour objet d’alerter les autorités gouvernementales sur les menaces susceptibles de porter atteinte aux forces françaises.

Le contrôle des mesures relatives à la protection du secret défense est une autre de ses prérogatives, avec l’examen, chaque année, de 70.000 dossiers de recrutement et de 80.000 procédures d’habilitation. La DPSD exerce une activité de conseil dans le domaine du contre-espionnage industriel et travaille avec plus de 2.000 entreprises. Enfin, il revient aussi à ce service la mise en oeuvre de la réglementation relative au commerce des armements.

Pourtant, et en dépit de toutes ces activités, certains, au nom de la rationalisation des dépenses de l’Etat, suggèrent de supprimer la DPSD, ses missions pouvant être reprises par d’autres organismes. Ainsi, la protection des forces pourrait revenir à la seule gendarmerie, tout ce qui concerne le secret défense et la préservation des secrets industriels reviendrait à la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur), qui a déjà des compétences dans ces domaines. Enfin, la Direction générale de l’armement (DGA) reprendrait la mission relative à la réglementation du commerce des armements.

Qui plus est, ce scénario est conforté par la baisse des moyens humains de la DPSD, le nombre de ses personnels devant baisser de 13% au cours de la période 2008-2014. De même que celui de ses implantations, qui est passé de 59 à 49. Quant à son budget, régulièrement en régression ces dernières années, il s’est stabilisé à 11,8 millions d’euros (hors titre II) en 2013, dont 9,6 millions sont alloués aux dépenses de fonctionnement, le reste allant aux investissements. Et de nouvelles contraintes budgétaires seraient susceptibles de remettre en cause l’ensemble des missions assurées par ce service.

Mais les députés Jean-Jacques Urvoas et Patrice Verchère, qui ont remis, la semaine passée, un rapport sur le cadre juridique applicable aux services de renseignement [.pdf], supprimer la DPSD ne serait pas une bonne idée. Pour ces deux parlementaires, le “large éventail” de ses missions plaide “en faveur de la préservation” de ce service car il n’est pas acquis que l’on puisse faire mieux à un “coût égal ou inférieur pour une efficacité équivalente.”

Le maintien de la DPSD est “la solution pragmatique préconisée par la mission qui a pu constater que ce service avait acquis une véritable connaissance du milieu dans lequel il évoluait et est parvenu à instituer une relation de confiance avec ses différents partenaires”, ont fait valoir MM. Urvoas et Verchère.

Et d’expliquer : “Ayant étudié l’hypothèse d’un transfert de la ‘police interne’ des armées à la Gendarmerie, vos rapporteurs ont constaté le peu d’engouement de la proposition. De même, priver les entreprises de défense d’un interlocuteur militaire serait vraisemblablement vécu comme une régression en termes de niveau de compétences. En outre, les autres services de renseignement se félicitent de la qualité de la coopération nouée avec cette instance, notamment en matière de contre-terrorisme. L’affaire Merah aura démontré le rôle de courroie de transmission de l’information assuré par la DPSD lorsqu’elle a informé la DCRI du voyage en Afghanistan entrepris par le terroriste.”

Cependant, le point faible de la DPSD reste ses ressources humaines dans la mesure où elle n’est pas en mesure de les maîtriser, “faute d’en assurer la sélection” et “d’en contrôler l’importante rotation”. D’où des lacunes dans le domaine de l’analyse et de l’exploitation du renseignement.

Aussi, les rapporteurs préconisent de lui “octroyer des facilités de recrutement et de permettre à ses personnels d’effectuer un des temps d’affectation plus long”, tout en l’invitant “à poursuivre le renforcement de son ‘taux d’encadrement’ dédié à l’analyse.”

Une solution serait de “favoriser la mobilité au sein de la communauté du renseignement afin de concourir à l’émergence d’un vivier de professionnels des métiers dédiés.”

Source et publication: http://www.opex360.com/

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:19

M. Le Drian : Les drones MALE français ne seront pas armés

20 mai 2013 – 12:23

Selon toute vraisemblance, l’armée de l’Air devrait être prochainement dotée de deux drones MALE (Moyenne Altitude Longue Endurance) de type MQ-9 Reaper, du constructeur américain General Atomics.

Selon les informations qui ont filtré ces derniers jours, deux appareils seraient prélevés sur ceux qui, en cours d’assemblage, sont destinés à l’armée américaine, afin de pouvoir les mettre en oeuvre au Mali d’ici la fin de cette année.

Cela étant, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, n’a pas confirmé ce scénario, qui reste tributaire d’un avis du Congrès américain, même si, a priori, le Pentagone y est favorable.

Invité de l’émission d’Europe 1 “Le grand rendez-vous”, le 19 mai, M. Le Drian est revenu sur ce dossier. “Il nous faut aujourd’hui ces moyens à court terme. Il y a aujourd’hui deux pays au monde qui construisent des drones, les États-Unis et Israël. Nous sommes entrés en discussion avec les uns et les autres pour pouvoir en acquérir immédiatement”, a-t-il déclaré au sujet des drones MALE, dont il constaté l’efficacité “en arrivant” à l’Hôtel de Brienne.

Et comme, d’après le ministre lui, les industriels français et européens ne présente pas d’offres dans ce domaine, la solution est donc d’acheter “sur étagères” ces matériels qui font aujourd’hui défaut. “La France a raté le rendez-vous des drones, pour des tas d’histoires, on pourrait en faire un livre, il faut remonter 20 ans en arrière”, a-t-il ainsi souligné.

Pour autant, il s’agit également pour M. Le Drian de préparer l’avenir. “Il faut sur ce sujet une solution pérenne. Il faut se préparer construire au niveau européen une nouvelle génération susceptible de remplacer les drones d’observation actuel”, a-t-il affirmé.

“Il faut que les industriels français et européens se mettent en relation”, notamment avec les “Allemands et les Britanniques” a-t-il encore ajouté, en espérant que la décision d’acquérir des appareils “sur étagère” soit de nature à “provoquer chez les industriels” une “prise de conscience” pour “être au rendez-vous de la future génération” de drones

Pourtant, des initiatives avaient été prises avant l’arrivée de M. Le Drian au ministère de la Défense. Que l’on songe, par exemple, au programme Talarion d’EADS ou encore au projet Telemos, lancé dans le cadre des accords franco-britannique de Lancaster House de novembre 2010 et confié à Dassaut Aviation ainsi qu’à BAE Systems, avec pour point de départ le drone Mantis. Un contrat pour aller plus en avant était attendu en juillet 2012 par les deux industriels. Il attend toujours d’être signé…

Quoi qu’il en soit, le ministre de la Défense a livré une précision intéressante au sujet des drones MALE qui équiperont à court terme l’armée de l’Air : ils ne seront pas armés. “Je précise pour éviter toute confusion parce qu’il peut y en avoir du fait d’un certain nombre de films sur la guerre des étoiles (sic) ou autres, il s’agit de drones d’observation. Il ne s’agit pas de drones armés”, a-t-il déclaré. En revanche, il n’a rien dit sur les motivations de cette décision. Est-ce pour éviter un refus du Congrès à l’heure où le programme d’élimination ciblée de l’administration Obama est contesté? Ou est-ce des raisons morales?

Le flottement sur cette question n’est pas nouveau. Ainsi, lors d’une audition devant la commission des Affaires étrangères et des Forces armées du Sénat, le chef d’état-major des armées (CEMA), l’amiral Guillaud, avait évoqué cette question. “Je dois reconnaître qu’au départ, j’étais contre les drones armés, pour des raisons morales”, avait-il affirmé. Avant d’ajouter : “J’ai été convaincu par l’utilisation de ces drones lors des offensives de Benghazi et de Misrata. J’ai changé d’avis.”

Si les appareils contrôlés à distance opérant sous les couleurs françaises ne doivent pas être armés pour des considérations éthiques, alors il faudra se poser des questions sur l’usage que l’on entend faire des futurs drones de combat que la France et le Royaume-Uni souhaitent développer…

Source et publication: Zone Militaire

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:06

LA STRATÉGIE DU CHAOS !

Islamisme et Etats-Unis : une alliance contre l’Europe

- Ce 11 mai Riposte Laïque annonçait le livre de Jean-Loup Izambert “Crime sans châtiment” http://www.youtube.com/watch?v=PUkdkqvHT50.

Il y parle de la stratégie du chaos.

Schématiquement, Izambert dit que Washington déstabilise pour briser les états afin de pouvoir implanter ses transnationales qui lorgnent sur les richesse comme gaz, pétrole et autres matières premières, même l’eau.

Pour ce faire ils manipulent des “islamo-bandits associés aux Frères Musulmans” qui eux tirent les ficelles en catimini…

- Cette interview m’a rappelé l’ article “Comment une mosquée pour anciens nazis est devenue le centre de l’islam radical”

Texte original: Ian Johnson, « How a Mosque for Ex-Nazis Became Center of Radical Islam », The Wall Street Journal, 12.7.05

file:///D:/Documenti/Une%20mosqu%C3%A9e%20pour%20anciens%20nazis%20au%20coeur%20de%20l’islam%20radical.htm

Il s’agit de la première mosquée construite à Munich au lendemain de la guerre WW II pour y accueillir des survivants des troupes SS musulmanes. On y retrouve… la CIA mais aussi les Frères Musulmans parmi lesquels la famille Ramadan et plusieurs noms qui ont défrayé la chronique après les attentats du WTC.

- En 1995 Hal Kane écrit, dans le rapport State of the world du Worldwatch Institute, un chapitre consacré aux migrations. “Les réfugiées et les migrants se déplacent en réponse aux pressions de la politique mondiale…” mais il cite également Machiavelli: “Envoyer des immigrants est le moyen le plus efficace pour coloniser les nations puisqu’il est moins offensif que l’envoi d’expéditions militaires et beaucoup moins couteux”…

- En 2001, Bill Sardi pose la question: la guerre d’Afghanistan n’est pas en réalité une excuse pour permettre à la compagnie UNOCAL d’installer le pipeline qui devait porter le pétrole des républiques Turkmenistan & Co vers Karachi ?…http://www.lewrockwell.com/orig/sardi7.html ?

(voir mon article “la guerre d’Afghanistan est-elle la nôtre?”)

- On savait déjà que les USA avaient armé les talibans pour lutter contre l’URSS.

- En 2007 l’ex agent de la CIA, Larry Devlin explique dans son livre “Chief of Station Congo” que la décolonisation du Congo c’était tout simplement que les Russes voulaient l’uranium du Katanga et les Américains ne voulaient pas que les Russes s’en emparent mais le voulaient pour eux-mêmes… et donc les Belges dehors… et la population dans la guerre civile…

- En 2001 Alexandre del Valle conclut que “Islamisme et Etats Unis : Une alliance contre l’Europe”… Dès la première page il part sur les chapeaux de roues:

“ (..) les cyniques stratèges et irresponsables américains prêts à pactiser avec le diable sanguinaire islamo-terroriste pourvu que le bloc russo-orthodoxe soit ceinturé, amoindri, combattu, refoulé et bientôt anéanti, ainsi on verra lors de la “guerre du Kosovo”, véritable nouvelle guerre de Crimée et apogée de la stratégie américaine de la “ceinture verte” (vert=islam) contre le monde slavo-orthodoxe. Car la “guerre du Kosovo”, on ne le répétera jamais assez, fut à la fois une guerre contre la Serbie , rempart historique de l’Europe face au péril turco-islamiste et contre la Russie (…) le monstre vert créé par les cyniques WASP dans le but d’anéantir le monstre rouge.”

Quelques extraits:

“Du politiquement correct à l’islamiquement correct”

“Conférence de Munich- Ceux qui aujourd’hui prônent la tolérance envers l’islamisme et dialoguent avec les fondamentalistes antioccidentaux commettent probablement le même type d’erreur.”

“Les masses rendues passives par la boulimie consommatrice et les séries télévisées”

“Les USA ont pour priorité de maintenir le Moyen-Orient et le Maghreb dans la stagnation et l’ignorance et donc dans leur situation de dépendance technologique et économique”

“La première cible visée pour abattre l’ennemi est l’intellect”

“Le fanatisme islamique est donc utile aux Américains car il leur permet de faire indirectement échec à tous les mouvements nationalistes laïcs œuvrant à la modernisation et au développement du monde musulman, perspective que nombre d’Occidentaux redoutent…”

“Les USA qui entendent profiter de l’obscurantisme des mouvements islamistes et des régimes en place dans ces pays pour en exploiter les ressources, retarder leur développement et prendre la place des anciennes puissances coloniales européennes”

“L’Europe ne doit en aucun cas devenir militairement et stratégiquement autonome vis à vis des Américains (…) il s’agit en fait d’empêcher l’édification d’une défense réellement européenne, laquelle passerait inévitablement par une alliance des Quinze avec la Russie face à l’hégémonie américaine et à la poussée turco-islamique au sud.”

“Les USA ont systématiquement réussi à affaiblir la présence des puissances européennes dans le monde”

“Washington compte se faire pardonner sa présence en Arabie et son soutien quasi inconditionnel à Israël en permettant l’édification d’un “Israël islamique” en plein cœur de l’Europe”

“L’isolement de la Russie et l’affaiblissement de l’Europe passent par la stratégie islamique : projet d’intégration de la Turquie dans l’UE”

“Les Américains sont devenus les maîtres à travers des armes comme CNN ou les séries télévisées et productions cinématographiques grand public à haute teneur idéologique et manipulatoire.”

“Les admonestations idéologiques dites “antiracistes” exercent des pressions sur tous ceux qui, au sein des universités ou ailleurs, veulent traiter sereinement ce thème (…) C’est bien cette prégnance de l’identité islamique que sous-estime la pensée laïque moderne”

“Un état européen en guerre contre des groupes ou des états islamistes pourrait-il compter sur la loyauté d’un policier, d’un officier, ou d’un fonctionnaire musulman? Là est en réalité le cœur du problème”

“Si l’état Wahhabite possède ou contrôle de nombreuses structures médiatiques en Occident et parfois des agences de presse qui diffusent une culture non musulmane comme l’agence américaine UPI, elle demeure imperméable à toute pénétration des mœurs et de la culture occidentales à l’intérieur de ses frontières.

Le royaume séoudien a en effet interdit les antennes paraboliques afin de “prévenir notre société de la contamination occidentale” expliquait récemment le roi Fahd d’Arabie”

“L’américanisation constitue le processus de conquête par lequel l’empire idéologico-commercial américain parvient à étendre progressivement ses frontières. Elle débouche donc sur l’édification d’une communauté planétaire dépourvue de frontières fixes comparables à bien des égards à la Oumma islamique universelle.

En conséquence, partout où se regroupent des Fidèles d’Allah ou des nationaux de n’importe quel pays convertis à la religion moderne du “pursuit of happiness”, nous avons a faire à une extraterritorialité politico-culturelle, à un no-man’s land civilisationnel, indépendamment même de l’éloignement géographique par rapport aux bases arrières et terres d’origine des deux religions conquérantes : La Mecque pour l’islam et New-York-Hollywood pour le “village mondial” anglo-saxon.

Le politologue américain Benjamin Barber a nomme cette oumma anglo-saxonne la civilisation “McWorld”

Bref, schématiquement si l’Europe est unie et forte, elle constitue une concurrente pour les USA. Pour l’affaiblir il suffit de la déstabiliser via la stratégie du chaos comme dit Izambert, via l’immigration comme dit Machiavelli et au moyen de l’islamisme qui a fait ses preuves en Afghanistan, au Moyen Orient, dans le Maghreb en ex Yougoslavie et … en Europe…

La riposte?

Alexandre del Valle l’explique dans “guerres contre l’Europe” : Pour une Grande Europe des nations, du Portugal à Behring; une Union Sacrée contre le péril islamiste et résistance au “soft”-totalitarisme de McWorld.

“L’Amérique n’est pas une nation comme les autres.

Fondée à la fois par des groupes de marginaux plus ou moins délinquants, indésirables en Europe et à la recherche du seul profit, ainsi que par des pasteurs puritains-protestants obscurantistes – tous unis dans une même entreprise d’extermination des peuples amérindiens autochtones – les Etats Unis constituent, ab origine, un “mutant civilisationnel” identitaire hybride.

Intrinsèquement schizophrène en effet la “contre civilisation” américaine a toujours conservé sa nature ambivalente, oscillant constamment entre d’une part le moralisme des pasteurs fanatiques et d’autre part l’esprit des hors la loi, l’absence totale de scrupules héritée des cow-boys-voyous ou autres chercheurs d’or, renforcée par la jouissance que procure la transgression inévitable du moralisme.

Les deux faces de Janus apparemment antagonistes de l’âme américaine étant toujours prêtes à se réunir pour imposer le “mode de vie américain” au reste du monde.”

Elle aurait tort de s’en priver surtout si elle trouve en face d’elle des victimes consentantes, des idiots utiles ou des collaborateurs…

Bref, tout se tient : depuis la fin de la guerre WW II la stratégie du chaos, diviser pour régner.

“Les Européens pouvaient difficilement accepter les dollars du plan Marshall tout en refusant les disques et les films venus d’Outre-Atlantique…”

La stratégie : inoculer “un virus mortel ”qui va se propager en douce, en l’occurrence stimuler une immigration manipulée idéologiquement et prôner l’entrée de la Turquie dans l’UE ce qui signifie la propagation de l’antagoniste islam-théocratique dans l’Europe-démocratique.

La manœuvre peut réussir aussi longtemps que les immigrants ne comprennent pas qu’ils sont manipulés pour déstabiliser l’Europe et que les Européens ne comprennent pas la machination.

Si l’argent des traffics remplit les caisses noires on comprend que le commerce de la drogue ne soit pas liberalisé et si les religions servent de leviers actionnés par les pouvoirs on comprend pourquoi ceux-ci se liguent contre l’athéisme et la laïcité. Ajoutons-y l’impuissance des citoyens aussi longtemps qu’ils n’auront pas leur mot à dire au travers de la démocratie directe.

“Il serait temps que les Européens cessent de confondre la liberté et le respect des identités des immigrés avec le cautionnement d’une entreprise de conquête démographique, idéologique, politique et spirituelle de l’Europe.

Car derrière la défense légitime de la préservation de l’identité des immigrés musulmans, c’est en fait la conversion de l’Europe à l’islam que les islamistes appellent de leurs vœux. Il faudrait également arrêter d’opposer l’islam “noble, révolutionnaire et progressiste” des islamistes radicaux à celui archaïque des Séoudiens.

Les Européens, réduits au silence par les capitaux américano-séoudiens issus de la manne pétrolière, ignorent ou font semblant d’ignorer que les mouvements islamistes sunnites tels que les Frères Musulmans ou le Jamaat al Tabligh diffusent est le même islam ultra rigoriste que les Wahhabites séoudiens.”

Dans ces 350 pages, Alexandre del Valle analyse les aspects de l’islam et passe en revue les conflits mondiaux, ceci en 2001… depuis… il suffit de regarder autour de soi.

Cependant les événements prennent une nouvelle tournure: allochtones et autochtones vont devoir non pas se combattre mais mener le même combat car nous sommes tous dans la même galère de la crise, la pollution, le réchauffement planétaire, etc… et là, les USA pourraient bien être contraints de s’occuper de leurs propres oignons… car la CIA ne parviendra peut-être pas à manipuler les changements climatiques.

Source et publication: Anne Lauwaert http://ripostelaique.com/islamisme-et-etats-unis-une-alliance-contre-leurope.html

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 13:01

Lavage de cerveau : Après la loi Taubira, Peillon va imposer la théorie du genre à l’école

Les grandes réformes promises par Normal Ier, petit pépère des pipoles continuent. Le mariage homosexuel ayant passé le filtre sans tamis du Conseil constitutionnel, le mot « race » sera bientôt effacé de nos textes.

Depuis les écrits gentillets de Lévi-Strauss, l’idée qu’il n’y a qu’une seule race humaine a été reprise ad nauseam par les « progressistes » proclamés. Cependant la science, en affinant considérablement les marqueurs génétiques[1], a démontré qu’il y a cinq groupes humains qui correspondent tout simplement aux populations des cinq continents.

Evidemment, les rares chercheurs qui osent émettre le résultat de leur travail prennent aussitôt la précaution d’usage pour satisfaire les Tarass (pas Boulba) de S.O.S. Racisme et C° : « Attention : dans la notion de race telle qu’on l’utilise dans le langage courant, il y a une notion d’inégalité. La génétique n’est peut-être pas toujours politiquement correcte et révèle l’existence de groupes humains, seulement elle n’apporte en aucun cas une vision figée et hiérarchisée de l’humanité. »

Remarquons au passage que ceux qui veulent abolir l’utilisation du mot « race » sont les mêmes qui prônent le métissage.

Et que ce mot est utilisé sans problème aux Etats-Unis et au Canada où l’on parle d’un homme de race blanche ou de race noire.

Sans doute pour éviter un déséquilibre de l’univers, les races disparaissant de nos textes, la théorie du genre y entre en force.

La programmation des cerveaux commencera dès le CP, il s’agit pour Vincent Peillon, ministre sociétaliste de le Déséducation nationale de« s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités, notamment par une éducation au respect de la diversité des orientations sexuelles ».

Donc en complément du mariage homosexuel, le bourrage de crâne sociétaliste va enseigner à nos enfants « la théorie de l’immonde » (c’est-à-dire du « sans monde », du « sans réel »), pour reprendre un mot d’Yvan Blot[2].

Les papas étant aussi les mamans (et vice-versa), louer son ventre pour faire un enfant n’étant pas différent de louer ses bras pour travailler à l’usine, d’après Pierre Bergé, le financier B.C.B.G. des LGBT, il s’agit cette fois d’affirmer qu’il n’y aucune différence entre homme et femme.

Et attention, petits ricaneurs qui penser refuser de pisser assis, nier la réalité de cette indifférenciation revient, selon Hillary Clinton (vous savez celle dont le mari se servait élégamment d’un cigare pour titiller le genre d’une jeune stagiaire), à s’opposer aux droits de l’homme donc être traité comme un criminel.

Un nouveau et beau grand pas dans la criminalisation des esprits après les lois Pleven, Gayssot, Taubira (la première, celle qui a fait de l’esclavage un crime contre l’humanité et permet de punir les salauds qui étudient les traites intra-africaines et arabo-musulmanes d’hier et d’aujourd’hui).

Le poisson commence à pourrir par la tête. Je crois que nous en sommes à la queue. Bonjour l’odeur de marée !

Source et publication: Marcus Graven / http://ripostelaique.com/lavage-de-cerveau-apres-la-loi-taubira-peillon-va-imposer-la-theorie-du-genre-a-lecole.html

[1] Numéro d’octobre 2012 de Sciences et Avenir, Evelyne Heyer, professeur au Muséum national d’histoire naturelle en anthropologie génétique.

[2] http://www.polemia.com/wp-content/uploads/2013/05/Blot-Gender-texte.K.pdf

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 12:54

DATES À RETENIR !

Dimanche 9 juin

René Marchand à la Fête de Radio Courtoisie, espace Champerret, à Paris, de 11 heures à 19 heures. Il dédicacera le livre « Reconquista ou Mort de l’Europe » à la table de Gérard Marin.

Rue Jean Oestreicher, 75017.

Lundi 24 juin 2013, à 19h00

CONFERENCE-DEBAT

Avec René Marchand, auteur de Reconquista Ou Mort de l’Europe

Droit d’entrée : 5.00 €

Possibilité de diner sur place : 25.00 €

Brasserie « Midi-Minuit » 83, Cours Charlemagne 69002 LYON

Résa Obligatoire : 06 71 66 61 74 ou par courriel : resistras@orange.fr

Soit pour la Conférence, soit pour dîner et conférence. Le nombre de places étant limité.

Il est prudent de réserver dès maintenant

Repost 0
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 12:52
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 12:29
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 12:08
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 11:58
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 11:51
Repost 0
JEAN-MARIE LEBRAUD
commenter cet article