Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 07:37

Ecrit le 25 mar 2014 à 14:44 par Eric Martin dans Article

Rencontre avec Anne Brassié et Stéphanie Bignon, auteurs de « Cessez de nous libérer ! »


Anne Brassié et Stéphanie Bignon viennent de signerCessez de nous libérer !, aux éditions Via Romana.

L’occasion pour Nouvelles de France d’interroger ces deux militantes pro-féminité et anti-féminisme.

Cessez de nous libérer !, demandez-vous. Mais à qui s’adresse ce cri du cœur et du corps ?

Au gouvernement pour ses lois démoniaques, aux hommes politiques comme Sarkozy qui osent dire que les congés maternité sont un manque à gagner pour le PIB , aux médias qui nous lavent le cerveau avec des mensonges dont nous ne sommes plus dupes.

Notre vocation n’est pas d’être exclusivement des agents de la vie économique mais avant tout des mères et des éducatrices. Avec la vie, nous transmettons nos traditions et notre religion.

Vous avez confié la préface à un homme, n’est-ce pas étrange pour un livre qui prétend défendre les femmes ?

Pourquoi avoir choisi Yves Meaudre, qui dirige une association dont la charte fait référence au christianisme ?

Le christianisme n’a-t-il pas oppressé les femmes tout au long de son histoire, comme on le lit souvent ?

Parce que nous sommes complémentaires.

La lutte des sexes, après la lutte des classes, très peu pour nous ! Yves Meaudres allie une plume merveilleuse à des convictions profondes. Il a vu sur le terrain qui maintenait la vie dans des conditions extrêmes : les femmes et les petites filles du Mékong.

Loin d’avoir opprimé les femmes, le christianisme les a libérées. Le christianisme a transcendé la maternité.

Existe-t-il selon vous un bon féminisme (traditionaliste, par exemple) ?

Il n’y a pas de bon féminisme, il y a une célébration de la vocation féminine, de la féminité dans la société.

Le féminisme, c’est la continuité de la lutte des classes par la lutte des sexes.

Or nous devons mener une autre lutte : nous devons nous délivrer de la propagande idéologique et de la pression économique.

Chaque femme doit pouvoir choisir en fonction des cartes données par la Providence. Toutes n’auront pas de mari ou n’auront pas d’enfants.

La féminité, le temps long et la gratuité doivent reprendre leur place face à l’immédiateté et la rentabilité, la féminité a grand besoin d’être protégée et défendue .

Savez qu’on nomme en anglais cette activité, le care ? Et selon certains, il pourrait représenter 30% du PNB et rapporter gros. C’est ainsi qu’on retire petit a petit le soin des vieillards aux ordres caritatifs pour les confier à des sociétés qui vous proposent des actions tellement c’est rentable !

Quel regard portez-vous sur le masculinisme, cette réaction (parfois violente) au féminisme révolutionnaire ?

Finalement, risquons-nous davantage d’assister à la guerre entre les sexes (féminisme radical « classique ») ou à la guerre contre les sexes (théorie du genre, queer theory) ?

Comment les éviter toutes les deux ?

En prônant la complémentarité, en relisant le récit de la Genèse, qui nous fait homme et femme, moitié l’un de l’autre, et non seulement une côte…

Le risque du masculinisme est de confondre féminisme et féminité, ce qui est absurde car cela serait accorder aux féministes, leurs ennemis, le monopole du genre féminin.

La vraie féminité met en valeur l’homme, et refuser ce fait serait refuser le réel. Le refus du réel par un bord ou l’autre mène aux mêmes impasses.

Quels conseils donneriez-vous aux parents pour apprendre le vrai respect des femmes à leurs enfants (garçon et fille) ?

Les emmener à la messe d’abord. Et leur apprendre dès le plus jeune âge le rôle créateur de l’homme et de la femme. Le petit garçon doit apprendre à défendre le foyer et à respecter celle qui en est le cœur.

La petite fille doit apprendre à respecter le trésor qui est en elle.

Filles et garçons doivent apprendre que grandir, c’est contrôler et magnifier ses fonctions vitales et non se laisser dévorer par elles, ce que nous apprenions jadis sur les chapiteaux de nos églises romanes.

Bref, le contraire absolu de la propagande actuelle du jouir sans entrave.

Le rôle du père n’est-il pas clef dans la transmission de ce respect ? Mon épouse pense que beaucoup de jeunes filles ont un comportement de « fille facile » parce qu’elles n’ont pas été aimée par leur père, absent du fait du divorce, et du coup qu’elles cherchent cet amour dans les bras de jeunes hommes de manière précoce et désordonnée, ces derniers profitant évidemment de la situation…

C’est très juste : ce manque d’amour dans l’enfance provoque des catastrophes à l’âge adulte, chez les filles comme chez les garçons. Un foyer qui dure diffusera assez d’amour pour construire filles et garçons.

Que répondre aux féministes dont l’agressivité semble dire qu’elles ont été blessées par des hommes ou par un système ?

Oui, elles ont été blessées. Mais qu’elles s’assoient et qu’elles réfléchissent : elles sont en train de se battre pour le système qui les asservit.

Source et publication: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/25-03-2014/rencontre-avec-anne-brassie-et-stephanie-bignon-auteurs-de-cessez-de-nous-liberer#.UzJ1hK6vdQ8

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 05:25

Mercredi 26 mars 2014

PMA, GPA, tout à coup on se réveille !

Et tout à coup, stupeur… le Défenseur des droits se réveille !

Dominique Baudis vient d’alerter le ministre de la Justice du développement de sites Internet qui mettent en relation des donneurs de sperme ou des mères porteuses avec des personnes qui veulent devenir parents.

« Ces sites révèlent de la part des personnes en demande d’enfant un état psychologique qui les expose particulièrement aux dérives d’une activité commerciale exploitant leurs espoirs. »

La prise de conscience serait presque touchante…

Quand la loi permet à deux hommes ou deux femmes de se marier et d’adopter, lorsque des sénateurs écrivent que l’infertilité des homosexuels est« sociale », ce n’est pas du tout une manière d’exploiter un espoir qui mène droit à ce genre de dérives, hein ?

Quitte à se réveiller, il serait plus intelligent de dénoncer les causes plutôt que les conséquences… Oui, ces sites mettent en relation des personnes « dans le but délibéré de réaliser des actes de procréation », et vont jusqu’à « accueillir explicitement des propositions d’abandon d’enfants à naître ».

Ils proposent PMA et GPA, finalement, à l’amiable ! Donc, quoi ? Ils sont dénoncés en attendant d’être légaux, comme promis, et de bénéficier de subventions d’État estampillées égalité-partage-tolérance ?

Parce que c’est bien gentil, cette indignation soudaine, mais ce n’est pas faute d’avoir prévenu.

Le 10 janvier dernier, une plainte contre X était déposée par l’association « Juristes pour l’enfance » contre la société américaine « Extraordinary Conceptions » mettant en relation des couples français et des mères porteuses américaines en vue de contrats de GPA… Réaction de la chancellerie (carrément) : « Il ne s’agit ici que de réunions d’information, les poursuites ne sont donc pas possibles. »

L’entreprise de mères porteuses et de don d’ovule « Circle Surrogacy », qui propose des devis en ligne pour estimer le prix de l’enfant commandé, faisait sa promotion à Paris le 21 février dernier… aucune réaction.

Oui, la réalité est crue : deux hommes cherchent une « amie-maman » pour porter « leur » enfant, une femme célibataire cherche un donneur de sperme pour rapport unique ou pour insémination, un couple homo veut éviter les lourdeurs administratives… Ensemble, trafiquons la nature pour satisfaire nos désirs…

Ce n’est certainement pas madame Taubira qui va s’émouvoir d’un tel projet…

Mais voilà, ce sont des « sites commerciaux » aux « chiffres d’affaires croissants »… C’est quoi, le problème ? L’État est jaloux de ne pouvoir taxer la vente et l’achat d’enfants en ligne, c’est ça ?

Le Défenseur des droits a raison un peu tard : ces pratiques bafouent les droits élémentaires de l’enfant à être reconnu comme autre chose qu’un bien de consommation…

Dans ce cas, il faut que cessent les promesses de légalisation de la PMA (qui entraînerait nécessairement celle de la GPA au nom de ce principe fourre-tout d’égalité), et que la circulaire Taubira, permettant de nationaliser les enfants conçus par GPA à l’étranger, soit retirée immédiatement.

Mais maintenant que l’adoption est légale, au nom de « l’égalité »

source http://www.citoyens-et-francais.fr/article-pma-gpa-tout-a-coup-on-se-reveille-123036918.html

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 05:20
Navigation des articles

Vénissieux « le tonnerre de Dreux des nationalistes »

Posted on 25 mars 2014

Rivarol n° 3134 du 27 mars 2014 :

.

Navigation des articles

Vénissieux « le tonnerre de Dreux des nationalistes »

Posted on 25 mars 2014

Rivarol n° 3134 du 27 mars 2014 :

.

Repost 0
26 mars 2014 3 26 /03 /mars /2014 04:56

TROP C' EST TROP ! STOP !

Ça nique grave un malien !

- Je suis presque certain qu'il y a mieux comme Score ! En cherchant bien ?

4 FEMMES et 46 ENFANTS pour un malien dans le 93!!!

Cela explique en partie les 200 MILLIARDS ANNUELS DE L’IMMIGRATION...

la France est un grand pays... une grande terre d'accueil...

Un article du Journal du Dimanche :

1 homme + 4 femmes + 46 ENFANTS

http://www.lejdd.fr/Societe/Actualite/1-homme-4-femmes-46-enfants-199813

- Français et même Européens voilà pour qui vous travaillez !

Cet article évoque le cas de ce Malien qui vit en France avec ses 4 femmes et 46 enfants...

Il a travaillé jusqu'à ce que les versements sociaux lui semblent suffisants pour vivre sans travailler...

BRAVO à cet homme qui tire le maximum de ce que peut lui offrir un système social laxiste… et ce n'est et ce ne sera même pas le maximum car ses femmes sont encore jeunes et peuvent PRODUIRE encore plusieurs autres enfants..

Imaginez un peu... 1 homme... 46 enfants... et combien de petits enfants à venir lesquels élevés dans les traditions tribales du Mali... qui s'efforceront aussi d'avoir aussi plusieurs femmes et produiront des centaines d'enfants... qui concerne la CROISSANCE DÉMOGRAPHIQUE...

- STOP A L'HYPOCRISIE... l'essentiel de cette croissance provient des arabo-musulmans et des africains arrivés légalement ou clandestinement en France...

Alors avec de telles données... bravo à ceux qui doivent trouver des solutions pour équilibrer les dépenses sociales et les mesures à prendre pour assurer la continuité du système de retraite...

il faut que le monde sache...

Et pour ceux qui avaient déjà été marqués, voire traumatisés par le cas de l'imam de Vénissieux... BOUZIANE avec ses 3 femmes et 18 enfants qui... sans travailler avait tous les mois plus de 10.000 EUR de contributions sociales.

Là je pense à ce que récupère ce malien... ça doit donner le vertige!!!... un tel montant mensuel... qui lui permet d'élever sa tribu en France "46 enfants et 4 femmes plus lui soit 51 personnes"...

ils peuvent continuer à NIQUER LA FRANCE"...

Ne sont-ils pas néanmoins des chevaux de Troie "économiques" et "culturels", en France et dans toute l'Europe ???...

La Caisse d’allocations familiales verse 441,48 € par mois pour quatre enfants de moins de 20 ans, plus 158,78 € pour chaque enfant supplémentaire. Soit 1.394 € pour 10 enfants, 2.981 € pour 20 enfants, 4.569 € pour 30 enfants, 6.157 € pour 40 enfants. Sans compter d’éventuelles aides au logement.

TROP C'EST TROP !!!

Pour 1 seul cas avoué "dont on ne parle surtout pas au 20 h"... combien de centaines d’autres

source : Merci Chantal F.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 13:16

Callac, Trignac : les communistes priés de plier bagage

Publié par : redacbzhinfo 25 mars 2014 dans Municipales 2014, Politique Laisser un commentaire

25/03/2014 – 08H00 Callac (Breizh-info.com) –Si les vieux staliniens et autres communistes enracinés au PCF avaient encore de l’influence avant ce dimanche d’élections municipales, il semblerait qu’ils aient été priés par leurs électeurs de plier bagage dans plusieurs communes bretonnes .

Deux cas symbolisent cette déroute sans précédent depuis 1945 : Callac, dans les Côtes d’Armor, et Trignac, en Loire-Atlantique.

Callac est un fief du Parti communiste français depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. « Ici, si vous n’êtes pas de gauche et que vous le dîtes, vous êtes très mal vu par le voisinage » témoigne un médecin de la commune. « La mairie fait tout depuis des décennies pour placer ses pions et pour tout contrôler, c’était devenu insupportable« .


Dimanche soir pourtant, à la surprise générale, c’est la liste de Lise Bouillot, la candidate de droite que personne ne voyait gagnante, qui l’a emporté avec 56,02% des voix face à la maire sortante, Carole Le Jeune (« une gauche de terrain »).


Cette élection pourrait provoquer une véritable petite révolution en Argoat, Callac étant la commune principale de la communauté de communes et du canton. « C’est la libération » s’exclame un habitant. « Depuis des années, on supportait en silence ce règne sans partage de la gauche, maintenant, ça va changer. » continue t-il.

Certains prédisent en effet un changement de couleur politique dans le paysage local, puisque de nombreuses communes des alentours sont étiquetées à gauche.

Trignac, une commune proche de Saint-Nazaire, est dans le même cas de figure.

La liste PC-PS emmenée par Sabine Mahé a été battue au premier tour par la liste de droite menée par David Pelon (50,82%).

C’est un résultat tout simplement historique, puisque jamais, depuis la dernière guerre, la commune n’avait été dirigée par la droite.

Une victoire qui s’apparente là aussi, à la vue des témoignages reçus, à une libération dans cette commune, qui formait, avec un ensemble de petites communes voisines comme Saint-Joachim, une sorte de bastion « rouge » en Loire-Atlantique, vieil héritage des maquis communistes de la Seconde Guerre mondiale.

La probable chute à venir du PS Michel Loussouarn à Rosporden, en ballotage très défavorable – ce qui constitue une énorme surprise – pourrait finir d’achever cette implantation « rose-rouge » dans la ruralité bretonne.


Reste néanmoins quelques « débris » persistants de cette idéologie d’un autre âge, reconduits à Ploufragan( (22), Saint-Joachim (44) ou encore Motreff (29) …


[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origi
ne.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 11:31

Percée bleue marine : la fin du théâtre de la bipolarisation –

par Jean-Yves Le Gallou

25/03/2014 – PARIS (via Polémia)

1-L’événement des municipales de mars 2014 c’est avant tout la percée du Front national :

- 597 listes présentes ;

- 7% des suffrages exprimés en ne présentant des listes qu’à un tiers des Français ;

- 330 listes qualifiées au second tour (au lieu de 115 en 1995, record précédent) ;

- 114 triangulaires, 77 quadrangulaires, 22 pentagulaires dans les villes de plus de 30.000 habitants, ;

- 1 ville déjà conquise : Hénin-Beaumont ;

- en tête dans 17 communes de plus de 10.000 habitants (y compris Avignon, « ville de culture et de métissage » selon le Dauphiné libéré) et 7 communes de moindre taille ;

- 5 à 10 victoires possibles supplémentaires ;

- un quasi-raz de marée – 45% pour Robert Ménard – à Béziers, ville de 77.000 habitants.

2-La fin du théâtre de la bipolarisation

Marine Le Pen a raison d’affirmer : « C’est la fin de la bipolarisation de la vie politique en France ».

Les électeurs comprennent progressivement que l’alternance UMP/PS est une fausse alternance théâtralisée : les plus lucides des électeurs (lorsqu’ils en ont la possibilité, là où le FN a pu aligner des candidats crédibles) se portent alors vers l’offre politique nouvelle.

Ce n’est que le début d’un processus : celui de la découverte que le système UMPS est clos et qu’il ne peut changer rien de fondamental.

3-L’émancipation transgressive des électeurs des canons du politiquement correct

Hors la présence de Marion Maréchal Le Pen, le Front national a été relativement discret lors des manifestations anti-loi Taubira.

Mais celles-ci ont beaucoup décomplexé l’opinion tant par le fond que par la forme prise par les protestations contre le pouvoir.

Les comportements transgressifs des manifestants ont ouvert la voie au comportement transgressif des électeurs.

Localement de nombreuses têtes de liste RBM ont signé la charte de la Manif pour tous, s’ouvrant ainsi les faveurs d’un électorat nouveau.

4-L’usure des procédés de diabolisation

Le processus de diabolisation fonctionne moins bien : d’abord, parce que la ligne Marine/Philippot le rend plus difficile à mettre en œuvre ; mais aussi, et surtout, parce que l’antinazisme quotidien (à travers les documentaires et surtout les fictions) finit par lasser 70 ans après la fin de la seconde guerre mondiale – et qu’il est malgré tout difficile de faire croire que c’est Hitler qui est responsable du chômage en France en 2014.

L’affaire Dieudonné – qui n’a pas touché que les milieux de l’immigration – a aussi contribué à décomplexer de nombreux jeunes électeurs.

En défendant, non le fond des propos de l’humoriste, mais le principe central de la liberté d’expression, les dirigeants du FN ont fait un choix courageux et utile sur le long terme.

Quant à la forme, les vieilles recettes des diabolisateurs peinent à se renouveler : le bus des jeunes socialistes, de l’UEJF et de SOS-Racisme qui va visiter les villes susceptibles de basculer vers le FN a un fort parfum des années 1980 : l’imagination n’est plus au pouvoir chez les socialistes et les communautaristes !

Le refus du front républicain par l’UMP révèle d’ailleurs les limites du processus de diabolisation.

Tout comme l’affirmation, dimanche 23 mars sur France 3, de Bruno Lemaire à Marine Le Pen : « Vous êtes dans le jeu démocratique ».



5-La décrédibilisation des médias

Libération (de moins en moins de lecteurs !) titre le 24 mars : « Peur sur les villes » mais cela n’effraye plus grand monde… Sur France 3, lors de la soirée électorale, les présentateurs interrogeaient leurs invités en boucle : « FN, à qui la faute ? ».

Seulement voilà : les électeurs savent de plus en plus qu’il s’agit non de médias d’information mais de médias de propagande.

Selon un sondage IPSOS, 72% des sondés estiment que les journalistes sont « coupés des réalités et ne parlent pas des vrais problèmes des Français », 73% pensent qu’« ils ne sont pas indépendants » et « ont tendance à céder aux pressions du pouvoir politique », et 58% considèrent qu’« ils font mal leur travail ».

Bref, on peut compter sur les médias de l’oligarchie pour effectuer leur travail de désinformation et de mésinformation mais celui-ci est de moins en moins efficace.

6-L’effort d’enracinement

La percée FN n’a été possible que parce qu’un travail d’implantation a été conduit notamment par le secrétaire général, Steeve Briois, et son adjoint Nicolas Bay.

Ils se sont appuyés sur la remobilisation de vieux briscards implantés comme Philippe Eymery à Dunkerque, Jean-Luc Mayennobe à Franconville ou Pierre Chassin aux Mureaux et sur de jeunes pousses talentueuses comme David Rachline, 26 ans, en passe d’emporter Fréjus ou Julen Rochedy, élu à Montélimar.

Dans ce dispositif l’Ile-de-France reste un point de faiblesse.

Raisons ethniques (le « grand remplacement ») et sociologiques (la « boboïsation ») en sont les causes principales, aggravées sans doute par des problèmes de leadership régional.

On observera à cet égard l’écart entre Lyon (12%) et Paris (6%, malgré l’espace à droite laissé disponible par NKM).

En Ile-de-France, on notera toutefois le très beau score de Dominique Joly (26%) à Villeneuve Saint-Georges, fruit, lui aussi, d’un long travail d’implantation.

7-L’effort d’ouvertu
re

Le RBM s’est aussi élargi à de nombreux candidats venus d’ailleurs. La solution la plus intelligente a été trouvée à Béziers où Robert Ménard, issu de Reporters sans frontières, a conduit une liste de large union sans concurrence et avec le soutien du FN – une situation qu’il a résumée ainsi : « Je n’ai que 5 FN sur ma liste mais je suis fier de leur soutien ».

Une attitude sans complexe qui a porté ses fruits.

Conclusions

Le deuxième tour des municipales se présente donc bien pour le FN malgré la campagne de haine et de dénigrement que les médias de propagande ne manqueront pas d’entretenir.

Les élections qui suivront sont aussi prometteuses pour le RBM.

Pour autant, il ne faut pas sous-estimer les capacités de défense du Système sur lesquelles Polémia reviendra dès la semaine prochaine.

En donnant aussi des pistes de riposte…

Jean-Yves Le Gallou

Publié le 25 mars 2014 - Modifié le 25 mars 2014 http://fr.novopress.info/160498/percee-bleue-marine-fin-du-theatre-bipolarisation-jean-yves-gallou/

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 11:23

Nantes. Découverte d’une usine clandestine de fabrication de pain à kebabs

Publié par : redacbzhinfo 25 mars 2014 dans Economie, Société Laisser un commentaire

25/03/2014 – 08h00 Nantes (Breizh-info.com) - Soupçonnés d’être au centre d’un réseau clandestin de fabrication de pains à kebabs, deux immigrés clandestins tunisiens et leur patron, âgé d’une soixantaine d’année, ont été interpellés la semaine dernière à Nantes.

Lors de la perquisition du local servant à la fabrication de ces pains, situé dans la zone industrielle des Sorinières, les enquêteurs ont découvert des sanitaires hors d’usage, des matières premières périmées, et un réfrigérateur rempli de moisissures.

Cette boulangerie un peu particulière écoulait de longue date un millier de pains chaque jour dans une vingtaine de kebabs de l’agglomération nantaise ainsi que dans des « marchés orientaux ».

Si les deux « boulangers » clandestins ont simplement fait l’objet d’un contrôle, le patron a lui été placé en garde à vue et sera convoqué au tribunal de Nantes, pour y être jugé.

Les kebabs, ces « fast-food » orientaux, poussent comme des champignons en Bretagne.

On en trouve plusieurs dizaines à Nantes, à Rennes, mais aussi dans de nombreuses petites communes de Bretagne (3 dans la rue principale de Carhaix par exemple).

Si certains attirent de nombreux clients et sont réputés comme étant de qualité, des restaurateurs s’interrogent sur le peu de contrôle sanitaire dont la majorité de ces établissements font l’objet.

Selon Maxime T., restaurateur dans le Finistère, « nous avons tendance à râler car la direction des services sanitaires multiplie les contrôles dans nos établissements.

Quand on les interroge sur le peu de contrôle dont les « fast-food type Kebab » font l’objet par rapport à nos établissements traditionnels, ils restent très évasifs ».

En 2010 , les syndicats CFDT, CGT, SUD et FO de la Direction de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) s’étaient publiquement opposés aux contrôles ciblés des kebabs dans le Finistère, estimant que cela relevait quasiment de la « discrimination ».

Pour ces organisations, la protection des consommateurs n’est donc pas, semble t-il, la priorité.

Outre la santé du consommateur, c’est également le but réel de l’ouverture d’un certain nombre de ces établissements qui pose question.

Selon une source policière du Finistère, « nombreux sont les établissements dans la région brestoise qui ouvrent, qui ne sont pas rentables, mais qui servent au blanchiment de l’argent de la drogue notamment ».

Selon ce policier ces activités sont courantes mais difficiles à mettre à jour, notamment en raison du peu de moyens mis à disposition pour les enquêtes concernant ce sujet « sensible ».


[Source : cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origin
e.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 11:10

mardi, 25 mars 2014

La Grande Russie...

Pierre Vial

Le journal officiel du politiquement correct, Le Monde, titre rageusement en première page (20 mars) : « Annexion de la Crimée : le triomphe de Poutine, l’impuissance de l’Ukraine et des occidentaux ». Et, en page 3, titre : « A Moscou, Poutine met en scène son triomphe et défie l’Occident ».

Eh oui, Messieurs-Dames, ça fait mal là où je pense, hein ?

Parce que les nains de Bruxelles et le coloré de Washington ont beau brasser de l’air… ce n’est que de l’air.

En face, le tsar Poutine avance ses pions sur l’échiquier, imperturbable.

Pourquoi en sommes-nous pleinement satisfaits ? Parce que démonstration est faite que l’insupportable prétention yankee à être le gendarme du monde peut être tenue en échec voire ridiculisée.

Parce que le peuple russe, emporté par un enthousiasme identitaire, vibre devant la naissance d’une Grande Russie.

Parce que la mauvaise foi, la duplicité, l’hypocrisie des dirigeants occidentaux éclate au grand jour : quand un peuple entend exercer son droit à disposer de lui-même, c’est un concert de hurlements de la part des « démocrates » - des « démocrates » qui refusent la règle du jeu démocratique si ce peuple « vote mal » (comme ce fut le cas récemment des Suisses).

Pourtant les marionnettes qui servent de chefs d’Etat et de ministres aux occidentaux devraient se poser une question, une bonne question : combien, parmi leurs concitoyens, sont prêts à mourir pour Kiev ? Kiev, où règne une confusion due aux oppositions entre clans rivaux, où personne ne sait très bien qui exerce vraiment le pouvoir et où le conseil des rabbins d’Ukraine a adressé « une lettre cinglante » à Poutine (Le Monde, 16 mars).

Celui-ci est sûrement terrorisé… Le 18 mars, devant la foule en liesse sur l’esplanade du Kremlin, il a lancé : « Nous sommes ensemble ! Gloire à la Russie ! ».

Le même jour Le Monde, consterné, titrait : « La Crimée ravive la ferveur nationaliste en Russie ». La ferveur nationaliste…

Il y a longtemps que les Occidentaux, décérébrés, ne savent plus ce que c’est.

Morale (provisoire) de cette histoire : le courage politique paie toujours.

Tous ceux qui, en Europe, mènent le combat de la résistance identitaire, saluent le drapeau de la Grande Russie.

Note

Voir aussi la vidéo de Pavel Chinsky, directeur de la Chambre de commerce et d'industrie franco-russe, dans Good Morning Business... La Russie redevient fière...

00:14 Publié dans Les Nouvelles du Front de Pierre Vial http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2014/03/25/la-grande-russie-5331105.html

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 09:04

JUSTE UN RAPPEL

Le soleil du Maghreb :

Il était grand temps que ce sujet vienne dans l'actualité actuelle !!!!

Par Rolande RUELLAN

Il est plus facile de prendre l’ argent sur les retraites des Français que d’ aller récupérer 1.000.000.000 € en Algérie.

Oui … oui … 1 milliard d’ euros … !

La cour des comptes s’ intéresse enfin aux retraités « Franco – Algériens » … !!!!

C’ est l’ intéressante découverte faite par la cour des comptes,

qui en épluchant les comptes de la CNAV ( caisse nationale d’ assurances vieillesse, l’ organisme qui paye les retraites ),a constaté que le nombre de retraités centenaires algériens était plus que particulièrement important ( plus de 50.000 )

Ce nombre est même très supérieur au total des centenaires recensés par l’état-civil en Algérie.

Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des Comptes qui a présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une commission parlementaire reconnaît le problème ( document que chacun peut consulter pour vérifier cette info ) :

« Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les pays étrangers » dit-elle,insistant en particulier, sur le nombre de retraités centenaires algériens.

Pourquoi ?

Comment ?

C’est ce qu’a tenté de savoir la commission … :

« Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’ayant droit » … précise la magistrate.

« Mais il n’y a pas de contrôle … ? » … s’étonne un membre de la commission.

« En Algérie nous n’en avons pas les moyens ...

Il faudrait mettre des contrôleurs itinérants dans tous les pays ...

Ce n’est pas évident … ! » souligne-t-elle.

En résumé :

Les algériens binationaux, ayant travaillé en France deviennent immortels à partir du moment où ils se retirent en Algérie pour leur retraite.

Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants, qui continuent à percevoir la pension de retraite, bien après leur décès.

Et il ne faut évidemment pas compter sur les autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.

On peut s’étonner tout de même, qu’un organisme comme la CNAV qui verse chaque année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger,

dont plus d' 1 milliard d'euros pour l’ Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un minimum de vérifications :

Soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur existence …

Soit en les invitant à se présenter dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions … !

Alors que le dossier des retraites est au cœur des préoccupations des Français,il est impensable que nos gouvernants ne se penchent pas sur cette question connue d’eux depuis longtemps.

Sinon, ce « racisme antifrançais », finira par contrarier très fortement le plus borné des retraités,mais aussi tous ceux qui cotisent pour une lointaine retraite hypothétique.

Merci Marc A.

Repost 0
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:56

Le 25 mars 2014

En dépit du taux d’abstention record que viennent d’enregistrer les élections municipales – 38,6 % – et qui a porté le FN dans un nombre également record de villes dès ce premier tour, la droite et la gauche brament à l’unisson.

Selon le Premier ministre, les abstentionnistes seraient animés « d’inquiétudes, voire de doutes » ; Brice Hortefeux y voit « de la lassitude, du mécontentement ».

Pour Jean-François Copé, c’est « la colère » qui est responsable du vote FN ; et tous en choeur en appellent au vote républicain pour « tout faire pour empêcher le FN de conquérir des villes », clame le porte-parole du PS David Assouline. Rien de moins.

Mais c’est quoi, être républicain, à la fin ? Être contre la monarchie ? Que les royalistes se lèvent ! S’opposer aux communautarismes religieux, ethniques, sociaux, culturels, sexuels ou politiques ? Que l’UMPS et l’extrême gauche restent assis !

Depuis des décennies, ce sont eux et non le FN – qui n’a de cesse de les dénoncer – qui encouragent bel et bien les communautarismes à travers les revendications du voile dans l’espace public, de l’imposition de la viande halal dans les établissements scolaires, en acceptant la construction de centres islamiques avec écoles coraniques qui fleurissent à peu près partout sur notre sol dit républicain.

Alain Juppé ne verserait-il pas dans le communautarisme quand un centre islamique géant verra le jour dans sa ville, avec mosquée, école coranique et autres champs cultuels ?

Najat Belkacem ne fait-elle pas du communautarisme quand elle accuse le Front national qui obligerait les enfants à manger du jambon à la cantine… tout en en privant les autres ?

La France est-elle toujours républicaine quand elle autorisait, à Bobigny, la formation – avortée – d’une liste appelée Union des démocrates musulmans français ?

Républicains, l’UMP, le PS et l’extrême gauche ? C’est une plaisanterie ?

Comme si projeter sur le FN ses propres visées autoritaires, voire totalitaires, ne suffisait pas, madame Belkacem dénonce « le népotisme, les affaires et le surendettement » des villes ayant été gérées depuis 1995 par un maire Front national. Ne riez pas !

Les socialistes n’ont décidément ni le sens des réalités, ni celui de la relativité, et moins encore celui de la statistique.

Jusqu’alors, 5 mairies ont été gérées par des personnalités sous la bannière FN. 5 communes sur 36.552 hors celles de l’outre-mer.

Autrement dit, 1,37 commune sur 10.000 autorisent Jean-Marc Ayrault et Najat Belkacem à faire de ce chiffre une statistique représentative de la gestion d’une ville par un maire FN.

Orange, toujours dirigée par Jacques Bompard depuis dix-neuf ans, a vu sa dette par habitant passer de 1.462 euros en 1995 à 79 euros en 2010.

Les comptes de Bollène se redressent régulièrement, passant de 1.646 euros en 2008 à 1.143 en 2012.

Selon la Cour des comptes, la capacité d’autofinancement de Toulon s’est améliorée.

Ainsi, 3 mairies FN sur 5 se targuent d’une bonne administration.

Statistiquement : 60 %.

Alors, à statistique, statistique et demie, Madame Belkacem ?

Caroline Artus

Ancien chef d'entreprise

source : http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/cest-quoi-etre-republicain-la-fin,54386?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=05f9911bd2-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-05f9911bd2-30403221&mc_cid=05f9911bd2&mc_eid=35158644a0

Michel Marion · Meilleur commentateur · Paris

républicain ? c'est un adjectif abject - issu en droite ligne du catéchisme odieux des politicards-laÏcards du XIX siècle - qui ne sert aux uns et aux autres qu'à contrer l'ennemi politique. En fait rappelons-nous qu'il a servi à justifier tous les massacres perpétrés par les "républicains" depuis 1789 et toutes les attaques contre la liberté des dernières décennies. Vite redonnons-lui son sens étymologique qui est celle de rassembler ceux qui veulent le bien de la cité, avoir soin de sa "République" comme conseiilait un humaniste de la Renaissance à Henri II.

Repost 0