Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 10:02

Jeudi 27 mars 2014

Renaud Camus : « la conquête de l’Europe par l’Afrique »

Au vu des résultats du premier tour des élections municipales ce dimanche, l’heure est au sauve-qui-peut du côté socialiste. Que devrait faire François Hollande selon vous ?

Je ne sais pas, et malheureusement ça ne m’intéresse pas beaucoup. Je ne peux pas me mettre à sa place : nos objectifs sont rigoureusement opposés. Tout ce que je vois (mais cela, je le savais déjà avant son élection), c’est que tant qu’il est là, on perd un temps précieux pour le salut de la nation, son indépendance et son identité. La colonisation du territoire national se poursuit et même s’accélère, et non seulement il ne fait rien pour y mettre un terme, lui et son gouvernement y collaborent activement.

Peut-être qu’un Manuel Valls Premier ministre ralentirait un peu cette course à l’abîme – je n’y crois guère. Je le vois plutôt comme un virtuel second Sarkozy, aussi inefficace que le premier contre le changement de peuple et de civilisation.

On parle de « vote sanction » à l’encontre de la politique nationale : vous êtes d’accord ?

Oui, bien sûr, mais à condition d’inclure, paradoxalement, l’abstention dans le vote sanction ; et d’ailleurs de considérer que l’expression est bien insuffisante. Plus ou moins consciemment, les Français ont le sentiment que le débat politique ne les concerne pas mais aussi, plus gravement encore, qu’il ne concerne pas la France, ni l’Europe, ni notre civilisation.

Ayrault, Valls, Lamy, Gallois, Fabius : qu’est-ce que ça changerait ? Sarkozy, Copé, Fillon : qu’est-ce que ça changerait ? Ne parlons même pas de Juppé, qui est encore plus remplaciste que Noël Mamère ou Martine Aubry, et d’ailleurs ne parie plus que sur les remplaçants pour revenir au pouvoir. Marine Le Pen changerait quelque chose, oui.

En même temps, je suis de ceux — et c’est une ligne très difficile à tenir, mal comprise, et qui ne vaut que des coupsqui pensent que la défense de l’identité nationale et de la civilisation européenne ne peut pas être abandonnée au seul Front national, et cela même de son propre point de vue, dans son propre intérêt : il aura besoin d’alliés, de gens venus d’autres horizons, qui soient à ses côtés ou même le dépassent dans le combat antiremplaciste mais qui ne veulent pas être contraints pour autant d’adhérer à l’ensemble de ses vues et de s’intégrer à ses structures.

Le « front républicain » a l’air de rencontrer moins de succès. Une vieille recette qui a passé d’efficacité ?

Robert Ménard a dit tout ce qu’il y avait à dire sur la question quand il a répondu, à la question de Nicolas Gauthier : « Le front républicain, c’est moi ! » Au-delà de la boutade, la formule est profondément juste. J’admire, plus que je ne saurais dire, la ligne politique qu’il incarne, qui me semble la plus pertinente qui soit — et je peux bien le dire encore maintenant qu’elle semble à la veille de réussir, au moins pour lui, puisque je l’ai dit et répété depuis le début.

La véritable ligne de front, outre celle que tiennent comme ils peuvent nos compatriotes les plus directement exposés à la colonisation en cours et à ses nocences, c’est celle qui sépare remplaçables et remplacés d’un côté, remplacistes et remplaçants de l’autre : indigènes et apparentés ici, colonisateurs et leurs collaborateurs là.

Le front républicain, c’est celui qui unit les défenseurs du peuple et de la nation contre les deux envahissements : celui du multiculturalisme déculturant, celui de l’immigration de masse.

SOS Racisme et l’Union des étudiants juifs de France ont appelé lundi 24 mars à la « mise en place d’un comité de vigilance » à Hénin-Beaumont contre les idées « profondément toxiques » du FN. Votre sentiment ?

Ils sont comme les généraux français de 1940, qui faisaient la guerre de 1916. L’antiracisme est devenu un aveuglement rageur, une interdiction de voir, de comprendre et surtout de nommer.

Les idées « profondément toxiques » ne sont pas à Hénin-Beaumont, elles sont dans la tête des promoteurs et des acteurs de la conquête de l’Europe par l’Afrique.

source http://www.citoyens-et-francais.fr/article-renaud-camus-la-conquete-de-l-europe-par-l-afrique-123126232.html

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 09:36

JUSTE UN RAPPEL !

Nantes : on manifeste contre un aéroport mais pas contre une mosquée géante…!!!

C'est pourtant vrai

La dixième mosquées de Naoned / Nantes

Un samedi, des milliers de personnes manifestaient contre l'implantation d'un aéroport international à Naoned / Nantes.

Ce même samedi, c'est dans l'indifférence qu'ouvrait la plus grande mosquée de tout l'Ouest Français, la dixième à Nantes

Symptôme d'une civilisation en pleine décadence, le sort de quelques lapins prime la submersion du continent sous les flots de l'islam.

La presse le relate ce jour :

La mosquée Assalam (la paix en arabe) ouvre ce samedi à Nantes, dans le quartier Malakoff. Cest le plus grand édifice dédié au culte musulman dans l'ouest. Il pourra accueillir en même temps 1 200 fidèles.

Le dôme du bâtiment principal culmine à 14 m. Le minaret haut de 17 mest constitué d'un simple voile en béton, habillé de lames de verre, avec un écran plasma qui donnera l'heure de la prière et la date du calendrier musulman.

Si l'on peut estimer sans se tromper qu'un aéroport a une durée de vie de 50 à 70 ans, pour une mosquée il en va tout autrement. Une mosquée, par évidence, s’implante pour l'éternité conformément aux principes du prosélytisme islamique et de la conquête des terres aux mains des infidèles.

Le long terme échappe aux esprits de notre époque. On s'échine pour des débats, disons-le très nettement, d'un pitoyable niveau en regard des enjeux. En 2012, la chute de l'Europe sous les coups de l'immigration islamique passe pour secondaire.

Ou plus exactement, pour un non sujet. On s'écharpe bien plus volontiers sur un projet d'aéroport dont l'histoire ne retiendra pas même le futur nom. Querelle sur le sexe des anges comme au temps de Byzance alors menacée par le Turc.

L'histoire retiendra qu'au début du troisième millénaire, l'étendard de l'islam fut dressé sur la capitale des Ducs bretons sans coup férir par les masses afro-islamiques, tandis que 15 000 ahuris protégeaient trois lièvres de l'expropriation.

Merci Chanta F.

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 09:17

Vendredi 28 mars 2014

La guerre froide... du gaz


Cécile Chevré, rédactrice de Défis & Profits

Qui aurait pu prédire il y a quelques semaines les conséquences de la montée de la contestation politique en Ukrain
e ?

Dans le domaine géopolitique tout d'abord.

La crise ukrainienne nous donne l'occasion de prendre conscience qu'antagonismes et préjugés entre Russes et Occidentaux sont loin d'être morts avec la chute de l'U
RSS.

Comment interpréter autrement les multiples articles et commentaires pointant du doigt l'impérialisme russe et utilisant Poutine comme tête de turc ?

J'imagine que les médias et commentateurs pro-russes s'en donnent aussi à coeur joie sur les ambitions américaines et les timides tentatives des Européens pour faire respecter "le droit international".

Difficile dans l'état actuel des choses de connaître les conséquences politiques sur le long terme de l'affaire russe mais il semble bien que le rattachement de la Crimée à la fédération russe soit entérinée sinon en droit mais dans les fait
s.

Certaines voix se sont levées outre-Atlantique pour inciter Obama à utiliser l'arme énergétique contre la Russie

Quant aux conséquences économiques, je m'y étais déjà intéressée dans de précédentes Quotidiennes mais, entre-temps, quelques déclarations américaines ont légèrement changé la donne.

L'arme énergétique en action
En effet, la semaine dernière, certaines voix se sont levées outre-Atlantique pour inciter Obama à utiliser l'arme énergétique contre la Russie. "L'Amérique a non seulement le droit de développer et de commercialiser ses ressources naturelles ; au vu du danger croissant, elle en a l'obligation", a ainsi déclaré le président (républicain) de la Chambre des représentants, John Boehner, au Wall Street Journal.

Sous-entendu : les Etats-Unis devraient voler au secours de l'Europe en exportant vers elle gaz et pétrole et lui permettre ainsi de réduire sa dépendance au gaz russe (25% de notre consommation provenant en effet de Russie).

Pour les chantres de ce "plan Marshall" de l'énergie, le gaz américain serait donc un formidable moyen de pression économique et politique sur Poutine. Hum...

Des réserves très stratégiques
Pour ne rien arranger, ces déclarations se sont faites de manière concomitante à une importante décision prise par le gouvernement américain : celle de libérer une partie de leurs réserves stratégiques de pétrole.

Créées dans les années 70, après le Premier choc pétrolier, ces réserves doivent permettre aux Etats-Unis de faire face à une rupture de l'approvisionnement en pétrole penda
nt quelques jours à semaines.

L'explosion de l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste a profondément bouleversé la donne

La constitution de ces réserves s'est accompagnée de l'interdiction d'exporter du pétrole et du gaz vers la plupart des pays.

Mais l'explosion de l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste a profondément bouleversé la donne. En quelques années, les Etats-Unis sont redevenus des acteurs de premier plan du monde des hydrocarbures. Fin 2014, le pays est ainsi devenu le premier producteur de pétrole au monde devant l'Arabie Saoudite mais aussi de gaz, devant... la Russie.

Grâce à cette manne, les réserves stratégiques de pétrole américaines atteignent aujourd'hui l'équivalent de 210 jours de consommation, bien au-delà de la limite imposée de 90 jours.

Je ne suis pas sûre que la décision américaine de libérer une -- petite -- partie de ses réserves stratégiques soit liée à l'Ukraine mais elle rappelle à tous que la manne énergétique que représentent le gaz et le pétrole de schiste sont un atout majeur -- que certains voudraient utiliser aussi bien économiquement que politiquement.

Etats-Unis, nouveaux exportateurs ?
L'exportation de pétrole n'est toujours pas à l'ordre du jour mais celle du gaz, oui. Les Etats-Unis exportent déjà leur production vers certains pays comme le Mexique ou le Canada mais pas vers l'Europe. Ce qui pourrait bientôt changer si l'on en croit les récentes déclarations de Washington.

Les Etats-Unis pourraient-ils rapidement devenir un de nos principaux fournisseurs de gaz, capable par exemple de concurrencer la Russie ? Ce n'est pas
si simple.

Les Etats-Unis pourraient-ils rapidement devenir un de nos principaux fournisseurs de gaz, capable par exemple de concurrencer la Russie ?

Un problème de droit
Tout d'abord pour une question légale. Les exportations de gaz sont strictement encadrées par le gouvernement américain. Sur les 21 demandes d'exportations déposées jusqu'à présent, 6 seulement ont été autorisées. Et le début des exportations n'est pas prévu avant, au mieux, plusieurs mois.

Tout reste à créer
Autre problème : le manque d'infrastructures. Les gazoducs permettront d'approvisionner les voisins des Etats-Unis mais pas l'Europe... à moins d'envisager la pharaonique construction d'un gazoduc sous l'Atlantique.

Reste donc le transport maritime, sous forme de gaz liquéfié, le GNL. Le processus de liquéfaction du gaz nécessite cependant d'importants investissements dans des terminaux exportateurs. Le premier d'entre eux, installé en Louisiane, ne devrait entrer en fonctionnement que l'année prochaine.

Au-delà de ces terminaux, c'est tout le réseau de transport et la transformation du gaz américain qu'il faut revoir.

Jusqu'à présent, celui-ci était destiné à recevoir du gaz importé de l'étranger, le regazifier puis le transporter vers les zones de consommation. L'exploitation des gaz de schiste a obligé à un bouleversement -- une inversion même -- de ce circuit : il faut maintenant transporter le gaz produit sur le sol américain non seulement vers les zones de consommation mais vers les futurs sites d'exportation. Une modification en profondeur qui ne se fait pas en un jour et qui nécessite un important i
nvestissement financier.

C'est tout le réseau de transport et la transformation du gaz américain qu'il faut revoir

Exporter ou ne pas exporter ? Telle est la question...
Enfin, le développement de l'exportation de gaz est loin, très loin de faire l'unanimité au sein de la classe politique et de l'opinion publique américaine. En effet, certains craignent qu'elle entraîne une importante augmentation des prix du gaz sur le territoire américain
.

La disparité des cours moyens du gaz à travers le monde en 2012. Entre les 3 $ le MMBtu aux Etats-Unis et les 16 $ au Japon, la différence est de taille.

Si bien que certains anticipent une flambée des cours du gaz aux Etats-Unis, ce qui pénaliserait consommateurs et entreprises.

La demande mondiale en gaz est tirée par l'Asie et tout particulièrement par le Japon. Une demande qui n'a fait que croître depuis la catastrophe de Fukushima en 2011 et l'arrêt des centrales nucléaires japonaises. Les Japonais sont donc prêts à payer leur gaz... et cher. Ce qui ferait augmenter automatiquement les cours.

Une grande partie de la classe politique américaine milite donc fermement pour le maintien la "préférence nationale" en matière d'énergie.

En outre, l'importance de la demande asiatique est telle (70% de la demande actuelle) que le principal d'une potentielle exportation de gaz américain prendrait le chemin du pays du Soleil Levant et non pas les rivages du Vieux Continent.

Qu'est-ce que cela signifie pour vous ?
Pour conclure, il me paraît fort improbable que nous puissions dans les années qui viennent nous passer du gaz russe. Et tout aussi improbable que les exportations de gaz américain incitent Poutine à reculer sur la
question de la Crimée.

La demande mondiale en GNL est en constante progression, portée aussi bien par la demande des émergents, de l'Asie que de l'Europe

Cependant, je le dis et le répète, la demande mondiale en GNL est en constante progression, portée aussi bien par la demande des émergents, de l'Asie que de l'Europe. Shell prévoit ainsi un doublement de la demande mondiale dans la décennie à venir.

Le GNL fait évidemment partie de notre portefeuille de Défis & Profits, grâce à un transporteur européen. Les excellents résultats trimestriels de l'entreprise, son carnet de commandes bien rempli et l'augmentation prévue de sa flotte dans les mois à venir en font une excellente de valeur pour le long t
erme.

Depuis notre achat en octobre 2012, la valeur gagne près de 70% et son potentiel me semble loin d'être épuisé. Une valeur au très fort potentiel qui est à retrouver dans Défis & Profits.

source : AGORA

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:39

jeudi, 27 mars 2014

Et pourquoi pas ?

Et si le FN était en train de devenir aussi dévoyé que l'UMP et le PS ?

Et si c'était là la raison de son succès ?

On peut le penser lorsqu'on entend des propos comme ceux tenus le lendemain de son élection à Hénin-Beaumont par Steeve Briois, au micro d'Europe 1.

A la question de savoir s'il marierait des homosexuels, le gentil Briois commence par bredouiller quelques mots gênés puis par préciser qu'il aura un adjoint spécialement chargé des mariages. "Uniquement des mariages homos ?", demande le journaliste; "Non, de tous les mariages".

"Vous accepterez donc qu'à Hénin-Beaumont soient célébrés des mariages homos?", "Et pourquoi pas !," finit par avouer Briois, un tantinet énervé.

Et ce Steeve n'est pas n'importe quel cadre du FN, il en est le secrétaire général et sa position sur le mariage des paires d'homosexuels explique peut-être l'attitude alambiquée de sa présidente au moment des Manifs pour tous.

Alors assiste-t-on à la naissance de l'UMPSFN ? le Front est-il en train de devenir "normal" ?

Briois et le gaulliste Philippot sont-ils des mutants ?

Et pourquoi pas ?!

Commentaires

Il faut être réaliste et ne pas demander auFN, surtout à Steeve Briois, déja traqué par la meute, de prendre une position en pointe sur le mariage homo. j'ai été à l'université d'été de la manif pour tous et j'ai bien vu qu'on a " lâché", pas tout mais en partie. Par exemple, aucun de ces maires courageux que j' y ai vu , qui avaient commencé à refuser de célébrer ces mariages, n'ont pu ou voulu aller jusqu'au bout et résister comme Antigone : acceptant de démissioner pour se faire réélire ou non, en tous cas avancer dans la résistance par ce biais, faire avancer les consciences et incarner le combat.
Bref même LMPT a bien lâché sur ce point. Et doit-on être plus courageux que Jacques Bompard qui , lui, est allé jusqu'au bout ou presque ( (commes sa femme ) dans la résistance à célébrer ce type de mariage.
C'est pas à pas qu'il faut reconquérir. LE FN présente d'autres ambiguités, la principale étant de vouloir relooker un régime qui s'effondre', à coup de Marseillaises , '-excusez moi de le dire- de ripoliner ce qui est rongé par la rouille, de revenir à un fantasme républicain, respectable comme idéal , mais illusoire tel qu'il s'est installé en France, portant en lui même le germe de sa destruction, et donner donc des gages à ce qui nous détruit de l'intérieur .
Le problème est de discerner dans ce mouvement et d'autre ce qui est du ressort du sursaut vital pour notre communauté de naissance et de ce qui est une impasse . A chacun de le faire.
Je ne me focaliserai donc pas sur ce fait et je relancerai le débat jusqu'à ce que l'on trouve le fil du " parti des
politiques "

Écrit par : Henri | jeudi, 27 mars 2014

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:23

Contenir Poutine absolument

Posted On 27 mar 2014

By : Dreuz Info

Les « grands » media généralistes et officiels ont rapporté à peu près tout et n’importe quoi concernant les événements récents en Ukraine et en Crimée.

Je sépare les deux entités car la Crimée est aujourd’hui de facto russe.

Elle est russophone dans son immense majorité et veut son rattachement à la « Matoushka Rossiya » (la Mère Russie) pour toujours.

Les vues de Poutine quant à l’Histoire de la Russie sont tronquées

Cependant, il serait bon de revenir sur certaines parties du discours du Président Vladimir Poutine adressé récemment à la Douma pour annoncer et célébrer la réintégration de la Crimée à la Russie.

Cela vaut la peine de s’y intéresser afin de constater ô combien les vues du Président Poutine quant à l’Histoire de la Russie sont tronquées, voire complètement erronées, ainsi que de mettre en relief la nouvelle idéologie officielle du régime russe, désormais faite d’un étrange mélange de victimisation et d’hyper-nationalisme agressif.

A propos de l’Ukraine continentale, Poutine semble laisser entendre qu’il n’a pas l’intention de diviser le reste du pays et qu’il en restera là.

A l’écouter, on pourrait se prendre à en oublier que la Russie est et a été pendant des siècles le plus grand pays du monde après avoir conquis ses vastes territoires par cet expansionnisme impérialiste qui la caractérise, souvent accompagné de génocides et de nettoyages ethniques.

Le Président Poutine préfère présenter la Russie comme un pays qui doit être en permanence sur ses gardes, comme une victime à la fois des Occidentaux et des errements du communisme.

« En un mot, nous avons toutes les raisons de croire que la politique de « containment » pratiquée à l’égard de notre Russie aux 18ème, 19ème et 20ème siècles se poursuit encore de nos jours. Ils [les Occidentaux] s’évertuent constamment à nous mettre dans des situations difficiles parce que nous osons avoir des vues différentes des leurs, parce que nous osons les défendre et parce que nous osons appeler les choses par leur nom, sans hypocrisie », déclare Poutine.

Selon Vladimir Poutine, après la Révolution de 1917, ce fut le tour des Bolchéviques de s’en prendre à la Russie.

Cependant, Poutine ignore parce ce que cela l’arrange bien, que l’immense majorité des Bolchéviques étaient russes et que le parti fondé par Lénine était russe de par sa nature institutionnelle.

Mais ceci n’est sans doute qu’un petit détail.

Et Poutine de déclarer : « Les Bolchéviques, pour un certain nombre de raisons – que Dieu ait pitié d’eux – ont cédé de grands territoires du sud historique de la Russie à la République d’Ukraine sans tenir aucun compte de l’origine ethnique des populations vivant sur ces terres qui forment à présent le sud-est de l’Ukraine. Ainsi, en 1954, la décision fut prise de transférer la Région de Crimée à l’Ukraine….Ce qui importe aujourd’hui est que cette décision fut prise en violation flagrante des bases constitutionnelles qui étaient en vigueur même à l’époque ».

Encore une fois, force est de constater l’impressionnante myopie historique de Poutine : la décision de Nikita Khrouchtchov d’offrir la Crimée à la Russie était bel et bien constitutionnelle, aussi constitutionnelle que tout ce que n’importe quel autre dirigeant communiste a pu faire durant la période soviétique.

Le pouvoir soviétique reposait lui-même sur l’illégalité, sur l’imposture et sur les violations des droits humains civils et politiques.

Khrouchtchov avait tort, c’est seulement parce que l’URSS était elle-même une imposture et n’aurait jamais dû être créée en premier lieu.

La Russie a conquis le Khanat des Tatars de Crimée en 1783 pour ensuite chasser sa population

Il est également bien peu surprenant que le discours de Poutine passe sous silence le fait que l’impérialisme russe ait presque réussi à exterminer les Tatars de Crimée.

La Russie avait conquis le Khanat des Tatars de Crimée en 1783 pour ensuite chasser cette population de sa terre ancestrale et y installer des Russes. Des dizaines de milliers de Tatars ont péri.

Deux tiers ont dû quitter la Crimée.

En 1944, le nettoyage ethnique fut achevé lorsque Staline, dans un élan de générosité constructiviste si caractéristique des régimes gauchistes, chassa les quelque 200 000 âmes que comptait alors la population tatare vers l’Ouzbékistan et d’autres régions d’URSS. Près de la moitié moururent en chemin.

Ce n’est qu’à la fin des années 1980 que les survivants et leurs descendants purent regagner leur ancien territoire tout en devant affronter la nouvelle réalité que leurs terres et leurs maisons étaient à présent occupées par des Russes.

Oui, les Tatars de Crimée sont musulmans. Mais les Russes font pareil avec les autres peuples et ethnies qui la composent.

Par exemple, l’Oblast juif autonome du Birobidjan fut créé selon la même logique de déportation et d’isolement. Même chose pour les Allemands de la Volga (colons invités par Catherine II, elle-même allemande) déplacés par le régime stalinien au Kazakhstan au lendemain de la Seconde Guerre mondiale.

Selon Poutine, la Crimée compte beaucoup pour la Russie car « les tombes des soldats russes dont la bravoure a permis à la Crimée d’intégrer l’empire russe se trouvent aussi en Crimée. Et puis, il y a Sébastopol, cette cité héroïque à l’histoire exceptionnelle, une forteresse qui a servi de berceau à la Flotte de la Mer Noire, qui symbolise à elle seule la gloire militaire incomparable de la Russie ».

Quid des Tatars de Crimée ? Et Poutine ajoute : « Il est vrai qu’il fut un temps où les Tatars de Crimée étaient maltraités, tout comme les autres peuples de l’URSS. La seule chose que je puisse dire ici est que des millions de gens d’origines ethniques diverses ont souffert durant les répressions et surtout les Russes ».

Le caractère mensonger des propos de Poutine est à son comble

Ainsi les Tatars de Crimée n’ont pas seulement été maltraités par on ne sait trop qui. En réalité, ils ont été soumis au génocide par l’empire totalitaire russe.

Les Russes ont souffert, c’est vrai, mais les plus grandes souffrances ont été infligées aux Ukrainiens et aux Polonais (voir le livre « Bloodlands*» de Timothy Snyder, historien à l’Université de Yale), sans oublier les fameux pogroms antisémites sous l’Empire des Romanovs des 19ème et 20ème siècles. Stéphane Bern, le marquis de France 2, nous dit que les tsars n’y étaient pour rien. Peut-être … mais ils ont laissé faire.

En dépit de toutes ses faiblesses passées et présentes, Poutine nous assure que la Russie est de retour en force, c’est le moins qu’on puisse dire, plus folle de rage que jamais et désormais décidée à ne plus se laisser humilier.

Cette Russie, la nouvelle Russie, est à la fois victime et tyran : « Aujourd’hui, nous devons en finir avec l’hystérie, renoncer à la logique de Guerre Froide et reconnaître un fait évident : la Russie est un acteur indépendant de la vie internationale et, comme les autres pays, elle doit défendre ses propres intérêts et ceux-ci doivent être reconnus et respectés ».

Ensuite, et c’est assez remarquable, Poutine adopte un ton plus conciliant envers l’Ukraine.

Naturellement, il dénonce le nouveau gouvernement démocratique qu’il considère illégitime car aux mains de fascistes, et réaffirme l’obligation qu’a la Russie d’aider les Russes de Crimée à se défendre contre les agressions supposées de ces « rapaces ».

“J’en appelle au peuple d’Ukraine. Je souhaite sincèrement que vous compreniez : en aucun cas nous ne voulons vous faire de mal, ni insulter votre sentiment national. Nous avons toujours respecté l’intégrité du territoire national de l’Etat ukrainien…

Ne croyez pas ceux qui veulent vous terrifier en brandissant la menace russe, ni ceux qui crient haut et fort que les autres régions suivront le même chemin que la Crimée… Nous voulons une Ukraine forte, souveraine et indépendante…

Nous voulons la paix et l’amitié avec l’Ukraine et ensemble avec les autres pays nous sommes prêts à coopérer pleinement à cette fin. Mais je vous le répète : seuls les Ukrainiens sont capables de mettre de l’ordre dans leur propre maison ».

Si ces mots sont sincères, alors ils constituent un démarquage important par rapport aux menaces proférées par Poutine lors de sa conférence de presse du 4 mars dernier où il déclarait qu’ « il n’est pas inquiet » quant à un conflit armé avec l’Ukraine. Effectivement, si ses mots sont sincères, Poutine a bien dit qu’il n’envahirait pas le reste de l’Ukraine et ne tenterait pas d’annexer ses provinces du sud-est.

Poutine est-il vraiment sincère ? N’est-ce qu’un écran de fumée avant une agression de plus grande ampleur ? Personne ne peut le dire avec certitude.

Mais Poutine a suffisamment montré ses intentions belliqueuses envers l’Ukraine, et la communauté internationale ferait bien de lui rappeler très fermement que lorsque la tentation d’agiter le sabre aux frontières de l’Ukraine et de soulever les provinces du sud-est lui deviendra irrésistible, elle sera là.

En Occident, Poutine se présente comme un défenseur des grandes valeurs conservatrices qui ont fait la force de nos pays.

S’il a certes raison sur certains points, il devrait d’abord appliquer ces valeurs chez lui. Ainsi l’avortement, le divorce, l’abandon, l’inceste, la pédophilie, la drogue, ont fait et font des ravages en Russie.

La vie humaine et la liberté n’y ont toujours pas la même valeur qu’en Occident.

L’Etat est toujours dirigiste, et ses intrusions dans la vie privée toujours aussi nombreuses et injustifiées. Que les Conservateurs et Néo-conservateurs ne se laissent jamais prendre dans les filets de cette propagande aussi cynique que grotesque.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Mandrake pour Dreuz.info.

* En achetant le livre avec ce lien, vous bénéficiez d’une remise de 5%, et vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%.

- See more at: http://www.dreuz.info/2014/03/contenir-poutine-absolument/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+drzz%2FPxvu+%28Dreuz%29#sthash.tgKhKG1F.dpuf

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:17

Antisémitisme !

Posted: 26 Mar 2014 09:47 AM PDT

Enquête sur une grande escroquerie à la formation professionnelle

Alors que le projet de loi sur la formation professionnelle est discuté en procédure accélérée à l’Assemblée, le service régional de contrôle d’Ile-de-France a saisi la justice d’une énorme escroquerie présumée à la formation professionnelle.

Selon nos calculs, quarante millions d’euros ont été détournés entre 2007 et 2012 en Ile-de-France.

Trois mois après le signalement, le parquet de Paris n’a toujours pas réagi.

Soixante-sept organismes de formation suspects ; près de quarante millions d’euros d’argent public potentiellement détournés entre 2007 et 2012 ; des milliers de formations bidons, de conventions signées à blanc, de faux émargements, de fausses factures…

À l’heure où les députés discutent en procédure accélérée du projet de loi sur la formation professionnelle, nouvelle arme antichômage du gouvernement, un énième scandale de détournement massif de fonds publics pourrait éclabousser un secteur connu pour son opacité, et où les arnaques en tout genre sont légion faute de moyens de contrôle suffisants.

Dans un signalement que s’est procuré Mediapart, le service régional de contrôle (SRC) de la formation professionnelle d’Île-de-France a saisi, le 8 novembre dernier, le pôle financier du parquet de Paris pour l’informer d’une vaste escroquerie présumée en bande organisée, assortie de faux et usage de faux ainsi que de fraude fiscale.

Les agents du SRC (contrôleurs ou inspecteurs du travail) ont agi après une série de contrôles portant sur une centaine d’organismes de formation franciliens, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale obligeant tout fonctionnaire qui « acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit d’en donner avis sans délai au procureur de la République ».

Dans leur rapport, ils détaillent « une fraude organisée en réseau par mutualisation de locaux et de salariés ». Baptisée « ABC », des initiales des trois gérants du premier sous-réseau identifié (Azoulay, Benhamou, Coriatt), elle mêle formations fictives et fausses factures. [...]

Tous les stratagèmes sont bons pour tromper la vigilance de l’administration. Même les plus grossiers.

Certains n’hésitent pas à déclarer des sous-traitants formateurs à leur insu en se procurant leur CV sur Internet ou via d’autres organismes complices.

Les organismes CRCE et ORFP, coquilles vides domiciliées à la même adresse avec six autres structures, en ont fait une spécialité.

Leur enregistrement en tant qu’organisme de formation a été facilité par Jason Benhamou, un jeune loup déjà à la tête de deux organismes de formation, BC Consult et JB consulting, qui possède à 28 ans trois véhicules de luxe d’une valeur de 120 000 euros.

Les clients de CRCE et ORPF se trouvaient être son père et sa mère pour l’obtention de la DA, la déclaration d’activité.

Lire la suite de l’article sur ldhcibp.wordpress.com

Source : Le National Emancipé 2014

Antisémitisme !

Posted: 26 Mar 2014 09:47 AM PDT

Enquête sur une grande escroquerie à la formation professionnelle

Alors que le projet de loi sur la formation professionnelle est discuté en procédure accélérée à l’Assemblée, le service régional de contrôle d’Ile-de-France a saisi la justice d’une énorme escroquerie présumée à la formation professionnelle. Selon nos calculs, quarante millions d’euros ont été détournés entre 2007 et 2012 en Ile-de-France. Trois mois après le signalement, le parquet de Paris n’a toujours pas réagi.

Soixante-sept organismes de formation suspects ; près de quarante millions d’euros d’argent public potentiellement détournés entre 2007 et 2012 ; des milliers de formations bidons, de conventions signées à blanc, de faux émargements, de fausses factures… À l’heure où les députés discutent en procédure accélérée du projet de loi sur la formation professionnelle, nouvelle arme antichômage du gouvernement, un énième scandale de détournement massif de fonds publics pourrait éclabousser un secteur connu pour son opacité, et où les arnaques en tout genre sont légion faute de moyens de contrôle suffisants.

Dans un signalement que s’est procuré Mediapart, le service régional de contrôle (SRC) de la formation professionnelle d’Île-de-France a saisi, le 8 novembre dernier, le pôle financier du parquet de Paris pour l’informer d’une vaste escroquerie présumée en bande organisée, assortie de faux et usage de faux ainsi que de fraude fiscale. Les agents du SRC (contrôleurs ou inspecteurs du travail) ont agi après une série de contrôles portant sur une centaine d’organismes de formation franciliens, au titre de l’article 40 du code de procédure pénale obligeant tout fonctionnaire qui « acquiert la connaissance d’un crime ou d’un délit d’en donner avis sans délai au procureur de la République ».

Dans leur rapport, ils détaillent « une fraude organisée en réseau par mutualisation de locaux et de salariés ». Baptisée « ABC », des initiales des trois gérants du premier sous-réseau identifié (Azoulay, Benhamou, Coriatt), elle mêle formations fictives et fausses factures. [...]

Tous les stratagèmes sont bons pour tromper la vigilance de l’administration. Même les plus grossiers. Certains n’hésitent pas à déclarer des sous-traitants formateurs à leur insu en se procurant leur CV sur Internet ou via d’autres organismes complices. Les organismes CRCE et ORFP, coquilles vides domiciliées à la même adresse avec six autres structures, en ont fait une spécialité. Leur enregistrement en tant qu’organisme de formation a été facilité par Jason Benhamou, un jeune loup déjà à la tête de deux organismes de formation, BC Consult et JB consulting, qui possède à 28 ans trois véhicules de luxe d’une valeur de 120 000 euros. Les clients de CRCE et ORPF se trouvaient être son père et sa mère pour l’obtention de la DA, la déclaration d’activité.

Lire la suite de l’article sur ldhcibp.wordpress.com

Le National Emancipé 2014

Repost 0
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:12

Ecrit le 27 mar 2014 à 17:48 par Christian Vanneste dans Poing de vue

L’affront républicain

Les mots s’usent à force de trop servir.

Le « Front républicain » est démonétisé, réduit à l’état de hochet un peu ridicule.

Lancée par le PS, reprise par le centre toujours aussi à cours d’idées qui lui soient propres, acceptée par une partie de l’UMP, soumise aux modes et aux coteries, la formule s’épuise dans ses derniers et vains combats.

On observera que l’UMP requinquée apparemment par l’effondrement de la gauche, le rejette désormais.

Logique : elle n’en a plus besoin. La machine peut perdre quelques pièces. Elle en gagnera davantage.

Au PS, au contraire, on s’y accroche avec désespoir. Sans la diabolisation du FN, ce dernier peut non seulement continuer sa progression dans les classes populaires, chez tous ceux que les socialistes ont délaissés depuis des années au profit des bobos, mais encore devenir un adversaire de premier plan plus redoutable que le cartel de carriéristes, l’Union pour Maintenir nos Places, avec laquelle on peut toujours s’entendre.

Il est donc préférable, pour le PS, de voir un UMP élu plutôt qu’un FN.

La difficulté encore mal perçue par les dirigeants de la gauche, c’est la double incompréhension des électeurs. Ceux-ci entendent un discours plus soucieux de leurs problèmes au FN qu’au PS : chômage, logement, insécurité, immigration, et il n’y a pas dans le fonctionnement de ce parti et dans son expression de dérapage qui justifie sa mise au ban de la République.

Le « ni-ni » de l’UMP est plus prudent. Il s’agit de ne pas trop vexer les électeurs qui au 2e tour auraient l’idée de se recentrer, mais il faut aussi couper les ailes d’un concurrent dangereux qui pourrait, si le rapprochement se faisait, bénéficier du transfert de tous ceux qu’exaspèrent l’inefficacité, le désert intellectuel et l’arrivisme forcené qui règnent dans un parti qui a trahi totalement l’esprit de la Ve République et de son fondateur.

A Villeneuve Saint-Georges, le candidat de droite soutenu par l’UMP fait alliance avec le FN. Sa justification est claire : pourquoi deux listes qui ont une vision identique de l’avenir de la cité ne fusionneraient-elles pas ?

L’idéologie n’a guère sa place dans une gestion municipale.

L’UMP l’abandonne mais le cherchera à nouveau s’il est élu. C’est une firme soucieuse de ses intérêts électoraux qui agit de la sorte.

Si elle faisait encore de la politique, elle devrait, comme la majorité de ses sympathisants, penser qu’il y a plus d’idées communes entre les électeurs du FN et ceux de l’UMP qu’entre ces derniers et les dirigeants du PS dont tout les sépare.

Le « Front Républicain » n’est pas un front mais un affront. C’est un affront du PS à ses électeurs à qui on demande de voter pour ceux qu’ils combattent depuis toujours et qu’on accuse régulièrement de lepénisation rampante.

On ne peut dire plus clairement aux gens qu’on les prend pour des idiots. C’est aussi une insulte à l’intelligence des Français.

La République à toutes les sauces a perdu toute saveur. Elle ne saurait être la propriété d’un parti.

Elle ne saurait exclure près d’un Français sur cinq qui vote pour un parti qui ne menace en rien ses institutions, ni même ne remet en cause les valeurs qui lui sont les plus chères.

La préférence nationale est plus républicaine que la préférence étrangère. Dans une République, ne votent que les citoyens, ceux qui appartiennent à la Cité, c’est-à-dire à la Nation, laquelle n’est pas un gros mot.

Une République, qui est une démocratie, a non seulement le droit, mais le devoir d’être sévère avec les délinquants, les vrais, ceux qui s’attaquent aux personnes et à leurs biens, aux lois qui les protègent, pas ceux que révolte l’idéologie dominante.

Les tractations et les ententes entre les deux tours ressemblent aux bruits de vaisselle et aux relents qui en provenance de la cuisine gênent les clients d’un mauvais restaurant.

Ceux-ci devraient quitter la table ou refuser une addition injustifiée. Il est clair que le petit monde politique de plus en plus constitué de gens incapables de faire autre chose s’accroche à ses places, à des pouvoirs dont il n’a usé, à droite comme à gauche, que pour conduire la France là où elle est.

Un affront, ça se relève, et c’est justement ce dont la France a besoin.

http://www.ndf.fr/poing-de-vue/27-03-2014/laffront-republicain?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29#.UzUgsa6vdQ8

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 08:08

Rennes. Des militants d’extrême gauche sabotent le meeting de Nathalie Appéré

Publié par : redacbzhinfo 27 mars 2014 dans Municipales 2014, Politique Laisser un commentaire

27/03/2014 – 07H30 Rennes (Breizh-info.com) – Le sénateur (PS) Edmond Hervé n’en n’est pas revenu. Le meeting de soutien à la liste de gauche menée par Nathalie Appéré, organisé hier soir à Rennes, n’a finalement pas pu se tenir. En cause, l’irruption d’une cinquantaine d’étudiants pro immigrés venus protester contre l’expulsion d’un clandestin.

En principe tout devait se passer tranquillement. Point d’orgue de la campagne électorale de la gauche rennaise, le meeting organisé salle de la Cité réunissait, autour de l’establishment de la gauche rennaise, Nathalie Appéré, candidate socialiste aux municipales à Rennes, et Matthieu Theurier (EELV, Ensemble, Parti de gauche), dont les listes ont fusionné.

C’était sans compter avec l’arrivée inopinée dans la salle d’une cinquantaine d’étudiants d’extrême gauche venus demander la régularisation d’un clandestin d’origine guinéenne, inscrit à l’université Rennes. Criant des slogans du type « solidarité avec les sans-papiers ! » ou « Valls, Le Pen, c’est du pareil au même ! », les militants pro-immigrés ont occupé la salle, empêchant le meeting de se tenir, au grand désespoir des organisateurs.

L’un d’entre eux tenta bien d’amadouer les perturbateurs en leur affirmant, la main sur le cœur, « les combats que vous menez sont légitimes ». Peine perdue. Les manifestant crieront de plus belle « libérez Ali, libérez Ali ! ». Il ne restait plus à la gauche unie rennaise qu’à plier bagage. Ce qu’elle fit, bien fâchée.

Dans un communiqué publié peu après, Nathalie Appéré a tenu à réagir en affirmant que « si chacun doit être libre dans la République d’exprimer son opinion, empêcher le débat démocratique n’a jamais fait avancer une cause quelle qu’elle soit. ».

Une opinion que la tête de liste « Rennes créative et solidaire » s’était bien gardée de manifester après l’émeute provoquée par l’extrême gauche lors de la tenue du meeting du candidat FN, le 8 février dernier.


[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 07:45

Morbihan : un profanateur retrouvé…

Le 26 03 2014

L’auteur de pas moins de quinze (15 !) actes de profanation dans le Morbihan enfin retrouvé. Mais on ne sait rien sur son identité…

C’est une très bonne nouvelle pour les paroisses et chapelles bretonnes. France 3 nous informe que (…) mardi 25 mars, un homme a été interpellé et placé en garde à vue, reconnaissant être à l’origine de 15 [!] actes de vandalisme sur des lieux de cultes dans le Morbihan.

Ces dégradations qui ne s’accompagnaient pas de vol, ont été commises entre mars 2013 et janvier 2014. L’homme a été confondu par son ADN. Durant plusieurs mois, des édifices et des symboles religieux ont été vandalisés dans le pays de Pontivy (56) que ce soit à Bubry, Bieuzy-les-eaux, Plouay, Villeneuve-Jacquenot, Melrand, Languidic ou d’autres communes avoisinantes.

Tous les maires avaient porté plainte. Ar Gedour s’en était fait le relai.

Mardi matin, un homme de 34 ans a été interpellé chez lui dans le Morbihan, puis placé en garde à vue. Il a été relâché en fin de journée.

Lors de sa garde à vue, cet homme a reconnu 15 des 19 faits de dégradations. Il avait déjà été interpellé dans le cadre de cette affaire et son ADN prélevée.

C’est son ADN qui a été retrouvé sur les derniers scènes de dégradation, d’où cette nouvelle interpellation.

L’auteur présumé des faits sera reconvoqué devant la justice ultérieurement.

Source : Ar Gedour

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/22005#sthash.VaK0u9rN.dpuf

Morbihan : un profanateur retrouvé…

Le 26 03 2014 Avec 1 Commentaires

L’auteur de pas moins de quinze (15 !) actes de profanation dans le Morbihan enfin retrouvé. Mais on ne sait rien sur son identité…

C’est une très bonne nouvelle pour les paroisses et chapelles bretonnes. France 3 nous informe que (…) mardi 25 mars, un homme a été interpellé et placé en garde à vue, reconnaissant être à l’origine de 15 [!] actes de vandalisme sur des lieux de cultes dans le Morbihan. Ces dégradations qui ne s’accompagnaient pas de vol, ont été commises entre mars 2013 et janvier 2014. L’homme a été confondu par son ADN. Durant plusieurs mois, des édifices et des symboles religieux ont été vandalisés dans le pays de Pontivy (56) que ce soit à Bubry, Bieuzy-les-eaux, Plouay, Villeneuve-Jacquenot, Melrand, Languidic ou d’autres communes avoisinantes. Tous les maires avaient porté plainte. Ar Gedour s’en était fait le relai. Mardi matin, un homme de 34 ans a été interpellé chez lui dans le Morbihan, puis placé en garde à vue. Il a été relâché en fin de journée. Lors de sa garde à vue, cet homme a reconnu 15 des 19 faits de dégradations. Il avait déjà été interpellé dans le cadre de cette affaire et son ADN prélevée. C’est son ADN qui a été retrouvé sur les derniers scènes de dégradation, d’où cette nouvelle interpellation. L’auteur présumé des faits sera reconvoqué devant la justice ultérieurement.

Source : Ar Gedour

Morbihan : un profanateur retrouvé…

Le 26 03 2014 Avec 1 Commentaires

L’auteur de pas moins de quinze (15 !) actes de profanation dans le Morbihan enfin retrouvé. Mais on ne sait rien sur son identité…

C’est une très bonne nouvelle pour les paroisses et chapelles bretonnes. France 3 nous informe que (…) mardi 25 mars, un homme a été interpellé et placé en garde à vue, reconnaissant être à l’origine de 15 [!] actes de vandalisme sur des lieux de cultes dans le Morbihan. Ces dégradations qui ne s’accompagnaient pas de vol, ont été commises entre mars 2013 et janvier 2014. L’homme a été confondu par son ADN. Durant plusieurs mois, des édifices et des symboles religieux ont été vandalisés dans le pays de Pontivy (56) que ce soit à Bubry, Bieuzy-les-eaux, Plouay, Villeneuve-Jacquenot, Melrand, Languidic ou d’autres communes avoisinantes. Tous les maires avaient porté plainte. Ar Gedour s’en était fait le relai. Mardi matin, un homme de 34 ans a été interpellé chez lui dans le Morbihan, puis placé en garde à vue. Il a été relâché en fin de journée. Lors de sa garde à vue, cet homme a reconnu 15 des 19 faits de dégradations. Il avait déjà été interpellé dans le cadre de cette affaire et son ADN prélevée. C’est son ADN qui a été retrouvé sur les derniers scènes de dégradation, d’où cette nouvelle interpellation. L’auteur présumé des faits sera reconvoqué devant la justice ultérieurement.

Source : Ar Gedour

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/22005#sthash.VaK0u9rN.dpufMorbihan : un profanateur retrouvé…

Le 26 03 2014 Avec 1 Commentaires

L’auteur de pas moins de quinze (15 !) actes de profanation dans le Morbihan enfin retrouvé. Mais on ne sait rien sur son identité…

C’est une très bonne nouvelle pour les paroisses et chapelles bretonnes. France 3 nous informe que (…) mardi 25 mars, un homme a été interpellé et placé en garde à vue, reconnaissant être à l’origine de 15 [!] actes de vandalisme sur des lieux de cultes dans le Morbihan. Ces dégradations qui ne s’accompagnaient pas de vol, ont été commises entre mars 2013 et janvier 2014. L’homme a été confondu par son ADN. Durant plusieurs mois, des édifices et des symboles religieux ont été vandalisés dans le pays de Pontivy (56) que ce soit à Bubry, Bieuzy-les-eaux, Plouay, Villeneuve-Jacquenot, Melrand, Languidic ou d’autres communes avoisinantes. Tous les maires avaient porté plainte. Ar Gedour s’en était fait le relai. Mardi matin, un homme de 34 ans a été interpellé chez lui dans le Morbihan, puis placé en garde à vue. Il a été relâché en fin de journée. Lors de sa garde à vue, cet homme a reconnu 15 des 19 faits de dégradations. Il avait déjà été interpellé dans le cadre de cette affaire et son ADN prélevée. C’est son ADN qui a été retrouvé sur les derniers scènes de dégradation, d’où cette nouvelle interpellation. L’auteur présumé des faits sera reconvoqué devant la justice ultérieurement.

Source : Ar Gedour

Repost 0
27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 07:38

TRIBUNE LIBRE

Merci du fond du cœur à tous ceux qui ont déjà participé à notre appel.
A l’occasion des élections municipales, nous avons adressé le livre Municipales 2014,
18 proposition
s de François Billot de Lochner aux 36 000 maires de France sortants et aux candidats connus à leur succession, afin de les sensibiliser sur les thématiques essentielles au fondement du bien commun.

Vous l’avez compris, l’enjeu n’est pas de jouer un énième coup politique.
L’enjeu est plus profond, à long terme. Pour faire bouger les lignes de fond, il faut des idées, des arguments, une doctrine et une sagesse politique. Sans pensée politique, il ne peut y avoir d’action efficace.

Nous venons, comme je vous l’ai exprimé, de distribuer le livre Municipales 2014, 18 propositions à toutes les nouvelles équipes municipales, au moment où elles s’apprêtent à prendre leurs fonctions.
Déjà de nombreux maires et conseillers municipaux nous ont répondu. Ils reconnaissent l’intérêt et la cohérence de ces propositions pour la politique locale qu’ils souhaitent conduire.

Nous avons pris le risque de cet envoi sans précédent, car nous pensons qu’il en va de notre responsabilité. Si Liberté Politique, « think tank » catholique, ne le faisait pas, qui le ferait ?
Nous avons fait le pari que vous comprendriez cette démarche, loin de l’agit-prop médiatique.

Nous l’avons fait en votre nom, car avec vous, nous partageons la même approche, le même esprit de la politique.

C’est pour ces raisons que j’ai sollicité votre soutien financier. Nous vivons de votre soutien et sans vos dons, Liberté Politique ne pourrait assurer le rayonnement des idées qui sont les nôtres.

Je vous serais particulièrement reconnaissant d’accepter de nous adresser un don. Il est une façon de donner du sens à votre vote de dimanche. C’est une autre façon de faire entendre concrètement votre voix.

Aidez-nous à diffuser vos idées, cliquez ici.

Animé de cette confiance, je vous assure de mon entier dévouement à faire entendre sans relâche votre voix
de chrétien auprès des élites politiques.


Bien cordialement,


François Billot de Lochner,
Président de la Fondation de Service Politiq
ue

Repost 0