Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 06:29

Ecrit le 3 avr 2014 à 20:46 par Eric Martin dans Nos brèves

Relaxé par la 17e chambre correctionnelle, Vanneste demande des excuses publiques à Copé

Voici le communiqué de l’ancien député du Nord :

« La 17e chambre du Tribunal Correctionnel de Paris a prononcé ma relaxe en réponse à l’action menée par le Parquet de Paris contre moi pour « complicité de provocation publique à la haine, à la violence ou à la discrimination à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle ».

Les propos incriminés étaient contenus dans la vidéo qui avait provoqué un tollé en Février 2012 et précipité ma quasi-exclusion de la vie politique. C’est pour moi une double satisfaction, d’abord que mes propos, pour polémiques qu’ils aient été, soient ainsi reconnus comme appartenant au débat démocratique, ensuite qu’une fois encore, celui qui figurait sur le mur des cons puisse saluer l’impartialité de la Justice dans un domaine aussi sensible que la Liberté d’Expression.

Pour la quatrième fois depuis la cassation de 2008, la Justice me donne raison. C’est donc pour moi l’occasion de rappeler aux distraits et aux malveillants que je n’ai jamais été condamné mais seulement taxé d’une prétendue homophobie que je refuse absolument d’endosser.

Dans un pays où des politiques se retrouvent le plus souvent devant les tribunaux pour des actions contraires à l’honnêteté ou à la morale, je revendique l’honneur d’avoir assumé ma liberté de pensée au service de ce que je crois le Bien Commun.

Je mets en garde ceux qui laisseraient planer un doute sur les raisons pour lesquelles ce n’est pas ce que j’avais dit sur la déportation des homosexuels en France qui faisait l’objet des poursuites à mon encontre.

La raison en est limpide : elle n’a pas existé comme le dit clairement le rapport rédigé sous la direction de Mickaël Bertrand. Je prends donc à témoin l’opinion publique du fait qu’un lobby a été assez puissant pour traîner dans la boue un parlementaire qui après trois mandats de travail acharné était coupable d’avoir dit la vérité.

Je voudrais surtout dénoncer l’attitude ignoble de l’UMP à mon encontre. Avant de s’informer, ses responsables m’ont accusé de négationnisme et menacé d’exclusion.

Le parti auquel j’avais fidèlement appartenu depuis sa création, après avoir été en tant que gaulliste membre du RPR, m’a retiré pour la deuxième fois l’investiture, toujours en raison du poids du lobby homosexuel dans ses rangs, alors que mon travail portait très majoritairement sur d’autres sujets. Il n’a pas hésité à faire campagne contre moi.

Chacun appréciera la valeur de son ralliement apparent aux manifestations contre le mariage unisexe. J’estime être en droit de demander des excuses publiques à son président, M. Copé.

Rien dans les statuts du parti n’exigeait l’adhésion aux thèses du lobby. Je n’ai jamais commis quoi que ce soit qui fût contraire à l’honneur. Je ne suis pas condamné et ne l’ai jamais été.

L’action menée contre moi par le parti dont j’étais membre est une honte pour celui-ci, et pour ceux qui en ont été les complices. »

Source : http://www.ndf.fr/nos-breves/03-04-2014/relaxe-par-la-17e-chambre-correctionnelle-vanneste-demande-des-excuses-publiques-a-cope?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29#.Uz5DEK6vd3Q

Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 06:24

Ecrit le 3 avr 2014 à 17:13 par Eric Martin dans Nos brèves

DOCUMENT | Tout savoir sur la théorie du genre en France

Face aux différentes manifestations de méfiance de la population vis-à-vis de l’introduction de la théorie du genre à l’école, notre gouvernement et les médias ont répondu qu’elle n’existait pas et qu’il ne s’agissait que de rumeurs.

Un aimable lecteur, nous propose un document très complet qui aborde ces points :

- Qu’est-ce que la théorie du genre ? Qui sont ses fondateurs ? Qui sont ses promoteurs en France, en Europe, à l’international ?


- Les déclarations et actions de Vincent Peillon et de Najat Vallaud-Belkacem depuis 2008, et leur changement apparent de discours depuis début 2014.


- L’intrusion de la théorie du genre dans les crèches, les écoles et les universités depuis 2010 jusqu’à aujourd’hui, les décisions législatives qui vont la renforcer.


- Ses relations avec la loi Taubira sur le « mariage » entre personnes de même sexe.


- La puissance et l’omniprésence du lobby LGBT.


- Les conséquences sociales, juridiques, libertaires, bioéthiques, civilisationelles et sur la santé mentale de la théorie du genre.

Source et publication: http://www.ndf.fr/nos-breves/03-04-2014/document-tout-savoir-sur-la-theorie-du-genre-en-france#.Uz5CTK6vd3Q

Repost 0
4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 06:00

Vendredi 4 avril 2014

Ce que la France gagnerait à regarder davantage vers Moscou

Une tribune de Alexandre Latsa, Pierre Gentillet et Thierry Mariani.
L’ordre mondial de 1991 touche à sa fin

Le monde bipolaire de 1945 avait clairement entraîné un partage de l’Europe entre une zone sous domination américaine et une zone sous domination soviétique. Ce monde bipolaire, celui de la Guerre froide, aura duré près d’un demi-siècle avant que ne s’effondre l’ « Empire du mal » et que le monde ne devienne, de fait, unipolaire. Le président américain George Bush père proclamait ainsi la naissance d’un nouvel ordre mondial alors que son armée traversait le désert irakien.

La supériorité économique, politique et militaire américaine (par une capacité de projection inégalée dans l’Histoire) semblait devoir conférer aux Etats-Unis une domination définitive.

L’accord sur le modèle politico-économique qui « devait » régenter la planète semblait même acquis et l’idéologie du vainqueur paraissait fonctionnelle pour toujours.

On a même rêvé de la fin historique des idéologies. Ainsi, pour certains auteurs, tel Francis Fukuyama, l’Histoire devait s’achever le jour où un consensus universel sur la démocratie mettrait un point final aux conflits idéologiques.

Il n’en fut rien. Le monde de l’hyper-domination unilatérale américaine fut de courte durée sur le plan historique.

Si la crise de 2008 a passablement accentué cette mutation profonde, la fin du monde unipolaire et « occidentalo-centré » ne signifie pas pour autant la fin des processus de globalisation, bien au contraire.

L’émergence d’une nouvelle architecture multipolaire devrait plutôt renvoyer le monde à un équilibre des puissances et des blocs.

Au sein de cette nouvelle architecture multipolaire émergente, le retour de la Russie parmi les grandes puissances modifie fondamentalement la balance des équilibres de l’hémisphère nord, que ce soit en Europe mais aussi dans la région eurasiatique.

Rééquilibrer un tropisme à l’Ouest déjà beaucoup trop poussé

Il s’agit de comprendre que l’Europe sera toujours considérée par les grandes puissances comme un avatar américain totalement dépendant tant qu’elle ne prendra pas plus de distance vis-à-vis des positions américaines.

C’est la raison pour laquelle il pourrait apparaître ambitieux pour l’Europe de se tourner davantage vers Moscou.

L’Europe qui a pour mission d’unifier le continent par le biais notamment d’une convergence des politiques nationales peut faire face à des zones d’influence russe comme en Ukraine ou en Biélorussie.

Cependant, on ne peut concevoir uniquement l’Europe sous le prisme d’une opposition permanente à Moscou sous peine d’oublier que l’autre partie du continent suit les intérêts de Washington.

Si la Russie se méfie tant de l’Union européenne, c’est parce qu’elle la voit
avant tout, depuis la Guerrefroide, comme une création américaine, inventée
pour unifier l’Europe contre l’ennemi des Etats-Unis :la Rus
sie.

Si la Russie parvenait à ne plus nous voir comme une émanation de l’OTAN mais comme un partenaire ouvert et indépendant, alors le frère russe nous respecterait et reconnaîtrait l’Europe pour ce qu’elle est vraiment, à savoir un ensemble de nations libres voulant s’unir autour d’un projet commun allant des côtes normandes aux grandes plaines de l’Est et dont les racines ne sont pas outre-Atlantique.

La Russie et la France, partenaires naturels sur le continent

Objectivement, l’Europe ne peut pas imaginer se réaliser sur le continent sans la Russie, que ce soit sur le plan économique, politique ou même diplomatique. Jean-Pierre Chevènement le reconnaît lui-même : « Sans la Russie, il manque quelque chose à l’Europe ».

Au sein de l’Europe, la France, alliée historique de la Russie, a un rôle historique à jouer pour poser les fondements du plus grand projet de ce siècle : la création d’une authentique alliance entre l’Europe et la Russie permettant l’établissement d’un territoire de paix de l’Atlantique au Pacifique.

L’interdépendance entre nos deux pays concerne tant la politique que la diplomatie ou l’Histoire, comme en attestent les positions communes des deux pays durant les dernières guerres civiles européennes.

Enfin, comment ne pas aborder le plan économique puisque l’interdépendance entre la France et la Russie est réelle.

Si en 1992 la France était sur le plan des échanges commerciaux le 31e fournisseur de la Russie, elle rayonne désormais à la 5eplace avec un volume d’échanges bilatéraux de 28,1 milliards de dollars en 2011 contre 16,6 milliards de dollars en 2007.

Bien évidemment, c’est l’avenir qu’il faut regarder : une impulsion de la part de la France, puissance nucléaire et nation diplomatique, pourrait contribuer à l’émergence réelle de cette architecture continentale économique, diplomatique et politique.

Sur le plan militaire, une telle alliance pourrait équilibrer les accords entre l’Europe et les Etats-Unis via l’OTAN à l’ouest, et les accords russo-chinois via l’Organisation de Shanghai à l’est, en recentrant l’Europe de façon authentiquement gaullienne sur son territoire.

Ce mouvement géostratégique serait d’autant plus vital pour la France et la Russie à l’heure où l’hémisphère nord s’apprête à se scinder de nouveau en deux, entre union transatlantique et union eurasiatique.

Le rôle de la droite française ?

Depuis presque 20 ans, la gauche française, qui était si prompte à critiquer les Etats-Unis, s’est entièrement tournée vers les Etats-Unis.

Des ténors du parti socialiste – autrefois plus raisonnés dans leur position envers Washington – comme Pierre Mauroy ont vu se succéder de nouveaux venus comme Laurent Fabius ou Pierre Moscovici plus proches des Etats-Unis car méfiants vis-à-vis de la Russie.

Cette mutation idéologique et géopolitique de la gauche semble d’ailleurs s’être achevée récemment à propos de l’Ukraine mettant bien mal à l’aise Jean-Pierre Chevènement, représentant spécial de la France pour la Russie et partisan d’un dialogue franc et honnête avec Moscou.

Ce dernier incarne aujourd’hui cette gauche minoritaire, dépassée et isolée dans sa propre famille politique.

La droite a donc une chance à saisir. Nicolas Sarkozy a souvent été présenté comme « l’ami américain » en particulier à cause de la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN.

Cette approche est assez réductrice.

En effet, à partir de 2008 et de la crise géorgienne, Nicolas Sarkozy n’a pas attendu les Américains lors du conflit en Géorgie à la différence de François Hollande en Ukraine. Il a pris l’initiative d’intervenir directement pour négocier personnellement avec Vladimir Poutine revenant à une real politique traditionnelle et efficace.

Aujourd’hui, en Ukraine, Angela Merkel tient cette place et la France s’efface derrière l’Oncle Sam, que ce soit sur le dossier ukrainien comme le dossier syrien. Face à une gauche dogmatique, nourrie au lait maternel des Droits de l’homme et de l’interventionnisme bien pensant « BHLien », la droite française est aujourd’hui la seule à pouvoir proposer une alternative crédible.

Loin des caricatures faisant passer tout rapprochement vers Moscou comme une mise sous satellite de la France par la Russie, il s’agit simplement de rééquilibrer le jeu des forces internationales.

L’Arabie Saoudite, chez qui la France se fournit en hydrocarbure, voit chaque année des homosexuels condamnés à mort quand on reproche à la Russie de prendre des lois restreignant la publicité favorable à l’homosexualité.

Il s’agit maintenant de comprendre que les considérations « droit-de-l’hommistes » ne sont que des émanations de rapports de force géopolitique, trop souvent utilisés pour justifier un alignement des politiques occidentales sur les positions américaines.

Parce que la droite incarne le courage, la liberté et le sens de la nation, elle doit saisir cette occasion historique pour relancer un partenariat privilégié avec Moscou.

Face à une gauche fédéraliste parce qu’atlantiste, russo-sceptique parce que droit-de-l’hommiste, il faut une droite tournée vers Moscou parce que souverainiste, russophile parce que gaulliste.

Une droite qui puisse faire connaître à la France un nouveau « printemps gaulliste », afin de contribuer à la réalisation de la grande Europe.

Alexandre Latsa, Pierre Gentillet, Thierry Mariani
18/03/20
14

Source : atlantico.fr

Voir aussi : Que perdrait la France à rompre ses relations économiques avec la Russie?

Correspondance Polémia – 24/03/2014

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:50

Gouvernement Valls : la prime à l’incompétence

Posted: 02 Apr 2014 04:47 AM PDT

Manuel Valls a déjà raté sa première grande décision en constituant un gouvernement certes resserré mais avec seulement deux entrées (Royal et Rebsamen) et un jeu de chaises musicales pour les rescapés. On prend les mêmes et on recommence. Mais surtout, ce nouveau gouvernement est une véritable prime à l’incompétence :
- Ségolène Royal soutient avec les fonds publics la voiture électrique d’Heuliez, qui fera finalement faillite, elle est nommée au ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie !
- Dijon est l’une des villes les plus endettées de France, son maire François Rebsamen est nommé ministre du travail !
- Arnaud Montebourg annonce qu’il veut entraver la concurrence et défendre les ententes, il le met en pratique en intervenant directement dans la fusion SFR-Numéricable, il est nommé ministre de l’économie !
- Michel Sapin échoue à inverser la courbe du chômage au ministère du travail, il est chargé de réduire le déficit au ministère du budget !
- Sylvia Pinel veut s’attaquer au statut des autoentrepreneurs, devant la fronde le gouvernement recule, elle est nommée ministre du logement et de l’égalité des territoires !
- Najat Vallaud-Belkacem fait la promotion de la théorie du genre, ce qu’elle ne reconnaît plus officiellement aujourd’hui, elle récupère la jeunesse en plus des droits des femmes !
- Marisol Touraine patauge dans la réduction du déficit de la sécu, elle est confirmée au ministère de la santé !
- Christiane Taubira a durablement éloigné des franges de l’électorat traditionnels de la gauche avec son mariage pour tous, sa politique laxiste est rejetée par tous, elle est confirmée à la justice !
- Et bien sûr, Manuel Valls échoue à endiguer l'augmentation de la délinquance, il est nommé Premier ministre !

Avec si peu de renouvellement et une telle obstination dans l’échec, on peut au moins être certain que Manuel Valls ne bénéficiera quasiment pas d’état de grâce et qu’une seconde raclée électorale se profile pour les socialistes lors des élections européennes du 25 mai. Il ne faudra pas se priver de la leur asséner.

Philippe Herlin

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:37

Mercredi 2 avril 2014

« Laïcité » : 1 million d’euros de subventions pour le Grand Orient de France

Le Grand Orient de France a bénéficié de près d’ 1 million d’euros de subventions publiques pour son Musée de la franc-maçonnerie.

La rénovation du Musée de la franc-maçonnerie, dans le siège du Grand-Orient de France à Paris, a pu bénéficier de grosses subventions.

Ainsi, la Région Île-de France a versé une subvention de 304 898 euros au Grand-Orient de France pour rénover son Musée de la franc-maçonnerie.

La Ville de Paris a quant à elle subventionné la loge maçonnique à hauteur de 300 000 euros, et la Direction régionale adjointe des affaires culturelles d’Île-de-France a également versé 305 000 euros d’aides publiques à l’obédience maçonnique.

La visite guidée du Musée de la franc-maçonnerie coûte 13 euros par personne.

Le Musée de la franc-maçonnerie du Grand-Orient de France détient l’appellation « Musée de France », délivrée par le ministère de la Culture. Ce même ministère avait d’ailleurs versé une subvention de 14 000 euros au Grand-Orient de France en 2012.

Au total, le Grand-Orient de France aura reçu 909 898 euros de subventions publiques, payées par les contribuables.

Source : Observatoire

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:28

Gestion municipale désastreuse par le PS : l’exemple de Rosporden

Publié par : redacbzhinfo 3 avril 2014 dans Politique 1 commentaire

03/04/2014 – 08H00 Rosporden (Breizh-info.com) –

Administrée pendant plusieurs décennies par le Parti communiste puis par le Parti socialiste (depuis 36 ans) la commune de Rosporden (29) a basculée à droite dimanche dernier.

A l’heure où le Parti socialiste met en garde contre l’amateurisme et l’incompétence, voir le danger que représenterait la gestion d’une commune par le Front National (qui n’en a pas remporté en Bretagne), il n’est pas inintéressant de voir comment Rosporden, symbole de ces « bastions intouchables » du « socialisme », a été géré.

Municipalité dirigée depuis l’après guerre par le PS et le PCF, les habitants de Rosporden avaient élu Gilbert Montfort, également conseiller général, comme maire de la commune en 1977 (son successeur Michel Loussouarn étant défait cette année).

Première impression ressentie en arrivant à Rosporden : la ville respire la tristesse, le déclassement, la saleté également.

La couleur qui l’incarnerait le plus est le gris. Les barres d’immeubles en moins, on pourrait vite se croire dans les anciennes « banlieues rouges » parisiennes, le buste de Lénine en moins. « Dirty Old Town », les docks en moins …

Très vite, lorsque l’on discute avec la population locale, on se rend compte qu’elle même se sent presque sinistrée, abandonnée voir désoeuvrée . « Les commerces ferment, les jeunes n’ont qu’une envie c’est de partir, les gens qui viennent ici le font parce qu’ils ne peuvent pas se payer des maison à Fouesnant ou sur la côte » s’exclame une commerçante locale.

Il est vrai qu’à quelques minutes de route de Rosporden, de l’autre côté de la quatre-voies, on a l’impression quand on quitte cette ville d’entrer au paradis en arrivant à La Forêt-Fouesnant …


Le taux de chômage à Rosporden est passé de 7,6% en 2003 à 9,9% en 2013. Et les plus anciens de raconter comment, « fatalistes », ils ont voté des années pour la gauche et la justice sociale, « par tradition », « par croyance au Père Noël » rajoute un bouliste .

« Ces gars là sont des professionnels de la parole. Nous on a pas leur culture , alors forcément, on les écoutait, mais maintenant c’est terminé ! », poursuit t-il.

Une gestion économique étonnante ..

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la gestion économique de la commune a été catastrophique, comme le montrent les chiffres ci-dessous :


La dette de la commune, tout d’abord, s’élève à 6 206 000€ (le montant était sensiblement le même en 2001) soit 856€ par habitant, 604€ pour la moyenne nationale .(7334 habitants recensés en 2011).


On peut effectivement concevoir qu’à la vue de l’explosion des « charges de fonctionnement » (frais de personnel notamment qui représente plus de la moitié des dépenses) de la commune (de 4 327 000€ en 2000 à 5 876 000€ en 2012), il soit difficile de faire baisser la dette publique …


En 2012, 3 007 000€ ont été dépensés en charge de personnel, 484 000€ en « subventions aux associations », 1 254 000 en charges d’investissement ..


Une dette publique qui étonnera néanmoins le contribuable, puisqu’en 2000 les recettes de la commune (taxes diverses, subventions ..) s’élevaient à 5 456 000€ et ont fréquemment augmenté pour arriver à 7 281 000 en 2012, soit 1004€ par habitant.


La municipalité PS de M. Monfort a donc privilégié, durant plusieurs années, l’augmentation des « charges de personnels », en parallèle avec une augmentation significative des impôts locaux (la moitié des recettes de la commune) pour les habitants, le tout sans parvenir à désendetter la commune…

« Une commune qui devient de plus en plus sinistrée », « qui veut aujourd’hui venir habiter à Rosporden ? », « le vote de dimanche est l’expression d’un ras le bol contenu depuis des années », voilà quelques commentaires recueillis au lendemain du deuxième tour des élections municipales .

De quoi relativiser la « morale » et le bilan du PS en matière de gestion municipale. De quoi expliquer aussi la déroute de dimanche dernier.

Christine Le Tennier, la candidate de droite « sans étiquette » qui a remporté l’élection municipale de dimanche dernier (58,73% des voix) et qui apparait aux yeux de beaucoup comme « une libératrice », connait sans aucun doute l’ampleur du travail qui l’attend dans les 6 années à venir. Beaucoup de travail l’attend.


Quant à Michel Loussouarn du Parti socialiste, la carrière politique bretonne qu’il entrevoyait pourrait bien prendre fin dès l’année prochaine, lors des prochaines élections cantonales où rien ne dit qu’il sera réélu.


[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origi
ne.

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:01

Manuel Valls à bord du radeau de la méduse

Posted On 03 avr 2014

By : Guy Millière

Donc, après une vingtaine de mois passés à augmenter les impôts, à accroître les rigidités qui pèsent sur les entreprises, à faire fuir les investisseurs, et à dissuader les créateurs de richesse de créer quoi que ce soit en France, après avoir fait passer le nombre des pauvres et des chômeurs à des niveaux jamais atteints depuis très longtemps, après avoir ajouté aux dégâts économiques des surcroîts de laxisme judiciaire et des tentatives de détruire la famille et de « déconstruire » l’éducation des enfants, après avoir menti, ridiculisé le pays, abusé de documents sortis opportunément de dossiers d’instruction très orientés, après avoir connu un désaveu profond et cinglant à des élections municipales qui ont conduit le Parti Socialiste vers les abysses partout sauf dans quelques bobolands, le Front National vers des victoires significatives, l’UMP vers quelques triomphes d’une ampleur inespérée, et l’abstention vers des chiffres qui indiquent un rejet profond de la politique elle-même, après avoir chuté à des niveaux d’impopularité qu’aucun sondeur n’avait enregistré depuis que les sondages existent, que fait François Hollande ?

Il congédie son Premier ministre avec une élégance qui ressemble à celle dont il avait fait preuve en répudiant sa compagne, et il nomme un autre Premier ministre, qu’il n’a, selon toute apparence, choisi qu’à contre-coeur, parce que tous les autres prétendants au poste se sont dérobés, et « choisit » ainsi Manuel Valls. Il prononce ensuite un discours empli de contre-vérités sur un redressement qui serait enclenché, et de promesses qui s’envoleront très vite au vent. Il ajoute à un « pacte de responsabilité » censé inciter les entreprises à créer des emplois grâce à des baisses d’impôts et de charges à doses homéopathiques, ajoute aussitôt un « pacte de solidarité » vide de contenu, des propos sur la « justice sociale » qui font partie des rituels socialistes usés jusqu’à la corde, et quelques mots sur la « transition énergétique » destinés à plaire aux verts pastèque qu’il veut tenter encore de séduire.

Puis vient la nomination d’un gouvernement de « combat », et quel gouvernement!

A le voir, on imagine que le « combat » à mener devrait consister à faire monter la rage, le désespoir et la frustration au sein de la population. A l’exception des verts pastèque, qui ont décidé de quitter un navire en train de couler, on retrouve essentiellement les mêmes. Christiane Taubira, prise récemment en flagrant délit d’affabulations et multirécidiviste en matière d’abus de droit? Elle reste à son poste, bien sûr! Arnaud Montebourg, l’homme qui pense attirer le capital en brandissant un mixer, et qui, pour montrer qu’il était moderne a annoncé le retour de Colbert avec des accents dignes du temps de Karl Marx? Il est promu et va s’occuper de Bercy, en binôme avec Michel Sapin, l’homme qui a si bien réussi au Ministère du travail et qui, lui, ne semble admirer ni Colbert ni Karl Marx. Quel beau couple cela va faire! Pour remplacer Valls au Ministère de l’intérieur, on prend un individu qui s’est occupé de comptes et de calculs, et qui n’a donc aucune compétence en la matière. On ajoute pour faire bonne mesure Ségolène Royal, sans doute pour qu’elle retrouve le père de ses enfants et pour qu’elle s’occupe d’éoliennes.

Je ne fais pas partie de ceux qui détestent Valls, et tout en constatant la géométrie variable de son recours aux forces de police, selon que les manifestants aient été des défenseurs de la famille ou des femmes ukrainiennes dénudées et en rut, j’ai pu trouver son combat contre l’antisémitisme courageux, mais je dois dire qu’il m’apparaît, là, comme se rabaissant lui-même au niveau, très bas, des cloaques de la politique politicienne. François Hollande veut-il l’éliminer? En l’entourant du ramassis d’abrutis dont il se trouve entouré, on pourrait le penser. Valls imagine-t-il qu’il peut accomplir quoi que ce soit? C’est possible. En ce cas, il montre qu’il est juste digne d’être le chef d’escadrille du ramassis d’abrutis.

Des commentateurs le disent « libéral ». S’il est libéral, c’est que je suis marchand de frites en Norvège.

L’économie française est très malade. La société française aussi. Seul un traitement de choc pourrait les sauver, un traitement reaganien ou thatcherien. Il n’y a ni Reagan ni Thatcher sur l’horizon français. Juste des naufrageurs et des naufragés. Il n’y a pas même des commentateurs à même de dire clairement ce qui distingue un libéral d’un socialiste, que le socialisme est un venin qui ravage et tue, et que ce pays est aux mains d’imposteurs.

Le pourrissement va continuer. La prochaine étape viendra bientôt, avec les élections européennes.

Quand la photo du gouvernement nouveau apparaîtra, je ne pourrai m’empêcher de penser au radeau de la Méduse. Il manquera un Géricault d’aujourd’hui pour garder la trace. La Méduse était un bateau échoué sur un banc de sable. Les survivants se sont hissés sur un radeau de fortune et sont partis en mer. Ils ne savaient pas où ils étaient. Ils n’allaient nulle part.

Les membres du gouvernement croient savoir où ils sont, mais ils ne savent pas où ils sont. Ils croient aller quelque part, mais ils ne vont nulle part. Ils n’iront pas très loin.

Le malheur est qu’ils sont censés gouverner la France.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

Repost 0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 14:47

Jean-Baptiste Leon,

Rédacteur en chef des

Enquêtes du contribuable

Le puits sans fond de l’assistanat. Du berceau au tombeau, la solidarité laïque et obligatoire materne les Français et les autres… Des milliards sont engloutis pour des aides sans contrepartie, au grand dam du contribuable.

Le travail ne paye plus. Le système récompense ceux qui n’en font pas une : pourquoi se lever tôt le matin pour aller travailler alors qu’il suffit d’attendre que l’argent public tombe ?

Un appel d’air pour l’immigration. Les pompes aspirantes de l’Etat-Providence attirent chez nous une immigration record. Les aides sociales font de la France le réceptacle de la misère universelle.

Pour saisir tous les enjeux de ce fléau qui ruine la France, décourage le travail et avilit les Français, procurez-vous notre enquête spéciale !

Dans ce nouveau numéro des Enquêtes du contribuable, vous découvrirez notamment :

Etre assisté, c’est pas une vie !

Edito par Alain Dumait.

L’assistanat aboutit à une impasse fiscale, sociale et économique. Lire la suite

François de Closets : « L’objectif unique de l’Etat est de maintenir la paix sociale »

L’écrivain-journaliste analyse le système d’assistanat à la française et se prononce notamment pour une remise à plat du système redistributif. Lire la suite

Quand Jean-Paul II dénonçait l’Etat-Providence

«En intervenant directement et en privant la société de ses responsabilités, l’Etat d’assistance provoque la déperdition des forces humaines, l’hypertrophie des appareils publics, animés par une logique bureaucratique». Tribune de Patrick Simon Lire la suite

Les aides sociales, cet aspirateur à immigrés

Les allocations françaises attirent des centaines de milliers de migrants chaque année. Même en situation irrégulière, ils sont gavés de multiples aides.

A l’étranger, la France passe pour la patrie de l’assistanat. Lire la suite

Infographie : les dépenses sociales en France

Les dépenses sociales consomment un tiers de la richesse nationale produite sur le sol français, soit près de 10 000 euros par an et par Français. Entre 2009 et 2013, elles ont augmenté plus vite que la croissance. Lire la suite

« Cliquez ici pour découvrir le sommaire complet de ce numéro »

Découvrez aussi

La France, le pays aux mille et une allocs

Combien l’assistanat coûte-t-il à l’économie française ?

Qui sont les Français les plus aidés?

Sondage Ifop /Les Enquêtes : Chômage, prestations sociales, lutte contre la fraude : ce qu’en pensent les Français.

  • La France, le pays aux mille et une allocs
  • Combien l’assistanat coûte-t-il à l’économie française ?
  • Qui sont les Français les plus aidés?
  • Sondage Ifop /Les Enquêtes : Chômage, prestations sociales, lutte contre la fraude : ce qu’en pensent les Français.
Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 11:14

Plus de 756 millions d'euros d'allocations chômage versés à tort en 2013

Le remboursement de ces "indus" est souvent réclamé à des personnes qui cumulent allocations chômage et petits boulots.

Plus de 756 millions d'euros d'allocations chômage ont été versés à tort par Pôle emploi à des chômeurs en 2013, contre 720 millions en 2012, selon des données communiquées mardi par l'Unédic, l'organisme qui gère l'assurance chômage.

Au total, selon un rapport du médiateur national de Pôle emploi, les "trop perçus" versés par l'opérateur public avaient atteint 812 millions en 2012, en incluant, en plus des allocations chômage (aide au retour à l'emploi notamment), les allocations de solidarité financées par l'État (aide spécifique de solidarité, etc.).

À l'été 2013, le médiateur de Pôle emploi avait pointé du doigt l'enjeu des ces "trop perçus" : financier pour l'organisme, et humain pour des demandeurs d'emploi en situation de détresse, auxquels on demande de rembourser des sommes pouvant atteindre plusieurs milliers d'euros.

Il avait prôné une simplification du système d'indemnisation, un appel entendu par les partenaires sociaux qui viennent de signer un accord réformant et simplifiant certaines règles.

L'Unédic, qui gère les seules allocations chômage, estime que "le poids des indus (ou trop perçus) rapportés aux dépenses d'indemnisation est resté stable, à 2,52 %" (30 milliards d'euros d'allocations ont été versés aux demandeurs d'emploi en 2013).

Les deux tiers recouvrés à fin décembre

Fin décembre, près de deux tiers (64,4 %) des ces "indus", comme les appelle Pôle emploi, avaient été recouvrés par l'opérateur public.

Les demandes des remises de dettes sont, elles, en forte hausse : plus de 62 000 ont été formulées par des chômeurs en 2013, contre 55 000 l'année précédente (+ 13 %).

In fine, Pôle emploi a effacé totalement ou partiellement l'ardoise de (...)

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 10:06

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET CONGRÈS DU CERCLE NATIONAL DES COMBATTANTS

Le Samedi 12 Avril 2014

Cérémonie devant le Monument aux Morts !

Rassemblement à 9H 45 au Monument aux Morts de Champagné ( près du Mans ) Parking Sécurisé !

En présence de Roger Holleindre Président du CNC

Du président de L' UNC de CHAMPAGNÉ

Du Maire ou de son représentant

D' un Officier du 2 éme RIMA

Hommage aux disparus Membres du CNC ( 2013 )

Bénédictions du Drapeaux présent par monsieur le curé de champagné

Remise de Décorations par le Président du CNC !

Présentation de la gerbe par un Sous-Officier du 2 ème RIMA

Dépôt de la gerbe par les Autorités !

L' ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ET LE CONGRÈS

Rassemblement 11H au RESTAURANT " LE CHAMP DES OISEAUX "

RUE GUSTAVE EIFFEL

ZA LA FORÊT À CHAMPAGNÉ !

Les Adhérents devrons montrer leurs cartes a jour !

Au cas ou !!!

Les renouvellements et Adhésions pourrons se faire sur place !

Apéritif et Repas a 12H 30

Prière de réservé , place limitée !!!

RÉSERVATION AVANT LE 7 A VRIL !

Pour tous renseignements

Michel MADORÉ

TÉL: 06 17 64 19 60

MAIL: madore.michel@sfr.fr

Repost 0