Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 12:40

Emeute à Orléans pour soutenir l’auteur d’un feu de poubelle

3 août 2013

03/08/2013 – 12h00
OR
LEANS (NOVOpress) – Comme à Trappes il y a deux semaines, l’utopie du « vivre ensemble » sent le brûlé à Orléans (Loiret
).

Un adolescent de 15 ans est entre la vie et la mort après avoir tenté de mettre le feu à un conteneur de poubelles dans le quartier de La Source.

Il a été retrouvé inanimé devant le conteneur, enterré dans le sol et en partie éventré par une explosion.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’ado aurait tenté de mettre le feu au conteneur à l’aide d’un produit inflammable.

Après l’incident, des groupes d’individus – prétextant que l’adolescent avait été malmené par la police lors d’un contrôle au cours duquel il avait tenté de s’enfuir, deux heures avant l’incendie de poubelle – ont manifesté devant l’hôpital où il avait été conduit, puis devant le commissariat.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, deux voitures et une caravane stationnées ont été incendiées.

Deux voyous ont été interpellés alors qu’ils venaient de mettre le feu à des détritus.

D’autres délinquants ont également tenté d’incendier un véhicule de police stationné aux abords du commissariat.

Crédit photo : Kmeron, via Flickr, (cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Repost 0
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 12:35

Paris : les « tresseurs », nouvelle mafia à Montmartre

2 août 2013

02/08/2013 – 09h30
PARIS (NOVOpress) – La presse commence à s’intéresser à l’un des méfaits quotidiens de l’immigration de masse à Paris : le développement de gangs de « tresseurs
».

Ils agressent les nombreux touristes venus visiter le Sacré-Cœur à Montmartre.

« Le réseau des « tresseurs » est devenu la plaie des services de police et de sécurité de ce haut lieu touristique de la capitale », note le 1er août Le Parisien.

Ces immigrés extra-européens harcèlent les touristes pour leur nouer des bracelets autour des poignets.

De guerre lasse, la plupart mettent la main au porte-monnaie.

Mais en cas de refus ou de protestations, les victimes sont insultées, menacées.

Ces vendeurs à la sauvette, des clandestins kényans majoritairement, montrent rapidement les dents si l’arnaque ne fonctionne pas.

Le site Streetpress a consacré un reportage à ces délinquants qui empoisonnent la vie des touristes et des parisiens.

A lire, ce passage instructif lorsqu’un« tresseur » se fait repousser par un groupe d’Asiatiques, les insultes racistes fusent : « Salle bridé, ferme ta gueule. Vous êtes vraiment une sale race ! », enrage le vendeur à la sauvette.

Un trafic de plusieurs milliers d’euros chaque jour.

« Au coucher du soleil, tout ce petit monde repart en direction de la banlieue où ils vivraient en communauté dans le 77 ou le 94 ».

Les risques encourus sont dérisoires : « On prend la marchandise, qui ne vaut rien, au mieux la cagnotte du jour.

On leur colle une amende et ils ressortent », constate un policier.

Crédit photo: kReEsTaL via Flickr(cc).

[cc] Novopress.info, 2013. Les dépêches de Novopress sont libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d'origine. La licence creative commons ne s'applique pas aux articles repris depuis d'autres sites [http://fr.novopress.info/]

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 17:27

Roubaix et Tourcoing : le syndicat Alliance dénonce les agressions contre la police dans les zones de sécurité prioritaire

Le syndicat Alliance-Police nationale a dénoncé mardi une série d’agressions commises en juillet contre les forces de l’ordre dans le périmètre de la zone de sécurité prioritaire (ZSP) à Roubaix et Tourcoing (Nord).

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le syndicat Alliance souligne que 5 agressions ont été perpétrées en le 9 et le 23 juillet dans la métropole de Lille.

« Depuis le début du mois de juillet, pas un jour sans que les policiers de terrain de l’agglomération lilloise ne soient insultés, caillassés, agressés physiquement, victimes de véritables guets-apens (…) », regrette le syndicat.

Guet-apens et caillassages

Ainsi le 9 juillet, un policier s’est vu délivrer une ITT (interruption de travail) de 7 jours après avoir reçu « un violent coup de tête », qui lui a fracturé le nez.

Un attroupement s’était formé lors d’une opération de mise en fourrière à Roubaix et l’un des personnes avait attaqué le policier, raconte le syndicat.

Deux jours plus tard, une patrouille est tombée dans un « guet-apens orchestré par une quinzaine d’individus armés de briques et de pierres ». Le syndicat rapporte également trois autres cas où des patrouilles ont essuyé des jets de projectiles.

Le classement en ZSP : insuffisant

« On tire la sonnette d’alarme (…) pour que la presse se fasse le relais de ce ras-le-bol général et de cette situation qui risque fort de dégénérer », a expliqué à l’AFP Olivier Berton, responsable syndical.

« On pourrait nous taxer de mettre de l’huile sur le feu, mais ce n’est pas en taisant la vérité ou en se voilant la face qu’on va régler les soucis des ZSP de Roubaix et Tourcoing », a-t-il estimé. Selon lui, le classement en ZSP n’a rien changé et les moyens accordés ne sont pas suffisants.

« Mes collègues sont sur la corde raide. Malgré le manque de moyens et d’effectifs, ils sont obligés d’intervenir dans le cadre de police-secours, souvent à la demande des riverains », a ajouté M. Berton.

La Justice pointée du doigt

Alliance PN en appelle à « une réponse ferme et sans ambiguïté des pouvoirs publics », des mairies et de la préfecture, et surtout de la justice, particulièrement pointée du doigt.

« Les collègues interpellent à longueur de journée les mêmes fauteurs de troubles, ils ont en face d’eux des jeunes qui savent qu’ils ne risquent rien, et donc le sport national est de caillasser des bus, de brûler des voitures, de retirer des bouches incendies », a regretté M. Berton.

http://nord-pas-de-calais.france3.fr/2013/07/31/roubaix-et-tourcoing-le-syndicat-alliance-denonce-les-agressions-contre-la-police-dans-les-zones-de-securite-prioritaire-295811.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 12:23

Décidés à ne pas passer à côté d'une révolution technologique majeure, des groupes comme Vallourec investissent massivement dans l'exploration ou l'exploitation du gaz de schiste hors des frontières françaises.

Pendant ce temps, les affaires continuent.

La volonté réaffirmée de François Hollande d'interdire l'exploration des gaz de schiste pendant toute la durée de son mandat n'empêche pas les groupes français concernés de continuer à pousser leurs pions.

Mais à l'international uniquement et avec la volonté, affirment-ils à l'unisson, de ne pas passer à côté d'une révolution énergétique majeure.

Parmi les plus actifs, Vallourec, le leader mondial des tubes en acier haut de gamme, a inauguré à la mi-juin sa nouvelle usine de Youngstown dans l'Ohio, dont les produits sans soudure sont destinés aux puits horizontaux de pétrole et de gaz de schiste.

Aux États-Unis, près de 80 % de l'activité de Vallourec dans le pétrole et le gaz sont désormais articulés autour des hydrocarbures non-conventionnels.

À Youngstown, l'investissement dépasse le milliard d'euros, soit le deuxième plus important de l'histoire du groupe.

Au moment où a été lancé le chantier, l'activité des schistes démarrait à peine en Amérique du Nord: le groupe dirigé par Philippe Crouzet se félicite aujourd'hui de s'être positionné d'emblée pour alimenter ce marché.

En Europe, même à un niveau bien moindre, Vallourec livre ses équipements en Pologne, au Danemark et en Allemagne.

Enfin, il regarde très attentivement la Chine, considérée comme l'une des zones plus prometteuses pour le secteur.

Même s'il n'est pas directement concerné par la production de gaz de schiste, le spécialiste du parapétrolier Technip en bénéficie indirectement: grâce à une énergie bon marché, les installations pétrochimiques aux États-Unis, auxquelles le français fournit des équipements, redeviennent soudain beaucoup plus compétitives.

Ce qui leur permet de déployer une large gamme de projets. Technip cible également le marché des terminaux d'exportation de gaz, car les États-Unis sont passés en quelques années du statut d'importateur structurel de gaz à celui d'exportateur potentiel.

Total au Texas

Du côté des producteurs d'énergie, Total a signé dès 2009 un accord avec l'américain Chesapeake pour l'extraction de gaz de schiste dans le bassin de Barnett Shale au Texas.

Dans le cadre d'un joint-venture, la compagnie tricolore détient 25 % du portefeuille de Chesapeake dans cette région. En 2011, quelque 300 puits ont été forés - puis une centaine en 2012.

Toujours aux États-Unis, Total a acquis une autre participation de 25 % dans les gisements de l'Utica (Ohio) aux côtés du même Chesapeake. L'année dernière, une petite cinquantaine de puits ont été mis en production dans cette zone. En Europe, enfin, le groupe pétrolier détient des permis d'exploration en Pologne et au Danemark.

C'est aussi en Europe du Nord (Allemagne et Pays-Bas) que GDF Suez se développe dans les «tight gas» - ces gaz emprisonnés dans des roches compactes - avec à la fois des gisements on-shore (terrestres) et offshore (en mer).

Au passage, le groupe précise que «le développement des gaz de schiste en France et en Europe n'est pas envisageable autrement qu'avec comme objectif premier la prise en compte de la dimension scientifique et environnementale». Parmi les pays cibles, outre la Chine, GDF Suez guette le Royaume-Uni - qui a démarré cette semaine des forages d'exploration dans le sud du pays -, l'Algérie, le Brésil et, à plus long terme, l'Indonésie.

Un concert des nations auquel la France a décidé de ne pas se joindre.

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/08/02/20005-20130802ARTFIG00538-gaz-de-schiste-les-industriels-francais-forent-a-l-etranger.php?m_i=t6qtWHYfw3CaxEz448JrbgHi0vB78kp7mwRTGDFq2R3mNW2Zl

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 12:06

Quand la Chine nous taille des croupières…

Le 4 août 2013

Il y a quelques semaines, un contentieux apparut entre la Chine et l’Union européenne à propos des exportations à bas coût de panneaux solaires chinois.

Étonnamment combative, en apparence tout au moins, la Commission européenne fulminait contre cette « concurrence déloyale » ; elle fut néanmoins rattrapée par sa tiédeur habituelle en scellant finalement un accord« amiable » avec son partenaire asiatique.

Peu disert sur la question, le commissaire européen Karel De Gucht se contenta d’indiquer que les deux parties s’étaient entendues sur un prix minimum à l’importation.

L’on peut donc déduire de cet arrangement que la Chine exportera ses panneaux solaires au détriment de l’industrie de notre continent.

Voici l’illustration de l’application dogmatique d’une politique de libre-échange dont la conséquence est l’affaiblissement des entreprises européennes, notamment en France. Effectivement, depuis 1974, la libéralisation des échanges a mis en concurrence les ouvriers français avec ceux du monde entier.

Notre pays a dès lors perdu environ 50.000 emplois industriels par an, en raison de délocalisations, alors que le taux de chômage, constamment inférieur à 3 % de 1950 à 1974, est aujourd’hui de plus de 10 % de la population active.

Selon l’économiste Maurice Allais, seul Français lauréat du prix Nobel d’économie, cette « politique de libre-échange mondialiste » qui a entraîné « la destruction des emplois et de l’industrie » doit être considérée comme « nuisible et non souhaitable ».

En effet, le protectionnisme économique est indispensable entre nations dont les salaires sont trop dissemblables ; à l’inverse, le libre-commerce est envisageable entre pays dont la structure salariale est équivalente, sous condition bien sûr de réciprocité.

L’Asie qui est, à quelques exceptions près, un continent plus pauvre que l’Europe, a profité de nos règles commerciales pour exporter à foison ; il n’existe de surcroît aucune réciprocité puisque les pays asiatiques susceptibles d’importer ont un marché intérieur très protectionniste.

À titre d’exemple, 95 % des voitures vendues en Chine, au Japon ou en Corée du Sud sont produites localement ; l’empire du Milieu a ainsi instauré une taxe à 100 % sur l’importation de voitures afin de protéger son marché automobile.

Et au-delà même des taxes douanières, les pays asiatiques abondent d’une multitude de normes favorisant leur industrie nationale.

Le patriotisme économique et un État dirigiste sont la recette de la réussite économique de l’Asie, en opposition à la politique européenne en la matière.

Le dogme de « la concurrence libre et non faussée », qui régit nos échanges, n’est viable qu’à la condition que tous les pays respectent les mêmes règles ; or la Chine et ses voisins consentent à les appliquer seulement lorsque leur intérêt est préservé.

Deux visions de la mondialisation s’affrontent : celle de l’Union européenne qui voudrait unifier le monde grâce au droit et au marché, celle de l’Asie résolument orientée vers la défense de ses intérêts.

À l’Europe la récession et le chômage, à l’Asie le dynamisme économique… Il est aisé de deviner quel modèle est le plus probant…

Ça pourrait aussi vous intéresser :
  1. Hollande entame au pas de charge son dernier jour en chine ...
  2. Chine : quand la France s’éveillera… ...
  3. « Le succès de la Chine est aussi un peu le nôtre. » ..

Source: http://www.bvoltaire.fr/paulmarieandreani/quand-la-chine-nous-taille-des-croupieres,32204

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 11:28

dimanche, 04 août 2013

Manuel "Gaz" Valls en route pour la présidentielle ?

Yves Darchicourt

Alors il paraît que Manuel Valls battrait Nicolas Sarkozy s'il lui était opposé au 2e tour des présidentielles de 2017 !

Un petit coup de pub au gandin par la rédaction de "Marianne" qui a payé le sondage à un institut qui, comme tous ses homologues, cherche avant tout à ne pas déplaire à un client.

Assurément un beau coup de pied de l'âne à François Hollande que cette "politique fiction" révélatrice du désarroi qui gagne le PS et ses satellites à l'approche d'échéances électorales qui devraient enregistrer un rejet franc et massif de Pépère et de sa politique ou plutôt de son absence de politique au sens noble du terme.

Une perspective de solide rossée électorale qui certes affole les sinécurisés écolo-socialistes mais dont rien ne dit qu'elle déboucherait sur le recours au barcelonnais naturalisé comme sauveur de la ripoublique.

Enfant chéri des médias du Système suite à l'affaire merdique, le gommeux commence pourtant à avoir les chevilles qui enflent limite éléphantiasis et il risque de tomber de fort haut quand il se verra confronté au bilan de son action comme responsable de la sécurité publique.

En attendant le dissolvant ministériel n'en finit pas de pérorer sur sa volonté d'éradiquer toute opposition nationale, identitaire et solidariste - la seule réelle opposition d'ailleurs - dans des éructations de plus en plus agressives qui laissent accroire qu'il pense avec ses intestins faute de petites cellules grises.

D'où une rhétorique de coprophile et un verbiage haineux style flatulence qui lui vaudrait une réplique inspirée d'un bout rimé de Victor Hugo à l'encontre d'un écrivain qu'il n'aimait guère et qui d'ailleurs le lui rendait bien : " Quand on te qualifie et qu'on t'appelle cuistre / Istre est un ornement " Valls présidentiable ? On n'a pas fini de rigoler !

01:38 Publié dans Les articles de Yves Darchicourt |

Source et publication: http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2013/08/04/manuel-gaz-valls-en-route-pour-la-presidentielle-5134991.html

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 11:22

« Il est des heures graves dans l’histoire d’un peuple où sa sauvegarde tient toute dans sa capacité de discerner les menaces qu’on lui cache."

QUI A DIT ?

« Il est des heures graves dans l’histoire d’un peuple où sa sauvegarde tient toute dans sa capacité de discerner les menaces qu’on lui cache.

L’Europe que nous attendions et désirions, dans laquelle pourrait s’épanouir une France digne et forte, cette Europe, nous savons qu’on ne veut pas la faire."QUI A DIT ?

Tout nous conduit à penser que, derrière le masque des mots et le jargon des technocrates, on prépare l’inféodation de la France, on consent à l’idée de son abaissement.

En ce qui nous concerne nous devons dire NON.

L’élection prochaine de l’Assemblée européenne au suffrage universel direct (…) constituera un piège si les électeurs sont induits à croire qu’ils vont simplement entériner quelques principes généraux.

Les suffrages ainsi captés vont servir à légitimer tout ensemble les débordements futurs et les carences actuelles, au préjudice des intérêts nationaux.

(…) Le président de la République reconnaissait, à juste raison, dans une conférence de presse récente, qu’une Europe fédérale ne manquerait pas d’être dominée par les intérêts américains.

C’est dire que les votes de majorité, au sein des institutions européennes, en paralysant la volonté de la France, ne serviront ni les intérêts français, bien entendu, ni les intérêts européens.

(…) Il est de fait que cette Communauté tend à n’être, aujourd’hui, guère plus qu’une zone de libre-échange qui voue au démantèlement des pans entiers de notre industrie laissée sans protection contre des concurrences inégales, sauvages ou qui se gardent de nous accorder la réciprocité.

On ne saurait demander aux Français de souscrire ainsi à leur asservissement économique, au marasme et au chômage.(…)

C’est pourquoi nous disons NON.
NON à la politique de la supranationalité.
NON à l’asservissement économique.
NON à l’effacement international de la France.

Comme toujours quand il s’agit de l’abaissement de la France, le parti de l’étranger est à l’œuvre avec sa voix paisible et rassurante. Français, ne l’écoutez pas. C’est l’engourdissement qui précède la paix de la mort.

source http://www.citoyens-et-francais.fr/article-il-est-des-heures-graves-dans-l-histoire-d-un-peuple-ou-sa-sauvegarde-tient-toute-dans-sa-capacite-119338557.html

Appel de Cochin par Jacques Chirac, le 06 décembre 1978.

Source et discours complet: fr.wikisource.org

Via Fdesouche

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:58

Côte d’Ivoire : Les homosexuels veulent immigrer en France pour se marier

Le projet de loi sur le mariage pour tous adopté en France, en mai dernier, a suscité un débat bien au-delà de ses frontières, plus précisément en Côte d’Ivoire.

Les autorités affirment leur refus de légaliser le mariage pour les homosexuels.

Des homosexuels qui souhaitent vivre au grand jour leur amour rêvent d’immigrer en France, afin de se marier.

La Côte d’Ivoire est actuellement saisie d’un débat passionnant autour de l’homosexualité.

En effet, depuis l’adoption de la loi portant sur le mariage pour tous en France, en mai, les Ivoiriens se demandent si cette loi peut être proposée et applicable dans leur pays.

Un débat houleux s’est emparé des Ivoiriens à la suite du don de la France 30 millions FCFA (environ 46.000 euros) à une ONG ivoirienne de défense des droits des homosexuels.

Un journal ivoirien a même titré «la France encourage l’homosexualité en Côte d’Ivoire».

Le soupçon s’est emparé du pays.

Dans certains milieux, il est même dit que la Côte d’Ivoire pourrait être tentée d’imiter la nouvelle loi française.

Les Ivoiriens se sont en effet posé de multiples questions à savoir si le pays se dirigeait vers l’adoption du mariage homosexuel ou encore si la reconnaissance de l’homosexualité allait se faire dans le pays.

Ces suspicions ont eu de fâcheuses conséquences à l’égard des homosexuels qui ont été victimes d’agressions verbales.

Face aux interrogations de la population ivoirienne, le gouvernement a dû monter au créneau.

Le président de la République, Alassane Ouattara, au courant du mois de juillet, a opposé une fin de non recevoir sur une éventuelle légalisation du mariage homosexuel, répondant ainsi à un journaliste.

Il a déclaré que «la Côte d’Ivoire a des lois, des traditions et la France à les siennes». […]

Source et publication: afrik.com

source

Repost 0
4 août 2013 7 04 /08 /août /2013 09:53

TRIBUNE LIBRE ET POINT DE VUE !

L’éclatement de la zone euro s’accompagnera d’une baisse de 40% des niveaux de vie

Au cours d’une interview qu’il a accordée au journal allemand Süddeutsche Zeitung, l’économiste américain James Galbraith a averti de l’imminence d’une nouvelle crise grave dans la zone euro, qui sera déclenchée par la situation en Grèce. Pour Galbraith, la vente infructueuse du monopole gazier grec à la firme russe Gazprom est révélatrice de l’arrivée à un point de rupture :

« Le gouvernement grec a été incapable de vendre son monopole gazier à Gazprom pour une somme très modeste, parce que les analystes de Gazprom croient, à juste titre, qu’ils ne peuvent pas se fier aux prévisions de recettes du monopole du gaz. Ai-je précisé qu’il s’agit d’un monopole ? (…) Sur quelle base un gouvernement rationnel se met-il à vendre un monopole gazier pour les liquidités que cette vente lui rapporteront ?

La seule réponse raisonnable est: quand il a besoin d’argent immédiatement et qu’il pense qu’il ne survivra plus très longtemps, parce que le monopole du gaz produit un flux continuel de recettes, à moins que vous ne le vendiez, et dans ce cas, il quitte le giron de l’Etat. La situation actuelle telle que le gouvernement grec la voit est absolument claire.

Mais comme ils ne sont pas parvenus à vendre le monopole du gaz, six heures plus tard et sans réunion de cabinet ni de débat ou vote parlementaire, ils ont fermé la chaîne de télévision et de radio publique, visiblement pour économiser 200 à 250 millions d’euros sur une année pour satisfaire une demande arbitraire de ce montant de la troïka et pour montrer à quel point ils étaient déterminés et fermes ».

Selon Galbraith, la Grèce va retourner très rapidement à un état de faillite :

« Il y a cette notion que la Grèce détient une formule qui lui permettra de retrouver sa compétitivité. Mais il y a un malentendu concernant ce en quoi l’économie grecque consiste. L’industrie première est le fret maritime, la seconde est le tourisme. Le fret maritime est un phénomène mondial qui dépend entièrement du trafic mondial des marchandises et des services. Et le tourisme dépend entièrement, entre autres choses, des Allemands et des Britanniques ».

Galbraith pense que la chute d’Athènes va probablement être causée par la politique. Il donne pour exemple le départ du gouvernement de l’un des partis de la coalition au pouvoir, qui a réduit la majorité du gouvernement à trois sièges. Il se demande si la meilleure chose pour l’Europe ne serait pas l’accession au pouvoir en Grèce du parti d’extrême gauche Syriza, parce qu’il s’agit d’un parti pro-européen, contrairement à ce que l’on a pu dire.

Le gouvernement actuel se dirige rapidement vers un effondrement. En Grèce, les gens sont à bout, et compte tenu de ce stress social et le point de rupture n’est plus très loin. Et il déclencherait rapidement des attaques spéculatives qui s’étendraient rapidement à d’autres pays en situation de stress social, tels que l’Espagne et le Portugal, sous la forme d’une ruée bancaire.

Bruxelles ne dispose plus que de peu de temps, affirme Galbraith. Mais la vitesse n’est pas le fort de l’UE :

« Bruxelles a une large classe politique de gens bien intentionnés avec des visions utopiques. Ils ne sortent pas autant qu’ils le devraient pour voir ce qui se passe réellement. Et il y a aussi une tendance à penser que la Grèce, eh bien, elle est loin, et que le reste d’entre nous ne sera pas affecté si la Grèce coule. Mais moi je dis, donnez-moi un exemple d’une union politique ou d’une confédération qui est parvenue à rester intacte après le départ de l’une de ses parties ».

Galbraith lui-même s’est rendu en Grèce : « Il y a deux choses qui témoignent de la situation du pays. L’une, c’est que dans les rues d’Athènes, vous voyez des personnes âgées fouiller les poubelles à la recherche de nourriture. Vous voyez des tas et des tas de gens dormir dans les rues, c’est une vision très déprimante. Vous voyez aussi des kilomètres de vitrines de boutiques vides. Et vous voyez des boutiques de prêts sur gage, des chaînes de boutiques de prêts sur gage, et parfois ce sont les seules entreprises viables à occuper des immeubles de bureaux plutôt laids qui auraient été vides autrement. (…) L’autre chose que j’ai vue, à l’extérieur des bureaux de l’ERT (la chaîne de télévision et de radio publique) (…) c’est cette atmosphère de, je ne l’appellerai pas manifestations, que nous avons ici, ‘nous sommes ici parce que nous voulons protéger, nous n’allons pas permettre cette fermeture de la chaîne de télévision et de radio publique, et donc nous sommes ici pour nous interposer entre le personnel à l’intérieur et les forces de l’ordre à l’extérieur’ ».

« Pour ramener cela au 20ème siècle, la Yougoslavie a implosé juste après le départ d’une seule république, qui était la Slovénie. Et l’Union soviétique a cessé d’exister après le départ des pays baltes, qui étaient minuscules en comparaison avec l’ensemble. Une fois qu’une partie d’une entité est jetée dehors, vous avez un processus cumulatif qui peut aller très très vite ».

Le seul pays qui peut sauver l’Europe est l’Allemagne, estime Galbraith. Après les élections, la chancelière Merkel doit évoquer la possibilité d’une nouvelle et importante restructuration de la dette grecque et la mise en oeuvre d’un plan européen de programmes d’investissements. Si l’Allemagne s’y refuse, les conséquences d’un éclatement de l’Europe lui seront fatales :

« Si vous voulez la dislocation, vous pouvez, mais le prix est énorme. Il a été de 40% au cours d’expériences récentes que nous avons eues. C’est donc une bonne référence pour ce qui pourrait arriver au niveau de vie si vous décidiez subitement de revenir à des contrôles de capitaux, des barrières douanières et de procéder à la nationalisation des industries. Et bonne chance pour essayer de construire des industries nationales capables de concurrencer les industries allemandes hautement compétitives, mais qui n’auront plus de marché parce que plus personne ne sera capable d’acheter leurs biens (du fait du renchérissement du mark après la dislocation de l’euro, ndlr) ».

Express.be / f.desouche.com

Repost 0
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 16:41

LETTRE OUVERTE AUX MILITANTS NATIONAUX !

AVANT QU'IL NE SOIT TROP TARD !

Lettre ouverte de Carl LANG aux militants nationaux :

Rassemblons la Droite nationale sur ses valeurs et organis
ons l’Alliance des Patriotes.


La Droite Nationale Française, riche de ses personnalités et sensibilités, vit un des tournants de son histoire avec le départ de Jean-Marie Le Pen de la présidence du Front national.

Le vieux modèle du parti unique autour d’une seule personnalité disposant des pleins pouvoirs avait douloureusement montré ses limites au moment de la rupture avec les partisans de Bruno Mégret, ainsi qu’avec les anciens et récents départs forcés, les exclusions et les suspensions d’un très grand nombre de cadres et militants comme Jacques Peyrat, Jacques Bompard, Bernard Antony, Marie-France Stirbois et tant d’autres...

Ce modèle est aujourd’hui totalement archaïque, inadapté aux réalités humaines et à l’évolution de la société française ainsi qu’aux nécessités politiques du futur.

Les modes de fonctionnement à établir d’une nouvelle droite nationale unie et conquérante doivent tourner le dos à ceux du siècle dernier.

Dorénavant, chaque militant de la cause nationale doit être respecté et associé pleinement et réellement aux décisions et aux projets, en privilégiant l’organisation décentralisée, locale et régionale et l’enracinement électoral.

Tout sacrifier au mythe d’une victoire à l’élection présidentielle est une illusion destructrice.

Dans l’expression actuelle de la légitime résistance nationale, nous voyons émerger une multitude de remarquables initiatives individuelles ou collectives, culturelles, médiatiques ou politiques.

Ces démarches qui sont souvent locales ou régionales procèdent toutes d’une même volonté de défense de nos identités et de nos valeurs.

Elles démontrent la capacité d’une partie du peuple français à refuser le déclin historique, la soumission culturelle, l’abandon de nos valeurs et de nos droits ainsi que la colonisation étrangère.

C’est cette synthèse identitaire de nos traditions, cultures et héritages, locaux, provinciaux, nationaux et européens qui doit pouvoir s’exprimer et se réaliser politiquement. Il faut que chacun prenne conscience que c’est par la coopération de toutes nos initiatives que s’organiseront les succès de demain.

Il est par ailleurs clair que face au véritable défi de civilisation imposé par la colonisation migratoire et l’islamisme révolutionnaire, l’affirmation de notre héritage historique, de notre identité française, de nos racines chrétiennes et de nos valeurs spirituelles sont un socle puissant et salvateur de convictions, de liberté et d’actions en faveur de nos compatriotes.

Si notre pays a un corps physique et géographique et un esprit culturel et politique, notre rôle est aussi de préserver et de défendre en priorité l’âme de la France.

N’oublions pas que notre identité nationale est la communion, naturelle, historique, culturelle et spirituelle entre le peuple français et la terre de France.

Une France sans âme ne serait plus rien d’autre qu’une pitoyable et dérisoire République citoyenne et laïque.

Comme il est dangereux et affligeant d’entendre aujourd’hui, de la part de personnages qui prétendent obtenir une part de la droite nationale en héritage, proférer des discours jacobins, laïcistes et républicains.

Cette pensée obtuse, archaïque et ringarde mène de toute évidence aux idéologies sectaires et aux cultures de mort.
Nous devons aussi, en réponse au déclin économique et social réaffirmer notre attachement aux notions de libertés économiques, de promotion de l’initiative privée, de refus du collectivisme, de promotion de la propriété individuelle et du modèle familial traditionnel.

C’est sur la base d’un Etat véritablement national, d’une politique économique protectrice, d’une politique sociale et familiale réservée exclusivement aux Français que nous pourrons offrir une voie alternative au libéral-mondialisme, au socialo-mondialisme et au pouvoir totalitaire du cartel bancaire et de la finance mondiale.

La résistance sur nos valeurs, le renouveau et l’adaptation de notre projet national aux défis du siècle et la volonté de rassemblement, par une alliance politique et électorale des mouvements nationaux, constituent les vecteurs essentiels de la reconquête et de la libération nationales.

Cette démarche politique et cette stratégie est porteuse de nos valeurs, de nos principes et est, comme nous, un militant de l’union et de la réconciliation de tout le camp national.

Bruno Gollnisch n’est pas, lui, le candidat officiel du Système.

Il ne cherche pas à donner en permanence des gages aux médias et à se dé diaboliser à bon compte en diabolisant les autres militants nationaux et mouvements patriotiques.

C’est un homme de conviction, d’expérience et de compétence.

Faire reculer le spectre de l’échec électoral annoncé en cas de refus de l’union politique et de l’all
iance des défenseurs sincères et crédibles de la cause française.

Quoi qu’il advienne, Le Parti de la France, s’imposera, comme un véritable mode de résistance en remplissant sa mission de défense du peuple français et des intérêts de la France.
Il le fera en ouvrant grand ses portes à tous les militants de la droite nationale soucieux de la survie de la France française.



Carl LANG

LES PAROLES SONT NÉCESSAIRES, MAIS LES ACTES SONT ESSENTIELS !

ADHÉREZ AU PARTI DE LA FRANCE !

Adhésions :

  • Adhésion simple : 30 €
  • Adhésion de soutien : 50 €
  • Bienfaiteur : 100 € (ou plus)

Trois modes de règlement possibles : espèces, chèque ou virement, (le virement peut être mensuel ou trimestriel mais ne peut être inférieur à dix euros).

IMPORTANT : pour obtenir un reçu fiscal, (réduction d'impôt de 66%), il faut effectuer le règlement à l'ordre de Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du P.D.F. (Parti de la France)

  • adhésion sans reçu fiscal :
    • chèque à l'ordre de : "Le Parti de la France"
    • virement à l'ordre de : "Le Parti de la France"
      Banque LCL 30002 00453 0000008220U 92 Paris Anjou
      (déclaration préfecture des Yvelines le 12/01/0
      9)
  • adhésion avec reçu fiscal ou don: attention les espèces ne donnent pas droit à un reçu fiscal
    • Les dons sont plafonnés à 7500 euros par personne et par an.
    • Les dons sont interdits aux personnes morales.
    • chèque à l'ordre de : "Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du PDF"
    • virement à l'ordre de : "Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du PDF"
      Banque LCL 30002 00453 0000691807 F 22 Paris Anjo
      u

Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Tel : 06 65 61 08 62

Aujourd’hui, des jeunes Français et Françaises debout qui font entendre la voix de la France ont besoin de notre solidarité à tous pour faire face à ces condamnations. Faire un don, c’est les encourager à continuer la lutte pour nos valeurs !

Repost 0