Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 15:10

par JF-O, publiée le 10/12/2013 à 17:28 | Vu 1971 fois

La Vancelle Obsèques d’une figure polémiquée de la Guerre d’Algérie

Dernier hommage à Aussaresses

Plus de 250 personnes, dont un important contingent d’anciens parachutistes et le député FN Gilbert Collard ont assisté aux obsèques du général Aussaresses à La Vancelle, ce mardi après-midi. Ce dernier avait affirmé et assumé la pratique de la torture durant la guerre d’Algérie.

La quasi-totalité des membres de l’amicale des parachutistes Bagheera, pour le grand Est, s’est déplacée ce mardi à La Vancelle, une petite commune située entre le Val d’Argent et la vallée de Villé, où a élu domicile le général Paul Aussaresses dans les dix dernières années de sa vie.

250 personnes, famille, amis et anciens combattants ont rendu un dernier hommage au général dans la petite église de La Vancelle.

Parmi ces dernières, le député frontiste et avocat Gilbert Collard, qui avait assuré la défense du général Aussaresses lorsque ce dernier avait été jugé pour apologie de la torture, en 2004.

L’avocat et homme politique, ami de la famille, a pris la parole dès le début de la cérémonie « au nom de ma seule tristesse et de ma seule admiration.

Je ne représente personne sinon la haute idée que j’ai du général. »

Gilbert Collard a encore ajouté « il a eu le courage d’être le soldat couvert d’opprobre pour la gloire de son pays.

Sa plus noble décoration, c’est cette opprobre, assumée pour la France ».

Aumônier militaire de Strasbourg, l’abbé Guy-Joseph Criqui a fait allusion aux deux parachutistes français tués en Centrafrique la nuit dernière lorsqu’il est revenu sur les nombreux risques qu’a courru le général Aussaresses dans sa carrière de militaire.

Autour de la dépouille de Paul Aussaresses, les anciens paras ont fait front commun.

« C’est notre chef que l’on inhume aujourd’hui, il a été le fondateur du corps de parachutistes le 11e choc.

Les commandos, vous savez », résume l’un des bérets rouges.

Volontaire parachutiste, héros de la Résistance, Paul Aussaresses était notamment responsable des services de renseignement à Alger pendant la Guerre d’Algérie.

Dans l’un de ses ouvrages, paru en 2001, il avait admis avoir eu recours à la torture, qu’il avait jugée légitime.

« La polémique concernant le général et l’usage de la torture ne nous obscurcit pas, car on obéit aux ordres, balaye du revers de la main Claude Lalis, délégué de la région parisienne pour l’amicale Bagheera.

Pendant la résistance, pensez-vous qu’on faisait des câlins aux miliciens ? »

Le général Aussaresses a été inhumé au cimetière de la Vancelle, à l’issue de la cérémonie religieuse, ce mardi après-midi.

par JF-O, publiée le 10/12/2013 à 17:28

source :: http://www.dna.fr/edition-de-selestat-centre-alsace/2013/12/10/dernier-hommage-a-aussaresses#jimage=c0c3e28b-47b3-4b93-9a7a-11acab37af0d

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 14:20

POUR UN RENOUVEAU NATIONAL

FAITES UN DON OU ADHÉREZ

ET BÉNÉFICIEZ D' UNE DÉDUCTION FISCALE DE 66 %

DEMANDE D'ADHÉSION AU PARTI DE LA FRANCE

Modalités de règlement

Adhésions :

  • Adhésion simple : 30 €
  • Adhésion de soutien : 50 €
  • Bienfaiteur : 100 € (ou plus)

Trois modes de règlement possibles : espèces, chèque ou virement, (le virement peut être mensuel ou trimestriel mais ne peut être inférieur à dix euros).

IMPORTANT : pour obtenir un reçu fiscal, (réduction d'impôt de 66%), il faut effectuer le règlement à l'ordre de Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du P.D.F. (Parti de la France)

  • adhésion sans reçu fiscal :
    • chèque à l'ordre de : "Le Parti de la France"
    • virement à l'ordre de : "Le Parti de la France"
      Banque LCL 30002 00453 0000008220U 92 Paris Anjou
      (déclaration préfecture des Yvelines le 12/01/0
      9)
  • adhésion avec reçu fiscal ou don: attention les espèces ne donnent pas droit à un reçu fiscal
    • Les dons sont plafonnés à 7500 euros par personne et par an.
    • Les dons sont interdits aux personnes morales.
    • chèque à l'ordre de : "Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du PDF"
    • virement à l'ordre de : "Mme Myriam BAECKEROOT mandataire financier du PDF"
      Banque LCL 30002 00453 0000691807 F 22 Paris Anjo
      u

Bulletin papier

» Bulletin d'adhésion au format PDF, à télécharger et à imprimer. Une fois complété, renvoyer le bulletin à l'adresse suivante :

Le Parti de la France
6, Allée des Templiers
78860 Saint Nom La Bretèc
he

Tel : 09 67 17 81 36 - Fax : 01 41 10 81 36
Email : lepdf@orange.f
r

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 14:14

Mafia géorgienne: 21 interpellations en Bretagne

200 gendarmes dont le GIGN ont procédé ce mardi à vingt-et-une interpellations dans la mafia géorgienne.

La plupart d'entre eux résidait en Bretagne.

Christelle Proutière

Publié le 11/12/2013 | 10:57, mis à jour le 11/12/2013 | 11:04

© AFP

200 gendarmes dont le GIGN ont procédé ce mardi à vingt-et-une interpellations dans l’ensemble de la Bretagne, dans le cadre d’un vaste coup de filet mené également en région parisienne, dans le Sud Ouest et au Danemark.

Ces interpellations visaient des membres de la communauté géorgienne soupçonnés d’appartenir à un réseau organisé, impliqué dans de multiples cambriolages dans des résidences et vols à l’étalage.

Vingt personnes, toutes originaires de l’Est, sont toujours en garde à vue ce mercredi pour vols en bande organisée, association de malfaiteurs, recel, blanchiment de vols aggravés.

Des perquisitions ont lieu pour retrouver traces du matériel informatique et des bijoux volés, cibles prioritaires des cambriolages.

Ces interpellations ont été menées, sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, à Vern-sur-Seiche, Saint-Jacques de la Lande, Rennes et Saint-Brieuc.

Cela a nécessité des mois d’enquête menées notamment par la Section de Recherches de la gendarmerie de Rennes et l’Office Central de Lutte contre la Délinquance Itinérante.

Deux personnes ont été extraites de deux maisons d’arrêt bretonnes pour être placées en gardes à vue.

Elles avaient été interpellées en novembre 2012 dans le cadre d’une précédente affaire, mettant en lumière l’organisation mafieuse.

Des bandes travaillant en petite équipe, fouillant en quelques minutes un pavillon pour y dérober bijoux, or, espèces et équipements multimédia.

Par Source et publication: http://bretagne.france3.fr/2013/12/11/mafia-georgienne-21-interpellations-en-bretagne-375415.html#xtor=EPR-4-[bretagne]-20131211-[info-titre4]

Mafia géorgienne: 21 interpellations en Bretagne

200 gendarmes dont le GIGN ont procédé ce mardi à vingt-et-une interpellations dans la mafia géorgienne. La plupart d'entre eux résidait en Bretagne.

  • Christelle Proutière
  • Publié le 11/12/2013 | 10:57, mis à jour le 11/12/2013 | 11:04

© AFP

200 gendarmes dont le GIGN ont procédé ce mardi à vingt-et-une interpellations dans l’ensemble de la Bretagne, dans le cadre d’un vaste coup de filet mené également en région parisienne, dans le Sud Ouest et au Danemark.

Ces interpellations visaient des membres de la communauté géorgienne soupçonnés d’appartenir à un réseau organisé, impliqué dans de multiples cambriolages dans des résidences et vols à l’étalage.

Vingt personnes, toutes originaires de l’Est, sont toujours en garde à vue ce mercredi pour vols en bande organisée, association de malfaiteurs, recel, blanchiment de vols aggravés. Des perquisitions ont lieu pour retrouver traces du matériel informatique et des bijoux volés, cibles prioritaires des cambriolages.

Ces interpellations ont été menées, sur commission rogatoire d'un juge d'instruction, à Vern-sur-Seiche, Saint-Jacques de la Lande, Rennes et Saint-Brieuc. Cela a nécessité des mois d’enquête menées notamment par la Section de Recherches de la gendarmerie de Rennes et l’Office Central de Lutte contre la Délinquance Itinérante.

Deux personnes ont été extraites de deux maisons d’arrêt bretonnes pour être placées en gardes à vue. Elles avaient été interpellées en novembre 2012 dans le cadre d’une précédente affaire, mettant en lumière l’organisation mafieuse. Des bandes travaillant en petite équipe, fouillant en quelques minutes un pavillon pour y dérober bijoux, or, espèces et équipements multimédia.

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:01

Le 10 décembre 2013

C’est le site Internet des Échos qui vient de le révéler : en 2012, l’absentéisme a diminué de 43,2 % dans les collectivités territoriales et de 40,6 % dans les établissements de santé.

Pour la première fois depuis 6 ans, le nombre d’arrêts-maladie a diminué, une baisse liée, de toute évidence, à l’instauration, début 2012, par le gouvernement Fillon, du jour de carence dans la fonction publique

Le gouvernement a en effet décidé, il y a quelques mois, de le supprimer.

Pour justifier cette abrogation, le ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, avait parlé d’une mesure « injuste, inutile, et inefficace ». « Inutile et inefficace »… Oui, tout de suite, on voit, c’est vraiment très clair, ça vous saute à la figure.

Quant au caractère injuste de ce jour non rémunéré, nul n’en disconvient : la moindre des équités aurait été d’imposer non pas un, mais trois jours de carence, comme dans le secteur privé.

Interrogée sur le sujet, Marylise Lebranchu fait la moue, mettant en doute la véracité de ces chiffres, puis les écartant d’un revers de la main : « Je fais confiance aux fonctionnaires. »

C’est drôlement gentil, et c’est très beau.

Rien de mieux qu’une relation fondée sur la confiance quand on s’aime d’amour tendre.

Mais le fait est qu’en 2012, certains fonctionnaires, quoiqu’un peu flagada ou barbouillés au saut du lit, ont préféré finalement aller prendre leur douche, leur métro, et leur poste plutôt que de se voir privés d’un jour de salaire, preuve qu’ils n’étaient sans doute pas tout à fait à l’agonie et qu’il n’y a pas meilleur reconstituant que la perspective de perdre des sous.

On pourrait trouver scandaleuse, lamentable, honteuse la logique de ce gouvernement, mais la comprendre. Comme on a pu comprendre, tout en la détestant, la logique matoise et éminemment « politique » d’un autre François à la même fonction, qui jouait sa partition… Parce que lui, au moins, en avait une, animée d’une certaine cohérence.

Pourquoi donc faire machine arrière alors que la loi était votée, le jour de carence institué, l’impopularité de la chose endossée par un autre gouvernement, la pilule avalée et la gronde passée ?

Comme l’a fait en son temps la droite avec l’ISF — qu’elle s’est bien gardée de supprimer après l’avoir tant fustigé —, le gouvernement n’avait qu’à… oublier.

Oublier prudemment ce jour de carence dont le rétablissement coûtera, disent les directeurs d’hôpitaux, entre 60 et 75 millions d’euros par an !

C’est que les syndicats, eux, n’avaient pas oublié. Et qu’à dire vrai, les fonctionnaires ne comptent pas tant que les syndicats eux-mêmes, la preuve en étant que lorsque les fonctionnaires ne sont pas syndiqués, comme dans l’armée, on leur fait aussi « confiance », comme dit Marylise Lebranchu, mais surtout pour fermer leur gueule chaque fois qu’on leur fait les poches.

Vous ne savez pas, vous, ce que sont la disgrâce, les rats qui quittent le navire, les petites sauteries antiracistes au public clairsemé malgré le battage, bref cette affolante déroute qui vous ferait donner votre chemise aux derniers amis qu’il vous reste pour qu’ils ne se barrent pas à leur tour.

Même si, soyons lucides, chez eux, comme chez vous, cela pue la fin de règne.

Gabrielle Cluzel

Ecrivain, journaliste.

http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/machine-arriere-sur-le-jour-de-carence-dans-la-fonction-publique,44170?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=1246aad841-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-1246aad841-30403221

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 11:49

Ecrit le 10 déc 2013 à 16:36 par Christian Vanneste dans Poing de vue

Le monde est bisounours

Noël s’approche. La naissance du Christ pour les chrétiens, pas loin du solstice d’hiver pour les païens qui fêtent l’allongement des jours, la trêve des confiseurs, les pics de consommation, les retrouvailles des familles, autour de la crèche ou du sapin, conspirent à créer une ambiance fraternelle, un état d’esprit ouvert au merveilleux et à la générosité, à allumer dans les regards la lumière pétillante de l’espérance.

L’actualité semble déjà offrir un paysage digne de la fête : Hollande invite Sarkozy à l’accompagner aux funérailles de Madiba et Nicolas dit oui à François, les soldats français entrent en Centre-Afrique sous les applaudissements et les cris de joie, la France élit une jolie Miss « cosmopolite », son équipe de foot non seulement va au Brésil, mais bénéficie d’un tirage au sort favorable, la courbe du chômage s’est inversée et celle du Président augmente de deux points.

Paradoxalement, ce n’est pas une naissance, mais une mort qui a le plus contribué à donner le ton.

La figure sanctifiée de Nelson Mandela a inspiré le monde médiatique tout entier, les politiques, de la Corée du Nord à Cuba, de Poutine à la Reine Elisabeth, les stars du sport et du show-biz, de U2 à Pelé. Netanyahou et Mahmoud Abbas ont, pour une fois, tenu le même discours.

Ce fut même une bousculade à celui qui serait au premier rang des hommages ou qui rappellerait avec le plus de ferveur sa dévotion au saint homme en une vibrante oraison.

Minutes de silence dans les stades, aux premières, à la Scala : Madiba est devenu l’icône people par excellence qui permet aux élus de la terre d’acheter une bonne conscience par quelques mots d’admiration pour celui qui fut injustement damné, mais qui, sauvé et rédempteur, réconcilia et pardonna.

En France, Bergé, J. Lang et BHL n’ont pas manqué de célébrer de façon monocolore le père de la nation arc-en-ciel.

Maître des cérémonies mondiales, l’autre icône et autre prix Nobel de la Paix Obama, a voulu apparaître comme le troisième personnage de la trinité entre Martin Luther King et Madiba. L’humanité est tournée vers la fin de l’année comme vers une aube nouvelle.

En janvier, on rangera les décors, on éteindra les illuminations, on déménagera les marchés de Noël, et on aura comme tous les ans la gueule de bois en voyant réapparaître la réalité toute grise.

L’Afrique du Sud redeviendra ce qu’elle est : un pays miné par 26% de chômage au minimum, ravagé par le Sida, meurtri par une violence et une criminalité considérables, irrité par des inégalités insupportables.

Malgré la bonne volonté évidente et les gestes symboliques de Mandela, ce pays n’est pas un modèle, juste une exception qui attire encore les réfugiés des catastrophes voisines comme le Zimbabwe. Mais les immigrés y sont souvent victimes de xénophobie.

L’arbre Madiba ne cache pas la forêt humaine.

En janvier, Hollande l’Africain, qui trouve dans les interventions sur ce continent, dont il voulait tourner la page, l’occasion de redorer son blason, verra le monde comme il est : un monde dangereux où la France a moins de place.

Les Talibans reprennent pied en Afghanistan, les attentats se multiplient en Irak, les villages chrétiens sont attaqués en Syrie par ceux que la France voulait aider, le Printemps Arabe n’est plus qu’une illusion dissipée, la Charia règne en Libye, la dictature militaire en Egypte.

Et face à ce monde, François Hollande réduit le budget de la Défense alors que l’Armée n’a jamais été autant sollicitée.

Aura-t-elle désarmé la Séléka en Centre-Afrique, définitivement empêché l’éclatement du Mali ?

Elle ne contribuera plus, en tout cas, à la formation civique et à l’assimilation des jeunes Français.

Elle ne leur offrira plus cette deuxième chance après une école que l’enquête Pisa a révélée de plus en plus inefficace et inégalitaire. François Hollande surtout retrouvera la réalité du déclin économique de notre pays : celle du chômage que les emplois fictifs ne font que masquer, celle de l’effondrement de notre industrie que les forfanteries de Montebourg n’entravent guère, celle d’un pays structurellement bloqué que les réformettes prétendument social-démocrates après la vague idéologique socialiste n’améliorent pas.

Lorsque les Rois-Mages reviendront de l’enterrement de Madiba, qu’ils se préparent à affronter un monde dépouillé de la magie de Noël.

Source : http://www.ndf.fr/poing-de-vue/10-12-2013/monde-bisounours

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 11:35


Si vous voulez croire que "tout va bien dans l'école" ou que vous croyez encore au Père Noël,

Ne regardez pas cette vidéo qui circule sur Internet : ne cliquez pas sur ce lien !

Si vous l'avez vue, transmettez le lien à ceux qui retroussent leurs manches.

Et après, passez de bonnes fêtes de fin d'année !


Antoine Blondel
Responsable des relations Parents
-Professeurs
SOS Éducation

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 11:08

Une librairie saccagée en plein Paris !

La Librairie Facta est située au cœur de Paris, facilement accessible par le métro, le RER et dispose de plusieurs parcs de stationnement à proximité, dont un tout proche.

10/12/2013 – 18h35

PARIS (NOVOpress) - Dans la nuit de lundi à mardi, la librairie Facta, située dans le quartier de la Trinité dans le 9ème arrondissement de Paris, a été saccagée : vitrines brisées, projections de peinture rouge sur des centaines de livres, les rendant ainsi illisibles…

La librairie Facta est connue pour être marquée politiquement à droite, ayant invité de nombreux auteurs comme le philosophe Alain de Benoist, Jean-Yves Le Gallou ou encore Lajos Marton, militant anti-communiste hongrois et grande figure de l’OAS.

L’acte de vandalisme dont elle a été la cible est donc clairement politique, mais n’a pas encore été revendiqué.

Des initiatives de solidarité avec Facta peuvent être menées : certains livres dont la couverture a été tâchée restent malgré tout lisibles et peuvent être achetés.

L’occasion de faire le plein pour les fêtes de Noël ?

Site internet et coordonnées de la libraire : librairie-facta.com

FACTA SUR « LIVRE RARE BOOK »

Si vous ne pouvez pas venir à la librairie, vous pouvez retrouver beaucoup de nos livres sur Livre Rare Book en suivant ce lien.

RÉCEMMENT :

Guy Montag

Publié le 10 décembre 2013 - Modifié le 11 décembre 201

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 10:44

VRAIMENT ON SE MOQUE DE NOUS ET AU GRAND JOUR !!

Depuis quand fêtent - " ils " NOËL ???........

Saviez-vous que La CAF verse une prime de Noël à des musulmans ?

La CAF verse une prime de Noël aux musulmans ???...

Encore des millions d'euros envolés pour des non croyants !!!................

Les musulmans ne la fête en aucune manière donc, pourquoi leur verser cette somme ???......

Noël est une fête Chrétienne célébrant, chaque année, la Naissance de JESUS de NAZARETH .

La prime de Noël est avant tout, pour ne pas exclure les plus démunis qui voudraient fêter Noël !!!..

Les primes en 2012 et en 2013 ???

A titre indicatif, le montant de la prime de NOËL 2012 .....

- Prime 2012 pour une personne seule : 152,45 EUR

- Prime 2012 pour un foyer de 2 personnes

(couple ou un parent avec son enfant) : 228,67 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec un enfant

ou un parent avec 2 enfants : 274,41 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec 2 enfants : 320,14 EUR

- Prime 2012 pour un parent avec 3 enfants : 335,39 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec 3 enfants : 381,12 EUR

- Prime 2012 pour une personne seule avec

4 enfants : 397,37 EUR

- Prime 2012 pour tout enfant ou personne à

charge supplémentaire, il faut ajouter : 60,98 EUR

Pourquoi verserions-nous une "PRIME" de NOËL à des gens qui se moquent des FÊTES CHRETIENNES ???

Qui font retirer les CRECHES et les sapins dans les écoles de FRANCE !!!.....

Mais !!!..... De qui se moque t'on ???.......

Alors !!!.... Pourquoi ne pas verser une prime de ramadan aux CHRETIENS ???........

NB : cette prime a été étendue à MAYOTTE, région 100 % musulmanne.......

Merci Anne J.

VRAIMENT ON SE MOQUE DE NOUS ET AU GRAND JOUR !!

c'est palace la FRANCE.............

Alors, celle-là, elle est ..... : " ENORME " !!!.......

Depuis quand fêtent - " ils " NOËL ???........

Saviez-vous que La CAF verse une prime de Noël à des musulmans ?

La CAF verse une prime de Noël aux musulmans ???...

Encore des millions d'euros envolés pour des non croyants !!!................

Les musulmans ne la fête en aucune manière donc, pourquoi leur verser cette somme ???......

Noël est une fête Chrétienne célébrant, chaque année, la Naissance de JESUS de NAZARETH .

La prime de Noël est avant tout, pour ne pas exclure les plus démunis qui voudraient fêter Noël !!!..

A titre indicatif, le montant de la prime de NOËL 2012 .....

- Prime 2012 pour une personne seule : 152,45 EUR

- Prime 2012 pour un foyer de 2 personnes

(couple ou un parent avec son enfant) : 228,67 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec un enfant

ou un parent avec 2 enfants : 274,41 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec 2 enfants : 320,14 EUR

- Prime 2012 pour un parent avec 3 enfants : 335,39 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec 3 enfants : 381,12 EUR

- Prime 2012 pour une personne seule avec

4 enfants : 397,37 EUR

- Prime 2012 pour tout enfant ou personne à

charge supplémentaire, il faut ajouter : 60,98 EUR

Pourquoi verserions-nous une "PRIME" de NOËL à des gens qui se moquent des FÊTES CHRETIENNES ???

Qui font retirer les CRECHES et les sapins dans les écoles de FRANCE !!!.....

Mais !!!..... De qui se moque t'on ???.......

Alors !!!.... Pourquoi ne pas verser une prime de ramadan aux CHRETIENS ???........

PAS UN MOT DES MEDIAS

NB : cette prime a été étendue à MAYOTTE, région 100 % musulmanne.......

VRAIMENT ON SE MOQUE DE NOUS ET AU GRAND JOUR !!

c'est palace la FRANCE.............

Alors, celle-là, elle est ..... : " ENORME " !!!.......

Depuis quand fêtent - " ils " NOËL ???........

Saviez-vous que La CAF verse une prime de Noël à des musulmans ?

La CAF verse une prime de Noël aux musulmans ???...

Encore des millions d'euros envolés pour des non croyants !!!................

Les musulmans ne la fête en aucune manière donc, pourquoi leur verser cette somme ???......

Noël est une fête Chrétienne célébrant, chaque année, la Naissance de JESUS de NAZARETH .

La prime de Noël est avant tout, pour ne pas exclure les plus démunis qui voudraient fêter Noël !!!..

A titre indicatif, le montant de la prime de NOËL 2012 .....

- Prime 2012 pour une personne seule : 152,45 EUR

- Prime 2012 pour un foyer de 2 personnes

(couple ou un parent avec son enfant) : 228,67 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec un enfant

ou un parent avec 2 enfants : 274,41 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec 2 enfants : 320,14 EUR

- Prime 2012 pour un parent avec 3 enfants : 335,39 EUR

- Prime 2012 pour un couple avec 3 enfants : 381,12 EUR

- Prime 2012 pour une personne seule avec

4 enfants : 397,37 EUR

- Prime 2012 pour tout enfant ou personne à

charge supplémentaire, il faut ajouter : 60,98 EUR

Pourquoi verserions-nous une "PRIME" de NOËL à des gens qui se moquent des FÊTES CHRETIENNES ???

Qui font retirer les CRECHES et les sapins dans les écoles de FRANCE !!!.....

Mais !!!..... De qui se moque t'on ???.......

Alors !!!.... Pourquoi ne pas verser une prime de ramadan aux CHRETIENS ???........

PAS UN MOT DES MEDIAS

NB : cette prime a été étendue à MAYOTTE, région 100 % musulmanne.......

> Laurent, policier de la BAC en Seine-Saint-Denis :

> > >

> > > «Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement

> > > au clash.» «Elles ne marchent presque jamais seules dans les cités. Donc on

> > > a pris le parti de ne plus les contrôler du tout, pour éviter ce qui s’est

> > > passé à Trappes.»

> > > Une autocensure totale de plus en plus courante sur différents types de

> > > délits, selon Laurent, «pour acheter la paix sociale, pour éviter les

> > > émeutes, pour ne pas avoir de collègues blessés».

> > > «Il y a quinze jours, j’ai contrôlé des mecs suspectés d’un vol avec

> > > violence. Nous étions deux contre dix. On n’a pas fait le poids.»

> > > «Maintenant, lors d’un contrôle, on n’a pas le temps de dire bonjour qu’on

> > > se fait déjà insulter.»

> > > Et en réponse à Manuel Valls qui prétendait encore lundi que «la loi de la

> > > République est la même pour tous et doit être appliquée sans exception» :

> > > «Dans la Creuse, si vous conduisez votre scooter sans casque, vous prendrez

> > > 90 euros. En Seine-Saint-Denis, on vous laissera faire. Il ne faudrait pas

> > > prendre le risque d’une émeute…»

> > > Ainsi, en plus des ordres officieux dans le genre « pas de vagues, pas

> > > d’emmerdes », les courageux policiers de base sont obligés d’abandonner le

> > > terrain face au nombre, et face aux risques de représailles et d’émeutes, et

> > > pas seulement pour le contrôle des niqabées, mais pour toutes sortes de

> > > délits.

> > > Les islamo-racailles ont donc gagné une bataille contre ce gouvernement

> > > d’impuissants, contre Manuel Valls , contre Christiane Taubira qui ne rêve

> > > que de vider les prisons (1)au lieu de poursuivre les délinquants.

> > >

> > >

> > > 1) Peut être pour pouvoir y mettre les policiers ! ? ? )> Laurent, policier de la BAC en Seine-Saint-Denis :
> > >
> > > «Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement
> > > au clash.» «Elles ne marchent presque jamais seules dans les cités. Donc on
> > > a pris le parti de ne plus les contrôler du tout, pour éviter ce qui s’est
> > > passé à Trappes.»
> > > Une autocensure totale de plus en plus courante sur différents types de
> > > délits, selon Laurent, «pour acheter la paix sociale, pour éviter les
> > > émeutes, pour ne pas avoir de collègues blessés».
> > > «Il y a quinze jours, j’ai contrôlé des mecs suspectés d’un vol avec
> > > violence. Nous étions deux contre dix. On n’a pas fait le poids.»
> > > «Maintenant, lors d’un contrôle, on n’a pas le temps de dire bonjour qu’on
> > > se fait déjà insulter.»
> > > Et en réponse à Manuel Valls qui prétendait encore lundi que «la loi de la
> > > République est la même pour tous et doit être appliquée sans exception» :
> > > «Dans la Creuse, si vous conduisez votre scooter sans casque, vous prendrez
> > > 90 euros. En Seine-Saint-Denis, on vous laissera faire. Il ne faudrait pas
> > > prendre le risque d’une émeute…»
> > > Ainsi, en plus des ordres officieux dans le genre « pas de vagues, pas
> > > d’emmerdes », les courageux policiers de base sont obligés d’abandonner le
> > > terrain face au nombre, et face aux risques de représailles et d’émeutes, et
> > > pas seulement pour le contrôle des niqabées, mais pour toutes sortes de
> > > délits.
> > > Les islamo-racailles ont donc gagné une bataille contre ce gouvernement
> > > d’impuissants, contre Manuel Valls , contre Christiane Taubira qui ne rêve
> > > que de vider les prisons (1)au lieu de poursuivre les délinquants.
> > >
> > >
> > > 1) Peut être pour pouvoir y mettre les policiers ! ? ? )

> Laurent, policier de la BAC en Seine-Saint-Denis :

> > >

> > > «Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement

> > > au clash.» «Elles ne marchent presque jamais seules dans les cités. Donc on

> > > a pris le parti de ne plus les contrôler du tout, pour éviter ce qui s’est

> > > passé à Trappes.»

> > > Une autocensure totale de plus en plus courante sur différents types de

> > > délits, selon Laurent, «pour acheter la paix sociale, pour éviter les

> > > émeutes, pour ne pas avoir de collègues blessés».

> > > «Il y a quinze jours, j’ai contrôlé des mecs suspectés d’un vol avec

> > > violence. Nous étions deux contre dix. On n’a pas fait le poids.»

> > > «Maintenant, lors d’un contrôle, on n’a pas le temps de dire bonjour qu’on

> > > se fait déjà insulter.»

> > > Et en réponse à Manuel Valls qui prétendait encore lundi que «la loi de la

> > > République est la même pour tous et doit être appliquée sans exception» :

> > > «Dans la Creuse, si vous conduisez votre scooter sans casque, vous prendrez

> > > 90 euros. En Seine-Saint-Denis, on vous laissera faire. Il ne faudrait pas

> > > prendre le risque d’une émeute…»

> > > Ainsi, en plus des ordres officieux dans le genre « pas de vagues, pas

> > > d’emmerdes », les courageux policiers de base sont obligés d’abandonner le

> > > terrain face au nombre, et face aux risques de représailles et d’émeutes, et

> > > pas seulement pour le contrôle des niqabées, mais pour toutes sortes de

> > > délits.

> > > Les islamo-racailles ont donc gagné une bataille contre ce gouvernement

> > > d’impuissants, contre Manuel Valls , contre Christiane Taubira qui ne rêve

> > > que de vider les prisons (1)au lieu de poursuivre les délinquants.

> > >

> > >

> > > 1) Peut être pour pouvoir y mettre les policiers ! ? ? )> Laurent, policier de la BAC en Seine-Saint-Denis :
> > >
> > > «Je ne contrôle plus les femmes voilées. Ça part presque systématiquement
> > > au clash.» «Elles ne marchent presque jamais seules dans les cités. Donc on
> > > a pris le parti de ne plus les contrôler du tout, pour éviter ce qui s’est
> > > passé à Trappes.»
> > > Une autocensure totale de plus en plus courante sur différents types de
> > > délits, selon Laurent, «pour acheter la paix sociale, pour éviter les
> > > émeutes, pour ne pas avoir de collègues blessés».
> > > «Il y a quinze jours, j’ai contrôlé des mecs suspectés d’un vol avec
> > > violence. Nous étions deux contre dix. On n’a pas fait le poids.»
> > > «Maintenant, lors d’un contrôle, on n’a pas le temps de dire bonjour qu’on
> > > se fait déjà insulter.»
> > > Et en réponse à Manuel Valls qui prétendait encore lundi que «la loi de la
> > > République est la même pour tous et doit être appliquée sans exception» :
> > > «Dans la Creuse, si vous conduisez votre scooter sans casque, vous prendrez
> > > 90 euros. En Seine-Saint-Denis, on vous laissera faire. Il ne faudrait pas
> > > prendre le risque d’une émeute…»
> > > Ainsi, en plus des ordres officieux dans le genre « pas de vagues, pas
> > > d’emmerdes », les courageux policiers de base sont obligés d’abandonner le
> > > terrain face au nombre, et face aux risques de représailles et d’émeutes, et
> > > pas seulement pour le contrôle des niqabées, mais pour toutes sortes de
> > > délits.
> > > Les islamo-racailles ont donc gagné une bataille contre ce gouvernement
> > > d’impuissants, contre Manuel Valls , contre Christiane Taubira qui ne rêve
> > > que de vider les prisons (1)au lieu de poursuivre les délinquants.
> > >
> > >
> > > 1) Peut être pour pouvoir y mettre les policiers ! ? ? )

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 10:11

TRIBUNE LIBRE ET POINT DE VUE !

PRESSE: INFORMATION OU PROPAGANDE

Les journalistes à la solde du Front National ?

Hervé Montbard

le 08/12/2013

Les représentants du Front National sont l'objet, la plupart du temps, de la part des journalistes, d'un traitement particulier. Je regardais le 2 décembre l'émission de Ruth El Krief sur BFM Tv où elle accueillait Marine Le Pen. J'écoutais le lendemain matin sur Europe 1 l'interview de Marion Maréchal-Le Pen. Et cela m'a renvoyé aux prestations antérieures sur les autres médias des porte-paroles du Fn ou du Rbm (Florian Philippot, Louis Aliot, Gilbert Collard). Pour vérifier cette façon de faire, j'ai suivi, ces dernières semaines, le plus régulièrement possible les émissions politiques.

L'attitude des journalistes à l'égard des représentants de ce parti est très particulière. Sans prendre en compte les pièges qui se veulent habiles, il s'agit pour ces gens de presse non pas d'informer sur le projet politique, économique et social de la personnalité invitée, mais de montrer à la France qu'ils sont des opposants intransigeants, des moralistes, des donneurs de leçons, des petits futés qui traquent les contradictions et vont arriver à avoir leur moment de gloire en confondant les interviewés qu'ils veulent présenter comme étant peu recommandables. Le monde médiatique a trouvé un moyen de mettre en exergue sa bonne conscience. Ces journalistes se comportent en militants.

On accuse les gens de presse d'être "copains comme cochon" avec les politiques, mais ils pensent trouver avec les gens du RBM un échantillon, un faire-valoir qui permet de montrer à la société française qu'ils savent être désagréables, arrogants, pénibles, partiaux et assurément libres. Cela leur permet parfois d'être grossiers, balourds et impolis. Ils imaginent que cela les rend populaires.

Cet acharnement médiatique, ce traitement particulier est non seulement choquant pour l'auditeur qui veut s'informer et qui assiste à cette tentative de mise à mort, mais il est – le savent-ils seulement -que cela sert surtout la cause qu'ils prétendent combattre. Je n'ose évidemment pas imaginer que c'est en fait cela qu'ils recherchent.

Les représentants du Front national sont maintenant bien rodés et se préparent à recevoir les coups les plus tordus. S'ils étaient traités "normalement" on pourrait peut-être voir apparaître des faiblesses idéologiques, économiques, et les lacunes des personnages.

On ne peut qu'être surpris de constater qu'une jeune femme de 22 ans telle Marion Maréchal-Le Pen mette en difficulté un vieux routier qui a depuis longtemps dépassé l'âge de la retraite comme Jean-Pierre El Kabbach, lequel est obligé de changer de sujet quand son interlocutrice le désarçonne. J'ai encore en mémoire certaines prestations de journalistes plus professionnels et moins militants tels Michel Field sur LCI où le spectateur n'a pas la sensation d'être convié à une corrida.

Ailleurs le toréador n'est jamais l'intervieweur.

Depuis plusieurs années, depuis que le président fondateur du Fn n'est plus présent pour jouer le jeu auquel il a convié des décennies durant la gent médiatique, nos amis journalistes n'ont pas changé de méthode.

Et cela ne peut que permettre à Marine Le Pen et ses amis, de surfer sur cette vague de victimisation sans cesse entretenue par des commentateurs inconséquents.

Source et publication: http://metamag.fr/metamag-1712-PRESSE--INFORMATION-OU-PROPAGANDE-Les-journalistes-a-la-solde-du-Front-National--.html

PRESSE: INFORMATION OU PROPAGANDE

Les journalistes à la solde du Front National ?

Les représentants du Front National sont l'objet, la plupart du temps, de la part des journalistes, d'un traitement particulier. Je regardais le 2 décembre l'émission de Ruth El Krief sur BFM Tv où elle accueillait Marine Le Pen. J'écoutais le lendemain matin sur Europe 1 l'interview de Marion Maréchal-Le Pen. Et cela m'a renvoyé aux prestations antérieures sur les autres médias des porte-paroles du Fn ou du Rbm (Florian Philippot, Louis Aliot, Gilbert Collard). Pour vérifier cette façon de faire, j'ai suivi, ces dernières semaines, le plus régulièrement possible les émissions politiques.

L'attitude des journalistes à l'égard des représentants de ce parti est très particulière. Sans prendre en compte les pièges qui se veulent habiles, il s'agit pour ces gens de presse non pas d'informer sur le projet politique, économique et social de la personnalité invitée, mais de montrer à la France qu'ils sont des opposants intransigeants, des moralistes, des donneurs de leçons, des petits futés qui traquent les contradictions et vont arriver à avoir leur moment de gloire en confondant les interviewés qu'ils veulent présenter comme étant peu recommandables. Le monde médiatique a trouvé un moyen de mettre en exergue sa bonne conscience. Ces journalistes se comportent en militants.

On accuse les gens de presse d'être "copains comme cochon" avec les politiques, mais ils pensent trouver avec les gens du RBM un échantillon, un faire-valoir qui permet de montrer à la société française qu'ils savent être désagréables, arrogants, pénibles, partiaux et assurément libres. Cela leur permet parfois d'être grossiers, balourds et impolis. Ils imaginent que cela les rend populaires.

Cet acharnement médiatique, ce traitement particulier est non seulement choquant pour l'auditeur qui veut s'informer et qui assiste à cette tentative de mise à mort, mais il est – le savent-ils seulement -que cela sert surtout la cause qu'ils prétendent combattre. Je n'ose évidemment pas imaginer que c'est en fait cela qu'ils recherchent.

Les représentants du Front national sont maintenant bien rodés et se préparent à recevoir les coups les plus tordus. S'ils étaient traités "normalement" on pourrait peut-être voir apparaître des faiblesses idéologiques, économiques, et les lacunes des personnages. On ne peut qu'être surpris de constater qu'une jeune femme de 22 ans telle Marion Maréchal-Le Pen mette en difficulté un vieux routier qui a depuis longtemps dépassé l'âge de la retraite comme Jean-Pierre El Kabbach, lequel est obligé de changer de sujet quand son interlocutrice le désarçonne. J'ai encore en mémoire certaines prestations de journalistes plus professionnels et moins militants tels Michel Field sur LCI où le spectateur n'a pas la sensation d'être convié à une corrida. Ailleurs le toréador n'est jamais l'intervieweur.

Depuis plusieurs années, depuis que le président fondateur du Fn n'est plus présent pour jouer le jeu auquel il a convié des décennies durant la gent médiatique, nos amis journalistes n'ont pas changé de méthode. Et cela ne peut que permettre à Marine Le Pen et ses amis, de surfer sur cette vague de victimisation sans cesse entretenue par des commentateurs inconséquents.

Repost 0
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 09:33

Nantes : quand la municipalité veut “déchristianiser” Noël

Le 10 12 2013 Avec 4 Commentaires

Un lecteur (merci A. P. !) m’a transmis ce matin ce document avec le commentaire suivant…

« Je vous transmets une affiche d’un marché de Noël à Nantes (ville de Jean-Marc Ayrault) où l’Avent est transformé en Avant… Ayant appelé la Maison de quartier pour leur signaler la faute d’orthographe, on m’a répondu qu’elle était volontaire afin de faire un jeux de mot et de déchristianiser l’événement » !

Nantes : bal des faux-culs à la “Maison de Quartier du Breil”

Le 10 12 2013 Avec 4 Commentaires

Ils se prennent les pieds dans le tapis ! Mon court post sur le “Marché de l’Avant” a été repris sans tardé sur le blogue des mes confrères et amis du Salon Beige dont plusieurs lecteurs ont laissé des commentaires forts instructifs. Jugez-en vous-mêmes…

● Ils confirment encore au téléphone à l’instant : « c’est pour déchristianiser cette fête », dans leur quartier il ne faut pas « faire catho » ! (15 h 10)

● « On a voulu faire un jeu de mot, on veut pas offenser, on recommencera plus…. » m’a-t-on directement répondu dès que j’ai dit avoir vu l’affiche dans la rue…. Aucun dialogue possible mais la brave dame a dû recevoir plusieurs coups de fil. (15 h 16)

● Je viens d’appeler, mon interlocuteur (visiblement excédé) m’a immédiatement répondu qu’ils avaient oublié de mettre des guillemets.

Avent ne pouvant être écrit car ayant une connotation religieuse.

Lui faisant remarquer que dans ce cas il fallait aussi supprimer Noël car c’était la naissance du Christ, il m’a raccroché au nez… (15 h 40)

● Ils sont sur répondeur, dorénavant. Mais j’ai laissé un message pour signaler cette grossière erreur ! (16 h 10)

Source : Le Salon Beige

Partager

Daniel Hamiche est journaliste et président de l’association Amitié catholique France/États-Unis. Il a lancé, en 2007, le blogue Americatho (aujourd’hui membre du portail de réinformation Riposte Catholique). Il est administrateur et rédacteur du blogue L’Observatoire de la Christianophobie.

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/nantes-bal-des-faux-culs-a-la-maison-de-quartier-du-breil?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Christianophobie+%28Observatoire+de+la+christianophobie%29#sthash.9BcaGFdq.dpuf

Repost 0