Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Escroquerie : sept individus originaires du Daghestan interpellés à Vannes
 

Escroquerie : sept individus originaires du Daghestan interpellés à Vannes

22/04/2012 – 15h30
VANNES (NOVOpress Breizh) – C’est un joli coup de filet qu’ont réalisé les gendarmes de Vannes en mettant fin, début avril, à une importante escroquerie au marché automobile.

 

Les sept individus qui ont été interpellés, tous originaires du Daghestan, ont été mis en examen et aussitôt relâchés.

Suite à une enquête judiciaire menée depuis 4 mois, la gendarmerie de Vannes a interpellé le 4 avril dernier 7 ressortissants russes, âgés de 21 à 56 ans, originaires du Daghestan (Fédération de Russie), une république située dans le Caucase, dont la plus grande partie de la population est musulmane.

 

 

Actifs depuis fin 2008 dans la région de Vannes, les individus opéraient selon un procédé bien connu. Achetant en espèces, auprès de garagistes ou de particuliers, des véhicules usagés et affichant beaucoup de kilomètres au compteur, ils s’empressaient de réaliser les remises en état nécessaires pour le passage au contrôle technique, le plus souvent en utilisant des pièces volées à des particuliers ou à des casses automobiles.

 

Après avoir redonné aux compteurs un kilométrage raisonnable, les trafiquants n’avaient plus qu’à passer des annonces sur internet et le tour était joué.

 

Selon l’enquête, 200 personnes ont été victimes de cette escroquerie, principalement dans l’Ouest de la France. 86 d’entre eux ont déjà été entendus et ont déposé plainte. Le préjudice est estimé actuellement à 287.750 euros.

 

En outre – il n’y a pas de petits bénéfices – les escrocs présumés bénéficiaient en France d’aides sociales alors qu’ils effectuaient un travail dissimulé.

 

La Préfecture, Pôle emploi, les Impôts et la Caisse d’allocations familiales ont donc également déposé plainte.

Placés en garde à vue, les sept ressortissants du Daghestan ont été mis en examen pour escroquerie, vol, travail dissimulé et fraude aux prestations sociales.

 

Remis en liberté, ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Vannes en septembre prochain !

Partager cette page

Repost 0