Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2014 1 21 /04 /avril /2014 08:33

Bartolone dénonce le parachute doré offert par Hollande à Voynet

Rédigé par lesoufflet le 17 avril 2014.

17.04.2014

Au sein de son propre camp, les petites combines politicardes de Hollande finissent par dégouter.

Ainsi, cette semaine, c’est le président socialiste de l’Assemblée Nationale qui a critiqué vivement notre présiflan au sujet de la nomination de Dominique Voynet comme inspectrice générale des affaires sociales. Il compare cette nomination à un « golden parachute », affirmant qu’elle remet en cause la république exemplaire promise par l’ex de Ségo, Trierweiler et Gayet.

L’entrée de Harlem Desir au gouvernent a choqué toute la France : utiliser un ministère de la République comme moyen de recaser un socialiste incompétent prouve la vision de la démocratie de ces gens qui estiment que la France et les Français doivent être au service du parti socialiste et de son idéologie.

Cette fois c’est Dominique Voynet, retraitée de la politique qui conserve quelque influence au sein d’EELV, à qui l’on offre un poste gracieusement payé, malgré son incompétence notoire et ses échecs à répétition, comme le dénonce si justement Claude Bartolone, pourtant membre du camp du bien et président de la très socialiste Assemblée Nationale qui a publié une note au vitriol sur son blog mercredi.

«En toute hypothèse, cette nomination est un regrettable accroc à la République irréprochable que nos compatriotes appellent de leurs vœux», dénonce-t-il dans un premier temps, avant de revenir sur le parcours de l’ancienne candidate à la présidentielle.

«Elue ou parachutée tour à tour dans le Jura, au parlement européen, en Seine-Saint-Denis, puis défaite par les électeurs ou auto-démissionnée par certitude de l’être, Madame Voynet, si prompte à critiquer la violence du système, restera certainement silencieuse quant à la manière dont elle vient d’en profiter goulûment», s’énerve-t-il avant d’évoquer le «triste itinéraire d’une enfant gâtée de la République» qui a «laissé Montreuil en ruines et la gauche divisée comme jamais».

Au final, Bartolone dénonce tout haut les mêmes mécanismes puants qui ont permis à Harlem Desir de devenir ministre et à Dominique Voynet de bénéficier de ce bon petit poste :

«Cette nomination apparaît comme le «golden parachute» d’une élue en mal d’électeurs.

Au pire, elle procède d’un accord politique lui ayant permis de s’exfiltrer de Montreuil»

La République irréprochable, même eux avouent que c’est certainement pas maintenant

Source et publication: http://24heuresactu.com/2014/04/17/bartolone-denonce-le-parachute-dore-offert-par-hollande-a-voynet/!

Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Bartolone dénonce le parachute doré offert par Hollande à Voynet

Rédigé par lesoufflet le 17 avril 2014.

17.04.2014

Au sein de son propre camp, les petites combines politicardes de Hollande finissent par dégouter. Ainsi, cette semaine, c’est le président socialiste de l’Assemblée Nationale qui a critiqué vivement notre présiflan au sujet de la nomination de Dominique Voynet comme inspectrice générale des affaires sociales. Il compare cette nomination à un « golden parachute », affirmant qu’elle remet en cause la république exemplaire promise par l’ex de Ségo, Trierweiler et Gayet.

L’entrée de Harlem Desir au gouvernent a choqué toute la France : utiliser un ministère de la République comme moyen de recaser un socialiste incompétent prouve la vision de la démocratie de ces gens qui estiment que la France et les Français doivent être au service du parti socialiste et de son idéologie.

Cette fois c’est Dominique Voynet, retraitée de la politique qui conserve quelque influence au sein d’EELV, à qui l’on offre un poste gracieusement payé, malgré son incompétence notoire et ses échecs à répétition, comme le dénonce si justement Claude Bartolone, pourtant membre du camp du bien et président de la très socialiste Assemblée Nationale qui a publié une note au vitriol sur son blog mercredi.

«En toute hypothèse, cette nomination est un regrettable accroc à la République irréprochable que nos compatriotes appellent de leurs vœux», dénonce-t-il dans un premier temps, avant de revenir sur le parcours de l’ancienne candidate à la présidentielle. «Elue ou parachutée tour à tour dans le Jura, au parlement européen, en Seine-Saint-Denis, puis défaite par les électeurs ou auto-démissionnée par certitude de l’être, Madame Voynet, si prompte à critiquer la violence du système, restera certainement silencieuse quant à la manière dont elle vient d’en profiter goulûment», s’énerve-t-il avant d’évoquer le «triste itinéraire d’une enfant gâtée de la République» qui a «laissé Montreuil en ruines et la gauche divisée comme jamais».

Au final, Bartolone dénonce tout haut les mêmes mécanismes puants qui ont permis à Harlem Desir de devenir ministre et à Dominique Voynet de bénéficier de ce bon petit poste :

«Cette nomination apparaît comme le «golden parachute» d’une élue en mal d’électeurs. Au pire, elle procède d’un accord politique lui ayant permis de s’exfiltrer de Montreuil»

La République irréprochable, même eux avouent que c’est certainement pas maintenant !

Partager cet article

Repost 0

commentaires