Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2014 2 22 /04 /avril /2014 16:06

Alexandre Gabriac

Fascistes.

Certains louent nos actions, apprécient nos initiatives, notre travail, nos propositions mais regrettent notre référence au « fascisme »...

Ils la jugent trop clivante, violente, anachronique, équivoque, stigmatisante…

Par là, ils ignorent simplement que c'est justement cette référence et ce modèle qui font ce nous sommes et ce que nous accomplissons.

Sans cette mystique, sans cette perspective historique, sans ce souvenir, sans la présence tutélaire de ces soldats et de ces martyrs, pas de dévouement, pas d'abnégation, pas de sacrifice, juste le futile et passager activisme estudiantin et le tranquille consumérisme militant petit-bourgois qui fait de la politique un loisir presque comme un autre.

On ne combat pas de la même façon pour un étendard qui a flotté au firmament la civilisation et de la justice sociale et a couvert le cercueil de gamins de 17 ans que pour celui qui n'a jamais décoré qu'une salle des fêtes ou orné un palais des expositions....

Et c'est pourquoi tous ceux qui, acceptant la sémantique de l'ennemi, usent du terme « fascisme » comme synonyme de toutes les vilenies à dénoncer nous insultent et nous agressent de façon absolument définitive et impardonnable.

Amoyquechault

Partager cet article

Repost 0

commentaires