Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 09:54

Nouvelle hausse du chômage en mars

En mars, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A à Pôle Emploi (ceux qui n'ont exercé aucune activité) a augmenté de 1600 personnes, d'après les données publiées ce vendredi par le ministère du Travail.

Soit une quasi-stabilisation. Mais cette stagnation intervient après un mois de février désastreux (+31 500 inscrits en A) et un mois de janvier médiocre (+8 900).

Au total donc, le nombre d'inscrits en A s'est accru en moyenne de 14 000 personnes par mois au premier trimestre 2014. Soit un rythme supérieur à celui du quatrième (+5000) et du troisième trimestre 2013 (+7900).


En prenant en compte les chômeurs ayant exercé des petits boulots, inscrits en B et C, le constat est identique. Au premier trimestre, le nombre total de chômeurs en A, B, C a augmenté de 14 400 personnes en moyenne par mois. En mars, la hausse a d'ailleurs été marquée, atteignant 11 700.


Le gouvernement n'a donc pas réussi son pari de réduire le chômage. Ni même de ralentir sa hausse.

Pourtant, François Rebsamen, le nouveau ministre du Travail, avait affiché son optimisme jeudi, à la veille de la publication des chiffres de mars. « Je suis sûr que cette année, nous aurons des baisses qui se produiront certains mois.

On est sur une tendance baissière », avait affirmé le ministre sur LCI.

Et d'assurer que la politique mise en place par Manuel Valls - et notamment le pacte de responsabilité - allait « payer ». Dans son communiqué de ce vendredi, le ministre se contente de déclarer que « la mobilisation doit se poursuivre ».

L'exécutif compte pour cela envoyer un geste fort. Lundi, François Hollande et Manuel Valls, en présence de François Rebsamen, Michel Sapin (Finances) et Arnaud Montebourg (Economie), réuniront les préfets, les sous-préfets e les services de l'emploi. Pas sûr toutefois que cette manifestation ait beaucoup d'effet.


En attendant, si le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a reculé en mars, celui des plus demandeurs d'emploi de plus de 50 ans a encore progressé.

Sur un an, la hausse du chômage des seniors atteint 11,2%. Et celle du chômage de longue durée, 10,6%.

Source : Le Figaro.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires