Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 09:50

Les Chroniques de VJC

Camerone, le combat fondateur de la Légion Etrangère !

L’anniversaire de Camerone, le combat fondateur de la Légion, le 30 avril 1863 au Mexique, est chaque année l’occasion pour les légionnaires de renouveler leur serment de fidélité à la France.

Du « Légionnaire » d’Edith Piaf à la « Gueule d’Amour » de Jean Gabin, les auteurs de chansons, les romanciers et les cinéastes ont toujours célébré la Légion étrangère.

Pourquoi ? Princes étrangers ou français, écrivains, peintres, soldats de métier, la Légion a toujours compté dans ses rangs de très grandes personnalités. ..

Camerone est le nom de la ville mexicaine où une poignée de légionnaires s’est illustrée le 30 avril 1863, au cours d’une bataille épique.

Ces braves soldats se sont opposés pendant toute une journée à plus de 2000 Mexicains.

Les cinq survivants (qui avaient promis à leur chef mourant de ne pas se rendre) à cours de munitions, chargèrent à la baïonnette.

En se sacrifiant, ils permirent à un précieux convoi de passer : la mission était remplie.

Depuis, le combat a fait date : il est devenu symbole de la fidélité à la parole donnée et de la mission remplie quel qu’en soit le coût.

Désormais, chaque 30 avril, où qu’ils se trouvent, les légionnaires commémorent cet événement.

Le képi blanc tel que nous le connaissons aujourd’hui, objet de fierté pour le légionnaire et symbole distinctif de la Légion pour le public, n’est porté que par les militaires du rang ; officiers et sous-officiers coiffant un képi ... noir !

S’il n’a pas toujours était de couleur blanche (symbole de pureté), on peut dire qu’il est officiellement devenu blanc à partir du 14 Juillet 1939, lorsque les légionnaires ont pour la première fois défilé sur les Champs Elysées vêtue de ladite coiffure.

Depuis, il symbolise la Légion étrangère et son port est interdit à tout autre troupe.

Quand au beret vert d’abord porté par les légionnaires parachutistes (formation créée en 1948 en Indochine par le chef de bataillon Morin) pour se distinguer des parachutistes et autres troupes d’élite de l’armée « régulière », il n’a été officialisé qu’à partir de 1957.

La légende dit qu’il aurait été rapporté en Extrême-Orient par un officier de retour de permissions.

A la fin des année 1950, son port n’est plus réservé aux seuls légionnaires para, il est étendu à l’ensemble des unités de Légion.

Servant avec le statut « à titre étranger », le légionnaire sert la France à travers la Légion...

La devise Legio patria nostra est apparue sans que l’on sache vraiment ni comment, ni depuis combien de temps.

Pour les képis blancs, elle reflète le sentiment commun de faire partie d’une unité d’élite et d’appartenir à une même famille.

L’idée de patrie, moteur essentiel pour toute autre troupe, laisse le légionnaire souvent indifférent ; c’est là qu’intervient le mystère de la Légion.

Car, l’homme qui a rompu avec son passé, son cadre social, son milieu familial, va reporter sur la Légion son besoin d’idéal et ses affections déçues.

Il identifie bientôt l’idée de Légion à l’idée de patrie, au point de lui sacrifier tout avec une infinie générosité.

Celui qui en a accepté les durs lois et règlements, celui qui a servi avec loyauté, honneur et fidélité une institution qui lui a un jour offert un asile, celui-là peut s’enorgueillir d’être un digne citoyen légionnaire. Legio patria nostra !

Troupe d'élite par excellence, reconnue dans le monde entier, la Légion étrangère, créée en 1831, est toujours prête à intervenir n'importe où, n'importe quand. Incomparable de par l’originalité de sa composition, de sa vocation et de son état d’esprit, par ses traditions, par la richesse de son passé, par une si longue continuité dans l’endurance, la disponibilité, la bravoure, l’honneur et la fidélité, la Légion séduit et séduira toujours...more majorum !

Source et Publié le 29/04/2014 http://www.veterans-jobs-center.com/vjc/les-chroniques-de-vjc/camerone-le-combat-fondateur-de-la-legion-etrangere-.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires