Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2014 6 19 /04 /avril /2014 04:40

pargrunivendredi 18 avril 2014

Bruno Mégret doute des « convictions profondes » de Marine Le Pen

Bruno Mégret, que Jean-Marie Le Pen avait surnommé le félon, serait-il tenté par une nouvelle aventure politique.

Après six ans d'une traversée du désert dans le silence des eaux et forêts au Conseil général de l'environnement, rattaché au ministère de l'Écologie.

Le voila de retour pour porter quelques coups de canif dans le dos (évidemment), de Marine Le Pen.

D'ailleurs comment envisager un retour au Front, tant que le président d'honneur n'aura pas rendu son dernier souffle.

Vous remarquerez au passage la subtilité de certains médias pour souffler un vent mauvais sur le flambeau Lepeniste.

Tendre le micro peu de temps avant les élections Européennes à Bruno Mégret, il fallait y penser.

Mais en effet, qui mieux que Mégret peut expliquer la stratégie du FN.

Lui qui dans le passé, avant d'en être chassé, s'était désaltéré à sa source.

Lui qui, visionnaire, aurait le premier tenté la dédiabolisation du Parti.

Hélas pour ses ambitions, le président fondateur du Front était à l'époque sourd des deux oreilles à un changement d'orientation et préférait les coups de menton comme au bon vieux temps ou il était au 1er régiment étranger de parachutistes.

Sans oublier certaines déclarations du chef qu'il est inutile de rappeler et condamnées par la justice.

Jean-Marie Le Pen qui récemment avait déclaré sur LCP, que le FN "n'était pas prêt" à prendre le pouvoir en 2002, suite à une crise grave due à la scission avec Bruno Mégret.

Le FN serait-il prêt à prendre le pouvoir maintenant ?

C'est bien là l'interrogation du revenant et insoumis Mégret, qui peut-être serait prêt à reprendre du service pour apporter à la France sa "tuile".

Vous parlez d'une tuile ou d'une ardoise dans la commune de Vitrolles, où sa femme élue maire avait prêté sa virginité à son mari qui lui n'était plus éligible.

En fait et pour copier les déclarations d'un célèbre ancien président de la République.

Comment douter une seconde que Bruno Mégret souhaite revenir aux affaires, "non pas par envie, mais par devoir".

Car à l'écouter Marine Le Pen ne serait peut-être pas sincère sur le fond.

Et de déclarer -

"A-t-elle une vision stratégique, avec un programme ancré dans le monde du XXIe siècle ? Car on ne peut pas répondre au choc des civilisations simplement par la sortie de l'Europe et de l'euro.

On peut aussi se demander si elle a des convictions profondes ou si ses idées répondent plutôt à l'air du temps ou à l'influence de tel ou tel conseiller.

Et puis je m'interroge sur son tempérament, car, en politique, il faut savoir rassembler, négocier, faire des compromis, et ne pas se laisser dominer par sa colère ou son arrogance."

Cette petite déclaration pourait éventuellement se traduire par - Marine Le Pen ne devrait pas écouter ses conseillers qui n'ont pas comme moi une vision stratégique. Et elle devrait oublier le passé (et son père) et faire un compromis avec moi.

Voila ce qui s'appelle avoir de la suite dans les idées et une haute estime de sa personne.

N'empêche qu'une réconciliation entre le FN et Mégret semble aujourd'hui bien improbable, car il y a des rancunes tenaces et certaines familles se haïssent jusqu'à la mort du... Patriarche.

source et publication: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/bruno-megret-doute-des-convictions-150855

Partager cet article

Repost 0

commentaires