Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 08:56

Le 25 mars 2014

En dépit du taux d’abstention record que viennent d’enregistrer les élections municipales – 38,6 % – et qui a porté le FN dans un nombre également record de villes dès ce premier tour, la droite et la gauche brament à l’unisson.

Selon le Premier ministre, les abstentionnistes seraient animés « d’inquiétudes, voire de doutes » ; Brice Hortefeux y voit « de la lassitude, du mécontentement ».

Pour Jean-François Copé, c’est « la colère » qui est responsable du vote FN ; et tous en choeur en appellent au vote républicain pour « tout faire pour empêcher le FN de conquérir des villes », clame le porte-parole du PS David Assouline. Rien de moins.

Mais c’est quoi, être républicain, à la fin ? Être contre la monarchie ? Que les royalistes se lèvent ! S’opposer aux communautarismes religieux, ethniques, sociaux, culturels, sexuels ou politiques ? Que l’UMPS et l’extrême gauche restent assis !

Depuis des décennies, ce sont eux et non le FN – qui n’a de cesse de les dénoncer – qui encouragent bel et bien les communautarismes à travers les revendications du voile dans l’espace public, de l’imposition de la viande halal dans les établissements scolaires, en acceptant la construction de centres islamiques avec écoles coraniques qui fleurissent à peu près partout sur notre sol dit républicain.

Alain Juppé ne verserait-il pas dans le communautarisme quand un centre islamique géant verra le jour dans sa ville, avec mosquée, école coranique et autres champs cultuels ?

Najat Belkacem ne fait-elle pas du communautarisme quand elle accuse le Front national qui obligerait les enfants à manger du jambon à la cantine… tout en en privant les autres ?

La France est-elle toujours républicaine quand elle autorisait, à Bobigny, la formation – avortée – d’une liste appelée Union des démocrates musulmans français ?

Républicains, l’UMP, le PS et l’extrême gauche ? C’est une plaisanterie ?

Comme si projeter sur le FN ses propres visées autoritaires, voire totalitaires, ne suffisait pas, madame Belkacem dénonce « le népotisme, les affaires et le surendettement » des villes ayant été gérées depuis 1995 par un maire Front national. Ne riez pas !

Les socialistes n’ont décidément ni le sens des réalités, ni celui de la relativité, et moins encore celui de la statistique.

Jusqu’alors, 5 mairies ont été gérées par des personnalités sous la bannière FN. 5 communes sur 36.552 hors celles de l’outre-mer.

Autrement dit, 1,37 commune sur 10.000 autorisent Jean-Marc Ayrault et Najat Belkacem à faire de ce chiffre une statistique représentative de la gestion d’une ville par un maire FN.

Orange, toujours dirigée par Jacques Bompard depuis dix-neuf ans, a vu sa dette par habitant passer de 1.462 euros en 1995 à 79 euros en 2010.

Les comptes de Bollène se redressent régulièrement, passant de 1.646 euros en 2008 à 1.143 en 2012.

Selon la Cour des comptes, la capacité d’autofinancement de Toulon s’est améliorée.

Ainsi, 3 mairies FN sur 5 se targuent d’une bonne administration.

Statistiquement : 60 %.

Alors, à statistique, statistique et demie, Madame Belkacem ?

Caroline Artus

Ancien chef d'entreprise

source : http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/cest-quoi-etre-republicain-la-fin,54386?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=05f9911bd2-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-05f9911bd2-30403221&mc_cid=05f9911bd2&mc_eid=35158644a0

Michel Marion · Meilleur commentateur · Paris

républicain ? c'est un adjectif abject - issu en droite ligne du catéchisme odieux des politicards-laÏcards du XIX siècle - qui ne sert aux uns et aux autres qu'à contrer l'ennemi politique. En fait rappelons-nous qu'il a servi à justifier tous les massacres perpétrés par les "républicains" depuis 1789 et toutes les attaques contre la liberté des dernières décennies. Vite redonnons-lui son sens étymologique qui est celle de rassembler ceux qui veulent le bien de la cité, avoir soin de sa "République" comme conseiilait un humaniste de la Renaissance à Henri II.

Partager cet article

Repost 0

commentaires