Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 10:22
Syrie: Hollande arme les rebelles, puis des gamins sont poursuivis pour les avoir rejoint !

Au détour d'un article de Georges Malbrunot du 29 octobre intitulé "Jordanie: comment la CIA livre des armes aux rebelles syriens" on apprend que la France siège à une "opération room" [salle des opérations] à Amman en Jordanie dirigée par l'Arabie Saoudite, coordonnant la livraison d'armes aux djihadistes provenant des "pays donateurs" du Golfe ou inféodés aux Etats-Unis.

Sans aucune information aux citoyens Français, un scandale bizarrement camouflé alors que François Hollande avait soit-disant refusé d'armer les rebelles :

"Autour de Damas, l'ASL dispose d'une quinzaine de cellules d'opérations.

Chacune d'elles est reliée à la salle des opérations d'Amman, où est décidée en amont la répartition des armes aux rebelles. Une seconde war room est installée en Turquie pour le nord de la Syrie.

Au préalable les cellules d'opération envoient leurs besoins à Amman. "Parfois, certaines armes sont livrées en fonction d'une opération planifiée à l'avance avec les Occidentaux" souligne le cadre de l'ASL.

L'operation room d'Amman est commandée par le prince saoudien Sultan Bin Sultan, frère de Bandar, le chefs des services de renseignement du royaume, ou en son absence par un Américain. S'y retrouvent, aux côtés des Jordaniens, un représentant des pays donateurs: Grande-Bretagne,France, Italie, Qatar, Emirats Arabe Unis, Turquie et un envoyé de Saad Hariri, le dirigeant libanais sunnite, proche de l'Arabie Saoudite. "Les réunions pouvaient durer sept à huit heures, se rappelle Anwar.

Et se poursuivre jusque tard dans la nuit à l'hôtel Four Seasons de la capitale."

Au cours des premiers mois de l'année, 600 tonnes d'armes seraient parvenues aux opposants d'Assad à partir de la Jordanie. (...)"

Relire aussi un article du grand reporter du Figaro informant qu'un bateau chargé d'armes européennes parti de Croatie, financé par l'Arabie Saoudite, a vu sa cargaison finir chez les djihadistes.

Et, troisième élément accablant apporté par la presse, des missiles anti-char français MILAN ont été livrés aux djihadistes ainsi que le rapporte Le Monde du 8 juillet 2013.

Hollande et Fabius vont-ils être mis en examen pour "liens avec une organisation terroriste" ?

Non, mais des familles modestes et désemparées oui…le Parquet de Paris ne craint pas le ridicule.

Observatoire de l'islamisation. première diffusion 30 octobre 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires