Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 09:36

Femen : un député interpelle Valls sur l’opacité de ce groupuscule

Le 6 02 2014

Qui finance le groupuscule Femen ? Qui le manipule ? Quelles sont ses vraies structures ?

Depuis deux ans, les pouvoirs publics pratiquent l’omerta sur toutes ces questions.

Les pouvoirs publics doivent des explications aux citoyens et notamment à ceux que les Femen ne cessent de provoquer et d’offenser : les chrétiens !

Jean-Pierre Decool, député UMP de la 14ème circonscription du Nord, vient d’interpeller le ministre de l’Intérieur Valls par une question écrite publiée au Journal Officiel le 4 février.

Réponse : au plus tard dans trois mois…

M. Jean-Pierre Decool attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur sur l’opacité de la structure du mouvement Femen, son origine, son mode de financement, ses motivations profondes.

Au lendemain d’une action exhibitionniste sur la place Saint-Pierre au Vatican, une militante s’est adonnée à un spectacle simulant un avortement à base de foie de veau sur l’autel de l’église de la Madeleine à Paris, provoquant le dépôt d’une plainte du curé de cette église.

Cela témoigne du caractère intimement provocateur, irrespectueux des croyances de chacun, des actions menées par le mouvement.

Au-delà du caractère condamnable de leurs actions, se pose la question du financement de ce mouvement et de l’opacité de sa structure.

Peu de renseignements sont disponibles sur l’origine des fonds finançant le mouvement.

Ces renseignements semblent pourtant nécessaires à l’heure où le mouvement doit faire face à d’importants frais de justice.

Par ailleurs, le statut de bénévole des activistes du mouvement a lui aussi été remis en cause par une journaliste infiltrée.

Des informations circulant sur le prêt de locaux appartenant aux collectivités locales françaises, et notamment la mairie de Pairs, nécessitent certaines explications si elles s’avèrent exactes.

Dès lors, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français et de la représentation nationale, il lui demande de bien vouloir apporter des éclaircissements sur les modes de financement du mouvement, la nature des revenus de leurs membres, et s’il juge acceptable les troubles à l’ordre public causés par le mouvement agissant au mépris des croyances intimes de chacun.

Source : Assemblée Nationale

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/femen-un-depute-interpelle-valls-sur-lopacite-de-ce-groupuscule#sthash.l2ukzu4E.dpuf

Le 8 février, manifestation nationale pour la dissolution des Femen

L’AGRIFappelle à une grande manifestation nationale, le samedi 8 février, pour exiger la dissolution du groupuscule terroriste et raciste anti-chrétien des Femen.

Carl LANG, président du Parti de la France, prendra la parole lors de cet événement. Les militants, adhérents et sympathisants du PdF sont invités à se joindre à cette manifesta
tion.

La manifestation pour la dissolution des femen aura finalement lieu place Vauban (Paris VIIème) ce samedi à partir de 14h 45

--

Le Parti de la France

Email : contact@parti-de-la-france.fr
Site : http://www.parti-de-la-france.fr
Adhérez ! : http://www.parti-de-la-france.fr/adhesions

Femen : un député interpelle Valls sur l’opacité de ce groupuscule

Le 6 02 2014 Avec 4 Commentaires

Qui finance le groupuscule Femen ? Qui le manipule ? Quelles sont ses vraies structures ? Depuis deux ans, les pouvoirs publics pratiquent l’omerta sur toutes ces questions. Les pouvoirs publics doivent des explications aux citoyens et notamment à ceux que les Femen ne cessent de provoquer et d’offenser : les chrétiens ! Jean-Pierre Decool, député UMP de la 14ème circonscription du Nord, vient d’interpeller le ministre de l’Intérieur Valls par une question écrite publiée au Journal Officiel le 4 février. Réponse : au plus tard dans trois mois…

M. Jean-Pierre Decool attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur sur l’opacité de la structure du mouvement Femen, son origine, son mode de financement, ses motivations profondes. Au lendemain d’une action exhibitionniste sur la place Saint-Pierre au Vatican, une militante s’est adonnée à un spectacle simulant un avortement à base de foie de veau sur l’autel de l’église de la Madeleine à Paris, provoquant le dépôt d’une plainte du curé de cette église. Cela témoigne du caractère intimement provocateur, irrespectueux des croyances de chacun, des actions menées par le mouvement. Au-delà du caractère condamnable de leurs actions, se pose la question du financement de ce mouvement et de l’opacité de sa structure. Peu de renseignements sont disponibles sur l’origine des fonds finançant le mouvement. Ces renseignements semblent pourtant nécessaires à l’heure où le mouvement doit faire face à d’importants frais de justice. Par ailleurs, le statut de bénévole des activistes du mouvement a lui aussi été remis en cause par une journaliste infiltrée. Des informations circulant sur le prêt de locaux appartenant aux collectivités locales françaises, et notamment la mairie de Pairs, nécessitent certaines explications si elles s’avèrent exactes. Dès lors, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français et de la représentation nationale, il lui demande de bien vouloir apporter des éclaircissements sur les modes de financement du mouvement, la nature des revenus de leurs membres, et s’il juge acceptable les troubles à l’ordre public causés par le mouvement agissant au mépris des croyances intimes de chacun.

Source : Assemblée Nationale

Femen : un député interpelle Valls sur l’opacité de ce groupuscule

Le 6 02 2014 Avec 4 Commentaires

Qui finance le groupuscule Femen ? Qui le manipule ? Quelles sont ses vraies structures ? Depuis deux ans, les pouvoirs publics pratiquent l’omerta sur toutes ces questions. Les pouvoirs publics doivent des explications aux citoyens et notamment à ceux que les Femen ne cessent de provoquer et d’offenser : les chrétiens ! Jean-Pierre Decool, député UMP de la 14ème circonscription du Nord, vient d’interpeller le ministre de l’Intérieur Valls par une question écrite publiée au Journal Officiel le 4 février. Réponse : au plus tard dans trois mois…

M. Jean-Pierre Decool attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur sur l’opacité de la structure du mouvement Femen, son origine, son mode de financement, ses motivations profondes. Au lendemain d’une action exhibitionniste sur la place Saint-Pierre au Vatican, une militante s’est adonnée à un spectacle simulant un avortement à base de foie de veau sur l’autel de l’église de la Madeleine à Paris, provoquant le dépôt d’une plainte du curé de cette église. Cela témoigne du caractère intimement provocateur, irrespectueux des croyances de chacun, des actions menées par le mouvement. Au-delà du caractère condamnable de leurs actions, se pose la question du financement de ce mouvement et de l’opacité de sa structure. Peu de renseignements sont disponibles sur l’origine des fonds finançant le mouvement. Ces renseignements semblent pourtant nécessaires à l’heure où le mouvement doit faire face à d’importants frais de justice. Par ailleurs, le statut de bénévole des activistes du mouvement a lui aussi été remis en cause par une journaliste infiltrée. Des informations circulant sur le prêt de locaux appartenant aux collectivités locales françaises, et notamment la mairie de Pairs, nécessitent certaines explications si elles s’avèrent exactes. Dès lors, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français et de la représentation nationale, il lui demande de bien vouloir apporter des éclaircissements sur les modes de financement du mouvement, la nature des revenus de leurs membres, et s’il juge acceptable les troubles à l’ordre public causés par le mouvement agissant au mépris des croyances intimes de chacun.

Source : Assemblée Nationale

- See more at: http://www.christianophobie.fr/breves/femen-un-depute-interpelle-valls-sur-lopacite-de-ce-groupuscule#sthash.l2ukzu4E.dpuf

Femen : un député interpelle Valls sur l’opacité de ce groupuscule

Le 6 02 2014 Avec 4 Commentaires

Qui finance le groupuscule Femen ? Qui le manipule ? Quelles sont ses vraies structures ? Depuis deux ans, les pouvoirs publics pratiquent l’omerta sur toutes ces questions. Les pouvoirs publics doivent des explications aux citoyens et notamment à ceux que les Femen ne cessent de provoquer et d’offenser : les chrétiens ! Jean-Pierre Decool, député UMP de la 14ème circonscription du Nord, vient d’interpeller le ministre de l’Intérieur Valls par une question écrite publiée au Journal Officiel le 4 février. Réponse : au plus tard dans trois mois…

M. Jean-Pierre Decool attire l’attention de M. le ministre de l’Intérieur sur l’opacité de la structure du mouvement Femen, son origine, son mode de financement, ses motivations profondes. Au lendemain d’une action exhibitionniste sur la place Saint-Pierre au Vatican, une militante s’est adonnée à un spectacle simulant un avortement à base de foie de veau sur l’autel de l’église de la Madeleine à Paris, provoquant le dépôt d’une plainte du curé de cette église. Cela témoigne du caractère intimement provocateur, irrespectueux des croyances de chacun, des actions menées par le mouvement. Au-delà du caractère condamnable de leurs actions, se pose la question du financement de ce mouvement et de l’opacité de sa structure. Peu de renseignements sont disponibles sur l’origine des fonds finançant le mouvement. Ces renseignements semblent pourtant nécessaires à l’heure où le mouvement doit faire face à d’importants frais de justice. Par ailleurs, le statut de bénévole des activistes du mouvement a lui aussi été remis en cause par une journaliste infiltrée. Des informations circulant sur le prêt de locaux appartenant aux collectivités locales françaises, et notamment la mairie de Pairs, nécessitent certaines explications si elles s’avèrent exactes. Dès lors, dans un souci de transparence vis-à-vis des Français et de la représentation nationale, il lui demande de bien vouloir apporter des éclaircissements sur les modes de financement du mouvement, la nature des revenus de leurs membres, et s’il juge acceptable les troubles à l’ordre public causés par le mouvement agissant au mépris des croyances intimes de chacun.

Source : Assemblée Nationale

Partager cet article

Repost 0

commentaires