Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2014 4 20 /02 /février /2014 05:50

Objet: Capitaine Michel Croci - In memoriam

Un de mes camarades des OpEX m'a transmis cet email, que je fais suivre volontiers..

fV

-----------------------------------------

Le 25 janvier 1984, le Capitaine Michel Croci, chef des opérations de

l'Escadron de Chasse 4/11 "Jura" décolle de la base de N'Djamena au Tchad

avec son SEPECAT Jaguar pour une mission mixte de deux Jaguars et deux

Mirage F1.

Il est alors affecté à l'opération Manta qui consiste a protéger

le Tchad contre les tentatives de déstabilisation de la Libye de Kadhafi.

Ce jour là, la chasse française a pour mission de retrouver dans le désert

un convoi de véhicules des rebelles goukounnistes, alliés de la Libye, qui

ont enlevé des médecins et infirmières belges de Médecins Sans Frontières.

La suite de l'histoire est encore aujourd'hui a prendre avec des pincettes

et pour cause: le premier ministre de l'époque, Laurent Fabius, monsieur

"responsable mais pas coupable", est notre actuel ministre des affaires

étrangères et il faut éviter d'ouvrir les placards à cadavres.

Le convoi de

4x4 goukounnistes est repéré vers 14h et les avions français survolent la

zone. La situation étant sensible, l'opération est pilotée en direct de

l'Elysée.

Mais nous sommes en 1984. Les transmissions prennent un temps

démesuré et il peut se passer entre 1h et 2h pour qu'un message des avions

sur zone parvienne à Paris.

Au lieu de laisser le commandement de théâtre gérer la situation avec des ordres simples, le pouvoir politique garde la main et, avec ces temps de communication rallongés qui mettent déjà la vie des pilotes en danger, le gouvernement transmets aux pilotes des ordres ubuesques et qui vont a l'encontre du Règlement de la Chasse dans l'Armée de l'air.

Ordre est donné de détruire les véhicules mais en identifiant et en épargnant ceux ou sont retenus les otages.

Avec des avions à réaction qui évoluent autour de 800km/h, les pilotes reçoivent donc l'ordre de regarder par la fenêtre des 4x4 pour repérer les "visages pâles"!!

Mais Croci et sa patrouille obéissent malgré l'imbécilité et l'impossibilité de cet ordre . A la première passe à basse altitude des Jaguar, un des Mirage F1 qui les couvrent est touché et doit quitter la zone.

Les Jaguar font trois passages mais n'ouvrent toujours pas le feu. Au sol, par contre, c'est l'enfer.

Comme si elle s'attendait à cette intervention, la colonne goukounniste est protégée par des canons anti-aériens guidés radar ZU-23 soviétiques de 23 mm Les Jaguars font un quatrième passage alors que le Règlement de la Chasse n'autorise que deux passages pour garder l'effet de surprise.

A 750km/h, à 75 m de hauteur, le Jaguar du capitaine Croci est atteint par un obus de 23mm qui bloque le circuit hydraulique de l'avion et gèle les commandes. L'avion bascule sur le dos au moment ou le Capitaine Croci actionne son siège éjectable.

Le siège et le pilote percutent une dune de sable à pleine vitesse. Le Capitaine Michel Croci vient de devenir le dernier pilote de chasse Mort pour la France.

Quelques heures plus tard, ses trois enfants jouent dans le parc de la résidence de Gradignan, en Gironde, où le Capitaine habite. Les vautours de Paris-Match se ruent sur les enfants et les bombardent de questions et de photos sur la mort de leur père. Les enfants n'étaient pas encore au courant...

Quant à moi, il y a dix ans, en 2004, j'étais officier de réserve de la Base Aérienne 106 de Mérignac dont le Capitaine Croci est le parrain et je m'occupais du patrimoine historique.

J'ai rédigé un petit livret commémoratif sur le Capitaine Croci et j'ai été désigné pour escorter sa veuve lors de la cérémonie. Une femme admirable, simple et douce qui m'a chaleureusement remercié pour le travail fait pour son mari et pour avoir essayé de dire la vérité, malgré une omerta palpable et menaçante sur le sujet.

C'était donc il y a trente ans, aux alentours de 17h.

Victime d'ordres idiots et d'un arrogant amateurisme autant que de son propre sens du devoir, le Capitaine

Michel Croci mourrait pour la France.

Mes respects, mon capitaine...

Adherent(e)s :

ATENTION ! AG Paratir-CTPPN le jeudi 20 fevrier 2014 - 19H30. avec projection du film "Le sacrifice" (Dien Bien Phu) Votre présence est indispensable !

Merci Michel L.

Objet: Capitaine Michel Croci - In memoriam

Un de mes camarades des OpEX m'a transmis cet email, que je fais suivre volontiers..
fV
-----------------------------------------
Le 25 janvier 1984, le Capitaine Michel Croci, chef des opérations de
l'Escadron de Chasse 4/11 "Jura" décolle de la base de N'Djamena au Tchad
avec son SEPECAT Jaguar pour une mission mixte de deux Jaguars et deux
Mirage F1.

Il est alors affecté à l'opération Manta qui consiste a protéger
le Tchad contre les tentatives de déstabilisation de la Libye de Kadhafi.
Ce jour là, la chasse française a pour mission de retrouver dans le désert
un convoi de véhicules des rebelles goukounnistes, alliés de la Libye, qui
ont enlevé des médecins et infirmières belges de Médecins Sans Frontières.

La suite de l'histoire est encore aujourd'hui a prendre avec des pincettes
et pour cause: le premier ministre de l'époque, Laurent Fabius, monsieur
"responsable mais pas coupable", est notre actuel ministre des affaires
étrangères et il faut éviter d'ouvrir les placards à cadavres. Le convoi de
4x4 goukounnistes est repéré vers 14h et les avions français survolent la
zone. La situation étant sensible, l'opération est pilotée en direct de
l'Elysée.

Mais nous sommes en 1984. Les transmissions prennent un temps
démesuré et il peut se passer entre 1h et 2h pour qu'un message des avions
sur zone parvienne à Paris. Au lieu de laisser le commandement de théâtre
gérer la situation avec des ordres simples, le pouvoir politique garde la
main et, avec ces temps de communication rallongés qui mettent déjà la vie
des pilotes en danger, le gouvernement transmets aux pilotes des ordres
ubuesques et qui vont a l'encontre du Règlement de la Chasse dans l'Armée
de l'air.

Ordre est donné de détruire les véhicules mais en identifiant et
en épargnant ceux ou sont retenus les otages. Avec des avions à réaction
qui évoluent autour de 800km/h, les pilotes reçoivent donc l'ordre de
regarder par la fenêtre des 4x4 pour repérer les "visages pâles"!! Mais
Croci et sa patrouille

obéissent malgré l'imbécilité et l'impossibilité de cet ordre . A la première passe à basse altitude des Jaguar, un des Mirage F1 qui les couvrent est touché et doit quitter la zone. Les Jaguar font trois passages mais n'ouvrent toujours pas le feu. Au sol, par contre, c'est l'enfer.

Comme si elle s'attendait à cette intervention, la colonne goukounniste est protégée par des canons anti-aériens guidés radar ZU-23 soviétiques de 23 mm Les Jaguars font un quatrième passage alors que le Règlement de la Chasse n'autorise que deux passages pour garder l'effet de
surprise. A 750km/h, à 75 m de hauteur, le Jaguar du capitaine Croci est atteint par un obus de 23mm qui bloque le circuit hydraulique de l'avion et gèle les commandes. L'avion bascule sur le dos au moment ou le Capitaine Croci actionne son siège éjectable. Le siège et le pilote percutent une dune de sable à pleine vitesse. Le Capitaine Michel Croci vient de devenir le dernier pilote de chasse Mort pour la France.

Quelques heures plus tard, ses trois enfants jouent dans le parc de la résidence de Gradignan, en Gironde, où le Capitaine habite. Les vautours de Paris-Match se ruent sur les enfants
et les bombardent de questions et de photos sur la mort de leur père. Les enfants n'étaient pas encore au courant...

Quant à moi, il y a dix ans, en 2004, j'étais officier de réserve de la Base Aérienne 106 de Mérignac dont le Capitaine Croci est le parrain et je m'occupais du patrimoine historique. J'ai rédigé un petit livret commémoratif sur le Capitaine Croci et j'ai été désigné pour escorter sa veuve lors de la cérémonie. Une femme admirable, simple et douce qui m'a chaleureusement remercié pour le travail fait pour son mari et pour avoir essayé de dire la vérité, malgré une omerta
palpable et menaçante sur le sujet. C'était donc il y a trente ans, aux alentours de 17h. Victime d'ordres idiots et d'un arrogant amateurisme autant que de son propre s
ens du devoir, le Capitaine
Michel Croci mourrait pour la France.

Mes respects, mon capitaine...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jacquiot Patrick 14/02/2015 08:02

Michel L est probablement un des pilotes du 4/11 de l'époque si c'est celui auquel je pense.
c'était mon meilleur ami d'alors.
je serai heureux d'avoir son contact.
merci

Jacquiot Patrick 14/02/2015 07:47

J'étais un camarade de Michel Croci,médecin PN sur la BA188 de djibouti et j'ai volé avec lui et d'autres sur le F100 biplace du 4/11Jura de 1976 à 1978.
Je confirme tout à fait votre version car elle est l'exacte vérité de ce qui m'a été rapporté dès après les faits par ses camarades du 4/11 alors que j'étais médecin expert au CPEMPN de Paris.
le maquillage des faits me révolte encore.
les larmes me montent aux yeux 35 ans après tant j'étais alors proche de mes camarades pilotes de l'époque.
Michel étais un brave dans tous les sens du terme.
je me souviens de lui,de sa femme,de ses 2 premiers enfants comme si cela était hier.
Merci de votre mise au point.