Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 08:31

Décès de Maurice Rollet

21/01/2014 – 20h25
PARIS (NOVOpress) - Maurice Rollet, figure emblématique de la mouvance nationaliste des années 1960 et de la Nouvelle Droite est mort ce 21 janvier 2014 à l’âge de 80 ans, au terme d’un long parcours militant.

Jeune militant dans les années 1960, Maurice Rollet participa à l’aventure de la Fédération des étudiants nationalistes (FEN), mouvement qui deviendra le creuset de toute une génération d’importantes et brillantes figures comme Alain de Benoist, Pierre Vial, Jean-Claude Valla ou bien encore Dominique Venner.

Médecin de profession, il mit son savoir médical au service de son activité militante en soignant des hommes de l’OAS durant les évènements d’Algérie.

C’était également un ami intime du bandit mythique Albert Spaggiari, ancien comme lui de l’OAS et cerveau du “casse du siècle” de la société générale de Nice en1976.

En 1968, Maurice Rollet participa également, avec nombre de ses camarades de la FEN, à la fondation du GRECE, animant notamment, jusqu’à aujourd’hui, sa « maison de Provence », la « Domus Europa ».

Il fut avec Jean Mabire, en 1973, l’initiateur d’un mouvement de jeunesse s’inspirant de l’expérience des wandervogels.

Sur le plan artistique, il fut l’un des principaux acteurs d’un film de Gérard Blain (Le Rebelle, 1980).

Il a laissé une œuvre poétique marquée par le paganisme et notamment à travers les chansons du docteur Merlin.

Soleil de pierre (musique Docteur Merlin – paroles : Maurice Rollet)

Érigée face à l’Est, entre chêne et sapin,
Immortelle, immobile, et froide, et grise, austère,
La pierre ronde est là, qui ne moud plus le grain,
Mais roule sur le temps comme un soleil de p
ierre.

Des noms y sont gravés, témoins de cette histoire,
Cette folle aventure, ces combats éphémères,
Que ceux là ont menés pour que notre mémoire
Ne s’endorme jamais, comme un soleil de p
ierre.

Survivants, rassemblés aux lueurs des flambeaux,
Cérémonie sacrée d’un rite funéraire,
Nous sommes là plusieurs, rêvant aux cents drapeaux
D’une Europe éclairée par un soleil de p
ierre.

Demain d’autres viendront, gardiens de l’héritage,
Pour se recueillir là, en troupe familière,
Chanter, comme il se doit, le vol des oies sauvages
Qui reviennent toujours près du soleil de p
ierre.

Maurice Rollet

Crédit photo : Bruno Monginoux via Flickr (cc)

Publié le 21 janvier 2014 - Modifié le 22 janvier 2014

http://fr.novopress.info/153474/deces-maurice-rollet/#more-153474

Partager cet article

Repost 0

commentaires