Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 10:30

Rachida Dati : oui à l’expression du christianisme dans l’espace public

Le 20 12 2013

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles a publié hier sur son site Internet, un très intéressant point de vue de Rachida Dati, ancienne ministre et députée au Parlement Européen, sur sa relation à Jésus et sa position sur l’expression de la foi chrétienne dans l’espace public.

Ne manquez pas cette lecture…

Imprégnée par les racines chrétiennes de notre pays, je suis très sensible à la liturgie, aux homélies, aux chants religieux.

Les carmélites ont contribué à ma réussite scolaire, et cette réussite a été accompagnée par les récits bibliques.

Au-delà des manifestations de la foi, il y a la place que je donne à Dieu, et donc au Fils de Dieu.

Je pense même que Dieu est une nécessité pour l’homme, c’est le rappel constant que nous ne sommes pas tout-puissants, c’est le rappel d’un impératif moral d’aimer son prochain, de l’accueillir, de lui venir en secours.

Jésus, c’est le mystère de Dieu fait Homme, que nous célébrons à Noël. C’est le pardon sur la Croix, avec cette promesse merveilleuse au brigand mourant mais repentant près de lui : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. » C’est surtout l’espérance qui a vaincu la mort.

Le pape François a eu cette phrase qui résume le don incroyable de Jésus, coeur de la foi et exemple pour l’humanité : « Jésus prononce seulement la parole du pardon, non celle de la condamnation ; et quand l’homme trouve le courage de demander ce pardon, le Seigneur ne laisse jamais tomber une telle demande. » Si nous pouvions nous en inspirer dans la vie publique !

Je suis attachée à la “laïcité républicaine”. Mais la loi de 1905 ne refuse pas l’expression publique des religions.

En ce sens, la parole du Saint-Père n’est pas une parole politique, c’est une parole philosophique nécessaire dans l’espace public.

Je respecte profondément cette croyance que Jésus est vivant à la droite du Père et qu’au-delà des millions de chrétiens, sa parole est vivante pour tous.

La parole biblique, à sa place, est peut-être aussi un guide pour chacun face aux barbaries qui émergent au sein de notre société fracturée.

Source : Valeurs Actuelles

- See more at: http://www.christianophobie.fr/opinion/rachida-dati-oui-a-lexpression-du-christianisme-dans-lespace-public#sthash.gc2obVfi.dpuf

Rachida Dati : oui à l’expression du christianisme dans l’espace public

Le 20 12 2013 Avec 8 Commentaires

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles a publié hier sur son site Internet, un très intéressant point de vue de Rachida Dati, ancienne ministre et députée au Parlement Européen, sur sa relation à Jésus et sa position sur l’expression de la foi chrétienne dans l’espace public. Ne manquez pas cette lecture…

Imprégnée par les racines chrétiennes de notre pays, je suis très sensible à la liturgie, aux homélies, aux chants religieux. Les carmélites ont contribué à ma réussite scolaire, et cette réussite a été accompagnée par les récits bibliques. Au-delà des manifestations de la foi, il y a la place que je donne à Dieu, et donc au Fils de Dieu. Je pense même que Dieu est une nécessité pour l’homme, c’est le rappel constant que nous ne sommes pas tout-puissants, c’est le rappel d’un impératif moral d’aimer son prochain, de l’accueillir, de lui venir en secours.

Jésus, c’est le mystère de Dieu fait Homme, que nous célébrons à Noël. C’est le pardon sur la Croix, avec cette promesse merveilleuse au brigand mourant mais repentant près de lui : « En vérité, je te le dis, aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis. » C’est surtout l’espérance qui a vaincu la mort. Le pape François a eu cette phrase qui résume le don incroyable de Jésus, coeur de la foi et exemple pour l’humanité : « Jésus prononce seulement la parole du pardon, non celle de la condamnation ; et quand l’homme trouve le courage de demander ce pardon, le Seigneur ne laisse jamais tomber une telle demande. » Si nous pouvions nous en inspirer dans la vie publique !

Je suis attachée à la “laïcité républicaine”. Mais la loi de 1905 ne refuse pas l’expression publique des religions. En ce sens, la parole du Saint-Père n’est pas une parole politique, c’est une parole philosophique nécessaire dans l’espace public. Je respecte profondément cette croyance que Jésus est vivant à la droite du Père et qu’au-delà des millions de chrétiens, sa parole est vivante pour tous. La parole biblique, à sa place, est peut-être aussi un guide pour chacun face aux barbaries qui émergent au sein de notre société fracturée.

Source : Valeurs Actuelles

Partager cet article

Repost 0

commentaires