Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2013 6 28 /12 /décembre /2013 15:54
Tribune libre à la Confédération nationale des automobilistes : Les automobilistes traités comme des délinquants ou des vaches à lait. Assez !

Odile Wenger

Présidente de la CNA cliquez ici

« Ras le bol d’être une « vache à lait » ! »

« Ras le bol d’avoir, continuellement, la sensation d’êtreracketté, rançonné, agressé, … ! »

« Ras le bol de l’injustice ! »

« Ras le bol d’être montré du doigt comme étant le coupable, leresponsable de tous les maux de notre Société ! »

« Le déficit, la pollution, les excès, …, tout m’est imputé ! »

« J’en ai assez d’être poursuivi, humilié, condamné … »

« Marre des Taxes ! »

« Payer, toujours payer, et en plus on me vole des points … »

« La double peine, la triple peine, ce n’est pas pour les truands, c’est pour moi ! »

« Et si le rôle de la Police et de la Gendarmerie c’était de lutter plus contre la criminalité et la délinquance que de remplir les caisses du Ministère des Finances avec nos sous ! »

« Le racket institutionnel du stationnement payant ! »

« Le prix de l’essence rendu excessif par toujours plus de taxes ! »

Ces sensations, ces réflexions, ces certitudes, ces injustices je les partage avec plus de quarante millions d’automobilistes, de conducteurs vivant en France. Il n’est plus que temps de se relever et d’adresser à nos édiles un message fort, clair et net.

C’est le rôle que s’est imposé la CONFEDERATION NATIONALE DES AUTOMOBILISTES : « défendre et servir » les automobilistes contre tous ceux qui les considèrent comme une réserve infinie d’argent.

Il y a de nombreuses questions à poser, des interrogations légitimes à formuler et des réponses claires à obtenir.

Nous, nous comptons les exprimer, faire affirmer des évidences et communiquer les réponses obtenues.

Comment se fait-il que dans un pays au bord de la banqueroute on passe son temps à attaquer une des rares industries qui fonctionne encore ?

Devons-nous réellement croire que l’objectif de nos dirigeants soit de suicider l’industrie automobile Française qui fait vivre et travailler, directement et indirectement des millions de travailleurs Français pour les remplacer par une production famélique de vélos fabriqués à quatre vingt dix neuf pour cent en Chine ?

Comment devons-nous considérer des responsables politiques qui n’ont de cesse de nous ponctionner avec des taxes, des amendes, des procès-verbaux, des procès ?

N’ont-ils pas d’autre solution pour remplir leurs caisses que de s’en prendre prioritairement à nous, citoyens modèles, qui achetons, en payant des taxes, des véhicules

– pour lesquels nous devrons ensuite payer de l’essence ou du diésel,

– pour lesquels nous acquitterons la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Energétiques) qui se monte à près de 60% du prix de l’essence,

– pour lesquels nous devrons payer encore et toujours des frais liés aux stationnements,

– des frais pour rouler avec des péages censés à l’origine servir à rembourser leur construction et que les Automobilistes ont déjà payé plus de dix fois…,

– des PV pour chaque infraction à une réglementation tatillonne et de plus en plus restrictive,

– des amendes auxquels s’ajouteront en double peine la suppression de points sur un permis de conduire qui devient ainsi friable et précaire et quelque fois, en triple peine, avec des condamnations de justice.

L’Etat, les régions, les Communes n’ont de cesse de nous ponctionner. Les taxes, les amendes, les PV, sont là, non pour nous sauver mais pour nous appauvrir.

Aujourd’hui, nous réclamons un retour sur les investissements que nous et nos prédécesseurs avons payé depuis le début du siècle précédant, à savoir :

– Le droit au stationnement gratuit dans les villes.

– Le droit de pouvoir rouler.

– Le droit de pouvoir travailler avec nos véhicules.

– Le droit de pouvoir aller travailler avec nos véhicules sans que des obstacles soient systématiquement mis en place pour nous en dissuader.

– La suppression des blocages routiers.

– La suppression du permis à point ou… des amendes.

– Le contrôle gratuit des véhicules.

– Le permis de conduire est un diplôme d’état, en tant que tel on ne peut le perdre ou se le voir retiré pour de petites infractions, même cumulées. Seule des fautes très importantes avec décision de justice peuvent justifier une telle sanction.

– La gratuité des autoroutes ou la mise en place d’une carte annuelle, dont le montant ne devrait pas excéder 50€, qui autoriserait une utilisation illimitée des autoroutes sur l’ensemble du territoire (Cf. la Suisse).

– La baisse du montant des PV et la limitation du nombre que l’on peut recevoir par jour.

– La baisse substantielle des taxes sur l’essence et le diésel.

– etc.

Pour ce faire nous avons besoin de vous.

Nous sommes plus de quarante millions d’automobilistes.

Près de quarante millions d’électeurs.

Nous pouvons faire pression sur le politique pour que les choses changent et nous voulons les faire changer.

L’automobiliste n’est pas un coupable, il est un citoyen qui a le pouvoir de faire bouger les choses et de les faire avancer.

C’est ce que nous voulons faire et avec vous.

Tous unis nous ferons plier les soit-disantes bonnes consciences et nous ferons évoluer ce regard porté sur les automobilistes.

Rejoignez-nous. Adhérez !

Nous avons besoin de vous.

Le combat ne fait que commencer.

Partager cet article

Repost 0

commentaires