Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 08:57

13/12/2013

L'archevêque de Tanger dénonce toutes les frontières européennes

Le droit à migrer est fondamental selon l'Eglise catholique, "droit" rappelé incessamment comme un mantra dans les exhortations, encycliques et discours des papes et évêques.

Un encouragement pour les candidats au départ pour l'Europe, et un mot d'ordre aux ouailles qui seraient tentés de protéger leur civilisation, tombant dans les affres du "populisme" , nouveau Mal identifié par les évêques de France.

On ne sera pas surpris de la tribune de l'archevêque de Tanger, Mgr Santiago Agrelo, dans le supplément catholique du quotidien espagnol ABC du jeudi 12 décembre.

Selon lui, ce sont les frontières qui seraient responsables de la mort de clandestins attirés par les régularisations massives et le droit d'asile très laxiste en Europe préconisés par ces mêmes évêques.

Des frontières bien gardées et des reconduites aux frontières systématiques limiteraient mécaniquement le nombre des candidats pour un voyage extrêmement risqué.

Le discours irresponsable et irénique d'accueil illimité de l'Eglise encourage ces pauvres gens à prendre des risques énormes.

La solution miracle des évêques, la libre circulation totale, provoquerait une invasion qui signerait la mort de l'Europe (40% des Africains souhaitent migrer en Europe selon un sondge Pew).

Voici le texte de Mgr Agrelo :

"Personne ne peut considérer respectable qu'en 20 ans, les frontières ont supprimé la vie de 20000 jeunes.

Les mesures adoptées jusqu'alors par les gouvernements des pays européens pour le contrôle des frontières du sud, ont été un échec politique et humain (En réalité, si les frontières étaient si efficaces, il n'y aurait aucun candidat pour les embarcations de fortune!).

"Nous dénonçons le système de surveillance des frontières Eurosur, car il associe immigration et crime, ce qui est un jugement négatif inacceptable sur les migrants et qui favorise le développement de sentiments xénophobes dans la société.

Aussi car il privilégie des objectifs de contrôle et de répression, qui facilitent et légitiment la violation des droits des migrants, y compris le droit à la vie.

L'illustration en sont les 3,5 milliards d'euros que les pays membres de l'Union Européenne vont recevoir pour renforcer leurs contrôles aux frontières.

Nous dénonçons la présence de grillages équipés de barbelés dans les vallées de Ceuta et Melilla. Ces éléments de contrôle représentent une atteinte à l'intégrité physique des émigrants. Nous dénonçons l'obsession de la sécurité aux dépends de la santé des autres. Personne n'ignore que la raison principale, pour ne pas dire l'unique, de réguler les entrées des migrants est fondé sur le bénéfice économique.

Par sentiment de responsabilité, pour amour de la justice, par respect envers nos frères migrants, nous demandons à ceux qui en ont l'autorité, d'enlever immédiatement les grillages posés dans les vallées de Ceuta et Melilla, car ils violent les droits fondamentaux des personnes et ne favorisent en rien le développement moral, culturel et économique de la société espagnole et de l'Union Européenne.

Les barbelés causent uniquement douleur et mort"

En complément lire cette interview de Mgr Agrelo répondant à un journaliste surles expulsions de Chrétiens au Maroc et à l'absence de liberté religieuse officielle dans le royaume islamique.

Source et publication: http://www.islamisation.fr/archive/2013/12/13/l-archeveque-de-tanger-denonce-toutes-les-frontieres-europee-5246067.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires