Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 17:30

Féminisation : jusqu’où ?

11DÉC

Le marin que je suis vous dira que, dès le premier jour de cours officier, il était clair que les « marinettes » n’étaient que des marins, au point où il était considéré comme « relation homosexuelle » de fréquenter autrement qu’amicalement un marin du sexe opposé.

La loi, qui prévoyait dans un premier temps, l’ouverture d’un certain nombre de postes aux femmes, allant jusqu’à réserver ces derniers lors des concours d’entrée (dans les Affaires maritimes, cette norme a cessé d’exister à la toute fin des années 1990 par exemple) a finalement ouvert toutes grandes les portes des différents corps à nos moitiés.

Mais cela ne semble pas suffire au très médiatique VAE Prazuck, Directeur du personnel de la Royale, qui, lors des Assises de l’économie maritime de Montpellier (cité par Le Marin du 10/12), qui y a annoncé que « Notre objectif est d’atteindre 20 % de féminisation des effectifs à court terme ». Or, comme le taux de féminisation est, cette année, arrivé à 15% des effectifs (et là encore, il faudrait voir la répartition par corps et par « métier » outre que par grade…), il faut présumer que Monsieur l’Amiral a trouvé une solution miracle…(mais la définition de cinq priorités que sont, je cite « le développement de l’attractivité, la formation initiale, l’adaptation de la vie professionnelle, l’articulation de cette vie professionnelle avec la vie privée des militaires et la mise en place d’outils de pilotage pour assurer l’égalité professionnelle » ne semble pas représenter une panacée immédiatement efficace) ou bien qu’il pense réintroduire la fameuse mesure des quotas (vu l’objectif « à court terme »), ce qui ne constituerait certainement pas un progrès…

Quand les militaires singent les hommes politiques, ils ne sont décidément pas crédibles.

CC(r) François Romain, CJA, Conseiller aux Armées du CER

Partager cet article

Repost 0

commentaires