24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 08:41

18/04/2014

Les élections européennes du 25 mai s’annoncent bouleversantes, particulièrement en France.

Et le vote des catholiques y pèsera lourd, car eux auront à cœur d’accomplir leur devoir électoral.



Tout d’abord ce sondage Ifop-Sud Ouest Dimanche (6 avril) au résultat détonnant sinon étonnant, compte-tenu de l’état du PS : « A moins de deux mois des élections européennes, … l'UMP en tête avec 24 % des intentions de vote, à 2 points seulement du Front national (22
%).

Le Parti socialiste se classe troisième, avec un maigre 19 %, tandis que la liste d'Europe Écologie-Les Verts continue son ascension et totalise 8,5 %.

En revanche, les listes Modem-UDI (8 %) et Front de gauche (7,5 %) sont en recul. »
Tout cela, bien sûr, peut évoluer en fonction de la campagne, notamment au regard de la posture qu’adoptera l’UMP par rapport à l’Europ
e.

Néanmoins, deux quasi certitudes : l’abstention massive et la confirmation du laminage du Parti socialiste. « Rarement élection européenne n’aura été porteuse d’autant d’enjeux en matière de politique intérieure », relève Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop.

Etudiant ce sondage, Valeurs Actuelles a réalisé une projection régionale, puis calculé, pour chacune des huit “superrégions”, le nombre d’élus de chaque liste : « Les résultats sont détonants. Si l’élection avait lieu aujourd’hui, l’UMP l’emporterait haut la main, tant au niveau de son score global (24 %, +3 points en un mois) que du nombre de régions où elle arriverait en tête (5, dont la région Sud-Ouest où elle est ex æquo avec le FN) et du nombre de ses élus (
23).

Crédité de 22 % (— 1 point), le FN figurerait aussi en deuxième position sur ces deux derniers points (premier dans trois régions, 19 élus). Le PS n’arrive qu’en troisième position (19 %, + 1 point, en tête seulement en outre-mer, 17élus). …

Avec respectivement 8,5 % (+ 1,5 point) et 7,5 % (— 1,5 point), Europe Écologie-Les Verts (EELV) et le Front de gauche (FG) — 5 élus chacun— mordent dans l’électorat socialiste. Entre les deux, les listes “Les Européens” présentées par l’UDI et le MoDem (8 %, — 3 points) peinent, pour l’instant, à se faire une place… »

La Manif pour tous renonce à présenter des candidats aux européennes mais prépare un questionnaire semblable à la « charte » qui avait été soumise aux candidats aux élections municipales, avec le succès que l’on sait (2300 l’avaient signée). Ils devront s’engager à défendre la cellule familiale en rejoignant l’intergroupe sur la famille que la MPT veut créer au Parlement européen, a annoncé Ludovine de la Rochère, présidente de la MPT, lors d’une conférence de presse le 17 avril dont se fait l’écho le Huffington Post : « "Nous sommes un mouvement 100% citoyen et nous préférons rester hors du jeu électoral plutôt que d'entrer dans le champs de la politique politicienne", justifie Ludovine de la Roch
ère.

Mais le mouvement entend cependant poursuivre la défense de sa vision de la famille au niveau européen.

D'ici à la fin mai, tous les candidats seront interrogés sur les "principes européens pour la famille et pour l'enfant". Leurs réponses seront ensuite publiées sur un site créé pour l'occasion. »

Sur ces sujets fondamentaux, la mobilisation des catholiques, et notamment des jeunes générations, n’est pas près de faiblir, constate Jean-Marie Guénois dans un article très affûté du Figaro :
Revenant sur « l’affaire Brugère » (cf Aleteia) qui a occasionné une franche explication entre évêques le 8 avril dernier, lors de la dernière assemblée plénière à Lourdes, Jean-Marie Guénois constate qu’ « une nouvelle génération est née chez les catholiques fra
nçais.

Pleinement engagée sur les questions de société, à l'instar du mariage pour tous, elle provoque le débat jusque dans la hiérarchie de l'Eglise. » Et d’expliquer : « Si les évêques partent du même constat - la famille classique est battue en brèche par les évolutions de société -, les uns, comme les cardinaux Vingt-Trois et Barbarin et beaucoup d'évêques, tels Mgr Brouwet et Mgr Rey, pensent que c'est une raison de ne pas baisser les bras; d'autres, comme Mgr Brunin, estiment que l'Eglise ne doit plus privilégier une vision unique de la famille, mais prendre en compte toutes ses formes en les mettant sur même plan.

Cette prudence, voire cette peur, la jeune génération des catholiques français ne la comprend pas. »

Cette nouvelle génération, issue de la génération Jean Paul II, le Pape de la famille, a pour ainsi dire fait ses classes en famille et a été comme confirmée aux JMJ. Elle se caractérise par une pratique religieuse très au-dessus de la moyenne, avec participation à la messe dominicale mais aussi, souvent, en semaine, et se nourrit des sacrements et d’une authentique vie de pri
ère.

Mais elle n’en néglige pas pour autant l’engagement social et politique, ayant intégré beaucoup mieux que les générations précédentes, notamment grâce à l’enseignement de Benoît XVI, la responsabilité des laïcs vis-à-vis du bien commun.

Dans son combat contre la loi Taubira, écrit encore Jean-Marie Guénois, elle « a inventé de nouveaux moyens de mobilisation, aiguillonnée par un gouvernement qui a commis l'erreur d'enfiler des gants de boxe pour lutter contre un judoka : en clouant violemment au sol ces jeunes cathos, il a éveillé en eux une conscience citoyenne ».

Cette jeune génération de catholiques puise à présent chez le pape François le dynamisme d’un non-conformisme évangélique pour ne pas dire un véritable esprit révolutionnair
e !

Le mouvement des Veilleurs, qui embarrasse tant le gouvernement par sa détermination pacifique comme par sa liberté à l’égard de tout parti, en est la plus remarquable émanation.

Le gouvernement, les élus, les partis, mais aussi l’épiscopat, n’ont pas fini d’être bousculés…

C’est sans doute le prix à payer pour un nouveau printemps de l’Eglise, de l’Europe et de la France

http://www.aleteia.org/fr/politique/article/europeennes-dans-un-mois-le-big-bang-5862262971564032

Partager cet article

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 08:02

Valls, Hollande et les autres : de la Stasi à la Gestapo

Après la sortie de Nicolas Sarkozy contre la Stasi et les écoutes sauvages dont il est victime, tous les socialistes, du premier, qui n’est pas le plus grand, au dernier, se sont offusqués des attaques de l’ancien président. « Coup d’état verbal », « atteinte contre l’état de droit », « comparaison insupportable ».

Les socialistes ont la mémoire courte, alors on va leur rafraîchir.

Voici quelques exploits de leur police politique ces derniers mois. Mais non, mais non, la police n’agit pas sur ordre, en dehors de tout cadre légal et pour des raisons politiques, c’est juste une illusion.

1er avril 2013 (ce n’est pas une blague) : un sweat-shirt
Un père de famille qui vient pique-niquer dans les jardins du Luxembourg avec sa femme et ses enfants est arrêté, conduit au poste et verbalisé pour port d’un sweat-shirt avec le logo de la Manif pour Tous. (1
)

29 mai 2013 : Manif pour Tous
> Manuel Valls et Valérie Trierweiler se rendent au théâtre des Champs-Élysées pour une représentation. Ils sont accueillis par des militants anti- »mariage » gay qui scandent « Hollande, ta loi, on n’en veut pas ». La violence avec laquelle les policiers sautent littéralement sur les manifestants, et en particulier sur un enfant au sol, tentant de lui casser le bras pour le faire taire, est inouïe . (
2)

21 juin 2013 : un prêtre
> L’abbé Pirondon, curé de Saint-Cyr au Mont d’Or, se fait menacer par le Préfet de région, Jean-François Carenco, qui lui assène : « Si vous n’étiez pas curé, je vous aurais mis deux baffes ». (3) En guise de baffe, le curé se fait embarquer par les gendarmes pour avoir osé protester auprès du maire contre des contrôles d’identité illégaux à la sortie de son église pendant la visite de Jean-Marc Ayrault et de Manuel Vall
s.

11 novembre 2013 : des bonnets rouges
Deux hommes qui ne ressemblent pas vraiment à de dangereux terroristes (4) sont arrêtés sur les Champs-Élysées et conduits en garde à vue. Leur seul tort : ils portaient tous les deux un bonnet rouge sur la tête. Quelques instants plus tard, un des deux hommes s’écroule, victime d’une attaque cardiaque
.

13 novembre 2013 : un opposant politique
David Van Hemelryck, fondateur du site « Hollande-démission.fr », se rend à Paris dans son véhicule floqué du nom de son site internet. D’abord arrêté par 4 motards, ce sont ensuite plus de 30 policiers qui sont mobilisés pour l’arrêter et qui provoquent un embouteillage monstre. Sa voiture est saisie, il passe la journée en garde à vue
.

13 décembre 2013 : les veilleurs
Alors que les rassemblements pacifiques des veilleurs se multiplient partout en France, une centaine de veilleurs se rendent vers les Champs-Élysées au terme d’une soirée de lecture. Soudain, ils sont encerclés par une centaine de CRS, arrêtés et conduits au poste de police sans qu’aucun motif ne leur soit notifié. De faux procès-verbaux seront rédigés par la police, prétendant qu’aucun des veilleurs ne possédait ses papiers sur lui. (
5)

Toute ressemblance avec une dictature existante ou ayant existé ne saurait être que fortuite et indépendante de la volonté des auteurs de ces dérives.

Le passe-droit pas pour tous

Une des caractéristiques des régimes démocratiques est l’égalité de tous devant la loi, ce dont nous rabat les oreilles tout ce que la France compte de socialistes. La démonstration par Manuel Valls.

28 janvier 2014, 10h30, Paris. Une amie d’Anne Gravoin, la femme de Manuel Valls se gare en vrac devant l’appartement du couple. Une pervenche qui ne fait que son travail et applique consciencieusement l’égalité de traitement pour tous les automobilistes en infraction se met à verbaliser le véhicule. Deux heures plus tard, quand l’amie de la femme du premier flic de France sort de l’appartement, elle ne peut que constater le papillon sur son pare-brise. Un policier en faction essaye de se justifier en précisant qu’il a tout fait pour éviter cela.

« Le mensonge, nouvelle valeur socialiste. D’abord dans la sphère privée et puis érigée en principe de communication dans la sphère publique. »

Qu’à cela ne tienne, « j’appelle immédiatement Manuel » répond Anne ma sœur Anne. Deux heures plus tard, un commandant prend attache avec le policier et lui signale « qu’il s’occupe de faire le nécessaire ». (6)

Ça, c’est de la démocratie socialiste, de la vraie, où la loi est la même pour tous. Et après ça, on ne doute pas que Valls est le mieux placé pour donner des leçons de valeurs républicaines à un soldat du feu qui refuse de lui serrer la main.

Et si on mentait ?

Les grands dirigeants des démocraties modèles sont absolument exemplaires. Ils ne mentent jamais. Moi, Président… Vous connaissez la chanson. Rappelez-vous.

Madame Taubira, ministre de la Justice brandissant des documents qui démontrent exactement le contraire de ce qu’elle est en train de dire au sujet des écoutes visant Nicolas Sarkozy et son avocat.

Monsieur Valls, ministre de l’Intérieur qui prétend ne pas être au courant des écoutes téléphoniques touchant un ancien président de la république. Ayrault était au courant, Taubira était au courant, mais Valls, lui ne l’était pas. Pour qui nous prend-il ?

Monsieur Cahuzac, ministre du Budget, chargé de la lutte contre la fraude fiscale qui assure devant l’Assemblée nationale de pas posséder de compte à l’étranger. « Les yeux dans les yeux, je n’ai pas, je n’ai jamais eu, Monsieur le député, de compte à l’étranger. »

Monsieur Hollande, Président de la République, surpris en scooter derrière son garde du corps alors qu’il se rend à une partie de jambes en l’air avec une actrice. Pendant des mois, il a menti à tout son entourage et, en premier lieu, à sa compagne.

Le mensonge, nouvelle valeur socialiste. D’abord dans la sphère privée et puis érigée en principe de communication dans la sphère publique. Vive la République, vive la France.

La France, pays des droits de l’homme, elle est bien bonne celle-là

François Hollande, scandalisé par la tribune de Nicolas Sarkozy, s’est fendu d’une déclaration en marge d’un sommet européen consacré en partie à l’Ukraine et aux nouveaux amis de la France, les néo-nazis du parti Svoboda.

Dans sa déclaration, l’homme au casque et au scooter qui tient son garde du corps par la taille et qui veut punir Vladimir Poutine, s’enorgueillit du statut très particulier de la France. « Notre pays est un pays démocratique, un pays qui est fier d’être reconnu comme celui des droits de l’homme… »

Demandez aux Roms raflés par centaines au petit matin et jetés sur le trottoir comme des chiens, aux enfants expulsés, leur cartable sur le dos, aux étrangers ligotés et bâillonnés dans des avions avec des policiers qui les écrasent pour qu’ils ne bougent pas, demandez leur ce qu’ils en pensent de la patrie des droits de l’homme de Hollande et Valls.

Pour eux, ce n’est pas la Stasi, mais plutôt la Gestapo.

Philippe Alain

1. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/04/05/01016-20130405ARTFIG00287-un-proces-verbal-pour-le-port-du-sweat-shirt-de-la-manif-pour-tous.php
2. https://www.youtube.com/watch?v=rqiPSm1eR6g
3. http://philippealain.blogspot.fr/2013/06/les-cathos-ces-nouveaux-ennemis-de-la.html
4. https://www.youtube.com/watch?v=GB2FKMrNKsU
5. http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/07/nouvelles-r%C3%A9pressions-ill%C3%A9gales-de-la-police-de-manuel-gaz.html
6. http://www.lepoint.fr/politique/la-femme-de-manuel-valls-prise-en-flagrant-delit-de-passe-droit-19-03-2014-1802
940_20.php

Partager cet article

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 07:33

POINT DE VUE !

Nous sommes à la veille des Élections Européennes sous le règne de F. Hollande,et si l'enjeu est EUROPÉEN . Les défaites ou les succès marqueront la tendance pour le la fin du quinquennat.

Après la défaite des Socialistes aux Municipales nos adversaires socialotrotskistes l'ont bien compris et c'est bien pour cela qu'il multiplient les attaques de diversion,qui sont ,comme je le disais hier ,des barbouzeries de basses extractions,et je me retiens.

Les relations F. Hollande /E. Plenel (Médiapart ) ne sont plus au beau fixe !

En effet il semble que depuis de nombreuses années ,d'une part ils se connaissent,et d'autre part le transfert de renseignements entre eux est une longue histoire,l'affaire des irlandais de Vincennes faisant partie de coup tordu du pouvoir Mitterandien de l'époque,ce qui montre la capacité des socialistes à monter des manipulations et des désinformations.

Mais le sujet n'est pas là ,il est important de se rendre compte que les personnes au pouvoir ne sont pas de socialistes à la papa,comme les sociaux démocrates,mais des marxistes,ou trotskistes dogmatique,et prêt a tout pour garder le pouvoir,prêt même à sacrifier la République et la Démocratie, Voir même la France !

L'attitude de Nadjat Vallaud Belkassem à propos des écoutes est suffisante pour démontrer qu'ils aimeraient bien rétablir la loi des suspect chère à Robespierre et qui a amené à la terreur.

Ils auraient tord car Robespierre a mal fini.

Nous ne pouvons pas nous permettre ,nous militants de droite de laisser passer cette occasion de les chasser de nos communes.

Quand je dis militant de droite,j’entends patriotes amoureux de la culture française de la liberté et de la démocratie,hostile aux réformes sociétales sans fondements,bref toutes les personnes qui sont trop amoureux de la France pour laisser faire la bande à Hollande.

Car c'est a vous militants nationalistes de faire pression sur nos responsables pour les obliger à tenir une ligne d'union,et non des luttes fratricides,à l'intérieur et à l’extérieur de nos mouvements .

Il ne faut pas oublier que le principe même du pacte républicain est une escroquerie,inventée par les socialistes et les communistes,pour garder le pouvoir,faisant ainsi croire que toute personne hostile à la gauche était fachiste.

Cet arguments doivent être renvoyer aux poubelles de l histoire,là ou sont parti leurs inventeurs,dont Staline qui disait : « Si vous parlez à un homme de droite ,traitez le de fasciste. Pendant qu'il se justifiera, il n'argumentera pas »

Voilà le fondement de l'escroquerie du pacte républicain.

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je ne prends en aucun cas parti dans la querelle UMPS et FNRBM, car c'est une querelle entre chefs qui n’intéresse pas les militants.

Je le répète encore une fois,cette fois ci l'enjeu est important,car il s'agit de montrer à la gauche,et à certain indécis ou opportunistes ou se trouve le cœur de Français,et que leur appartenance à des cercles mondialisant ne les autorisent pas à faire de la politique en France un genre de loto ou chaque politiques tire ses alliances au jeux de dés.

Cela c'est à nous militants de base d’imposer nos convictions,d'imposer notre refus de ce pouvoir que nous détestons.

Aussi pour ces élections,je voterai pour celui qui sera capable de vaincre la gauche,et je n'aurai aucune hésitation.

Nous devons faire pression sur les chefs de parti pour qu'ils adoptent cette attitude afin que la défaite socialiste soit totale.

Pour ces élections,ne nous trompons pas d'adversaires !!!Il

Il faut faire table rase du passé et concevoir une nouvelle droite,une vrai droite Nationale,sorti de la gangue dans laquelle la gauche veut nous maintenir alors qu'ils sont minoritaires en France.

La division amènera à la défaite,et tous ceux qui l'auront favorisée !

Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Tel : 06 65 61 08 62

Nous sommes à la veille du premier scrutin national après l'élection de hollande,et si l'enjeu est local,sa signification marquera la tendance pour le la fin du quinquennat.

Nos adversaires socialotrotskistes l'ont bien compris et c'est bien pour cela qu'il multiplient les attaques de diversion,qui sont ,comme je le disais hier ,des barbouzeries de basses extractions,et je me retiens.

Ils devraient faire attention,car à force,on commence à avoir des doutes sur les rapports entre Le président Hollande et sa hyène de service,je veut parler de Plenel,vous l'aurez compris,décidément,je ne peux pas le voir celui la !!!

En effet il semble que depuis de nombreuses années ,d'une part ils se connaissent,et d'autre part le transfert de renseignements entre eux est une longue histoire,l'affaire des irlandais de Vincennes faisant partie de coup tordu du pouvoir Mitterandien de l'époque,ce qui montre la capacité des socialistes à monter des manipulations et des désinformations.

Mais le sujet de mon papier n'est pas là ,il est important de se rendre compte que les personnes au pouvoir ne sont pas de socialistes à la papa,comme les sociaux démocrates,mais des marxistes,ou trotskistes dogmatique,et prêt a tout pour garder le pouvoir,prêt même à sacrifier république et démocratie.

L'attitude de Nadjat Vallaud Belkassem à propos des écoutes est suffisante pour démontrer qu'ils aimeraient bien rétablir la loi des suspect chère à Robespierre et qui a amené à la terreur.

Ils auraient tord car Robespierre a mal fini.

Nous ne pouvons pas nous permettre ,nous militants de droite de laisser passer cette occasion de les chasser de nos communes.

Quand je dis militant de droite,j’entends patriotes amoureux de la culture française de la liberté et de la démocratie,hostile aux réformes sociétales sans fondements,bref toutes les personnes qui sont trop amoureux de la France pour laisser faire la bande à Hollande.

Comme vous le remarquez je ne cite aucun parti,car c'est a vous militants de faire pression sur vos responsables pour les obliger à tenir une ligne d'union,et non des luttes fratricides,à l'intérieur et à l’extérieur de vos parti.

Il ne faut pas oublier que le principe même du pacte républicain est une escroquerie,inventée par les socialistes et les communistes,pour garder le pouvoir,faisant ainsi croire que toute personne hostile à la gauche était fachiste.

Cet arguments doivent être renvoyer aux poubelles de l histoire,là ou sont parti leurs inventeurs,dont Staline qui disait : « Si vous parlez à un homme de droite ,traitez le de fasciste. Pendant qu'il se justifiera,il n'argumentera pas »

Voilà le fondement de l'escroquerie du pacte républicain.

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que je ne prends en aucun cas parti dans la querelle UMP et FN,car c'est une querelle entre chefs qui n’intéresse pas les militants.

Je le répète encore une fois,cette fois ci l'enjeu est important,car il s'agit de montrer à la gauche,et à certain indécis ou opportunistes ou se trouve le cœur de Français,et que leur appartenance à des cercles mondialisant ne les autorisent pas à faire de la politique en France un genre de loto ou chaque politiques tire ses alliances au jeux de dés.

Cela c'est à nous militants de base d’imposer nos convictions,d'imposer notre refus de ce pouvoir que nous détestons.

Aussi pour ces élections,je voterai pour celui qui sera capable de vaincre la gauche,et je n'aurai aucune hésitation.

Pour ma part,je pense que les triangulaires sont du suicide ou de la trahison,et je suis persuadé que la majorité des militants pensent comme moi. Nous devons faire pression sur les chefs de parti pour qu'ils adoptent cette attitude afin que la défaite socialiste soit totale.

Pour ces élections,ne nous trompons pas d'adversaire !!!Il faut faire table rase du passé et concevoir une nouvelle droite,une vrai droite,sorti de la gangue dans laquelle la gauche veut nous maintenir alors qu'ils sont minoritaires en France. La division amènera à la défaite,et tous ceux qui l'auront favorisée,d’où qu'il viennent,je les considérerai comme des traîtres qui peuvent aller prendre leur carte au PS ou au PC .

Site : http://jean-marielebraud.hautetfort.com/

Blog : http://pdf.bretagne.over-blog.com/

Mail : pdfbretagne@orange.fr

Tel : 06 65 61 08 62

Partager cet article

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 05:42

Le 23 avril 2014

La réalité des parcours d’intégration ou d’exclusion des populations d’origine étrangère est bien plus diverse et variée qu’il n’y paraît.

Le regard sur celles qui sont d’origine musulmane est partagé entre l’idéalisation des « chances pour la France » et l’effroi devant la délinquance et l’islamisme.

Le mouvement réel de familles musulmanes vers des écoles catholiques peut nous amener à réfléchir à la diversité des attitudes et des degrés d’éloignement vis-à-vis de la culture dominante en France.

Émigrés pour trouver une vie meilleure, beaucoup de parents inscrivent leurs enfants dans une école catholique essentiellement pour la réussite scolaire.

C’est le cas de « beurgeois », des « beurs » devenus « bourgeois » qui ont assez d’argent, mais aussi de personnes beaucoup plus modestes qui feront des sacrifices financiers pour « un bon niveau d’études et un encadrement plus strict ».

L’inscription d’enfants de musulmans dans des écoles catholiques marque un autre rapport à l’identité française.

Rejetant le laïcisme, leurs parents acceptent un compromis avec la France « conservatrice ».

Ils ont été nombreux à venir individuellement manifester contre le mariage homosexuel et ils sont prêts à inscrire leurs enfants dans des écoles qui les mettront à l’abri de l’enseignement (bien réel) d’une théorie du genre qui veut supprimer les différences entre garçons et filles.

Les structures de l’enseignement catholique ont mené une réflexion détaillée sur la meilleure manière d’accueillir ce mouvement. Dans le dossier qu’elles proposent aux acteurs de l’enseignement catholique, on trouve une étude de trois manières d’accueillir ce mouvement.

Un collège [PDF] accueillant 78 % d’enfants d’origine musulmane affirme dans son projet d’établissement qu’au collège « on apprend à s’imprégner des choses invisibles » et que des passages du Coran et de la Bible encouragent « la connaissance » et « la prise en compte des autres ».

Dans la pratique, cette option interreligieuse a fait apparaître la tentation de dire que le collège était devenu « musulman », comme la majorité de ses élèves.

Dans un autre collège [PDF] avec 50 % de Maghrébins, une « pastorale » très peu explicite et inspirée des mouvements pédagogiques de « l’éducation nouvelle » qui met le vécu de l’élève et ses questions au centre, découvre que « les jeunes musulmans … ont le plus grand mal à parler de leur foi autrement que par des affirmations dogmatiques ».

Un troisième exemple [PDF] montre un collège de Roubaix insistant fortement sur la transmission de la culture française : « La chorale est multicolore et elle chante aussi Bach et Vivaldi. » Ouvert à tous, il demande de s’intégrer dans une structure explicitement catholique, « dans un spectacle du Moyen Âge, Brahim jouait le rôle d’un moine ».

Il autorise les absences pour les fêtes religieuses musulmanes, mais pas le voile, veut respecter l’histoire et la culture de ses élèves, mais en leur laissant cultiver leur foi personnelle ailleurs, dans leur famille.

La diversité des degrés et des formes d’intégration de musulmans dans la société actuelle est une source de trouble.

Ce malaise s’apaisera sans doute largement quand on pourra dire clairement quelles sont les manières de vivre l’islam qui sont acceptables pour la société française et quelles sont celles qui ne pourront être vécues qu’en partant vers des pays musulmans.

Les expériences vécues par les écoles catholiques pourront peut être aider à trouver la voie d’un compromis d’intégration plus juste qui ne soit ni laïcisme ni islamisme.

Vincent Badré

Professeur d'histoire-géographie

Professeur en banlieue parisienne

Source et publication : http://www.bvoltaire.fr/vincentbadre/eleves-musulmans-en-ecoles-catholiques,57198?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=bbd7d603a1-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-bbd7d603a1-30403221&mc_cid=bbd7d603a1&mc_eid=35158644a0

Partager cet article

24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 05:15

TRIBUNE LIBRE !

Mercredi 23 avril 2014

Pâques : les socialistes méprisent les catholiques mais flattent les musulmans

Une longue, trop longue, interminable histoire socialiste… interminable en un seul mot, bien sûr !

Pâques, le 20 avril 2014.

A l’occasion des fêtes de Pâques « La Voix de la Russie », nous informe que le président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine a félicité les chrétiens orthodoxes , dans un communiqué dimanche par le service de presse du Kremlin.

Les orthodoxes comme les chrétiens d’occident célèbrent ce week-end la plus importante fête chrétienne, Pâques. Commémorant la crucifixion puis la résurrection de Jésus-Christ.

« Il est très important que de nos jours l’Eglise orthodoxe russe continue les traditions séculaires et que son service responsable, aide les gens à avoir la foi et les fortifie dans la vie », déclare Vladimir Poutine.

La Russie chrétienne.

Plus de 600.000 personnes ont pris part aux festivités de Pâques qui se sont déroulées à Moscou organisées par la ville.

« Au total, en deux jours, les 19 et 20 avril, plus de 600.000 personnes ont pris part aux offices religieux consacrés à Pâques qui se sont déroulés à Moscou. Elles ont également visité 86 cimetières situés dans la capitale et dans sa région », a indiqué l’interlocuteur de l’agence, Ria novosti.

Il a par ailleurs ajouté que pour assurer l’ordre public, près de 10.000 agents de police, militaires et bénévoles avaient été déployés.

« L’ordre public n’a pas été perturbé, aucun incident n’a été signalé. La sécurité des citoyens a été complètement assurée », a déclaré le porte-parole.

Imaginez une telle festivité chrétienne dans les rue de Paris… Impossible sous l’ère socialiste, sans des centaines d’incidents, vandalismes, vols, émeutes, etc.

Décidément la liberté a bien changé de camp !

FRANCE : Pâques, 20 avril 2014.

François Hollande, président de la République Française (surnommé casque 1er, qui n’a jamais mis les pieds dans une église…), à l’occasion des fêtes de Pâques ce week-end en France, dans un communiqué de presse de l’Elysée déclare :

RIEN ! NADA ! QUE DALE !

Pâques, 20 avril 2014.

Manolo Valls, premier sinistre de la République Française, à l’occasion des fêtes de Pâques ce week-end en France, dans un communiqué de presse de Matignon déclare :

RIEN ! NADA ! QUE DALE !

Maintenant un peu d’histoire laïque ripoublicaine contemporaine.

Le 19 août 2012.

Le Président François Hollande (pas encore devenu casque 1er), a adressé ce dimanche un message de meilleurs vœux aux musulmans de France, à l’occasion de la fin du Ramadan, soulignant au passage le caractère « indéfectible » de la laïcité.

« A l’occasion de l’Aïd-el-Fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, j’adresse tous mes vœux de bonheur, de santé et de réussite aux musulmans de France », écrit le président dans un communiqué donné par l’Elysée.

Et que :

« Je souhaite que cette fête du pardon, du partage et du souci de l’autre, contribue à la concorde, dont notre Nation a tant besoin », poursuit-il.

Et que :

« Je tiens à réaffirmer mon attachement à l’égalité républicaine, qui protège tous ses citoyens et résidents, sans discrimination.

La laïcité, qui assure la liberté de conscience comme elle garantit la liberté religieuse, demeurera indéfectiblement la règle de notre République », dit-il.

J’en suis tellement ému, des larmes aux yeux me coulent tellement c’est beau… on dirait du Baudelaire… c’est tellement ripoublicain… et contribue tellement à la concorde nationale…et respecte tellement l’égalité ripoublicaine, et sans discrimination chrétienne avec ça… c’est laïque socialiste quoi !

D’ailleurs, pour bien marquer ce même dimanche 19 août 2012, en cette fin de ramadan, si plein de « pardon, de partage et du souci de l’autre », la journée a été marquée par un double attentat à la voiture piégée à Tripoli par des islamistes !

Ah ! Quel sens du pardon… du partage… du souci de l’autre, vraiment on dirait du Tarik Ramadan ! Non ?

18 juillet 2013.

Manuel Valls, sinistre de l’intérieur et des Cultes, (à l’évidence pas tous les cultes ! Jamais je ne le vois dans une église …) partage la rupture du jeûne du ramadan avec les musulmans de Lyon.

Manuel Valls, sinistre de l’Intérieur et du Culte musulman, devenu premier sinistre d’une France sinistrée par 19 mois de socialisme, avait rappelé, la voie tremblante, le jeudi 18 juillet 2013 à la Grande Mosquée de Lyon, que :

« La laïcité n’est en aucun cas une négation de la spiritualité et qu’elle était l’expression d’une exigence de tolérance et de neutralité ».

Venu partager la rupture du jeûne en ce mois de ramadan 2013, avec les musulmans de Lyon, le sinistre de l’Intérieur et du Culte musulmans, a affirmé que :

« Les valeurs de la République imposent que chacun puisse librement pratiquer sa religion ».

Et que :

« La République c’est la liberté de croire, c’est l’égalité entre les femmes et les hommes, c’est la fraternité au-delà des origines et des histoires personnelles », a-t-il rappelé.

Et que :

« A Lyon, comme dans d’autres grandes villes de France, le paysage urbain où se côtoient églises, temples, mosquées et synagogues souligne ce qu’est la France ».

Et que :

« Le Ramadan, comme les autres grandes fêtes religieuses, fait partie de notre calendrier commun », a-t-il souligné et, « c’est ma responsabilité de veiller à ce que les musulmans de France puissent vivre dans la sérénité ce grand moment de l’année ».

Et que :

« Nous sommes rassemblés, ce soir, pour un moment qui est un moment religieux… ». S’est félicité le ministre, « mais c’est un moment qui est aussi, je le crois, profondément ripoublicain ; il marque l’attachement de la République à la liberté de culte ».

Et que :

« Il marque également combien Islam et République peuvent et doivent avancer ensemble », a-t-il ajouté.

J’en suis tellement ému, des larmes aux yeux tellement c’est beau… on dirait du Baudelaire… c’est tellement ripoublicain… et contribue tellement à la concorde…et respecte tellement l’égalité ripoublicaine, et sans discrimination chrétienne avec ça… c’est laïque socialiste quoi !

Notre seigneur reconnaîtra les siens ! Enfin je l’espère !

André GALILEO

Source: ripostelaique.com

Partager cet article

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:20

Conflit d’intérêt IFOP / Front National

23 avril 2014, 11:45 Auteur : Jean

La presse explique ce matin qu’aux “Européennes : le FN en tête des intentions de vote dans le Grand Est” (Le Parisien), avec une belle photo de Florian Philippot.

En effet il est le candidat aux européennes du FN dans le Grand Est.

Petit problème, le sondage en question a été réalisé par l’IFOP, où travaille son frère Damien en tant que directeur des études politiques.

Et ce n’est pas la première fois qu’un tel conflit d’intérêt se produit.

Nous l’avions en effet révélé en octobre 2011, “Florian Philippot avait dirigé en sous-marin levraidebat.com, un site très fréquenté, soi-disant neutre politiquement, et repris régulièrement par Marianne en ligne.

Ainsi, celui qui reconnaît aider Marine le Pen depuis 2009, a-t-il fait passer innocemment ses idées dans l’espace public jusqu’en avril 2011, date de sa première participation publique dans la campagne“.

Et nous notions également un conflit d’intérêt avec son frère Damien :“Par exemple, le 20 février 2011, paraît le dernier papier d’analyse du site, qui s’intitule : “Marine Le Pen à 20 %. Derrière les chiffres, quelle réalité électorale ?“.

En introduction : “Soucieux de ne pas s’arrêter aux seuls résultats des sondages, Le Vrai Débat a interviewé Damien Philippot, Directeur de clientèle au Département Opinions de l’Ifop, pour un décryptage en profondeur de l’intention de vote publiée vendredi 18 février dans France Soir et des dynamiques actuellement à l’œuvre dans l’électorat.”

En voici la première question : “Le Vrai Débat : L’Ifop a publié vendredi dans France Soir un sondage qui a fait beaucoup de bruit.

Dans l’hypothèse d’une candidature de Martine Aubry pour le PS, Nicolas Sarkozy arrive à peine en tête au premier tour, suivi de très près par la candidate socialiste et par Marine Le Pen.

Peut-on assister à un 21 avril bis ?”

Question légèrement orientée, vous en conviendrez.

Une question se pose forcément : Damien Philippot travaille-t-il lui aussi pour Marine le Pen, et pour son frère ?

Aucun journaliste n’a encore posé la question à la présidente du FN, qui refuse de répondre à nos questions tout comme elle repousse toutes nos propositions d’interview. La suspicion de conflit d’intérêt est pourtant réelle : rappelez-vous, le 24 avril 2011 un sondage très favorable à Marine le Pen est publié par… l’IFOP : “Selon un sondage IFOP/Paris Match/Europe 1, qui sera publié mardi mais dont le Journal du dimanche publie les résultats, elle recueillerait 36 % des voix dans l’électorat populaire au premier tour.”

Mme Le Pen, qu’on a connu très “sondagophobe”, l’est beaucoup moins depuis quelques temps, par hasard ou par coïncidence ? En tout cas, Florian Philippot qui demande sous pseudonyme à son frère un avis sur Marine le Pen pour laquelle il travaille, ce n’est pas très discret. Heureusement, cet article n’a pas été repris par Marianne 2, mais ce n’est pas le cas de tous.”

Je rappelai également ma rencontre avec Marine le Pen, Florian Philippot et Damien Philippot sous l’entremise de Paul-Marie Coûteaux (qui vient de se séparer de Marine le Pen).

Le conflit d’intérêt est donc là, patent, et pourtant les médias, habituellement si tatillons avec le FN (trop pourrait-on dire), ne disent rien.

Pire, ils reprennent un sondage politique biaisé et lui font de la promotion, sachant parfaitement qu’ils favorisent ainsi le FN.

Ce ne serait pas la première fois, me diriez-vous, et vous auriez raison.

Contactée ce matin, l’IFOP n’avait personne pour répondre à nos questions, cet article leur est donc envoyé pour qu’ils exercent un droit de réponse s’ils le souhaitent.

Source et publication: http://www.enquete-debat.fr/archives/conflit-dinteret-ifop-front-national-58857

La presse explique ce matin qu’aux “Européennes : le FN en tête des intentions de vote dans le Grand Est” (Le Parisien), avec une belle photo de Florian Philippot. En effet il est le candidat aux européennes du FN dans le Grand Est. Petit problème, le sondage en question a été réalisé par l’IFOP, où travaille son frère Damien en tant que directeur des études politiques. Et ce n’est pas la première fois qu’un tel conflit d’intérêt se produit.

Nous l’avions en effet révélé en octobre 2011, “Florian Philippot avait dirigé en sous-marin levraidebat.com, un site très fréquenté, soi-disant neutre politiquement, et repris régulièrement par Marianne en ligne. Ainsi, celui qui reconnaît aider Marine le Pen depuis 2009, a-t-il fait passer innocemment ses idées dans l’espace public jusqu’en avril 2011, date de sa première participation publique dans la campagne“.

Et nous notions également un conflit d’intérêt avec son frère Damien :“Par exemple, le 20 février 2011, paraît le dernier papier d’analyse du site, qui s’intitule : “Marine Le Pen à 20 %. Derrière les chiffres, quelle réalité électorale ?“. En introduction : “Soucieux de ne pas s’arrêter aux seuls résultats des sondages, Le Vrai Débat a interviewé Damien Philippot, Directeur de clientèle au Département Opinions de l’Ifop, pour un décryptage en profondeur de l’intention de vote publiée vendredi 18 février dans France Soir et des dynamiques actuellement à l’œuvre dans l’électorat.” En voici la première question : “Le Vrai Débat : L’Ifop a publié vendredi dans France Soir un sondage qui a fait beaucoup de bruit. Dans l’hypothèse d’une candidature de Martine Aubry pour le PS, Nicolas Sarkozy arrive à peine en tête au premier tour, suivi de très près par la candidate socialiste et par Marine Le Pen. Peut-on assister à un 21 avril bis ?” Question légèrement orientée, vous en conviendrez.
Une question se pose forcément : Damien Philippot travaille-t-il lui aussi pour Marine le Pen, et pour son frère ? Aucun journaliste n’a encore posé la question à la présidente du FN, qui refuse de répondre à nos questions tout comme elle repousse toutes nos propositions d’interview. La suspicion de conflit d’intérêt est pourtant réelle : rappelez-vous, le 24 avril 2011 un sondage très favorable à Marine le Pen est publié par… l’IFOP : “Selon un sondage IFOP/Paris Match/Europe 1, qui sera publié mardi mais dont le Journal du dimanche publie les résultats, elle recueillerait 36 % des voix dans l’électorat populaire au premier tour.”
Mme Le Pen, qu’on a connu très “sondagophobe”, l’est beaucoup moins depuis quelques temps, par hasard ou par coïncidence ? En tout cas, Florian Philippot qui demande sous pseudonyme à son frère un avis sur Marine le Pen pour laquelle il travaille, ce n’est pas très discret. Heureusement, cet article n’a pas été repris par Marianne 2, mais ce n’est pas le cas de tous.”

Je rappelai également ma rencontre avec Marine le Pen, Florian Philippot et Damien Philippot sous l’entremise de Paul-Marie Coûteaux (qui vient de se séparer de Marine le Pen). Le conflit d’intérêt est donc là, patent, et pourtant les médias, habituellement si tatillons avec le FN (trop pourrait-on dire), ne disent rien. Pire, ils reprennent un sondage politique biaisé et lui font de la promotion, sachant parfaitement qu’ils favorisent ainsi le FN. Ce ne serait pas la première fois, me diriez-vous, et vous auriez raison.

Contactée ce matin, l’IFOP n’avait personne pour répondre à nos questions, cet article leur est donc envoyé pour qu’ils exercent un droit de réponse s’ils le souhaitent.

Partager cet article

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 15:08
-REVUE DE PRESSE
Publié le 23/04/2014 à 11:28 - Modifié le 23/04/2014 à 12:21

L'opposante catholique intégriste au mariage homosexuel considère que le parti d'extrême droite a renoncé à ses valeurs et se laïcise.

Christine Boutin, tête de liste de Force Vie en Ile-de-France pour les européennes, s'en prend au FN, accusé de renoncer à ses valeurs, dans une interview à paraître dans Le Figaro de ce mercredi.

"LePS et l'UMP sont tous deux la manifestation d'un apogée du tout-libéral et libertaire.

Le FN est en fait dans le système.

Il essaie d'exister en renonçant aux valeurs de la personne et de la famille qui ont fait notre pays.

Il devient laïciste et relativiste avec démagogie", accuse Mme Boutin.

L'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate détaille aussi les idées que défendent ses listes aux élections européennes du 25 mai. "Nous ne sommes pas un parti politique, nous ne voulons le soutien d'aucun parti.

Nous croyons à la vie, de la conception à la mort naturelle, à la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme, au droit des parents à éduquer leurs enfants", explique-t-elle.

La défense des valeurs chrétiennes fait également partie des principales préoccupations de Force Vie, qui veut "faire en sorte que les valeurs judéo-chrétiennes de l'Europe soient inscrites dans les textes fondamentaux de l'Union" européenne.

Sur le plan économique, Christine Boutin, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, opte pour une réforme complète du mode de fonctionnement de l'Union.

"Nous souhaitons la remise en cause de l'indépendance de la BCE. Nous proposons d'affirmer l'identité de la France par la création d'une monnaie pour les échanges nationaux : l'euro-franc.

L'euro sera réservé aux échanges internationaux", ajoute Mme Boutin.

La tête de liste a déjà contacté de futurs élus européens qui partagent les opinions de Force Vie, et espère constituer un groupe parlementaire.

Source et publication : http://www.lepoint.fr/europeennes-2014/europeennes-christine-boutin-le-fn-est-dans-le-systeme-23-04-2014-1815414_2095.php#xtor=EPR-6-[Newsletter-Mi-journee]-20140423

Sur le même sujet

Christine Boutin, tête de liste de Force Vie en Ile-de-France pour les européennes, s'en prend au FN, accusé de renoncer à ses valeurs, dans une interview à paraître dans Le Figaro de ce mercredi. "LePS et l'UMP sont tous deux la manifestation d'un apogée du tout-libéral et libertaire. Le FN est en fait dans le système. Il essaie d'exister en renonçant aux valeurs de la personne et de la famille qui ont fait notre pays. Il devient laïciste et relativiste avec démagogie", accuse Mme Boutin.

L'ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate détaille aussi les idées que défendent ses listes aux élections européennes du 25 mai. "Nous ne sommes pas un parti politique, nous ne voulons le soutien d'aucun parti. Nous croyons à la vie, de la conception à la mort naturelle, à la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme, au droit des parents à éduquer leurs enfants", explique-t-elle. La défense des valeurs chrétiennes fait également partie des principales préoccupations de Force Vie, qui veut "faire en sorte que les valeurs judéo-chrétiennes de l'Europe soient inscrites dans les textes fondamentaux de l'Union" européenne.

Sur le plan économique, Christine Boutin, ex-ministre de Nicolas Sarkozy, opte pour une réforme complète du mode de fonctionnement de l'Union. "Nous souhaitons la remise en cause de l'indépendance de la BCE. Nous proposons d'affirmer l'identité de la France par la création d'une monnaie pour les échanges nationaux : l'euro-franc. L'euro sera réservé aux échanges internationaux", ajoute Mme Boutin. La tête de liste a déjà contacté de futurs élus européens qui partagent les opinions de Force Vie, et espère constituer un groupe parlementaire.

Partager cet article

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 12:35

mercredi, 23 avril 2014

Ukraine-Russie, ce conflit nous concerne-t-il ?

Texte de la Tribune libre de Roland Hélie, Directeur de Synthèse nationale, publiée dans le quotidien Présent cliquez ici du mercredi 16 avril dernier.

Les événements qui se déroulent depuis quelques mois en Ukraine ont entrainé, surtout sur les réseaux sociaux, un débat animé au sein de notre famille d’idées. Cela est bien naturel et à le mérite de prouver, à ceux qui en doutaient, que les nationalistes français sont attentifs à ce qui se passe dans le reste de l’Europe.

Les uns, au nom d’une vision romantique des choses soutiennent l’insurrection ukrainienne, tandis que les autres, par réalisme géopolitique et sans doute par admiration pour le style « direct » du Président Poutine, épousent la cause de la Russie.

Tout cela nous amène à quelques observations.

D’abord, force est d’admettre que les deux points de vue sont compréhensibles et il est dommage que certains en arrivent à s’insulter pour défendre celui qu’ils ont choisi.

Les nationalistes ukrainiens, et le peuple ukrainien dans son ensemble, ont souffert, c’est indéniable, du joug soviétique pendant plus de 70 ans. Cela à tel point qu’une partie n’a pas hésité dans un premier temps à se ranger aux côtés des forces de l’Axe pendant la Seconde Guerre mondiale.

Mais, au début, les raisons du soulèvement de l’hiver dernier étaient certainement plus à mettre sur le compte d’un refus des pouvoirs ukrainiens corrompus et incapables qui se sont succédés depuis l’indépendance, et sur celui de la misère sociale qui gangrène ce pays, que sur celui de la rancune envers les Russes. Même si celle-ci demeure vivace.

En tant que Français attachés à notre pays et en tant qu’Européens fiers de notre civilisation, nous pouvons comprendre les motivations des insurgés du Maïdan. Le problème c’est que ces motivations ne sont pas forcément les mêmes que celles de ceux qui ont tout intérêt à ce que l’Ukraine se détache de l’influence russe et qui œuvrent en sourdine depuis longtemps dans ce sens.

La sincérité ne doit pas engendrer la naïveté

J’ai pu le constater par moi-même, les nationalistes ukrainiens font parfois preuve d’une certaine candeur.

J’ai eu l’occasion il y a un an, à Paris, de rencontrer des responsables de Svoboda, le principal parti nationaliste ukrainien.

Sans douter un instant de la sincérité de ces gens, j’ai été frappé par leur fascination, frisant la naïveté, pour l’Union européenne.

Leur vision du monstre bruxellois était totalement tronquée. Ils plaçaient toutes leurs espérances dans la reconnaissance par Bruxelles de leur action. Je suis resté sceptique suite à cette rencontre.

Néanmoins, comme quoi en politique il ne faut jamais écarter « l’imprévu », quelle ne fut pas ma surprise de voir que, suite à la révolution, deux de mes interlocuteurs d’alors font désormais parti du nouveau gouvernement. Cela dit, il ne faut pas se leurrer.

L’Europe, une fois qu’elle se sera bien servie des patriotes ukrainiens contre la Russie, se débarrassera d’eux vite fait car leur idéologie est malgré tout diamétralement opposée à ses projets mondialistes

Parlons maintenant de la position de la Russie de Vladimir Poutine.

Celle-ci estime, à juste titre, que l’Ukraine est « son berceau ». Elle ne peut en aucun cas laisser se développer, à ses frontières, des Etats qui lui seraient foncièrement hostiles. Ce d’autant plus que cela risquerait de faire « tache d’huile ».

La Russie est actuellement, malgré tous ses défauts, l’un des meilleurs remparts face aux intentions belliqueuses et aux menées hégémoniques de l’Empire de la Haute finance apatride.

Qu’on le veuille ou non, la Russie d’aujourd’hui n’est pas l’URSS d’hier. Nous ne tomberons donc pas, bien évidemment, dans le piège tendu par les lobbys droits-de-l’hommistes stipendiés par les Fondations mondialistes qui voudraient faire passer Poutine pour un nouveau Staline.

Les maîtres du Nouvel Ordre mondial croyaient en avoir fini, au lendemain de la chute du Mur de Berlin, avec l’Union soviétique. Ils pensaient que la Russie allait devenir une puissance déliquescente dirigée par des mafieux ou des ivrognes type Boris Eltsine. Ils se sont lourdement trompés car ils n’avaient pas imaginés l’émergence d’un Poutine capable, en quinze ans, de redonner à son pays sa fierté, comme on a pu le constater à l’occasion des magnifiques Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi, et de lui offrir à nouveau une place essentielle dans le monde.

Ce renouveau de la Russie peut, légitimement, susciter une grande sympathie auprès des patriotes français écœurés de voir leur pays « dirigé » par une bande de baudruches incapables.

Ne pas se tromper de combat

Nous le voyons, chacun peut trouver de nombreuses bonnes raisons de soutenir un camp ou un autre.

Mais, est-ce bien à nous, nationalistes français et identitaires européens, de nous immiscer dans ce conflit qui, quoiqu’en disent tous les va-t’en-guerre de la terre style BHL, ne nous concerne pas vraiment ?

Notre rôle ne serait-il pas, plutôt, de chercher à apaiser ces antagonismes qui ne peuvent que servir les projets fumeux de ceux qui veulent justement anéantir les nations ?

Louis XIV, pour expliquer sa politique étrangère, disait que « la France n’a pas d’amis ni d’ennemis, elle n’a que des intérêts ».

C’est ainsi que les nationalistes français, qui sont sensés mettre l’intérêt national au-dessus de tout, devraient voir les choses aujourd’hui. Plutôt que s’entredéchirer à propos de ce conflit qui, finalement, concerne avant tout les Ukrainiens et les Russes, ne serait-il pas plus judicieux de s’interroger sur ce qui sert le plus notre pays ?

La réalité, en France comme dans la plupart des pays, c’est que ce sont justement des gouvernements inféodés à la politique mondialiste qui sont aux affaires.

Alors, ne nous trompons pas de combat.

Au lieu de s’entredéchirer sur la question ukrainienne, les nationalistes français doivent se mobiliser totalement contre le Système qui, ici comme ailleurs, veut détruire notre nation et notre civilisation.

Or, face à ce Système, force est de reconnaître que la Russie, dans l’état actuel des choses, est un allié nécessaire.

09:37 Publié dans Tribunes libres | http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2014/04/23/ukraine-r-5353425.html

Partager cet article

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 12:29

Qui dit mieux?

Ils ont passé quatre ans en prison.

Notre ministre de la ''JUSTICE'' Madame Taubira vient de sauver 3 pirates somaliens ...

Vous souvenez vous du bateau de croisière français « le Ponant » détourné par des pirates somaliens ?

Plusieurs pirates avaient pu être interpelés en mer, par les commandos de la Marine française, alors qu'ils étaient encore en possession d'une partie de la rançon qui avait été versée ?

Saviez-vous que ces pirates ont comparu en juin dernier devant une Cour d'Assises française ?

Saviez-vous que leurs merveilleux avocats commis d'office (donc payés par nos impôts ) sont parvenus, grâce à Madame Taubira, à les faire passer pour des victimes En effet ces pauvres pêcheurs de langoustes somaliens ont été interpelés par des autorités françaises n'ayant aucun pouvoir légal dans les eaux territoriales d'un pays souverain (la Somalie), puis ont été déportés de force (donc toujours illégalement) en France !

Verdict : Libération immédiate des pirates et versement d'une indemnité de 90.000 euros à chacun, pour préjudice moral.

Mais leurs avocats ont déjà annoncé qu'ils faisaient appel car ils exigeaient 455.000 euros chacun !

Ils vont également exiger que leur soit restituée la partie de la rançon qui a été récupérée !

A "titre de réparation", leurs avocats vont également demander une autorisation spéciale de nationalité française et Madame Taubira est d'accord...

Abdhulkader, Abdurahman et Abdullahi, trois bons partis pour des jeunes filles françaises ! Ecœurant, et une fois de plus, lamentable !

Espérons que les valeureux commandos de Marine qui ont pourchassé ces dangereux criminels ne seront pas poursuivis à leur tour pour arrestation illégale et détention arbitraire ?

Pour être naturalisé ? Arraisonner un voilier français et demander une rançon pour les passagers !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci Chantal F.

Qui dit mieux?

> >

> >

Partager cet article

23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 12:23

Objet : Prix de l' humour politique....

Il y en a pour tout le monde !

Prix de l' humour politique 2013.

Qui a succédé à François Goulard ? L'ancien ministre UMP avait obtenu en 2012 le prix Press Club Humour et politique pour cette pépite :
> > " être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".

> > Cette année, 16 phrases étaient en compétition.

Et c'est Gérard Longuet, un habitué des petites phrases qui font polémique, qui a été sacré pour cette saillie :
> > ‘’Hollande est pour le mariage pour tous.. Sauf pour lui ! ‘’

> > Un Prix Spécial du Jury a également été décerne à Jean-François Copé pour :
> > " A l'UMP, nous apprenons la démocratie. C'est assez nouveau".

> > Les internautes ont également été mis à contribution. Et leur choix s'est porté sur Jean-Luc Romero,conseiller régional PS d'Ile-de-France pour :
" Un gay qui vote à droite, c'est comme une dinde qui vote pour Noël".

> > Deux prix de l’encouragement ont par ailleurs été créés, et décernés à deux socialistes.

Ils vont à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé : "Il y a quand même des médicaments qui soignent !"
et à Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l'Assemblée Nationale : " J'étais aux Baumettes. J'en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais".

> > Le jury, précise le communiqué officiel, a tenu à offrir un Prix-Nocchio à Jérôme Cahuzac" pour son interrogation: "Pourquoi démissionner quand on est innocent?"

> > Les autres nominés étaient :

- Jean-Marc Ayrault, Premier ministre : " Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen" ..

> > - Jean-Luc Mélenchon, Co-président du Parti de Gauche après la conférence de presse de François Hollande : "L'AN II, c'est l'an pire".

> > - Charles Pasqua, ancien ministre, interrogé sur l'activité de Michèle Alliot-Marie : " Elle ne fait rien ; mais elle le fait avec ténacité".

> > - Jean-Pierre Raffarin, lors de ses voeux : “Je souhaite à Valérie Trierweiler sa juste place ; et à Ségolène Royal juste une place".

> > - Bernadette Chirac : " Rendez-vous compte, dans ma famille ils ont tous voté Hollande. Sauf Jacques ; mais il ne le sait pas".

> > - Christiane Taubira, garde des Sceaux, qui explique aux journalistes qu'elle est fatiguée après un déplacement en Guyane : "J'ai un corps de vieille femme et un emploi du temps de jeune fille".

-Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre : "En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique ; et le PS de Jean Jaurès à Harlem Désir".

> > - Marisol Touraine, toujours, interrogée sur le manque d'intérêt que les femmes ont porté aux dangers de la pilule : " Il faut laisser aux femmes le temps de se retourner".

> > - Stéphane Ravier, candidat FN aux municipales de Marseille, interrogé sur les ambitions de Bernard Tapie : "Le seul Tapie qui a de l'avenir ici, c'est le tapis de prière"

>

Objet : Prix de l' humour politique....
> >
> > Il y en a pour tout le monde !
> >
> > Prix de l' humour politique 2013.
>
>
> > Qui a succédé à François Goulard ? L'ancien ministre UMP avait obtenu en 2012 le prix Press Club Humour et politique pour cette pépite :
> > " être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".
> >
> > Cette année, 16 phrases étaient en compétition.
> >

Et c'est Gérard Longuet, un habitué des petites phrases qui font polémique, qui a été sacré pour cette saillie :
> > ‘’Hollande est pour le mariage pour tous.. Sauf pour lui ! ‘’
> >
> > Un Prix Spécial du Jury a également été décerne à Jean-François Copé pour :
> > " A l'UMP, nous apprenons la démocratie. C'est assez nouveau".
> >
> > Les internautes ont également été mis à contribution. Et leur choix s'est porté sur Jean-Luc Romero,conseiller régional PS d'Ile-de-France pour :
> > " Un gay qui vote à droite, c'est comme une dinde qui vote pour Noël".
> >
> > Deux prix de l’encouragement ont par ailleurs été créés, et décernés à deux socialistes.

Ils vont à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé : "Il y a quand même des médicaments qui soignent !"
> > > et à Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l'Assemblée Nationale : " J'étais aux Baumettes. J'en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais".
> >
> > Le jury, précise le communiqué officiel, a tenu à offrir un Prix-Nocchio à Jérôme Cahuzac" pour son interrogation: "Pourquoi démissionner quand on est innocent?"
> >

> > Les autres nominés étaient :

- Jean-Marc Ayrault, Premier ministre : " Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen" ..
> >
> > - Jean-Luc Mélenchon, Co-président du Parti de Gauche après la conférence de presse de François Hollande : "L'AN II, c'est l'an pire".
> >
> > - Charles Pasqua, ancien ministre, interrogé sur l'activité de Michèle Alliot-Marie : " Elle ne fait rien ; mais elle le fait avec ténacité".
> >
> > - Jean-Pierre Raffarin, lors de ses voeux : “Je souhaite à Valérie Trierweiler sa juste place ; et à Ségolène Royal juste une place".
> >
> > - Bernadette Chirac : " Rendez-vous compte, dans ma famille ils ont tous voté Hollande. Sauf Jacques ; mais il ne le sait pas".
> >
> > - Christiane Taubira, garde des Sceaux, qui explique aux journalistes qu'elle est fatiguée après un déplacement en Guyane : "J'ai un corps de vieille femme et un emploi du temps de jeune fille".
> >

-Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre : "En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique ; et le PS de Jean Jaurès à Harlem Désir".
> >

> > - Marisol Touraine, toujours, interrogée sur le manque d'intérêt que les femmes ont porté aux dangers de la pilule : " Il faut laisser aux femmes le temps de se retourner".
> >
> > - Stéphane Ravier, candidat FN aux municipales de Marseille, interrogé sur les ambitions de Bernard Tapie : "Le seul Tapie qui a de l'avenir ici, c'est le tapis de prière"

>

Objet : Prix de l' humour politique....
> >
> > Il y en a pour tout le monde !
> >
> > Prix de l' humour politique 2013.
>
>
> > Qui a succédé à François Goulard ? L'ancien ministre UMP avait obtenu en 2012 le prix Press Club Humour et politique pour cette pépite :
> > " être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".
> >
> > Cette année, 16 phrases étaient en compétition.
> >

Et c'est Gérard Longuet, un habitué des petites phrases qui font polémique, qui a été sacré pour cette saillie :
> > ‘’Hollande est pour le mariage pour tous.. Sauf pour lui ! ‘’
> >
> > Un Prix Spécial du Jury a également été décerne à Jean-François Copé pour :
> > " A l'UMP, nous apprenons la démocratie. C'est assez nouveau".
> >
> > Les internautes ont également été mis à contribution. Et leur choix s'est porté sur Jean-Luc Romero,conseiller régional PS d'Ile-de-France pour :
> > " Un gay qui vote à droite, c'est comme une dinde qui vote pour Noël".
> >
> > Deux prix de l’encouragement ont par ailleurs été créés, et décernés à deux socialistes.

Ils vont à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé : "Il y a quand même des médicaments qui soignent !"
> > > et à Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l'Assemblée Nationale : " J'étais aux Baumettes. J'en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais".
> >
> > Le jury, précise le communiqué officiel, a tenu à offrir un Prix-Nocchio à Jérôme Cahuzac" pour son interrogation: "Pourquoi démissionner quand on est innocent?"
> >

> > Les autres nominés étaient :

- Jean-Marc Ayrault, Premier ministre : " Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen" ..
> >
> > - Jean-Luc Mélenchon, Co-président du Parti de Gauche après la conférence de presse de François Hollande : "L'AN II, c'est l'an pire".
> >
> > - Charles Pasqua, ancien ministre, interrogé sur l'activité de Michèle Alliot-Marie : " Elle ne fait rien ; mais elle le fait avec ténacité".
> >
> > - Jean-Pierre Raffarin, lors de ses voeux : “Je souhaite à Valérie Trierweiler sa juste place ; et à Ségolène Royal juste une place".
> >
> > - Bernadette Chirac : " Rendez-vous compte, dans ma famille ils ont tous voté Hollande. Sauf Jacques ; mais il ne le sait pas".
> >
> > - Christiane Taubira, garde des Sceaux, qui explique aux journalistes qu'elle est fatiguée après un déplacement en Guyane : "J'ai un corps de vieille femme et un emploi du temps de jeune fille".
> >

-Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre : "En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique ; et le PS de Jean Jaurès à Harlem Désir".
> >

> > - Marisol Touraine, toujours, interrogée sur le manque d'intérêt que les femmes ont porté aux dangers de la pilule : " Il faut laisser aux femmes le temps de se retourner".
> >
> > - Stéphane Ravier, candidat FN aux municipales de Marseille, interrogé sur les ambitions de Bernard Tapie : "Le seul Tapie qui a de l'avenir ici, c'est le tapis de prière"

>

Objet : Prix de l' humour politique....

> >

> > Il y en a pour tout le monde !

> >

> > Prix de l' humour politique 2013.

> >

> > Qui a succédé à François Goulard ? L'ancien ministre UMP avait obtenu en 2012 le prix Press Club Humour et politique pour cette pépite :

> > " être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".

> >

> > Cette année, 16 phrases étaient en compétition.

> >

Et c'est Gérard Longuet, un habitué des petites phrases qui font polémique, qui a été sacré pour cette saillie :

> > ‘’Hollande est pour le mariage pour tous.. Sauf pour lui ! ‘’

> >

> > Un Prix Spécial du Jury a également été décerne à Jean-François Copé pour :

> > " A l'UMP, nous apprenons la démocratie. C'est assez nouveau".

> >

> > Les internautes ont également été mis à contribution. Et leur choix s'est porté sur Jean-Luc Romero, conseiller régional PS d'Ile-de-France pour :

> > " Un gay qui vote à droite, c'est comme une dinde qui vote pour Noël".

> >

> > Deux prix de l’encouragement ont par ailleurs été créés, et décernés à deux socialistes.

Ils vont à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé : "Il y a quand même des médicaments qui soignent !"

> > > et à Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l'Assemblée Nationale : " J'étais aux Baumettes. J'en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais".

> >

> > Le jury, précise le communiqué officiel, a tenu à offrir un Prix-Nocchio à Jérôme Cahuzac" pour son interrogation: "Pourquoi démissionner quand on est innocent?"

> >

> > Les autres nominés étaient :

- Jean-Marc Ayrault, Premier ministre : " Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen" ..

> >

> > - Jean-Luc Mélenchon, Co-président du Parti de Gauche après la conférence de presse de François Hollande : "L'AN II, c'est l'an pire".

> >

> > - Charles Pasqua, ancien ministre, interrogé sur l'activité de Michèle Alliot-Marie : " Elle ne fait rien ; mais elle le fait avec ténacité".

> >

> > - Jean-Pierre Raffarin, lors de ses voeux : “Je souhaite à Valérie Trierweiler sa juste place ; et à Ségolène Royal juste une place".

> >

> > - Bernadette Chirac : " Rendez-vous compte, dans ma famille ils ont tous voté Hollande. Sauf Jacques ; mais il ne le sait pas".

> >

> > - Christiane Taubira, garde des Sceaux, qui explique aux journalistes qu'elle est fatiguée après un déplacement en Guyane : "J'ai un corps de vieille femme et un emploi du temps de jeune fille".

> >

-Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre : "En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique ; et le PS de Jean Jaurès à Harlem Désir".

> >

> > - Marisol Touraine, toujours, interrogée sur le manque d'intérêt que les femmes ont porté aux dangers de la pilule : " Il faut laisser aux femmes le temps de se retourner".

> >

> > - Stéphane Ravier, candidat FN aux municipales de Marseille, interrogé sur les ambitions de Bernard Tapie : "Le seul Tapie qui a de l'avenir ici, c'est le tapis de prière"

>

Objet : Prix de l' humour politique....
> >
> > Il y en a pour tout le monde !
> >
> > Prix de l' humour politique 2013.
>
>
> > Qui a succédé à François Goulard ? L'ancien ministre UMP avait obtenu en 2012 le prix Press Club Humour et politique pour cette pépite :
> > " être ancien ministre, c'est s'asseoir à l'arrière d'une voiture et s'apercevoir qu'elle ne démarre pas".
> >
> > Cette année, 16 phrases étaient en compétition.
> >

Et c'est Gérard Longuet, un habitué des petites phrases qui font polémique, qui a été sacré pour cette saillie :
> > ‘’Hollande est pour le mariage pour tous.. Sauf pour lui ! ‘’
> >
> > Un Prix Spécial du Jury a également été décerne à Jean-François Copé pour :
> > " A l'UMP, nous apprenons la démocratie. C'est assez nouveau".
> >
> > Les internautes ont également été mis à contribution. Et leur choix s'est porté sur Jean-Luc Romero,conseiller régional PS d'Ile-de-France pour :
> > " Un gay qui vote à droite, c'est comme une dinde qui vote pour Noël".
> >
> > Deux prix de l’encouragement ont par ailleurs été créés, et décernés à deux socialistes.

Ils vont à Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé : "Il y a quand même des médicaments qui soignent !"
> > > et à Jean-Jacques Urvoas, président PS de la Commission des lois à l'Assemblée Nationale : " J'étais aux Baumettes. J'en suis sorti, à la différence des socialistes marseillais".
> >
> > Le jury, précise le communiqué officiel, a tenu à offrir un Prix-Nocchio à Jérôme Cahuzac" pour son interrogation: "Pourquoi démissionner quand on est innocent?"
> >

> > Les autres nominés étaient :

- Jean-Marc Ayrault, Premier ministre : " Ma part d'ombre, c'est mon combi Volkswagen" ..
> >
> > - Jean-Luc Mélenchon, Co-président du Parti de Gauche après la conférence de presse de François Hollande : "L'AN II, c'est l'an pire".
> >
> > - Charles Pasqua, ancien ministre, interrogé sur l'activité de Michèle Alliot-Marie : " Elle ne fait rien ; mais elle le fait avec ténacité".
> >
> > - Jean-Pierre Raffarin, lors de ses voeux : “Je souhaite à Valérie Trierweiler sa juste place ; et à Ségolène Royal juste une place".
> >
> > - Bernadette Chirac : " Rendez-vous compte, dans ma famille ils ont tous voté Hollande. Sauf Jacques ; mais il ne le sait pas".
> >
> > - Christiane Taubira, garde des Sceaux, qui explique aux journalistes qu'elle est fatiguée après un déplacement en Guyane : "J'ai un corps de vieille femme et un emploi du temps de jeune fille".
> >

-Gaëtan Gorce, sénateur PS de la Nièvre : "En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique ; et le PS de Jean Jaurès à Harlem Désir".
> >

> > - Marisol Touraine, toujours, interrogée sur le manque d'intérêt que les femmes ont porté aux dangers de la pilule : " Il faut laisser aux femmes le temps de se retourner".
> >
> > - Stéphane Ravier, candidat FN aux municipales de Marseille, interrogé sur les ambitions de Bernard Tapie : "Le seul Tapie qui a de l'avenir ici, c'est le tapis de prière"

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog